Pop-Rock.com



Iron Maiden
biographie

jeudi 12 décembre 2002, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
W.A.S.P.
Guns’n Roses
Judas priest
Metallica


Leader incontesté de la NWOBHM (New Wave Of British Heavy Metal) aux cotés de Judas Priest, Def Leppard et Saxon, Iron Maiden relança l’intérêt porté au heavy metal, affaibli par la dissolution de Led Zeppelin et Deep Purple, le départ d’Ozzy Osbourne de Black Sabbath, et l’apparition de nouveaux courants comme le punk. Maîtres incontestés du mouvement durant toutes les années 80, ils demeurent encore aujourd’hui une valeur sûre.

Formé à Londres en 1976 par le bassiste Steve Harris, Iron Maiden (en référence à un célèbre instrument de torture médiéval) commença sa carrière, comme beaucoup de groupes, en tournant sans relâche sur le circuit des clubs locaux. Il était alors composé de Steve Harris, du guitariste Dave Murray, du batteur Doug Sampson et du chanteur Paul Di’anno. Le succès vint assez rapidement et leurs premières maquettes furent bien reçues par la critique et le public. Il est vrai que leur musique, plus rapide et plus agressive, tranchait avec le rock "dur" qui existait auparavant. Leur premier album éponyme sortit au début de l’année 1980. D’une production médiocre, il rencontra néanmoins un très vif succès, grâce aux compositions parfaites, et parfois très alambiquées ("Phantom of the Opera") de Steve Harris, à leur son tranchant et sans compromis et aux thèmes inspirés de littérature fantastique ou de science-fiction. Killers, l’année suivante, continua dans cette veine, avec une production davantage soignée. A cette même époque, le groupe prit pour emblème sa célèbre mascotte Eddie, un zombie qui sera accommodé à toutes les sauces sur les pochettes des albums (et dont la première apparition - remarquée - le montrait en train de décapiter Margaret Thatcher.. !).

Entre temps, de nombreux changements de line-up sont venus modifier la texture du groupe : Clive Burr à remplacé Doug Sampson derrière les fûts, avant d’être lui même éjecté pour laisser la place en ’83 à Nicko McBrain, ancien batteur de Trust, et le choix d’un second guitariste se fixa sur Adrian Smith. Mais le changement le plus marquant, celui qui propulsa Maiden au rang de superstar du metal, fut l’éviction de Paul Di’anno pour cause d’alcoolisme, et l’entrée en scène du phénoménal Bruce Dickinson. Ce licencié en histoire, amateur d’occultisme, semblait posséder les capacités vocales idéales pour coller à l’écriture de Steve Harris (avec qui il collaborera fréquemment pour l’écriture des morceaux) et instaura pour longtemps le standard du parfait chanteur metal. Commence alors l’âge d’or de Maiden, avec les albums The Number of the Beast en 1982, Piece of mind en 83 et Powerslave en 84. La monumentale tournée "World Slavery Tour" qui s’ensuivra donnera naissance à un des meilleurs live metal de tous les temps, le fameux Live after Death.

Si la formule de base ne changeait guère, le son s’améliorait d’albums en albums, tandis que les compositions devenaient de plus en plus épiques et complexes. Les thèmes des chansons tirent leur inspiration de l’histoire ("Run to the Hills" traite des guerres indiennes, "The Trooper" de la fameuse charge de la brigade légère durant la guerre de Crimée et "Aces high" de la bataille d’Angleterre), du cinéma et de la télévision ("The Prisoner", inspiré de la série du même nom, et "To tame a Land" du roman "Dune" de Frank Herbert) ou de la mythologie ("Flight of Icarus" qui parle de la légende de Dédale et Icare). D’autres chansons forment de véritables épisodes à suivre au fil des albums. Ainsi, "Charlotte the Harlot" sur leur premier album se voit complété par "22 Acacia avenue" sur Number of the Beast, tandis que les paroles obscures de "Back in the Village" sur Powerslave seraient à mettre en relation avec la série "Le prisonnier" et la chanson du même nom. Sur Powerslave toujours, l’ambiance se fait orientale sur le superbe morceau-titre, tandis que le chef d’œuvre de l’album "Rime of the ancient mariner", long de près de 14 minutes, est une libre adaptation du poème du même nom de l’écrivain anglais Samuel Coleridge (il reprend d’ailleurs, tels quels, plusieurs passages du texte original). A eux seul, ces trois albums comptabilisent plus de hits en puissance que la plupart des autres groupes de metal durant l’entièreté de leur carrière.

Désireux de couper court aux critiques leur reprochant d’utiliser continuellement la même formule, le groupe prit la décision d’utiliser des synthétiseurs pour l’album suivant, en 86, Somewhere in Time, ce qui eut pour conséquence d’adoucir considérablement le son. Cet album renfermait de nouveau plusieurs singles à succès, comme "Wasted years" ou "Stranger in a strange land". Deux ans plus tard, le disque suivant Seventh son of a seventh son fut conçu sur le même principe, mélangeant hits metal classiques et chansons plus complexes. Cet album fut pour la première fois centré sur un concept unique : les capacités occultes attribuées, selon les légendes, au 7e fils d’un 7e fils. L’album se hissa au sommet des charts anglais.

Des rumeurs de dissolution du groupe se mirent alors à circuler, alimentées par le départ d’Adrian Smith et son remplacement par Yannick Gers, les divers projets solo de Bruce Dickinson, et l’accueil peu enthousiaste réservé au successeur de Seventh son…, No prayer for the dying. Cet album marqua un certain retour aux sources du groupe, puisqu’il vit l’abandon des claviers et le retour au son lourd des débuts. Malheureusement, l’inspiration n’était visiblement pas de la partie, et la plupart des chansons s’avérèrent faiblardes sur ce disque, généralement considéré comme le moins bon de la discographie maidenienne. Heureusement, En 1992, Fear of the dark corrigea le tir en livrant un album de grande qualité, qui atterrit à nouveau à la première place du hit-parade anglais. Mais ce fut le chant du cygne pour Bruce Dickinson : de plus en plus en opposition avec Steve Harris au sujet de la direction du groupe, et désireux de s’accorder plus de temps pour ses projets solo, Accident of birth notamment, il quitta le groupe la même année.

Privé de chanteur, Iron Maiden utilisa son matériel des dernières tournées et sortit 3 disques live (A real live one, A real dead one et Live at Donnigton) à la suite pour faire patienter ses fans, mais ces enregistrements furent bien loin d’atteindre la qualité du Live after death. Le groupe embaucha alors Blaze Bayley, l’ex-chanteur d’un groupe de metal peu connu, Wolfsbane. Victime à la fois de la lourde tâche de remplacer Dickinson, de l’hostilité des anciens fans très intransigeants, d’une période peu favorable au heavy metal, et d’une certain panne d’inspiration du groupe, Blaze ne parviendra jamais à véritablement s’imposer. Sur le premier album auquel il participa avec Maiden en 1995, The X-factor, son style vocal ne parvint que très rarement à trouver sa place sur les compositions pas toujours très inspirées de Steve Harris. L’album ne fut cependant pas un échec total, grâce notamment au hit "Man on the edge". Mais l’album suivant, Virtual XI en 1998 ne parvint pas à convaincre davantage. Blaze y avait pourtant fait de grands progrès au chant (sans pour autant égaler Dickinson), mais les chansons, composées spécialement pour être jouées en concert, ne passaient pas très bien en version studio. Malgré la tournée, la sortie du double best-of Best of the beast, et même la sortie simultanée d’une (médiocre) jeu vidéo Iron Maiden, le déclin semblait irréversible.

Conscients qu’il fallait redresser la barre, les membres du groupe décidèrent de se séparer de Blaze Bayley et, après de nombreuses tractations, annoncèrent pour 2000 la sortie d’un nouvel album Brave new world, ainsi que les grands retour de Bruce Dickinson et Adrian Smith. A présent dotés de 3 guitaristes et de leur chanteur légendaire, l’album est une réussite totale, aux compositions variées et immédiatement assimilables, qui flirtent même parfois avec le progressif. De l’avis général (et du mien aussi, par ailleurs), il soutient totalement la comparaison avec les 3 grands albums du début des années 80. La tournée mondiale qui s’ensuivit, et qui donna lieu récemment à l’album live Rock in Rioconfirme qu’après une décennie de vaches maigres, Iron Maiden semble s’être débarrassé de son étiquette de groupe "has-been" pour revenir sur le devant de la scène (sans pour autant récupérer son trône, mais qui sait… ?)



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 28 contribution(s) au forum.

Iron Maiden
(1/7) 10 septembre 2006, par sebf
Iron Maiden
(2/7) 24 février 2006, par nericj
> Iron Maiden
(3/7) 2 septembre 2004, par melmoth
> Iron Maiden
(4/7) 12 juin 2004
> Iron Maiden
(5/7) 20 novembre 2003, par Rickn’blue
> Iron Maiden
(6/7) 25 septembre 2003, par Heristoff
> Iron Maiden
(7/7) 9 février 2003, par alain.




Iron Maiden

10 septembre 2006, par sebf [retour au début des forums]

puisque c’est une manie de donner son propre classement, je vais pas bouder mon plaisir et je vais donner le mien :
1/ Iron maiden
2/ Powerslave
3/ The number of the beast
4/ Brave new world
5/ Killers
J’adore la période avec Di’Anno. J’adorerais écouter un live de Maiden avec ce mec au chant. C’est dommage qu’ils n’aient jamais pensé à en sortir un. Les chanceux qui ont pu assister à ça doivent encore s’en souvenir !!!

[Répondre à ce message]

Iron Maiden

24 février 2006, par nericj [retour au début des forums]

Au risque de passer pour un vieux c.., j’aimerais rappeler que le premier album de "production médiocre" a été d’une originalité tellement folle, qu’à l’époque, on ne savait pas dans quelle catégorie rangé ce groupe !!!!!Dérangeant , rebondissant, guitares basiques et même batteries drums de base (running free).
Changement de vitesse avec Killers, mais toujours pas classable dans une bonne et simple catégorie qui rassure tout le monde.
Effectivement, The number of the beast leur donne un son et une couleur de voix qui les caractérise depuis et qu’ils n’ont pas trop cherché à faire évoluer. Naissance d’un mythe et entretien . . .

[Répondre à ce message]

> Iron Maiden

2 septembre 2004, par melmoth [retour au début des forums]

Iron Maiden est un groupe légendaire, et il peut se vanter d’avoir toujours su sortir des Titres épiques. La période Bayley n’est d’ailleurs pas un mauvais cru d’ailleurs, elle offre aussi son lot de titres épiques ( Sign of the Cross, The Unbeliever, Clansman ).
pour le classement des Albums voila mon choix :

1) 7th son of a 7th son, pour son ambiance magique...

2) Powerslave, assurément le meilleur condensé de l’esprit Maiden.

3) Dance of Death, car il m’a permi de redécouvrir un groupe que j’avais délaissé, et ce de manière très efficace !

4) Iron Maiden, car c’est le premier album de métal que j’ai écouté, alors que j’avais à peine 6ans (quelle claque, j’en ai encore des marques !).

[Répondre à ce message]

> Iron Maiden

12 juin 2004 [retour au début des forums]

ene effet, il y a eu une perte de vitesse our Maiden mais il est toujours present et le fait même qu’il existe toujours demontre qu’il a pu se hisser au rang de tres grand pour un jour devenir "légende". J’ecoute depuis plus de 15 ans et j’ai passe l’age de "manger du metal" mais Maiden reste la seule et unique exception. Au fait quid du dernier album ?? il vaut le coup ??

Bye les fans

[Répondre à ce message]

    > Iron Maiden

    10 juillet 2004, par stef [retour au début des forums]


    Oh que oui, Dance of dead vaut le coup. Il est je trouve la réunion de leur tallent et de leur maturité.
    Maiden est pour moi le meilleur des groupe de Heavy de 80 à 04.
    Longue vie à MAIDEN.
    Stef

    [Répondre à ce message]

      dance of death

      14 mars 2006, par LP [retour au début des forums]


      Cher stef tu dit que l’album ’’ dance of dead ’’ de Iron Maiden vaut le coup mais tu dois pas l’avoir écouté, car tu sait pas le titre de l’album, qui est ’’ dance of death ’’.

      [Répondre à ce message]

> Iron Maiden

20 novembre 2003, par Rickn’blue [retour au début des forums]

Je voudrais savoir combien de temps dure leur concert en général....
merci de répondre vite

[Répondre à ce message]

> Iron Maiden

25 septembre 2003, par Heristoff [retour au début des forums]

Iron Maiden, le groupe par lequel j’ai aimé le Métal. Pour moi, cela a été, est, et restera le plus grand groupe de Heavy Metal de tous les temps ! Rien que le fait qu’ils aient réussit à vendre 50 millions d’albums malgré le boycott lâche et crasseux de toute la presse musicale traditionnelle, ça force le respect. Chapeau bas Messieurs !
Les meilleurs albums ont été composés dans les années 80, c ‘est clair ! Que de grands albums, que de classiques ! Les années 90 ont été moins heureuses avec le départ de Dickinson et l’arrivée du naze Bayley qui n’a jamais pu rivaliser avec « Air raid Siren ». Je me souviens d’un concert au Brielpoort de Dienze et d’avoir bien rigolé quand il s’est attaqué à « The Evil That Men Do », la catastrophe totale. L’arrivée de Bayley est la plus grande erreur de casting de tous les temps !!!
Heureusement, « il » est revenu, et « il » nous a tous botté le cul ! Merde quoi, Maiden, c’est avec Dickinson et personne d’autre. Ca vous dirait Metallica sans James Heitfield ?
Au passage, le dernier album est pas mal du tout, il est assez varié, plein d’ambiances, parfois folk, parfois progressif, toujours mélodique, du tout bon !
Rendez-vous à Louvain de 20/11 pour le concert !

Top 5 albums Maiden :

1/ Powerslave

2/ The Number of the Beast

3/ Seventh Son of a Seventh Son

4/ Iron Maiden ( Di Anno n’était pas une clinche non plus…)

5/ Dance of Death

[Répondre à ce message]

> Iron Maiden

9 février 2003, par alain. [retour au début des forums]

commentaire tres interessant au sujet de l’évolution musicale de iron maiden. je suis un fan des premieres heures. j’ai un peu laissé tomber le heavy pour le blues puis j’y reviens en découvrant et redécouvrant les titres de iron maiden. je trouve que 20 ans apres ils sont d’une étonnante fraicheur et d’une grande modernité.

[Répondre à ce message]

    > Iron Maiden

    22 mai 2003, par inconnue [retour au début des forums]


    c’est vraiment hot ! c’est cool en maudit.

    [Répondre à ce message]

      > Iron Maiden

      14 juin 2003, par Charisman [retour au début des forums]


      Je ne suis vraiment pas d’accord avec l’analyse des albums avec Blaze, ce sont justement des titres assez lents et répétitifs plus calibrés pour le studio que pour la scène, de plus je trouve "The X-Factor" magnifique et "Virtual XI" très bon, et sûrement meilleurs que "Fear of the dark" qui est lui complètement hétérogène, outre les excellents "Fear of the dark", "Afraid to shoot strangers" & "Be quick or be dead" on a à côté de ça que des morceaux passables. Quant au fameux "Brave new world", mis à part qu’il a le mérite de faire un gros retour aux sources, après multiples écoutes il n’arrive toujours pas à me procurer les mêmes sensations que les anciens albums, ça passe pas… En tout cas après réécoute de tous les albums de Maiden, j’en suis arrivé à la hiérarchie suivante :

      POWERSLAVE *****

      IRON MAIDEN /

      PIECE OF MIND /

      THE X-FACTOR *****

      VIRTUAL XI ****

      KILLERS /

      THE NUMBER OF THE BEAST ***

      SEVENTH SON OF A SEVENTH SON /

      NO PRAYER FOR THE DYING /

      BRAVE NEW WORLD **

      SOMEWHERE IN TIME /

      FEAR OF THE DARK *

      [Répondre à ce message]

        > Iron Maiden

        3 août 2003, par Eradyka [retour au début des forums]


        Je me doute que ce jugement est avant tout subjectif, mais comment peux t’on rabaisser a ce point The Number Of The Beast, 7th son , Brave New World et Somewhere in time tant apprecié par leur qualité. Ce sont eux qui reflete le mieux l’esprit de maiden . Enfin...

        [Répondre à ce message]

          > Iron Maiden

          11 novembre 2003, par Irem [retour au début des forums]


          Iron Maiden est l’un des plus grand groupe dans le monde du heavy-metal. Cependant Brave new world and Dance of death sont loin de valoir des albums de leur début comme Piece of mind (mon préféré) ou number of the beast. Ils sont certes sympathiques, mais ne me laissent que des regrets quant à la carrière solo de Bruce Dickinson, surtout suite à l’excellentissime Chemical Wedding, un album que tout fan du chanteur se doit de posséder, album qui a sans doute convaincu le groupe alors au plus bas, de réintégrer d’urgence le divin Bruce.

          [Répondre à ce message]

            > Iron Maiden

            6 avril 2004, par Pitro [retour au début des forums]


            Je n’ai pas beaucoup écouté Iron Maiden, mais jusque là, j’ais écouté de très bonnes choses d’eux notamment des extraits du Live In Rio et Number of the beast.

            Je suis impatient de le découvrir encore plus car c’est un très bon groupe. :)^^

            [Répondre à ce message]

        > Iron Maiden

        9 janvier 2005 [retour au début des forums]


        « ce sont justement des titres assez lents et répétitifs .... »

        tu l’as dit bouffy. je pense que si bruce avait chanté cet album ( the x factor), alors ca aurait tout déchiré... mais c pas le cas, et sur titres lents et répétitifs naze bailey nous a montré combien il était a la ramasse ce gros lourd, sans etre capable d’insufler le moindre esprit maiden aux chansons. c vrai qd mm que sur deux trois chansons il sort de l’eau, mais ce sont les mieux ecrites de l’album, et parfois les plus rapides (comme man on the edge, qui déchire mm si il semble des fois se perdre dans les paroles..)

        non, c pas possible de classer « somewhere in time » derriere no prayer for the dying ou virtual XI...
        fo etre lourd, euh..., non, sourd...

        mon classement :

        SEVENTH SON OF A SEVENTH SON
        POWERSLAVE
        FEAR OF THE DARK

        PIECE OF MIND
        SOMEWHERE IN TIME
        THE NUMBER OF THE BEAST

        IRON MAIDEN

        BRAVE NEW WORLD
        DANCE OF DEATH

        et le reste après

        [Répondre à ce message]

          > Iron Maiden

          4 décembre 2005, par ? ?? [retour au début des forums]


          Je me demande quand même qui vous êtes pour dire "le style Maiden c’est avec Dickinson et avec personne d’autre".
          Pas des fans, parce que vous ne descendriez pas Bailey comme ça.
          Je pense que les seules personnes qui peuvent parler du "style maiden" c’est les (vrais) fans, et Maiden themselves...
          Ceci dit en tant que chanteur je peux vous dire que si j’avais à choisir entre Bailey et Bruce Bruce (!) au niveau de la justesse de la voix je prendrais largement Bailey, ecoutez les chansons : Caught Somewhere In Time, Back in The Village ou Judas Be My Guide pour voir un peu...

          1 - Seventh Son & Powerslave
          2 - Dance Of Death & Killers
          3 - Virtual Eleven & No Prayer For The Dying

          Paul Di’Anno en force !

          [Répondre à ce message]

            > Iron Maiden

            23 avril 2006, par le bon fan [retour au début des forums]
            http://www.pop-rock.com/forum.php3?...


            bailey, dickinson, di’anno. punk ou heavy. classement des albums... ect
            tout cela ne regarde que vous et on s’en fout un peu.
            ce qui compte c’est ce qu’ils ont fait, ce qu’il vont faire et le soutient qu’il peuvent avoir de notre part..... alors au lieu de bavacher aller acheter vos places pour le 28 novembre à bercy, parce qu’il y a qu’une chose qui a toujours mit tout le monde sur la même longueur d’onde : c’est maiden en live.

            ....UP THE IRONS....

            [Répondre à ce message]

            > Iron Maiden

            24 novembre 2007 [retour au début des forums]


            "Je me demande quand même qui vous êtes pour dire "le style Maiden c’est avec Dickinson et avec personne d’autre". Pas des fans, parce que vous ne descendriez pas Bailey comme ça. Je pense que les seules personnes qui peuvent parler du "style maiden" c’est les (vrais) fans, et Maiden themselves... Ceci dit en tant que chanteur je peux vous dire que si j’avais à choisir entre Bailey et Bruce Bruce ( !) au niveau de la justesse de la voix je prendrais largement Bailey, ecoutez les chansons : Caught Somewhere In Time, Back in The Village ou Judas Be My Guide pour voir un peu..."

            Allons allons.........Un peu de sérieux, voulez-vous ?!

            S’il est vrai que les personnes les plus aptes à parler du style d’IRON MAIDEN ne sont autres que les membres mêmes du groupe, Steve HARRIS en tête, il existe toutefois une demie-mesure quant aux propos du message précédant et repris ci-dessus.

            Comment est-il possible de dissocier Bruce DICKINSON de la réussite internationale d’IRON MAIDEN ? C’est impossible.
            Il ne s’agit nullement d’une impression personnelle mais tout simplement d’une constatation faite par les membres du groupe et leur manager de l’époque qui expliquaient que l’arrivée de Bruce a emmené IRON MAIDEN là où ils le désiraient, c’est-à-dire aux sommets.
            J’en veux pour preuve le DVD "The Early Days" qui retrace toute l’histoire du groupe : de sa création à la sortie de l’album Piece Of Mind. (Un second DVD relatant la suite de l’histoire du groupe étant prévu pour Février 2008 en même temps que la sortie DVD du Live After Death, marquant par là même, le début du SOMEWHERE BACK IN TIME WORLD TOUR 2008).

            Même Paul Di Hanno en personne (présent sur le DVD "The Early Days") reconnaît que Bruce Dickinson est le meilleur chanteur D’IRON MAIDEN.

            J’ai donc l’impression que vous n’appréciez pas Bruce Dickinson, tout simplement. Vous préférez Blaize Bailey, c’est votre droit, mais alors ne venez pas crier sur tous les toits que vous êtes un fan d’IRON MAIDEN, un vrai.
            Vous ne pouvez pas adorer ce groupe et préférer Blaze Bailey à Bruce Dickinson, surtout lorsque l’on sait qu’X-FACTOR et VIRTUAL XI sont les deux moins bons albums du groupe, vocalement parlant.
            En effet lorsque l’on écoute les reprises de "THE CLANSMAN" et de "SIGN OF THE CROSS" faites par Bruce DICKINSON lors du Rock In Rio le 19 janvier 2001 il n’y a aucun doute à avoir quant à la suprématie de ce dernier sur les autres chanteurs qui ont pris part aux différents line-up de maiden, en particulier de Blaize Bailey puisque c’est de lui qu’il s’agit.
            D’autres chansons de l’ère Bailey ont été reprises par Bruce telles que "FUTUREAL, "THE LORD OF THE FLIES" et d’autres encore, et il va sans dire que si Bruce avait participé à l’enregistrement d’’X-FACTOR et VIRTUAL XI, autrement dit s’il n’avait pas quitté la fromation, nul doute que ces deux albums auraient davantage été appréciés par les fans, qui sont les premiers critiques quand quelque chose ne leur convient avec leur groupe fétiche.

            Maintenant Bailey a des qualités, c’est sûr, mais s’il avait été aussi bon que ça avec IRON MAIDEN, il n’aurait pas été renvoyé par le groupe et Steve HARRIS n’aurait pas rappeler un certain Bruce DICKINSON afin qu’il vole (logique pour un pilote d’avion) au secours d’un IRON MAIDEN au plus bas à ce moment là.
            Encore une fois il ne s’agit pas d’un avis personnel mais d’une réalité, il suffit simplement pour s’en persuader, de connaître l’histoire de ce groupe mythique et légendaire qu’est IRON MAIDEN.

            Toutefois si vous n’êtes toujours pas convaincu des qualités de Bruce DICKINSON, vous n’avez qu’à vous procurer le BEST OF BRUCE DICKINSON qui est ni plus ni moins un condensé de sa carrière solo reprenant des chansons phares de tous ses albums (sauf du dernier : TYRANNYS OF SOUL, le best of étant sorti avant cet album-ci).
            Le tout tient en deux CD et vous pourrez vous rendre compte par vous-même à quel point ce vocaliste peut chanter différement d’une chanson à une autre et à quel point sa tessiture peut également changer d’un morceau à un autre.
            A ce moment là peut-être pourrez vous vous faire une idée de "la justesse de voix" de ce chanteur.

            Et si tout ce la ne vous suffit pas encore pour revoir votre jugement, il existe aussi une anthologie de trois DVD qui vient de sortir concernant l’oeuvre en solo de Bruce.
            Vous aurez même la chance d’y voir plusieurs concerts de ce dernier, notament le fameux "SCREAM FOR ME BRAZIL" enregistré en 1999 qui est excellent et là c’est personnel.

            A bon entendeur salut.

            INFORMATION de taille pour tout vrai fan d’IRON MAIDEN qui se respecte, le groupe se produira à BERCY le 1/07/2008 dans le cadre du SOMEWHERE BACK IN TIME WORLD TOUR 2008.
            L’occasion de voir ou de revoir et de savourer sur scène des morceaux de légende de l’époque 1980-1988 ainsi que des décors sublimissimes basés sur le thème de l’Egypte.

            Venz nombreux UP THE IRONS / SCREAM FOR ME

            [Répondre à ce message]

              > Iron Maiden

              20 décembre 2007 [retour au début des forums]


              Mise à jour du message précédent : IRON MAIDEN ajoute une seconde date en FRANCE pour son SOMEWHERE BACK IN TIME WORLD TOUR 2008.
              En effet le site officiel du groupe annonce que :"En raison d’une demande phénoménale, nous avons ajouté un second soir à Paris".
              Et cette date n’est autre que le lendemain du premier concert, à savoir donc le 2 Juillet 2008.
              Les billets seront en vente à partir du 28/12/2008, 10h00.

              Venez nombreux UP THE IRONS

              [Répondre à ce message]