Pop-Rock.com



Le Nickhornbysme des Beatles
Five by Four

mercredi 19 mai 2010, par Jérôme Delvaux

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Le Nickhornbysme du Week-end : Fabrice, The Vogues
Le Nickhornbysme de la fin de semaine : Ouï FM
Le Nickhornbysme du week-end : Jérôme Delvaux
Le Nickhornbysme du Week-End : Jérôme Deuson (A Mute)
Le Nickhornbysme de la platine
Le Nickhornbysme de Boris Ryczek
Le Nickhornbysme Du Week-end : Le Baron5
Le Nickhornbysme Du Week-end : Serge Coosemans
Le Nickhornbysme de la N.W.O.B.H.M.
Le Nickhornbysme de l’année 1980


S’il ne fallait en garder que cinq des Fab Four.

Helter Skelter (1968)

L’une des chansons les plus controversées de tous les temps, avec Cop killer de Body Count. A en croire ses justifications hallucinées, le gourou Charles Manson aurait cru y décoder l’ordre de commanditer les meurtres atroces que l’on sait, et ce dans le cadre de la préparation d’une guerre raciale. A la base, c’est Paul McCartney, en compétition amicale avec The Who, qui s’est mis en tête de composer la chanson la plus violente jamais enregistrée, dotée du riff de guitare le plus sale possible, de la batterie la plus lourde, du chant le plus sauvage, etc. Le heavy-metal, le punk et le grunge doivent tous beaucoup à ce morceau. Mythique.

A day in the life (1967)

Dernière plage de l’incontournable Sgt. Pepper, ce collage de deux chansons, l’une de John Lennon, l’autre de Paul McCartney, est peut-être bien ce que les Beatles ont fait de plus expérimental et déroutant. Au départ une simple ballade, le morceau évolue en un maelstrom orchestral assourdissant avant de revenir au calme et de se conclure dans un déluge de cuivres. Tous les bidouillages de Radiohead, pour ne citer qu’eux, se trouvent ici annoncés avec trente ans d’avance.

I want you (She’s so heavy) (1969)

Répétitif, hypnotique, lancinant, ce titre tiré du légendaire album Abbey Road peut être considéré comme une composition typique du rock progressif des sixties. Sauf qu’à la différence du prog en général, ce n’est absolument pas chiant, mais au contraire irrésistiblement entêtant. A noter : en plus d’un orgue Hammond, Lennon y fait usage d’un petit synthétiseur Moog, un instrument encore très rarement utilisé dans le rock à l’époque.

Something (1969)

Frank Sinatra, qui l’a reprise, en parlait comme de la plus belle chanson d’amour de tous les temps. Qu’ajouter d’autre, sinon qu’Elvis, le King en personne, en a fait aussi un classique de la set-list de ses concerts dans les années 70 ? Pour moi, Something reste, à n’en point douter, la plus belle contribution de George Harrison au répertoire des Beatles.

Help ! (1965)

Probablement l’un des trois ou quatre singles pop/rock les plus efficaces de l’histoire de la musique populaire. Imparable !


Cet article a été dévoilé en primeur sur le blog Jérôme Delvaux 2.0.



Répondre à cet article

Jérôme Delvaux





Il y a 12 contribution(s) au forum.

Le Nickhornbysme des Beatles
(1/9) 26 mai 2010
Le Nickhornbysme des Beatles
(2/9) 25 mai 2010, par Carla Blondie
Le Nickhornbysme des Beatles
(3/9) 20 mai 2010, par Nat
Le Nickhornbysme des Beatles
(4/9) 20 mai 2010, par Yû Voskoboinikov
Le Nickhornbysme des Beatles
(5/9) 20 mai 2010, par Stéphane
Le Nickhornbysme des Beatles
(6/9) 20 mai 2010
Le mien
(7/9) 20 mai 2010, par rico
Le Nickhornbysme des Beatles
(8/9) 20 mai 2010
Le Nickhornbysme des Beatles
(9/9) 20 mai 2010, par Phil Danstachambre




Le Nickhornbysme des Beatles

26 mai 2010 [retour au début des forums]

mes 5 favorites (pour aujourd’hui) :
Day Tripper
Paperback Writer
Your Mother Should Know
Hello Goodbye
Penny Lane

[Répondre à ce message]

    Le Nickhornbysme des Beatles

    25 janvier 2016, par Juki [retour au début des forums]


    Ah one of my fav band of all time !
    So sad that this band is no longer together.
    When I was young, I always listen all of their song and album :D
    I never forget that I have 1 album that I buy it with my pocket money :D
    The album is Beatlemania ! With the Beatles :D

    Download Musik

    [Répondre à ce message]

Le Nickhornbysme des Beatles

25 mai 2010, par Carla Blondie [retour au début des forums]

For no one
I’m Only Sleeping
A Day in the life
Wait
Eleanor Rigby

Rien de très rock, parce qu’au final les beatles on perdu leur énergie brute le jour où ils ont croisé Brian Epstein. Et dans le genre pèchu, nombre de leurs contemporains ont fait nettement mieux. Des Kinks aux Them en passant par les Animals, les Yardbirds ou les Troggs au début, Hendrix, Blue Cheer les Cream ou des millions de garage bands par la suite.

L’exceptionnelle maitrise des fabs est ailleurs : Dans cette aptitude à composer la mélodie qui tue et qui dépasse tout ce qui existait auparavant dans le genre. Je ne vois d’ailleurs personne d’autre capable de composer l’équivalent d’un Yesterday ou d’un Eleanor Rigby à 23 ans.

[Répondre à ce message]

Le Nickhornbysme des Beatles

20 mai 2010, par Nat [retour au début des forums]

Bon alors sans ordre de préférence aucune (et après une torture incroyable pour réduire à 5 titres !!) :

* The Fool On The Hill : pas la plus énergique mais elle a un petit quelque chose qui plait et inquiète à la fois…

* Get Back : pour avoir perturbé le flegme britannique habituel et l’ordre public en donnant un concert sur un toit anglais… et pour la mini-apparition de Billy Preston à leurs côtés.

* Octopus’s Garden : parce que pour écrire une chanson sur le jardin d’une pieuvre, fallait quand même être un peu barré (remarquez que l’histoire du sous-marin jaune rejoint un peu cette idée aussi finalement…)

* Hey Jude : rien que pour le « Fucking hell » lâché par Lennon sur cette chanson censée être une composition toute mignonne de McCartney à l’attention du fils de Lennon

* Help ! : parce que c’est un sacré morceau et que j’adore la version film de Richard Lester…

Question bouquin, je me suis procurée récemment le « Miscellanées des Beatles » de Perrin et Verlant. Un bouquin avec une masse d’anecdotes diverses concernant les Fab Four. Ce n’est pas une biographie ou une discographie complète et annotée mais c’est sympa à lire.

Pour le reste, il reste l’anthologie des Beatles, la vraie. Mais faut avoir les bras musclés et les cuisses solides pour celui-là parce qu’il pèse pas moins de trois kilos !

[Répondre à ce message]

Le Nickhornbysme des Beatles

20 mai 2010, par Yû Voskoboinikov [retour au début des forums]

1. A day in the life en mono.

2. A day in the life en mono.

3. A day in the life en mono.

4. A day in the life en mono.

5. A day in the life en mono.

[Répondre à ce message]

    Le Nickhornbysme des Beatles

    12 juin 2010, par opopop [retour au début des forums]


    Des hits de 1967 hyper démodé qui faisait déja vieillot à ce temps là, le mono d’accord mais pour le psychédélisme et encore les Beatles ou autres groupe psychédélique contemporain à eux, le mono c’est poubelle quoi.

    [Répondre à ce message]

Le Nickhornbysme des Beatles

20 mai 2010, par Stéphane [retour au début des forums]

- I Am The Walrus : un des meilleurs morceaux psychédéliques, tous groupes confondus.
- La face B de Abbey Road : c’est un seul morceau, donc je n’en choisis pas un, ce sont des mouvements qui forment un tout. Cette face B est l’acte de naissance du rock progressif, comme il doit l’être, avant les excès.
- Back in the USSR : une bien amusante parodie des Beach Boys.
- Ob-La-Di, Ob-La-Da : parce qu’un peu de légèreté ne peut faire de mal.
- Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band : parce que finalement, écouter de la musique pour s’amuser plutôt que pour se pendre, c’est pas mal aussi. Si j’étais un fan de Cold Wave, ça se saurait.

Désolé, rien de leur phase rock’n’roll pour moi. Ce n’est pas mauvais, mais pas non plus très intéressant.

Pas de Yesterday, pour moi l’un des morceaux les plus surfaits de leur catalogue.

Pas de morceau de George Harrison. Je nage à contre-courant, mais je trouve qu’il a toujours été le maillon faible du groupe.

Trop peu de morceaux de Lennon dans mon choix. Sans doute parce que Lennon avait moins cette approche commerciale que McCartney, approche commerciale qui est forcément mobilisée par ce type de liste artificielle. Toutefois, dans une approche album, Lennon est clairement le vainqueur.

[Répondre à ce message]

Le Nickhornbysme des Beatles

20 mai 2010 [retour au début des forums]

Je partage Helter Skelter !

Sinon je mettrais Penny Lane et Strawberry Fields Forever, qui résument en un 45 tours tout ce que j’aime chez McCartney comme chez Lennon.

Et pour terminer, s’il faut en sélectionner deux autres : Here Comes The Sun, dont la simplicité me bouleverse toujours, tout comme celle de For No One, l’une des plus belles chansons de rupture qui aient jamais été écrites.

[Répondre à ce message]

Le mien

20 mai 2010, par rico [retour au début des forums]

Hello, comment passer à côté de ...

- While my guitar gently weeps
Plus envoutant, tu meurs

- If I felt
Une polyphonie à pleurer

- D’accord avec Run for your Life d’un scribe ci dessous. elle est sauvage, animale !

- Two of us
Pseudo balade mélancolique. l’annonce d’une fin de règne. un bonheur à jouer.

- Drive my car
Un groove inégalé (la basse putain !!)

[Répondre à ce message]

Le Nickhornbysme des Beatles

20 mai 2010 [retour au début des forums]

Je recommande à tout le monde "en studio avec les beatles" de geoff Emerick, leur ingé son de revolver à Abbey Road. Il explique, quasi morceau par morceau, comment ces mélodies pop, composée sur une guitare sèche ou un piano, sont devenues les bijoux que nous connaissons... Il explique aussi l’implication de chaque membre sur les morceaux. Ce livre est une merveille, je l’ai dévoré en un seul morceau !

[Répondre à ce message]

Le Nickhornbysme des Beatles

20 mai 2010, par Phil Danstachambre [retour au début des forums]

Le mien :

TICKET TO RIDE
Rien que pour ses arpèges et sa batterie bancale, un régal.

PENNY LANE
Tout simplement ma préféré.

RUN FOR YOUR LIFE
John n’y va pas par quatre chemin :"Je préfererai te voir morte ma petite, plutôt que de te voir avec un autre mec".
Ca plante le décor. Gentil Beatles ?

WITH A LITTLE HELP FROM MY FRIEND
Ringo est tellement émouvant ; irrésistible.

HERE COMES THE SUN
Parce que Something était déjà citée, la meilleur George song juste derrière.

[Répondre à ce message]

    Le Nickhornbysme des Beatles

    20 mai 2010, par  [retour au début des forums]


    Exact pour le bouquin de Geoff Emerick : je crois qu’on peut encore en trouver de larges extraites sur le très bon site Yellowsub.

    Le mien - pour en citer d’autres

    SHE SAID SHE SAID : plus subversif qu’il n’y paraît (les paroles de Lennon se baseraient sur un mauvais trip d’un autre Beatle), ce titre de "Revolver" contient peut-être la meilleure mélodie des Beatles.

    TOMORROW NEVER KNOWS : le morceau sous acide par excellence. Séminal et largement pillé (Chemical Brothers...)

    WITHIN YOU WITHOUT YOU : On oublie trop souvent ce magnifique morceau signé George Harrison (et vous avez déjà cité ses deux perles d’Abbey Road), qui doit sans beaucoup à Ravi Shankar. Mais quel trip, encore une fois.

    IN MY LIFE : quintessence de la période pop des Beatles. Avec la cerise sur le gâteau, ce petit solo de clavecin "accéléré" signé George Martin.

    BECAUSE : pour l’harmonie vocale des trois Beatles (sans Ringo donc), à se damner. Magnifiquement reprise par le regretté Elliott Smith.

    [Répondre à ce message]