Pop-Rock.com



Le Nickhornbysme du Week-End : Jérôme Deuson (A Mute)
5 disques, 5 bières, 5 fromages

samedi 28 mars 2009, par L’invité du samedi

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Le Nickhornbysme de la N.W.O.B.H.M.
Le Nickhornbysme du Week-End : Serge Coosemans
Le Nickhornbysme de la platine
Le Nickhornbysme Du Week-end : Didier CZ
Le Nickhornbysme du week-end : Le Ouistiti
Nickhornbysme 2 de Boris Ryczek
Le Nickhornbysme du Week-End : Maxime Lê Hùng (Matamore)
Le Nickhornbysme de l’année 1980
Le Nickhornbysme des Pixies
Le Nickhornbysme Du Week-end : Fred "Sport Doen" Sempels


On était donc parti sur l’idée de parler de 5 disques pour faire l’amour durant 5 heures (nous vous aurions alors parlé de Kurt Ralske Amor 00+1, de Jason Corder Forever Sparrow,...). Puis on s’est dit : trop cliché, et en plus notre côté vulgaire aurait refait surface tôt ou tard. On s’est dit crachons un peu sur la vague wallone maoïste de plagiat des Strokes. A quoi bon ? Cela fait des années que cela dure et c’est pas une observation supplémentaire qui fera apparaître un débouche chiotte magique. Et bien non, loin de l’amour charnel et du dégoût professionnel non intéressé, nous nous sommes concentrés sur ce qui pouvait être tout aussi agréable : 5 disques, 5 bières, 5 fromages. Et oui car finalement ce serait dans ces conditions, sur une terrasse estivale corfiote qu’on aimerait finir nos jeunes jours.

1. Do Make Say Think : Goodbye Enemy Airship The Landlord is Dead

Oh là ! J’entends déjà les quolibets fuser à l’encontre de ce bon vieux post-rock ! Quel mot usé que celui là pourtant. Album fantastique. Avec ça une bouteille Bon Voeux, bien fraîche, un morceau de tomme savoyarde légère et un buzz façon herbe potagère. S’il vous plaît en 180g vinyle ! Goodbye Enemy est un disque qui a tourné dans mon lecteur pendant des semaines. Son intensité, sa grâce et sa grandiloquence ont éveillé en moi des heures d’inspiration et certains concerts mémorables (d’autres moins). Si il ne s’agit pas là de l’album le plus connu du label, il faut également reconnaître au groupe le mérite d’avoir changé un peu le côté tragique (néanmoins plus que louable) de certaines références célèbres de l’étiquette (GYBE !, Silver Mount Zion). The Landlord is Dead mais seulement pour quelques jours. Terriblement gouteuse cette tommette.

2. Portishead : Third

Un volume fort élevé, seul dans son salon. Fumante, une cigarette parfumée à l’amnesia, une herbe psyché aux effets lents et longs accompagnée d’une bière forte et fraîche pour ne pas sombrer dans un coma profond. Pour les papilles un gruyère suisse bien salé. Third est d’une lourdeur attendrissante, d’une puissance attachante.

3. The Beans : Inner Cosmosis

Album quasiment inconnu en Europe, ce traité post-rock de plus d’une heure est probablement la meilleure définition du genre. On accompagnerait cela d’une Chimay Blanche plutôt fraîche, d’un morceau de Vieux Brugge. Sans hésitation la preuve ultime que le style n’a jamais aussi bien donné que dans l’improvisation et dans le live. On y retrouve aussi quelques notes vocales éparses à la Anticon.

4. Chokebore : A Taste for Bitters

A Taste For Bitters... Découvert à l’époque de Nulle Part Ailleurs en 96. Un album remarquable, punk et émouvant où la souffrance est toujours mise en avant de manière vive et assumée. Quelques XXBitter justement bien placées et du parmiggiano regiano de comptoir suffiront à apprécier une telle claque à sa juste valeur. Volume au max.

5. Stone The Crows

Back en 1970 avec ce groupe très peu connu des bas fonds écossais, un album sous estimé de boogey blues superbement arrangé. On se sentirai très bien dans un pub adossé à un lock autour d’une pinte de Guinness bien fraîche et de quelques morceaux de Chester. A écouter en vinyle bien sûr pour profiter des orgues à la Ray Charles et de l’approche joplinnienne des vocaux.



Répondre à cet article

L’invité du samedi





Il y a 1 contribution(s) au forum.

Le Nickhornbysme du Week-End : Jérôme Deuson (A Mute)
(1/1) 14 novembre 2016




Le Nickhornbysme du Week-End : Jérôme Deuson (A Mute)

14 novembre 2016 [retour au début des forums]

These albums were among the best and biggest hits back then. - Bath Planet

[Répondre à ce message]