Pop-Rock.com


Les chroniqueurs de Pop-Rock parlent de
The Rolling Stones

mercredi 17 décembre 2008, par Geoffroy Bodart, Jérôme Delvaux, Marc Lenglet, Vincent Ouslati, Yû Voskoboinikov

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Radiohead
The Cure
Coldplay
Depeche Mode
Iron Maiden
U2


Je peux le dire, j’ai longtemps considéré les Stones comme une bande de guignols. Je crois que leur laideur et le mauvais goût de leurs frusques n’y était pas pour rien. Je n’étais pas insensible au riff de (I can’t get no) Satisfaction, mais ça s’arrêtait à peu près là. Puis, petit à petit, mon opinion a évolué (cela s’appelle murir). J’ai flashé sur la mélodie de Let’s spend the night together (à cause de la reprise par David Bowie, à la base), j’ai acheté l’album Between the buttons sur lequel elle figure et j’ai réalisé que j’adorais encore davantage Ruby Tuesday, le véritable bijou de l’époque Brian Jones. J’ai ensuite découvert l’influence énorme des Stones sur le songwriting de tout un tas d’artistes que je vénère : Bowie, bien sûr, mais aussi Bryan Ferry, le Velvet Underground, les Stooges, les Smiths, Echo & The Bunnymen et beaucoup beaucoup d’autres... Aujourd’hui, je possède pas mal de leur disques et j’ai développé une affection toute particulière pour Beggars Banquet, Let it bleed et It’s only rock’n’roll. Ce dernier renferme ce qui reste, pour moi, la plus belle chanson de tous le répertoire de Jagger et Richards : la paradoxalement peu connue Time waits for no one. Si vous ne devez télécharger qu’une seule chanson aujourd’hui, il faut que ce soit celle-là.

Jérôme


Pas évident d’émettre un avis sur les Rolling Stones. En pas loin de 45 ans de carrière, les vieilles carnes ont eu le temps d’accumuler plus de réussites que n’importe quel autre groupe... et sans doute autant de ratages. Du parcours de ces Anglais capables du meilleur comme du pire, on retient surtout les flamboyantes années 60, quand grâce à leur relecture sportive des vieux classiques du blues, ils contribuèrent à tirer nombre de Grands de l’oubli. Leurs provocations calculées font partie des mythes fondateurs qui servirent à établir la réputation du rock en tant que culture d’opposition. Et n’oublions évidemment pas cette généreuse poignée de titres éternels qui font aujourd’hui partie de l’inconscient collectif occidental. Côté face, on trouve aussi malheureusement de l’imprécision et beaucoup de paresse, du merchandising outrancier et un statut d’icône si vite acquis qu’il dissuada les Stones de se fatiguer sérieusement une fois passé le cap de leur première décennie d’existence. Les Stones des premières années, formidablement convaincants et occasionnellement touchés par le génie, prenaient aux tripes. Ceux d’aujourd’hui ne visent plus que le portefeuille mais en faisant appel à leur riche background avec suffisamment de finesse pour qu’on n’y trouve pas toujours à redire. A chaque nouvelle sortie, on écoute, on sourit, on tape gentiment du pied et on attend le suivant, vaguement satisfait et vaguement déçu à la fois. Parce que la sortie d’un nouvel opus des Rolling Stones ne se justifie plus impérativement depuis plus de trente ans. Quelle importance ? It’s only rock’n roll...

Marc


Les Rolling Stones sont le résultat des conseils avisés d’Edith Piaf. Demandez à l’intéressé, le braillard qui mange sa soupe avec une pelle, il vous le confirmera volontiers : Edith piaf lui a en effet suggéré de faire comme elle, à savoir mettre en avant ses plus gros défauts physiques, afin d’en faire une force, ou une marque de fabrique pour jaser de façon contemporaine. Et l’on voit résultat : hormis deux crises d’intelligence, Paint it black et She’s a rainbow, les Rolling Stones représentent tout ce qu’il y a de détestable dans le rock, à commencer par Philippe Manœuvre.


Paint it black. Get off my cloud. She’s a rainbow. Sympathy for the Devil. Gimme shelter. It’s only rock’n’roll (But I like it). Under my thumb. Ruby Tuesday. Et on peut continuer. Alors, bien sûr, ils auraient mieux fait de ne pas survivre aux années 70. Bien sûr la mégalomanie galopante de la bande à Jagger peut irriter. Bien sûr il est inutile, artistiquement parlant, de continuer à tourner de stade en stade comme ils le font en sortant des albums prétextes (toujours plus ou moins corrects, les albums prétextes, mais dépourvus, et c’est inévitable, du panache de jadis). Mais bon dieu, des groupes qui ont enchaîné autant de tels classiques, d’immortels morceaux de rock, il n’y en a pas des masses.

Geoffroy


Rien à faire, je n’ai jamais pu écouter un seul album en entier des pierres qui roulent (oserais-je cette variation, pépères qui croûlent ?), ça ne me parle pas, ça ne me botte pas, et ça me broute comme c’est pas permis lorsque j’entends la masse grouillante qui ne connaît du rock que les Rolling Stones, et encore, juste trois refrains, histoire de pas passer pour un nul dans les soirées de l’ambassadeur. J’eus un espoir lorsque j’appris que Keith Richards s’était cassé la gueule en tombant d’un cocotier, mais le bougre a de la veine. En parlant de veines, avec tout ce qu’ils se sont mis comme saloperies dans les tuyaux pendant 40 ans, les Rollings Stones sont la pire incitation à la consommation de coke jamais inventée par un publicitaire. Et la musique me direz-vous, psss, Paint it black tout de même... Mais Jagger & Co, c’est décidément pas mon truc.

Vincent



Répondre à cet article

Jérôme Delvaux

Marc Lenglet

Geoffroy Bodart

Yû Voskoboinikov

Vincent Ouslati





Il y a 66 contribution(s) au forum.

The Rolling Stones
(1/10) 26 décembre 2008, par Itch
The Rolling Stones
(2/10) 19 décembre 2008
The Rolling Stones
(3/10) 18 décembre 2008, par Douglas 23
The Rolling Stones
(4/10) 18 décembre 2008, par Stan
The Rolling Stones
(5/10) 17 décembre 2008, par Vincent Ouslati
The Rolling Stones
(6/10) 17 décembre 2008, par Morbaque Montaigne
The Rolling Stones
(7/10) 17 décembre 2008
The Rolling Stones
(8/10) 17 décembre 2008
The Rolling Stones
(9/10) 17 décembre 2008, par The Observer
The Rolling Stones
(10/10) 17 décembre 2008, par cartman




The Rolling Stones

26 décembre 2008, par Itch [retour au début des forums]

comme d’habitue Yu est arrivé a montrer que c’est juste un parfait abruti.
Pense a ouvrir un skyblog crétin

[Répondre à ce message]

The Rolling Stones

19 décembre 2008 [retour au début des forums]

les Stones, moi je les aime (un peu) quand ils se mettent à copier (maladroitement) les Beatles ! (’She’s A Rainbow’, ’Dandelion’ et quelques autres.... en sont un bon exemple). lorsqu’ils restent fidèles à leur blues graisseux, ça m’emmerde prodigieusement !
moi c’est la pop qui me parle.
mais bon, tant qu’à faire, dans le domaine de la chanson pop parfaite je préfère les Maîtres aux élèves !
donc finalement je me garde Lennon/McCartney/Harrison/Starr.
on faisait pas mieux à l’époque, et on a pas fait mieux depuis !

[Répondre à ce message]

The Rolling Stones

18 décembre 2008, par Douglas 23 [retour au début des forums]

Le nouveau patron aime-t-il aussi FRONT 242 ?

[Répondre à ce message]

The Rolling Stones

18 décembre 2008, par Stan [retour au début des forums]

Faut réécouter Sticky Fingers les gars, en particulier ’Can’t You Hear Me Knocking’.
Brian Jones étaient fraîchement out, remplacé par l’autre Mick (Taylor), et ça vole haut.

[Répondre à ce message]

The Rolling Stones

17 décembre 2008, par Vincent Ouslati [retour au début des forums]

En réponse à Debbie Pinson et Cartman, voilà alors mon sentiment légèrement moins condensé.

J’écris que Paint It Black est certainement le seul titre que je retiens réellement des Rolling Stones, mais quel titre ! Je l’assimilais à toutes ces péloches post-Vietnam, Apocalypse Now, Platoon, Full Metal Jacket, etc., c’était pour moi le son du traumatisme post-guerrier. Ça avait la folie de Jefferson Airplane, ça passait très bien après un bon War de Edwin Starr, c’était contemporain du Creedence Clearwater Revival et de Fortunate Son, ça me mettait des images dans le crâne, cette révolte, cette colère après le bourbier, cette rage de changement après les mensonges, et les Rolling Stones incarnaient cela, étaient cela. Non pas dans leurs positions politiques dont on se fout quand même royalement mais dans l’attitude incontestablement.
Pour encore en faire une louche sur Paint it black, j’ai redécouvert ce titre avec la reprise de W.A.S.P. sur leur premier album. Pas indispensable, d’ailleurs je préfère l’original, mais j’adore W.A.S.P., alors l’assimilation était sympathique. Pour le coup, je crois que j’aime ce titre pour son ambiance, sa sitar, qui me rappelle les propres expériences psyché des Beatles (logique, vu l’époque flower poweristique).

J’avais fini d’ailleurs par me trouver l’édition américaine d’Aftermath pour me passer en boucle ce fabuleux petit truc. C’est d’ailleurs le seul album que j’ai acheté des Rolling Stones, et que j’ai toujours...
Passé cet épisode, j’ai tout de même écouté Sticky Fingers, et les tous premiers albums.
Puis ça m’est passé, j’ai découvert dans le mème temps Led Zeppelin, Deep Purple, et les seconds m’excitaient bien davantage, c’est ainsi, j’ai lâché les Rolling Stones.

Puis, j’ai commencé à les prendre en grippe en les voyant indéfiniment retarder la retraite, accumuler les albums plus que minables dans les années 90, A Bigger Bang revenait à quelque chose de plus rock’n’roll, j’aurai bien aimé les voir en live au moins une fois, mais j’avais pas de quoi casquer 120€ dans une place de concert, et toujours eux, partout, surmédiatisés, surexposés, surmerchandisés, j’en avais plein la rate. Déjà que j’étais pas fan absolu, ça a fini par me provoquer un rejet systématique. Con et borné ? Certainement, j’attends la fin du show pour me remettre sereinement leur musique dans les oreilles et enfin savoir si ils ont de quoi me plaire ou non.

[Répondre à ce message]

    The Rolling Stones

    17 décembre 2008, par debbie pinson [retour au début des forums]


    Et merde... Je te sentais venir et c’est exactement ce que je craignais : un bel effort d’honnetêté intellectuelle qui me pousse à vite trouver une réponse intelligente alors que, fondamentalement, j’en ai pas grand chose à foutre des Stones et que je viens surtout ici pour faire chier le peuple parce que je suis qu’une merde et qu’on ne se refait pas et en plus j’ai pas trop le temps. Mais bon, allons-y pour la branlette :

    Si j’en ai rien à foutre des Stones c’est parce que j’ai pratiquement été conditionné à ça : à l’instar des Beatles ou de Jacques Brel dans un autre genre, ils sont une telle institution depuis si longtemps que c’est à vous dégoûter d’avoir envie d’écouter. Et je voudrais insister là-dessus parce c’est à l’origine d’un gros malentendu. La plupart du temps, ce qui nous pousse à détester un groupe (à part certaines allergies) ce n’est pas tant la musique qu’il font mais plutôt le marketing qu’il y a autour de ce groupe. En général, les critiques méprisantes qui hérissent tant les fans sont surtout des réactions de rejets face à un battage médiatique écoeurant.

    Et donc, objectivement, on peut dire que les Stones c’est très surfait. Mais, subjectivement, comme je ne fais pas que me prendre la tête dans la vie et que j’écoute aussi parfois de la musique, moi je ne trouve pas ça trop dégueu. Avec les années, j’en suis venu à préférer les artistes blacks dont ils se sont inspirés et je suis surtout un grand fan d’electro mais j’ai aussi écouté du rock et, sans être fan, je peux te citer de mémoire quelques hits comme Satisfaction, Miss You, Hot Thing, Sympathy For The Devil ou Emotional Rescue qui ont tous un putain de groove pour faire la teuf.

    Les ballades, j’ai aimé ça ado mais maintenant ça m’emmerde. Les autres, j’ai pas les titres en tête là maintenant ou alors je ne les ai peut-être jamais entendus, mais de toute façon ce n’est pas mon trip du moment.

    Voilà. C’est vrai que c’est chiant finalement, l’honnêteté intellectuelle dans une chronique ;-) Ce qui compte, c’est la découverte. Balancer un maximum de références, des vidéos et de liens, dans un style efficace, concis, mais fulgurant quand il y a moyen. J’espère un peu que ça va aller dans ce sens là avec le nouveau rédac-chef. Encore que le rock, j’en ai plus vraiment rien à carrer en fait...

    [Répondre à ce message]

      The Rolling Stones

      17 décembre 2008, par Vincent Ouslati [retour au début des forums]


      C’est vrai, plus facile de larguer deux lignes d’insultes que d’argumenter. Il ne faut pas se leurrer, les pavés de 50 pages provoquent peu de réactions, mais balancez qu’un disque est une putain de merde, et vous allez avoir des encyclopédies qui vont vous tomber sur le râble.

      Il faut aussi en prendre compte lorsque vous écrivez un texte, tout dépend aussi de l’effet que vous recherchez, de l’apathisme ou de l’enthousiasme...

      [Répondre à ce message]

        The Rolling Stones

        17 décembre 2008, par debbie pinson [retour au début des forums]


        Mouais. je ne vois pas les choses tout à fait comme ça. Moi, les chroniqueurs que j’apprécie savent mettre leur personnalité en retrait dans le texte pour servir à fond leur sujet : l’artiste et son disque, donc. Et d’ailleurs les artistes que je préfère savent aussi mettre de côté leur ego pour se donner à fond dans la musique.

        [Répondre à ce message]

          The Rolling Stones

          18 décembre 2008, par Yû Voskoboinikov [retour au début des forums]


          La musique reste quand même quelque chose "d’organique", que l’on ne peut pas que juger techniquement. Sinon, à ce moment là, on garde le classique et le Jazz, et tout le reste est de la merde inaudible.
          Du coup, que faire ? Tenter de persister en faisant du Coosemans, à savoir de la masturbation pseudo-intellectuelle ennuyeuse au possible et très peu fiable, soit mettre les deux pieds dans le plat et dire sincèrement ce que l’on en pense. Les lecteurs ne sont pas dupes, ils apprennent vite à reconnaître les signatures et à cerner les personnalités. Partant de là, l’on devine très facilement quoi penser soi-même.
          Personnellement, je préfère cette seconde solution, car elle permet, d’une part, de faire plus que de la simple critique pédante, et d’autre part, d’apporter des avis objectifs plus à même de faire réagir et donc de lancer des débats (plus ou moins) constructifs.

          [Répondre à ce message]

            The Rolling Stones

            18 décembre 2008, par debbie pinson [retour au début des forums]


            Moi je vois les choses différemment. Je connais des chroniqueurs qui se contentent de décrire le plus objectivement possible de quoi la musique est faite, de donner des infos concrètes sur le contexte, l’artiste ou les références. Mais ils se gardent le plus possible d’exprimer leur opinion car ils sont suffisamment humbles et lucides pour savoir que le lecteur n’en a rien à peter, de l’avis du chroniqueur. Bien sûr, l’objectivité est une utopie et leur avis transparait quand-même derrière chaque mot employé. Bien sûr, lorsque l’occasion se présente ils se permettent de lâcher une bonne feinte ou une sale pique. Mais, contrairement à ceux qui écrivent pour se faire mousser, ils ne font pas du style une priorité. C’est tout bénef pour le lecteur qui n’attend pas d’un chroniqueur qu’il soit le nouveau Bret Easton Ellis. Quand on veut prendre son pied sur de la bonne littérature autant acheter un roman. Et la meilleure attitude qu’un chroniqueur puisse avoir est de ne pas se la jouer pour mettre en avant le sujet dont il parle. Son avis, je m’en fous, il ne pourra pas s’empêcher de le lâcher de toute façon. Sa culture, par contre, s’il est capable de nous la transmettre, de nous bombarder de références et d’infos fiables, je lui en serai reconnaissant de me permettre de m’endormir chaque soir un peu moins con. Et c’est ça qui force mon respect. Pas sa maîtrise de la syntaxe, et surtout pas le mépris pédant dont beaucoup font preuve, tout en se prenant pour des kadors de l’humour.

            [Répondre à ce message]

      The Rolling Stones

      17 décembre 2008, par cartman [retour au début des forums]


      Merci de ton honnêteté Vincent, comme quoi il y avait vraiment un soucis dans la forme, j’apprécie ta remise en question. Aftermath est un grand disque de la 1ere partie de leur carrière, beaucoup plus pop qu’un sticky fingers. Beggars banquet est bien équilibré aussi, parfait pour découvrir le groupe. Je conseillerai également la compil’ "hot rocks", double album contenant les tubes les plus connus (disque 2) et les tubes plus anciens (disque 1) comme as tears goes by ou play with fire, chefs d’oeuvres pop d’une délicatesse digne des Beatles. Ce genre de morceaux est a des années lumières de l’image caricaturale de groupe a riffs qu’on les détracteurs habituellement. Eh oui, les stones c’est aussi under my thumbs, mother’s little helper ect... c’est cette partie de la carrière du groupe (en gros les 60’s) qui me passionne le plus (dans le genre rock n roll, on citera street fighting man, sympathy for the devil ect...). Ensuite, mort de brian jones, l’ange blond responsable des magnifiques arrangements, mais mis de coté par jagger-richards pour les compos. Arrivée de mick taylor à la guitare lead. On passe alors à un son plus gras, comme on l’entendra dans sticky fingers ou exile on main street, 2 autres classiques du groupe. A partir de là, richards remonte aux sources blues et country, se fait plaisir, et rentre dans le personnage du junkie professionnel (dixit Johnny thunders). Je comprend qu’on puisse décrocher sur ces albums. Le terme "roots", utilisé pour parler habituellement de tacherons genre Ben harper, conviens bien ici. Des disques en forme de rites de passages vers des idoles oubliées. Plus tard viendra Ron wood, second couteau décrié par les fans les plus cons, et réel bon guitariste, foutraque et bordélique a souhait, et capable de suivre keith dans ses excès. On entre là dans la partie "mainstream" de l’histoire du groupe. Elle dure encore aujourd’hui. Top models déflorées, scandales, pognon, stadiums, le syndrome mick "jogger". Malgré ce qu’on peut en dire, on aura eu droit a des flash de génie durant cette période, malgrés des albums inégaux. C’est surtout le début des tournées à ralonge gigantissimes. De loin ça prête à sourir, a vivre c’est juste magique. On apprend pas au vieux singe a faire un concert. La machine a tube, ainsi que le répertoire gargantuesque des vieux pirates font de chaque concert un show hors du temps.

      Je m’arrête là, il faudrait écrire un bouquin pour vous expliquer à quel point ce groupe compte. Et ça c’est pas mon taf ! Reste que le jeu de guitare de keith, toujours a coté du temps, me reviens toujours Inconsiement quand je branche la gretsch dans le vox. Et rien que pour ça, malgré tous leurs défauts et leurs albums foirés, je les défendrait jusqu’à mon dernier souffle.

      [Répondre à ce message]

    The Rolling Stones

    17 décembre 2008, par Vive le changement [retour au début des forums]


    Ce qui est génial avec Oulsati, c’est qu’on n’a plus que quelques jours à devoir supporter ses conneries. Et après, on pourrait p-e envisager une pétition pour demander au nouveau gérant de bannir à vue tous ses commentaires ? Z’en pensez-quoi, les amis ?

    [Répondre à ce message]

The Rolling Stones

17 décembre 2008, par Morbaque Montaigne [retour au début des forums]

Oui parlons donc des chroniqueurs de Pop-Rock & Coms pendant qu’ils ont le dos tourné, paraît-il, plutôt que de faire semblant de trimer avant la quille imminente.

Le Yû et le Jérôme-chroniqueur, bien qu’ils m’insupportent politiquement (on va dire ça comme ça), ça me ferait chier partout qu’ils dégagent et je le ferai ! J’aime la noirceur décadente et rédigée du premier, et j’aime assez l’oralité décomplexée du second, quand il s’emballe et s’entiche avec une spontanéité qui en devient touchante à la fin. Le Delvaux-chef-chef j’aime tout court pour son sens de l’entreprise (bon driver).

Marc j’en parle même pas tellement il m’a fourni en cames que je ne cherchais pas. Au passage c’est vraiment pas sympa, limite dégueulasse, de jouer avec vos « disparitions » alors que l’internaute exigeant se donne un mal de chien pour isoler qqs signatures remarquables de l’écoeurante vulgarisation de l’édition.

Bodart (je re-retire le Geoffroy) m’a épuisé et je le soupçonne de m’avoir rendu définitivement bipolaire. Me rappelle même plus pourquoi.

A part et pour cause (j’espère) le Cas Couscous-ratatouille, qui m’exaspère mais sans déplaisir. Ah le despote est épicé et fort plumé j’en conviens, et bien moins bélître que ses courtisans ! Mais toute cette surface, que dis-je ce volume qu’il s’octroie !... m’évoque un Navigateur de la Guilde (cf. Dune) en su tanque. En plus n’étant pas Belge (mais belgeoisant de coeur) beaucoup de codes m’échappent. En même temps ses contributions ici pourraient s’envisager sérieusement pour coller à l’actualité électro-fun de qualité, les femelles désignées jusqu’ici pour s’en charger s’étant à mon avis bien vautrées.

Quant à Vincent qui promet tant pas touche ! Je compte gagner un euromillion prochainement. Cette formalité accomplie je lui ferai un pont d’or de petites salopes faciles à poudrer et livrer une limousine pour les y mettre afin que rien ne ralentisse sa croissance.

Bon c’est vrai je fonctionne à l’affectif. Trop sans doute. Rien à voir avec le fait que je sois pédé j’ai tout ce qu’il me faut, mais bien avec cette conviction qu’il vaut mieux un palpitant entre les oreilles plutôt qu’un bulbe encombré de références et de postures. Et je me méfie du personnel musical qui discourt musique au lieu d’en faire et de la boucler (la musique) -presque autant que du politique qui vend au lieu d’accomplir. Je dis ça en pensant au Cartman et son (bon, certes !) rock des familles, puisqu’on peut aussi parler des contributeurs, désormais reconnus par ce site...

Bref. Je pars au soleil nananère mais vaguement préoccupé.

[Répondre à ce message]

The Rolling Stones

17 décembre 2008 [retour au début des forums]

"Pépères qui croûlent"...putain, c’est pas possible d’être naze à ce point !...T’as appris l’humour au Jacky Show ?

[Répondre à ce message]

The Rolling Stones

17 décembre 2008 [retour au début des forums]

Moi j’ai commencé à écouter les Stones seulement cette année. Finalement, il y a un an je connaissais des Stones juste l’horrible "Miss You", le riff que presque tout le monde aime sauf moi de "I can’t get no", et la reprise de "sympathy for the devil" des gun’s&roses (qui fout quand même bien plus la pêche que celle des Stones :o).
Et puis j’ai commencé à réellement écouter et il y a quand même des putains de morceaux... Le problème c’est que je trouve pas qu’il y ait vraiment un disque qui sorte du lot, où tout dedans est à garder. A la limite Beggars Banquet et encore. Ça fait que j’ai jamais réussi à écouter un disque des Stones en entier.
Par contre quand je me fais une playlist avec mes chansons préférées, je pourrai l’écouter en boucle pendant pas mal de temps.

[Répondre à ce message]

The Rolling Stones

17 décembre 2008, par The Observer [retour au début des forums]

La contribution du ouistiti à cet article me conforte dans l’idée qu’il n’a rien à foutre sur ce site. Comment peut-on écrire des choses aussi vides ? Comment peut-on écrire sur le rock sans comprendre les Stones (je ne parle pas de les aimer) ? J’espère qu’il fera les frais de la grande lessive coosemanienne qu’on annonce sur certains blogs !!!! Dehors, le cave !

[Répondre à ce message]

The Rolling Stones

17 décembre 2008, par cartman [retour au début des forums]

Yu et Vincent, comme je m’y attendait, après vous avoir lu ces derniers mois, qu’est ce que vous foutez a écrire sur le rock’n’roll ??? Vous n’aimez pas ça, n’y connaissez rien, n’y comprenez rien ! C’est comme demander a BHL de faire une thèse sur Keith Richards ou Izzy Stradlin : c’est chiant et ça sert a rien ! Je sais pas moi, écoutez du jazz, du classique, de la musique contemporaine (ou radiohead...), mais s’il vous plait, ne nous bouffez pas le peu d’énergie qu’il nous reste avec vos conneries. Ne pas aimer les stones est une chose, ne pas les comprendre et prétendre connaitre le rock, ça commence a devenir risible. ça va etre quoi le prochain article ? Elvis c’est nul car il n’a rien composé lui même ? Edie Cochran puait des pieds ? Allez faire pigiste chez les Inrocks, ça vous ira mieux. Putain, on parle des Stones là quand même...

[Répondre à ce message]

    The Rolling Stones

    17 décembre 2008 [retour au début des forums]


    Et la liberté d’expression ? S’il y a un but à peine déguisé sur ce site, c’est celui de faire réagir, pas de s’aligner sur les avis de la masse. S’il en est chez qui les Stones n’éveillent rien, pas de quoi les brûler vifs. Si vous estimez, à priori, que leurs critiques sont nulles, ne les lisez pas (n’allez pas gaspiller le peu d’énergie qu’il vous reste ???). J’écoute les Stones, j’aime les Stones, mais je ne vénère pas les Stones, tout en leur reconnaissant un apport majeur au rock. Ce n’est pas parce que ce groupe est un des piliers fondateurs qu’il ne peut pas être soumis à la critique. Sans compter que tous les avis convergent, ici, il y a les Stones des 10 premières années, puis les marketing Stones. La critique d’un groupe se base sur une carrière entière, en tenant compte des perles de la musique (il y en a), tout autant que des morceaux à oublier (et ça ne manque pas dans leur carrière non plus).

    [Répondre à ce message]

      The Rolling Stones

      17 décembre 2008, par cartman [retour au début des forums]


      Justement, la critique, je la cherche encore là ! A part j’aime pas et j’y comprend rien, il n’y a rien d’intelligent et de constructif là dedans. J’aime la polémique quand elle a du fond. Là c’est juste vide.

      [Répondre à ce message]

        The Rolling Stones

        17 décembre 2008, par debbie pinson [retour au début des forums]


        Pour une fois on est d’accord, Cartman ;-)

        [Répondre à ce message]

        The Rolling Stones

        17 décembre 2008, par Vincent Ouslati [retour au début des forums]


        T’inquiètes Cartman,

        Effectivement je vais pas tarder à me barrer, tu pourras tout à loisir lire des chroniques qui te conviendront à partir du 1er janvier.
        En ce qui concerne cet article, c’en est même pas un, tu as raison, et encore moins une critique. Le jeu consiste à ce que l’on vous demande "Les Rolling Stones, vous en pensez quoi ?"
        Chacun a donné son avis sur la question, moi perso, je n’ai jamais accroché. Et alors ?
        Du fait que je ne suis pas du tout fan des Rolling Stones, je n’écris pas sur eux, je n’ai pas encore l’intention de faire de chroniques sur eux (et vu comment c’est parti, ça se fera certainement jamais), tout simplement parce que, jusqu’ici, je n’aime pas. Sur Pop-Rock, chacun a ses goûts, on n’est pas journaliste, je le rappelle encore une fois.

        Alors, c’est une obligation d’aimer un groupe, c’est quoi cette dictature à la con, je dois dire du bien de tout ce que toi tu kiffes juste pour te faire plaisir ? Tu es un mec ouvert Cartman, et curieux, je ne peux croire que tu ne puisses accepter qu’on ait pas le même ressenti face à toute la musique contemporaine. Je le dis clairement dans mon petit texte, ça ne me botte, ça ne me parle pas, je crois que depuis gosse, j’en entends parler comme de la huitième merveille du monde et j’ai écouté dès que j’ai pu, et finalement déçu, j’en suis retourné à d’autres choses qui me bottaient nettement plus.

        Ce n’est pas une critique que je fais, c’est mon impression condensée en quelques lignes de la musique d’un groupe de musique. On m’aurait demandé la même chose sur Ac/Dc ou sur les Kinks, ou Pink Floyd, ou sur Guns n’ Roses, ou Black Sabbath, ou Led Zeppelin, mon avis aurait été tout différent.

        Mais non cette fois, pas de bol, c’est tombé sur un groupe pour lequel je n’ai aucune passion particulière. On m’a demandé mon avis sur la question, je l’ai donné, on me l’aurait pas demandé, j’aurai rien dit et j’aurai préféré parler de groupes qui me sont plus doux aux oreilles.

        Bref, je vois pas bien pourquoi s’exciter autant là-dessus, “On parle des Stones là quand-même”, oui, et alors, tu as droit au sentiment de divers personnes, tant chroniqueurs que commentateurs, certains aiment, d’autres pas, encore heureux. Faudrait quand même voir à pas virer totalitaire, on a le droit de ne pas aimer, le jeu consistant à être concis pour une fois, je l’ai été, donc je n’aime pas les Rolling Stones, désolé. ce qui ne m’interdit pas plus tard de réécouter Beggar’s Banquet et de me rendre compte que c’est un pur chef d’œuvre, pourquoi pas ? La musique, c’est du ressenti, ce n’est pas obliger quelqu’un à accepter tes propres gouts. Et si tel est le cas, je serai le premier à me fendre d’une chronique pour le dire, “je suis un con, les Rolling Stones, ça tue !”
        Si quelqu’un me disait un jour que “Led Zeppelin c’est de la merde”, je crois que je le prendrai assez mal, mais c’est son avis, rien à foutre, je vais continuer à écouter Led Zeppelin qui pour moi est essentiel à mes besoins quotidiens musicaux, ça va pas m’empêcher de roupiller.

        Donc Cartman, t’es pas un con, accepte que je n’apprécie pas les mêmes choses que toi ou que la majorité du monde, et je ne m’interdis pas un jour d’aimer finalement les Rolling Stones. Mais je crois que j’aurai souhaité naitre quelques décennies plus tôt, car j’ai la sale impression comme je le dis dans mon texte qu’ils vivent encore sur les restes de leur gloire passée, qu’on en bouffe depuis trop longtemps, et que l’écœurement a pris la place de la curiosité.

        [Répondre à ce message]

          The Rolling Stones

          17 décembre 2008, par debbie pinson [retour au début des forums]


          ""Les Rolling Stones, vous en pensez quoi ?" Chacun a donné son avis sur la question, moi perso, je n’ai jamais accroché. Et alors ?"

          Oui "et alors ?" Où est l’intérêt de donner son bête avis de quidam lambda ? (pas la peine de me tartiner une réponse/justification de 3000 caractères. Pour ceux qui sont un peu lents, la réponse est dans la question : il n’y en a aucun - si ce n’est permettre au troll anonyme de se défouler en se foutant de votre gueule - et ça fait 6 ans que ça dure...)

          [Répondre à ce message]

          The Rolling Stones

          17 décembre 2008, par Morbaque plein le cul [retour au début des forums]


          Effectivement je vais pas tarder à me barrer

          Gasp ! Vous avez gobé une saloperie ? Vous avez décidé de me gâcher mes fêtes ? Si vous avez la conviction que les beaufs doivent toujours l’emporter par effet de masse autant effectivement renoncer mais vous auriez tort. Maintenant j’en ai ma claque moi aussi. Pas des beaufs non, plutôt faciles à latter ici comme partout, mais des petites manœuvres cryptées auxquelles se livre la Rédaction au mépris d’un lectorat qu’elle ne veut décidément pas fidéliser et qu’elle semble s’amuser comme une folle à humilier, martyriser -par appréhension d’une forme d’assujettissement je parierais.

          Dommage dommage...

          [Répondre à ce message]

            The Rolling Stones

            17 décembre 2008, par Vincent Ouslati [retour au début des forums]


            Désolé, mais comme je le dis à Cartman qui, je le sais bien, n’est pas un de mes grands fans, je ne resterai pas au vu des changements prochains dans les parages.

            En espérant sincèrement que ça vous plaise un peu plus.

            [Répondre à ce message]

              The Rolling Stones

              17 décembre 2008, par debbie pinson [retour au début des forums]


              Regardez-moi ça le martyr, ici...

              [Répondre à ce message]

                The Rolling Stones

                17 décembre 2008, par Vincent Ouslati [retour au début des forums]


                Martyr ? Mouarf, je serai payé 5000€ pour faire ça, je dis pas, mais là c’est juste que ça m’emmerde.
                Oubliez tout de même pas quelque chose, c’est pas la vie réelle, que machin écrive un truc ou que tel site ait tel gugusse à sa tête, ça n’a au final franchement aucun intérêt, sortez avec vos gosses, allez au cinoche, faites de la peinture, et arrêtez de penser que tout ça est vraiment important.

                [Répondre à ce message]

              The Rolling Stones

              18 décembre 2008, par kozmik [retour au début des forums]


              Tes derniers commentaires semblent désabusés. Il semblerait que le remaniement du site te touche profondément. Sache en tout cas que tout nouveau chroniqueur sur ce site s’est vu allumer souvent sans qu’il y ait un quelquonque rapport avec ses écrits. Moi je te trouve en tout cas honnête dans ta démarche, celle d’un passionné qui à soif d’apprendre.

              Je pense que le mieux pour toi serait de créer ton propre site, quelque chose de plus petit ou tu peux mettre en valeur les disques que tu aimes. En plus tu as l’air d’être extrêmement prolixe donc il y aurait des mises à jours régulières ce qui est primordial. C’est peut être une bonne chose que tu ne rempiles pas ici car avec le nouveau taulier tu n’aurais absolument rien à dire et tu n’aurais aucune possiblilité de t’épanouir. Alors, crée ton site (mets y des chroniques de concerts, ça manque), balance ton lien sur le blog de Jérôme régulièrement et le lectorat suivra si tu aimes toujours autant la musique. Et puis écoute le live "Get yer ya-ya’s out !" des Stones, c’est une perle qui te fera peut être changer d’avis.

              [Répondre à ce message]

                The Rolling Stones

                18 décembre 2008, par Vincent Ouslati [retour au début des forums]


                Désabusé, oui, beaucoup, à vrai dire, parce que je suis arrivé récemment, parce que j’étais tout fier et tout con de passer de l’autre côté du miroir en quelque sorte, de commentateur à chroniqueur, ça c’est de la promo !
                Parce que je ne me considère ni comme un journaleux ni comme un pro, j’ai envie d’apprendre, de connaitre d’autres groupes, de dire honnêtement ce que je pense, de parler d’albums qui font pas forcément la une de pop-rock, ou prendre des sujets un peu moins classiques, j’y prends un pied pas possible, et Delvaux m’en a donné l’occasion, donc merci.
                Rien à voir avec des commentaires plus ou moins durs, c’est le jeu, et je me prends pas pour plus péteux et intelligent que je ne le suis. Chroniqueur ou commentateur, je reste amateur de musique et amoureux de ce site, c’est un passe-temps qui me plaît, et j’ai les boules de devoir tout arrêter pour incompatibilités profondes avec la nouvelle rédaction. Maintenant, oui, j’ai envie de continuer là-dedans, mais sans toutes ces histoires de merde de putsch, de reprise, toute ces passes d’armes stériles pour jouer à qui a le plus gros égo, on parle où de musique là-dedans.

                Profondément rien à péter des guerres des chefs, ou des sournoiseries qui passionnent leur entourage, autant aller s’exciter devant des vieux épisodes de Dallas.
                Non, je me sens franchement pas supérieur, j’aime découvrir et apprendre, tant par le biais des chros que des posts, et j’aime réagir, par le même biais et pas toujours sous mon vrai patronyme ;-)

                Si on en a encore le droit..., je viendrai toujours venir crapahuter dans le forum comme je le fais depuis 3 ans maintenant, et continuer à échanger mes impressions.
                D’ailleurs merci Cartman pour lords of The new church, c’est un putain de groupe !!!

                [Répondre à ce message]

          The Rolling Stones

          17 décembre 2008, par Morbaque plein le cul [retour au début des forums]


          et je ne parle même pas de l’ostracisme pour ne pas dire pire qu’inspirent la majorité de mes posts (j’ai beau connaître depuis longtemps mais y’a des jours où ça rentre plus !).

          [Répondre à ce message]

        The Rolling Stones

        17 décembre 2008 [retour au début des forums]


        ouh là mr cartman reviennent à ma mémoire vos divers avis sur Radiohead. A part dire que ce groupe est de la "merde" (je schématise bien entendu) je ne vois pas où est la critique constructive et intelligente là dedans....
        Le coup de l’arroseur arrosé ?

        [Répondre à ce message]

    The Rolling Stones

    17 décembre 2008, par Vehau [retour au début des forums]


    Cartman, t’es vraiment en forme en ce moment. Mais pour le coup, tu vires dictatorial, si tu aimes les Rolling Stones, tant mieux pour toi, mais tu sembles détester par exemple Radiohead, comme tu le dis dans les posts du top 10 de Delvaux.

    Donc toi tu peux annoncer tranquillement que Radiohead fait des albums merdiques, mais on peut pas faire la même chose, d’autant que le gus ne dit pas que c’est de la merde, mais que lui n’aime pas. Il n’en est pas à dire que leur musique est naze, simplement que "c’est pas son truc", un peu cru certes, mais bordel, c’est son droit !!

    Hé les poteaux, je sais pas si c’est la crise économique ou un génocide dans vos familles respectives, mais vous êtes vraiment sur la défensive, merde, si même sur ce site, on peut pas dire qu’on aime oui ou non tel ou tel groupe, ça sert à rien de stagner dans les parages, mieux vaut se tirer, et j’ai la nette impression que ça va être le cas pour pas mal de types, des deux côtés de la barrière.

    [Répondre à ce message]

      The Rolling Stones

      17 décembre 2008, par cartman [retour au début des forums]


      Ou suis-je dictatorial ? Je ne parle pas ici d’aimer les stones, je reproche juste le coté baclé de l’article, ainsi que la mauvaise compréhension de ce que représentent les stones. Relisez, c’est limpide ! On ne parle pas d’un truc fondateur en 3 lignes. Autant ne rien dire. Pour ce qui est de radiohead, je suis coupable, je le reconnais ! Coupable de mauvaise foi ! Pour en revenir a l’article, on peu ne pas aimer les stones, ok, mais si on aime le rock, on se doit de comprendre un peu mieux le phénomène. Surtout quand on prend le temps (pas comme moi) d’écrire des articles ayant pour but d’etre lus par d’autres passionnés, c’est la moindre des choses.

      [Répondre à ce message]

        The Rolling Stones

        17 décembre 2008 [retour au début des forums]


        C’est le but d’un forum de donner son avis (plus ou moins objectif et/ou extrême) sur un groupe ou un disque. Mais maintenant tu comprends le désarroi régulier des fans de Radiohead (dont je fais partie) qui se voient affubler des pires plaisanteries et autres jugements néfastes sur leur groupe favori (( :-))))))))..... Mais je suis d’accord avec toi on ne peut pas toucher impunément aux Stones ! Cela ne se fait pas.... Quoique un peu de tolèrance et acceptons que quelques irréductibles sourds dingues (bon là je dérape désolé....) puissent ne pas accepter ne serait-ce que même un bref son émis de la lippe de sir Jagger ou de la guitare de l’impayable Keith Richards. Ou alors qu’ils fassent au moins un effort (même s’il est le plus surhumain possible) pour Charlie Watts et son flegme légendaire !
        Et alors nous pourrons deviser tranquillement - mon cher Cartman - sur ce débat en sirotant une bière et en écoutant........................................ Kid A de Radiohead ! Désolé je n’ai pas pu m’empêcher !

        [Répondre à ce message]

          The Rolling Stones

          17 décembre 2008, par Vehau [retour au début des forums]


          Il faut que je finisse par l’écouter cet album de Radiohead, voilà un bel exemple d’un groupe que je n’aime pas de prime abord et que j’aimerai franchement me mettre à écouter.

          [Répondre à ce message]

            The Rolling Stones

            17 décembre 2008, par debbie pinson [retour au début des forums]


            Je suis toujours d’accord avec cartman : on ne parle pas d’un truc fondateur en 3 lignes (mal pissées), autant ne rien dire.

            [Répondre à ce message]

              The Rolling Stones

              17 décembre 2008, par Vincent Ouslati [retour au début des forums]


              Mouais en définitive, je suis aussi d’accord avec vous, ça valait le coup de faire quelque chose de plus approfondi. Allez je retourne ma veste sans honte aucune, tout en gardant en tête que c’est plus la forme que le fond qui ne colle pas. Dire qu’on aime pas machin, parfait, mais il est nécessaire d’en parler de façon intelligente, et de proposer un vrai débat par la suite.

              Parfait, allons-y, parlons maintenant des Rolling Stones ici. C’est bien à ça que ça sert le forum.

              [Répondre à ce message]

                The Rolling Stones

                17 décembre 2008, par debbie pinson [retour au début des forums]


                Ok, je ne vous déteste pas d’autant plus que vous me donnez raison et dieu sait que j’aime avoir raison (même si ça devient lassant, à force). Je serais ravi d’échanger avec vous quelques points de vues sur les Rolling Stones (dont je n’aime réellement qu’une poignée de singles, Miss You en tête) Malheureusement, le format de pop-rock est ainsi fait que, à chaque fois que les esprits échauffés par diverses provocations parviennent à reprendre leur sang froid et se trouvent (enfin) disposés à mettre leur ego de côté pour parler de façon adulte et honnête, pas de bol, on se retrouve coincé sur des colonnes de 2 mots par ligne. Ce qui décourage toute tentative d’exposer une opinion ou des arguments un peu élaborés.

                [Répondre à ce message]