Pop-Rock.com



Metallica
Biographie

samedi 21 décembre 2002, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
W.A.S.P.
Iron Maiden
Judas priest
Guns’n Roses


Fondateur avec Slayer, Megadeth et Anthrax d’un nouveau type de metal au début des années 80, Metallica a tiré ce courant vers les sommet, avant de prendre une direction un peu différente. Nous nous devions de consacrer une biographie à cette formation légendaire, ayant indiscutablement fait gagner ses lettres de noblesse au metal des années 80 et 90.

Metallica naquit de la rencontre à Los Angeles au début des années 80, entre Lars Ulrich, jeune tennisman danois parti faire carrière aux USA et James Hetfield. Ulrich s’occupait alors de la batterie, des arrangements et officiait également déjà en tant que manager/leader du groupe, tandis qu’Hetfield s’occupait des guitares et, bien malgré lui au départ, du chant. Ils furent rapidement rejoints par Ron McGovern à la basse et Dave Mustaine à la guitare. Leur première chanson, intitulée "power metal" (ce qui plus tard serait considéré comme un bonne définition de leur musique) se retrouva sur une des compilation de "Metal massacre" (aux côtés des premiers titres de Slayer)

Leur première véritable démo, "No life ’til leather", distribuée avec les moyens du bord, reçut un bon accueil de la part de la communauté metal underground de la côté ouest et, au fil des concerts, Metallica commença à se faire connaître dans ce milieu. Entretemps, le bassiste Cliff Burton, rencontré lors d’un concert, était venu remplacer McGovern. Quant à Dave Mustaine, sujet à des problèmes d’alcool et de drogue et à des crises de violence difficiles à supporter, il quitta Metallica pour aller fonder le groupe qui, pour de bonnes ou de mauvaises raisons, serait toujours considéré comme le rival de Metallica durant les années 80, Megadeth. Ce fut Kirk Hammett, ex-Exodus qui le remplaça. Peu de temps après, en 1983, sortit leur premier album, ultra rapide et violent, au titre évocateur de Kill’em all. Après la tournée qui suivit, l’album Ride the lightning sortit l’année suivante. Au niveau des textes ou des compositions, le groupe avait indiscutablement mûri, et le côté brouillon et emporté du premier album avait été oublié sans pour autant faire perdre sa férocité première à leur musique.

En 1986, ce fut le tour de Master of Puppets (leur meilleur album, à mon humble avis) de continuer à faire progresser le groupe vers le sommet. Malgré des compositions toujours plus fouillées, l’intensité de leur son ne faiblissait aucunement, et certaines des meilleures chansons du groupe se retrouvent sur ce disque ("Battery", "Master of Puppets ", "Damage.Inc"). La tournée qui s’ensuivit en Europe et en Asie fut triomphale. Malheureusement, lors de leur passage en Suède, un tragique accident de leur bus de tournée coûta la vie à Cliff Burton. Musicien talentueux, il était également très impliqué dans les compositions et dans "l’âme" du groupe. Les autres musiciens n’en décidèrent pas moins de continuer, recrutant Jason Newsted, ex-membre du groupe trash Flotsam & Jetsam. S’étant acquitté brillamment de la difficile tâche de remplacer Cliff Burton au pied levé pour les tournées (et de la non moins éprouvante "obligation" des après-concerts lourdement arrosés.. !), Newsted devint le nouveau bassiste attitré du groupe.

L’album suivant, …And justice for all sortit deux ans plus tard. De très bonne qualité lui aussi, il marqua néanmoins, pour certains fans intégristes, le début de la compromission du groupe avec le music business, puisqu’il récolta non seulement un grammy dans la catégorie du meilleur album metal de l’année, mais qu’il marqua également les premiers pas du groupe dans le domaine des clips (avec la vidéo sinistre du célèbre « One »).

Metallica continua son irrésistible ascension vers les sommets. La sortie de l’album Metallica en 1991, rapidement renommé Black album par les fans, fit définitivement entrer le metal extrême dans le domaine des courants musicaux avec lesquels il fallait compter. Pourtant, en fait de metal extrême, il était assez difficile de s’imaginer que le Black album avait été composé par un groupe qui avait sorti Kill’em all à peine plus de 7 ans auparavant. La production était on ne peut plus soignée, et qu’il s’agisse des slows comme le remarquable « Nothing else matters » ou de titres plus musclés comme « Enter sandman » ou « The struggle », on était très loin du côté vindicatif et sans concessions des premiers albums. Pourtant, l’album, uniquement composé de hits en puissance, se hissa au sommet des charts dans de nombreux pays, et vint concurrencer les Guns’n roses sur leur propre terrain.

Il allait falloir attendre près de 4 ans pour bénéficier de la livraison suivante du groupe. Ce furent des albums jumeaux, puisque Load en 95 et Re-load en 97 étaient issus des mêmes sessions d’enregistrement. D’une longueur inhabituelle, ces deux albums déroutèrent de nombreux fans, et achevèrent de creuser le fossé entre ceux qui acceptaient l’évolution de leur groupe fétiche, et ceux pour qui Metallica avait définitivement vendu son âme au dieu pognon. Plus apaisés, plus personnels dans les thèmes abordés et constituant même par endroit une tentative de poser le pied dans l’alternatif, Load et Re-load brisaient définitivement l’équation Metallica = Power metal enragé. A noter sur Re-load, la présence d’une Marianne Faithful, préalablement soûlée en studio, pour pousser la (balbutiante) chansonnette sur « The memory remains ».

Après une troisième compilation de faces-B (les deux précédents Garage days étaient sortis respectivement en 84 et 87, la rencontre entre le groupe et Michael Kamen donna naissance en 1999 au projet S&M, un collaboration entre Metallica et l’orchestre symphonique de San Francisco. Malgré les railleries et les doutes de beaucoup, le double CD qui en résulta fut une réussite. Les arrangements symphoniques sur certains titres comme « Master of Puppets » apportèrent une réelle dimension supplémentaire à leur musique. Bien que le résultat n’ait pas été parfait sur toute la ligne, il faut laisser à Metallica le courage d’avoir été un des premiers groupes de hard modernes à risquer le pari de l’album symphonique, pari ayant fait quelques émules puisque, après le superbe Moments of glory des Scorpions, on attend maintenant un album de Kiss avec accompagnement orchestral.

Le nouvel album des Four horsemen devrait sortir dans le courant de l’année 2003, et est attendu avec beaucoup d’impatience (et d’inquiétude) par les amateurs. Après une médiocre participation à la B .O. de « Mission : impossible II », les sorties répétées de Lars Ulrich contre le piratage des CD et l’échange de fichiers musicaux sur le web (renforçant son côté antipathique de manager à l’affût du moindre dollar), et le départ de Jason Newsted (qui affirma par après n’avoir jamais été pleinement accepté par le groupe), on peut se poser des questions sur la capacité du groupe à réaliser à nouveau des albums de légende de la trempe de Master of puppets ou même du Black album. Mais inutile de sonner l’hallali trop rapidement : si on ne peut pas refuser à un groupe le droit de prendre la voie qu’il souhaite, on peut par contre le juger sur ses résultats. Verdict courant 2003.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 13 contribution(s) au forum.

> Metallica
(1/4) 7 mars 2004, par MetalleuxduQuébec
> Metallica
(2/4) 27 septembre 2003, par Heristoff
> Metallica
(3/4) 21 août 2003, par kim lallemand
> Metallica
(4/4) 15 mai 2003, par jameshetfieldbelgique




> Metallica

7 mars 2004, par MetalleuxduQuébec [retour au début des forums]

Je pense que Métallica nous étonnera tjrs par le fait que chaque album est différent du précédent ce qui nous exposent au grand jour tout le talent des membres de Métallica en ce qui attraient à la composition. Mais avant de juger Métallica sur le fait que depuis un certain nombre d’années ils ont prit un virage commercial cela explique peut-être par le fait de vouloir faire découvrir leur musique au plus grand nombres de gens possible parce que le but premier de tout vrai musicien est de faire passer un message au gens parce qu’on na quelque chose à dire et qu’on veut prouver au monde qui lont n’est vraiment et de la façon dont on le voudra parce que comme dis James ; croyant à jamais en ce que nous sommes , notre vie nous appartient et nous la vivons à notre façon, suivant notre instant pas une tendance nous irons à contre sens jusqu’à la fin.

[Répondre à ce message]

    > Metallica

    11 février 2013, par Kioko [retour au début des forums]


    The struggle », on était très loin du côté vindicatif et sans concessions des premiers albums. Pourtant, l’album, uniquement composé de hits en puissance, se hissa au sommet des charts dans de nombreux pays, et vint concurrencer les Guns’n roses sur leur propre terrain. Hire Escorts

    [Répondre à ce message]

> Metallica

27 septembre 2003, par Heristoff [retour au début des forums]

Ben Metallica, c’est quand même le seul groupe à avoir réussi le tour de force d’élever le Heavy Metal ( avec des majuscules ) grand public. Tout le monde connais metallica, tout le monde à écouté Metallica, tout le monde a headbangué sur Metallica. Artistiquement, je pense qu’ils sont completement carbonisés car leur deux dernieres productions studio sont franchement faibles (Reload et St Anger).

Reste qu’en concert, cela reste ce qu’il se fait de mieux en matière de Heavy Metal, ceux qui étaient à Werchter ne me démentiront pas.

Mon classement :

1/ Ride the Lighning

2/ Kill Em All

3/ Master of Puppets

4/ Load

5/ Black Album

6/ And Justice For All

7/ Reload

8/ St Anger

[Répondre à ce message]

> Metallica

21 août 2003, par kim lallemand  [retour au début des forums]

bj je m appelle kim lallemand j ai 13 ans et je trouve que votre article est tres bien ecrit et j aimerai savoir combien de CD (avec les noms) METALLICA a sorti ??? merci d avance kim(ryley04@hotmail.com)

[Répondre à ce message]

    > Metallica

    21 août 2003, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


    Voilà la liste, à l’exception des live classiques :

    Kill’em all (1983)

    Ride the lightning (1984)

    Master of puppets (1986)

    ...and Justice for all ! (1988)

    Metallica ("Black album") (1991)
    Load (1996)

    Re-load (1997)

    St.Anger (2003)

    On peut y ajouter les compilations de face b "garage days" et "garage,Inc" sorties en 1984, 1987 et 1998 ; et l’album symphonique "S&M" en 1999.

    [Répondre à ce message]

    > Metallica

    27 février 2004, par michael [retour au début des forums]


    ils ont sortis 8 vrai album :

    1-kill’ em all
    2-ride the lightning
    3-master of puppets
    4-and justice for all...
    5-black album
    6-load
    7-reload
    8-st-anger
    *mais il faut dire que metallica a fini son ascension apres and justice for all...

    [Répondre à ce message]

> Metallica

15 mai 2003, par jameshetfieldbelgique [retour au début des forums]

Métallica restera Métallica.Rien ni personne ne pourra étre a leur hauteur.Ulrich et hetfield ont méme assurer une carriére comme les stones(on verra).Avec le dernier album(St Anger)énormément de personnes la mettront en veilleuse et seront aprés trés content aprés avoir entendu ce dernier qui est comparé entre le master of puppet et l’...and justice for all.C’est un album qui fera (trés)mal.

[Répondre à ce message]

    > Metallica

    18 août 2003 [retour au début des forums]


    t’es con ou quoi : metallica c’est de la merde depuis 12 ans. un ancien fan qui écoutait et qui écoute le vrai métallica. à cette époque tu ne te branlais pas encore et regardais le club do

    [Répondre à ce message]

      > Metallica

      29 janvier 2004 [retour au début des forums]


      l’article est bon mais peut etre un peu méchant... Load et Reload n’étaient pas des albums commerciales mais seulement des tournants qui contenaient de bonnes chansons... Ce qui ne m’empéchait pas bien sur de préférer Ride The lighting ou le Black Album car la période trash me manque... Tant pis, Load ne valait pas l’achat mais valait l’écoute cépendant... mais pendant les 80’s, Metallica était beaucoup plus qu’un bon groupe...
      Quant à la critique faite sur Master of Puppets, elle est excellente !!!

      Alors bravo et a+++

      [Répondre à ce message]

        > Metallica

        6 avril 2004, par Pitro [retour au début des forums]


        Mon groupe préféré, ^^.
        Mon classement mais je n’ai pas écouté tous les albums alors, je fait un classement avec ce que j’ai déja écouté, :

        1/ Master of Puppets(pas d’hésitations)

        2/ Black Album(là non plus, courrez l’acheter)

        3/ Ride the lighthning(j’ai du trancher entre lui et le black mais non, je préfère vraiment le black)

        4/ Kill em’ all(je l’aime bien celui là, mais les compositions ne sont pas aussi recherchés que dans les albums suivants)

        5/ Load(j’ai pas beaucoup aimé celui là malgré quelque bons morceaux)

        Voilà, il faut que j’écoutes encore Justice for All, ReLoad et St anger.
        Malgré les faiblesses d’aujourd’hui, Metallica reste pour moi un des meilleurs groupes que j’ais jamais écouté.

        [Répondre à ce message]

          > Metallica

          30 mai 2004, par Tal [retour au début des forums]


          "Metallica naquit de la rencontre à Los Angeles au début des années 80, entre Lars Ulrich, jeune tennisman danois parti faire carrière aux USA et James Hetfield. Ulrich s’occupait alors de la batterie, des arrangements et officiait également déjà en tant que manager/leader du groupe, tandis qu’Hetfield s’occupait des guitares et, bien malgré lui au départ, du chant. Ils furent rapidement rejoints par Ron McGovern à la basse et Dave Mustaine à la guitare. Leur première chanson, intitulée "power metal" (ce qui plus tard serait considéré comme un bonne définition de leur musique) se retrouva sur une des compilation de "Metal massacre" (aux côtés des premiers titres de Slayer) "

          Y’a des errrurs là (chronologiquement parlant du moin), c’est hit the light le morceau enregistré sur la compil metal massacre, ("power metal" est une demo du groupe)
          à cette époque mustaine n’etant pas ds le groupe c’est le Guitariste Loyd Grant qui enregistra le solo de hit the light, le bassiste c’est Ron Macgovney, pas Mcgovern, et je ne crois pas que slayer soit sur le 1er vol de metal massacre (à confirmer)

          @+

          [Répondre à ce message]

            > Metallica

            5 novembre 2004, par MetallicaMust [retour au début des forums]


            yep je confirme, il n’y a pas de Slayer sur le Metal Massacre 1

            pour la petite histoire, on peut préciser que sur la compil Metal Massacre, il est y a une grosse faute, ils ont écris "Mettallica" <--- comme ca, avec 2 "T"

            [Répondre à ce message]

      > Metallica

      11 juin 2004, par Creeping [retour au début des forums]


      Metallica a evolue, on aime ou on n’aime pas
      Perso je dirai qu’ils ont fait de la merde, y’a des bonnes choses dans leurs 3 derniers albums, mais rien de tel qu’un bon Master pour se rendre compte que Metallica merite son titre de legende !
      Et puis leurs concerts restent parmi les meilleurs du moment

      [Répondre à ce message]