Pop-Rock.com



Les albums de l’année de Jérôme Prévost

mardi 2 janvier 2007

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Les albums de l’année de Jérôme Delvaux
Les albums de l’année de Marc Lenglet
Les albums de l’année d’Albin Wagener
Les albums de l’année de Geoffroy Bodart
Les albums de l’année de Marc Durant


- 1. Laibach - Volk

Laibach signe ici son album le plus accessible. Depuis quelques années, leur production est plus soignée et plus riche - il leur est donc plus facilement aisé de concourir avec les grands albums de pop. Car oui, cet album comporte de véritables chansons pop, ciselées à l’extrême. Les hymnes nationaux de quatorze pays y sont repris, transformés, détournés et surtout commentés, de façon ironique, amusée ou très dramatisante. Le discours politique de Laibach n’a jamais semblé aussi clair... A moins qu’encore une fois, il y ait là manipulation ?

- 2. Killing Joke - Hosannas from the basement of Hell

On pourra opposer longtemps cet album au précédent en termes de son. Quoi qu’il en soit, aucun doute : un son sale et crasseux convient parfaitement aux chansons brutales et révoltées concoctées par la bande à Jaz Coleman. On ne le répètera jamais assez, plusieurs titres de ce disque sont de véritables brûlots qui prouvent à quel point ce groupe est indispensable. La prochaine fois que j’entends quelqu’un dire qu’il faut arrêter de se focaliser sur de vieux groupes, je lui fais écouter Invocation.

Voir la chronique de cet album par Marc Lenglet et Albin Wagener.

- 3. Front Line Assembly - Artificial soldier

On pourrait réduire cet album à la perle qu’il contient, à savoir la collaboration avec Jean-Luc De Meyer de Front 242. Pourtant, ce n’est pas la seule bombe sur ce disque, où Bill Leeb a réuni ses anciens comparses et de nouveaux camarades de jeu, pour trouver l’équilibre parfait entre l’expérience et la nouveauté. Après avoir usé des mêmes recettes pendant des années, le groupe trouve ici une justesse indéniable. Pas de rabâchage ici, non : le groupe balance des rythmes terribles et des mélodies d’une finesse rare chez un groupe d’électro-indus. L’oppression domine, et vraiment, qu’est-ce c’est bon !

- 4. Einstürzende Neubauten - Alles was irgendwie nützt

Si Internet a changé beaucoup de choses dans la relation entre les artistes et les auditeurs, c’est souvent de l’aspect négatif dont on parle. Chez Neubauten, on a décidé de ne garder que le bon. Les fans paient pour permettre au groupe de financer ses répétitions et ses enregistrements, et rêvent toujours de nouveaux projets. Ici, l’idée est simple : plusieurs fans ont voulu créer la compilation ultime de chansons live. Ils se sont échangés des titres pendant des mois, et ont élu, après plusieurs votes, près d’une trentaine de titres enregistrés partout dans le monde. L’idée a plu au groupe, qui a fini par sortir l’album qu’ils avaient compilé. Voilà donc deux CD, avec des titres de la période 1981-2000, choisis par des fans et pour des fans, et l’ensemble est designé par des fans. Une sélection brute qui rappelle le sens du mot avant-garde.

- 5. Ministry - Rio Grande blood

Un autre coup de massue sur l’administration Bush ? Pas si simple. Al Jourgensen mélange un peu mieux ses ingrédients favoris, pour que la recette soit moins indigeste que par le passé. Le résultat ? Fast and furious, pourrait-on dire. Ca fonce, ça hurle, ça crisse et ça dérape. Le résultat est tellement hardcore qu’on finit par ne plus voir les quelques composantes indus qui restent. Il n’y a là rien de révolutionnaire, et on n’est pas réellement surpris à chaque titre comme c’est le cas chez Killing Joke. Toutefois, un album qui sent bon le rock n’roll et qui vous démonte la mâchoire, ça fait toujours du bien par où ça passe.

Jérôme Prévost



Répondre à cet article





Il y a 1 contribution(s) au forum.

Les albums de l’année de Jérôme Prévost
(1/1) 10 décembre 2012, par Jiopovre




Les albums de l’année de Jérôme Prévost

10 décembre 2012, par Jiopovre [retour au début des forums]

Voilà donc deux CD, avec des titres de la période 1981-2000, choisis par des fans et pour des fans, et l’ensemble est designé par des fans. Une sélection brute qui rappelle le sens du mot avant-garde. economics essay | philosophy essay | personal statements

[Répondre à ce message]