Pop-Rock.com



Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

mercredi 10 décembre 2008

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Les incorruptibles


1. The Velvet Underground & Nico - The Velvet Underground & Nico (1967)

Tout a déjà dit des milliers fois au sujet du premier album du Velvet. Moi, je ne vous répèterai pas toutes les rengaines habituelles. Je ne m’étendrai pas sur le talent de Lou Reed, de John Cale et des autres. Je ne vous ressortirai pas la fameuse citation de Brian Eno au sujet de ce qu’ont fait les mille personnes qui ont acheté l’album à sa sortie. Je ne vous referai pas l’historique d’Andy Warhol et de la genèse de son concept d’art multimédia à la base de la création du groupe. Je ne vous bassinerai pas non plus avec l’influence avérée de cette œuvre sur la musique des quarante années qui ont suivi. Je vous dirai simplement que The Velvet Underground & Nico est le disque qui m’est le plus cher, celui que j’écoute le plus souvent et le seul des sixties dont je connais absolument toutes les paroles. Waiting for the man, Femme fatale, Here she goes again,... qu’est-ce que j’ai pu les chanter à tue-tête, toutes ces chansons ! Et Heroin, bien sûr, qui reste l’un des morceaux les plus malsains, violents et décadents de tous les temps. Sans oublier Sunday morning, sans qui une gueule de bois de lendemain de guindaille n’aurait pas la même saveur. Je suis de ceux qui plaident pour que l’écoute de cet album figure au programme des établissements scolaires. J’affirme en outre que ne pas le posséder et le chérir lorsque l’on prétend être mélomane est tout simplement une hérésie.

2. Talking Heads - Remain in light (1980)

Avant de rédiger quelques lignes au sujet de cet album magistral, véritable joyau de ma collection de disques, j’ai relu ce qu’en a dit mon camarade Albin Wagener sur Pop-Rock (ici). Extrait : «  Remain in light est en effet l’un des albums les plus warholiens de tous les temps, dans la mesure où le concept même de Pop Art, tel qu’il était décrit par Warhol, se devait de réunir et mélanger plusieurs courants et plusieurs cultures afin d’aboutir à quelque chose de populaire et d’accessible. Et, curieusement, le travail réalisé par Byrne et Eno correspond tout à fait à cette définition ancestrale, même si, au premier abord, l’album peut sembler décalé et indéchiffrable. (...) Véritable album-concept, il réussit à porter la musique pop à des sommets rarement atteints depuis lors et fait du groupe une pièce maîtresse essentielle dans l’histoire de la pop et du rock - est-il besoin de dire que l’une de leurs chansons a influencé le baptême du groupe Radiohead ? ». Pour le coup, je ne vois rien à ajouter à une si brillante analyse.

3. Roxy Music - For your pleasure (1973)

Souvent perçu comme une musique de voyous et de loubards aux mains pleines de camboui, le rock fait, avec Roxy Music, sa grande entrée dans les cocktails mondains, les défilés de mode, les soirées privées de la haute et les bals d’écoles d’art. Après un premier album ovni, complètement barré, qui leur a permis de tourner en première partie de David Bowie, le groupe londonien réalise son œuvre la plus complète et aboutie, sans la moindre faute de goût. Enregistré au sommet des tensions entre Bryan Ferry et Brian Eno (qui quittera le groupe peu après), For your pleasure est une merveille de rock’n’roll iconoclaste, tout à la fois glamour, urbain, décadent et avant-gardiste. Bryan Ferry, dans le rôle du crooner dandy égocentrique, pose ses vocalises élégantes sur des instrumentations arty aussi audacieuses que classieuses. Et la magie est totale ! A part peut-être la monumentale In every dream home a heartache et son solo final vertigineux, il est d’ailleurs difficile de détacher une chanson de l’ensemble tant cet album est équilibré et frise la perfection la plus absolue. Avec Roxy, la musique rock devient un art majeur.

4. The Smiths - The Queen is dead (1986)

C’est peu dire que les Smiths ont tout balayé sur leur passage. Le meilleur groupe rock indépendant des années 80, c’était eux et bien eux, cela ne se discute même pas. Et pourtant, avec ses bouquins d’Oscar Wilde sous le bras, ses posters de James Dean au mur et ses glaïeuls qui lui dépassaient du froc, qui aurait cru que Morrissey, jeune éphèbe issu du prolétariat de Manchester, allait devenir cette icône intouchable que la jeunesse britannique, désabusée, n’osait plus espérer ? Dans la grisaille des années Thatcher, ses histoires - magnifiquement mises en musique par Johnny Marr - d’esthètes solitaires en mal d’amour et révoltés contre à peu près tout ne pouvaient que faire recette. The Queen is dead, le troisième et déjà avant-dernier album des Smiths, est leur plus brillant trésor : des textes cinq étoiles, des mélodies imparables et le spleen classieux dans toutes sa splendeur. C’est un disque comme il n’en sort qu’un ou deux par décennie. Pour moi, s’il ne fallait garder qu’un seul album des années 80, ce serait celui-là.

5. The Doors - The Doors (1967)

Bien que pas n’étant pas du tout fan des Doors (je suis allergique aux poses de chaman de Morrison et le son de l’orgue de Manzarek me donne de l’urticaire), je suis obligé de m’incliner devant la grandeur de leur premier album. Une telle furie rock’n’roll me laisse tout simplement sans voix. C’est qu’il fallait en avoir, des couilles, en 67, pour hurler des paroles aussi scandaleuses à la face d’une Amérique encore bien coincée du fion. Avoir des couilles ou bien n’en avoir absolument rien à foutre de rien ni personne, ce qui était manifestement le cas du Roi Lézard, le junkie qui se prenait pour Dieu. Ce gars avait beau être un gros connard, c’était un connard génial, car qui d’autre peut se vanter d’avoir placé autant de titres essentiels de l’histoire du rock sur un seul album ? Break on through (To the other side), Light my fire, The end, Alabama song (une reprise, OK, mais de quel niveau !), The crystal ship, etc., que des classiques immortels qu’on peut prétendre ne pas aimer (même si personne ne vous croira) mais qu’il est interdit de ne pas connaître et respecter.

6. The Stooges - The Stooges (1969)

69, année érotique ? Année baise et défonce, ouais. Les Stooges, pour moi, c’est un vrai retour à ce qui distinguait le rock’n’roll des débuts des autres courants musicaux. C’est un condensé brut d’énergie sexuelle, de violence et d’électricité, qui ne demande qu’à vous exploser à la face. Avec dans le rôle du leader, l’inimitable Iggy, un junkie incontrôlable, par bien des aspects plus proche de l’animal que de l’être humain et à côté de qui même Jagger passe pour une lopette. Le premier album de ces dépravés de Detroit est plus qu’une claque magistrale, c’est un passage à tabac en règle qui annonce à lui seul la naissance prochaine du heavy-metal et plus encore du punk. On y retrouve aussi des éléments psychés empruntés aux Doors qui achèvent de façonner l’identité Stooges. Un premier mix de l’album réalisé par l’ex-Velvet John Cale ayant été jugé trop propret (on parle de John Cale, bordel !), c’est Iggy lui-même qui réalisa le mixage sans concessions que l’on connaît. Presque quarante ans plus tard, balancez I wanna be your dog, 1969 ou No fun sur n’importe quelle piste de danse et observez le résultat. C’est tout bonnement indémodable !

7. Joy Division - Closer (1980)

Sorti trois mois après le suicide de Ian Curtis, Closer n’est pas un album sur les joies de la vie, du surf et des filles. C’est la longue complainte d’un jeune homme malade et mal dans sa peau qui a choisi de se donner la mort à seulement 23 ans. En neuf titres, de Atrocity exhibition à Decades, sa voix grave et profonde nous emmène dans les tréfonds de son âme torturée. La détresse est palpable, on peut presque la toucher. Toute une génération de corbeaux s’identifiera à ces textes sombres et à cette musique déprimante (parfois proche de la procession funèbre, comme sur la somptueuse The eternal). Pour ma part, je ne reviens vers ce disque très singulier qu’occasionnellement, quand l’envie, que dis-je, le besoin, se fait sentir. Les années passant, j’essaie d’éviter, car Closer ne fait qu’appuyer là où ça fait mal sans laisser entrevoir d’issue heureuse. Je garde pourtant pour ce disque une affection toute particulière. Dans le genre rock dépressif (la terminologie « rock gothique » est bien trop réductrice), personne n’a fait mieux depuis. Ou en tout cas pas avec une telle sincérité.

8. Radiohead - Kid A (2000)

Kid A, pour moi, c’est avant tout le souvenir d’une de mes plus marquantes expériences d’orgasme auditif. La scène se déroule au début de cette décennie, lors d’une belle nuit d’été, dans une villa reculée à la campagne. Mon meilleur ami et moi gisons étendus dans les canapés, dans l’obscurité. La porte vitrée entrouverte laisse passer une rafraichissante brise estivale. Il y a une bouteille de rhum entamée sur la table, ainsi que les restes de substances illicites que nous venons de consommer. Kid A s’échappe des sept baffles de mon installation Dolby Surround. Le volume est au maximum ; nous profitons du fait que la villa n’a pas de voisins directs. Et on s’en prend plein la tronche ! Des voix triturées se posent sur des synthés glacés, puis l’une des lignes de basse les plus hypnotiques de l’histoire du rock surgit sans prévenir, bientôt rejointe par un ouragan de cuivres. Puis vient le calme, puis de nouveau la tempête. On se sent comme en lévitation, jamais un disque ne nous avait fait un tel effet. Malgré tout ce qu’on a pu dire sur cet album expérimental presque entièrement dépourvu de guitares (un comble pour un groupe élevé « meilleur groupe rock du monde » après le succès planétaire de OK Computer !), j’atteste que pour autant qu’on l’écoute dans de bonnes conditions, Kid A est d’une efficacité redoutable. C’est une expérience à vivre. Je ne suis pas spécialement fan de Radiohead (je ne possède pas tous leurs disques et je n’ai même pas écouté le dernier), mais je vois en cet album un chef-d’œuvre d’une grâce et d’une audace folles.

9. David Bowie - Heroes (1977)

Séparé de la tumultueuse Angie et lassé de la superficialité de Los Angeles, Bowie opte pour une vie de débauche dépourvue de paillettes, dans les quartiers chauds de Berlin-Ouest. L’ex-capitale allemande, encore l’une des villes les plus décadentes d’Europe, lui sert de refuge et va transcender sa créativité. Heroes, le deuxième album de sa trilogie dite berlinoise, est complètement à contre-courant de la mode de l’époque - et du punk en particulier. Presque chaque chanson de l’album est inspirée par son environnement immédiat, par le spleen, la grisaille, l’architecture hors normes et la vie nocturne dissolue de cette métropole lugubre encore défigurée par le Mur de la honte. Entre rock rêche, pop sombre, plages instrumentales atmosphériques composées avec Brian Eno et clins d’œil à Kraftwerk, il signe involontairement l’acte de naissance de la new wave. Plus encore que Low, qui avait été partiellement enregistré en France, Heroes est un véritable hommage à Berlin. Et le meilleur album de Bowie à mes yeux.

10. Sex Pistols - Never mind the bollocks (1977)

Le disque qui a mis à la scène rock de l’époque le putain de coup de pied au cul dont elle avait besoin. Gangréné par cette saloperie de prog, un sous-genre affreusement pompeux et souvent répugnant de prétention, le mouvement trouva sa rédemption dans les hurlements haineux et les riffs aussi dévastateurs que basiques de quatre voyous londoniens en loques déchirées (un look vite récupéré à des fins mercantiles, mais c’est un autre problème). C’était l’année de la mort d’Elvis et on peut y voir tout un symbole. Bien que n’ayant absolument rien inventé (les Stooges et les Ramones avaient tout fait avant eux), les hommes de Malcolm McLaren ont personnifié le punk en Angleterre et fait vaciller le Royaume de sa gracieuse majesté sur ses bases. Trente-et-un an plus tard, on sait que cette révolte ne fut qu’un mirage mais Never mind the bollocks, son électricité et ses textes engagés n’ont pas pris une ride.


Ce classement a été dévoilé en primeur sur le blog jerome.delvaux.net.



Répondre à cet article





Il y a 75 contribution(s) au forum.

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(1/33) 29 avril 2010
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(2/33) 19 mai 2009, par Carla Blondie
lo siento si using dw38s
(3/33) 19 avril 2009, par Peksraluale
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(4/33) 31 décembre 2008
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(5/33) 27 décembre 2008
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(6/33) 23 décembre 2008
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(7/33) 22 décembre 2008, par guillaume
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(8/33) 21 décembre 2008, par bfes
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(9/33) 20 décembre 2008, par moi
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(10/33) 20 décembre 2008, par moi
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(11/33) 19 décembre 2008, par MrMojoRisin’
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(12/33) 18 décembre 2008
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(13/33) 17 décembre 2008, par dine
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(14/33) 17 décembre 2008, par sebf20
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(15/33) 15 décembre 2008, par roro
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(16/33) 15 décembre 2008, par kozmik
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(17/33) 14 décembre 2008, par roro
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(18/33) 14 décembre 2008, par Vehau
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(19/33) 14 décembre 2008, par roro
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(20/33) 14 décembre 2008
Le « Top 10 » des autres
(21/33) 14 décembre 2008, par Morbaque
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(22/33) 14 décembre 2008, par R.T.
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(23/33) 14 décembre 2008, par roro
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(24/33) 14 décembre 2008
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(25/33) 13 décembre 2008, par roro
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(26/33) 13 décembre 2008, par roro
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(27/33) 12 décembre 2008, par roro
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(28/33) 11 décembre 2008
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(29/33) 11 décembre 2008, par R.T.
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(30/33) 11 décembre 2008
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(31/33) 11 décembre 2008, par B.
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(32/33) 11 décembre 2008
Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux
(33/33) 11 décembre 2008




Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

29 avril 2010 [retour au début des forums]

1. The velvet underground and Nico "The Velvet underground and Nico", indiscutable, celui là :) 2. The Strokes "Is this it" 3.Pixies "Surfer rosa" 4. Red Hot Chili Peppers "Californication" 5. Joy Division "Unknown Pleasures" 6.Arctic monkeys "Whatever people say i am, that’s what i am not" 7.Ten years after "A space in time" 8.The Stranglers "Rattus Norvegicus" 9. Billy Talent "Billy Talent II 10. Editors "An end has his start"

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

19 mai 2009, par Carla Blondie [retour au début des forums]

En hommage aux spinal Taps, un "Top 11" qui, par définition, dépasse tous les "top 10" de la création.

Artery : Second Coming
16 Horsepower : Sackcloth ’n’ Ashes
31 Knots : It Was High Time To Escape
sHEAVY : Electric Sleep
Snakefinger : Greener postures
Aluminium Group : More Happyness
Southern Gentleman : Valley Of Fire
Tom McRae : Acoustic Heart
Magazine : Real Life
Monster Magnet : 4-Way Diablo
Killing Joke : Hosannas From The Basement Of Hell

[Répondre à ce message]

lo siento si using dw38s

19 avril 2009, par Peksraluale [retour au début des forums]

Best erotic vomit photos and link picts mpegs like hardocre junky links and clip nudist link etc. See hot chicks with dics pics with clips pics male such as free nudy girls beach nudist photo gallaries and more.

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

31 décembre 2008 [retour au début des forums]

Personne n’a fait de top 10 des albums live. Voici le mien, ça va changer des albums studio. Je ne dis pas que c’est plus original que les autres, mais bon...
- Black sabbath : Live evil
- Deep Purple : On the wings of a Russian foxbat
- Scorpions : Tokyo tapes
- Queen : Live killers
- AC/DC : If you want blood
- Sodom : Mortal way of live
- Rammstein : Volkerball
- Sepultura : Live in Sao Paulo
- Death : Live in LA : Death and raw
- Rainbow : on Stage

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

27 décembre 2008 [retour au début des forums]

...humm ça me fait bien rire ce top 10 de bobo du rock !
alors à moi de vous faire rire :

1 - The Cure Pornography
2 - The Cure Disintegration
3 - Metallica Master Of Puppets
4 - Radiohead OK Computer
5 - Iron Maiden The Number Of The Beast
6 - Pink Floyd Dark Side Of The Moon
7 - Interpol Turn On The Bright Lights
8 - Bloc Party Silent Alarm
9 - U2 Achtung Baby
10- Dead Can Dance Into The Labyrinth

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

23 décembre 2008 [retour au début des forums]

je ne retiens que Remain In Light des Talking Heads et Heroes de Bowie. le reste est chiant !

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

22 décembre 2008, par guillaume [retour au début des forums]
www.foutraque.com

pas mal le top. eh, il est où le Justice ?

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

21 décembre 2008, par bfes [retour au début des forums]

Moi aussi je m’y mets :
- Thin lizzy : Bad reputation
- Ritchie Blackmore : Rainbow
- Deep Purple : In rock
- Bathory : the return
- Queen : News of the world
- Mike Oldfield : Episodes
- Megadeth : Killing is my business...
- Black sabbath : Technical ecstasy
- Scorpions : Lonesome crow
- Scorpions : Taken by force

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

20 décembre 2008, par moi [retour au début des forums]

Pour le dire straits, je voulais parler de l’album Communique

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

20 décembre 2008, par moi [retour au début des forums]

Visiblement, le top 10 est de saison. Voici ce que je prendrai si je devais m’exiler sur une île déserte, pas forcément dans l’ordre de préférence :
- David Lee Roth : Eat’em and smile
- Queen : Sheer heart attack et Hot space
- Santana : Caravanserai
- Death : Scream bloody gore et Symbolic
- Coroner : R.I.P.
- Rainbow : Rising
- Black Sabbath : Never say die
- Immortal : At the heart of winter
- Annihilator : Never, Neverland
- Testament : Practice what you preach
- Mayhem : Grand declaration of war
- Dire straits
- Van Halen : Fair warning et Women and children First
- Iron maiden : le single Women in uniform
- Sodom : Sodom
- Ozzy Osbourne : Speak of the devil
- White lion : Pride
- Deicide : Stench of redemption
- Slayer : South of heaven

Je sais,ça fait plus de 10, mais c’est pour moi le minimum syndical pour survivre. Sinon, je dois reconnaître que les goûts des lecteurs de Pop-rock sont dans l’ensemble plutôt bons.
Grâce à ce site, j’ai découvert pleins de trucs sympas. Comme j’ai vu que la rédaction va changer, je n’ai qu’à vous dire "encore merci" et "bon vent à vous".

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

19 décembre 2008, par MrMojoRisin’ [retour au début des forums]

Bon puisque tout le monde se prête au jeu, à mon tour.

Ca reste un top 10 assez conventionnel, j’avoue :

1 - U2 - The Joshua Tree
2 - Led Zeppelin - IV
3 - Noir Désir - Des visages, des figures
4 - The Doors - The Doors
5 - Nirvana - Unplugged in New York
6 - The Velvet Underground & Nico - The Velvet Underground & Nico
7 - Janis Joplin - Pearl
8 - The Police - Synchronicty
9 - Bruce Springsteen - Devils & Dust
10 - Neil Young - Harvest

Pas très loin derrière on peut trouver le Transformer de Lou Reed, Zooropa de U2, l’Unplugged de Clapton, ou London Calling des Clash.

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

18 décembre 2008 [retour au début des forums]

Dans le désordre :

1 Nine Inch Nails - The Downward spiral
2 Public Enemy - Fear of a black planet
3 Pixies - Trompe le monde
4 David Bowie - Outside
5 Daft Punk - Discovery
6 Rage Against the machine - Evil Empire
7 The Avalanches - Since I left you
8 Bob Dylan - Good as I been to you
9 The White Stripes - Get Behind me Satan
10 Tricky - Pre-millenium tension

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

17 décembre 2008, par dine [retour au début des forums]

Le top 10 du mois :
MC5 : kick out the jams
Black sabbath : born again
Uriah heep : Abominog
AC/DC : High voltage
Motley crue : Shout at the devil
Mike Oldfield : Hergest ridge
The Police : Outlandos d’Amour
Fear Factory : Demanufacture
King’s X : Welcome home Mr Bulbuous
Dimmu Borgir : Stormblast (l’original, pas le remix sorti il y a 2-3 ans)

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

17 décembre 2008, par sebf20 [retour au début des forums]

Mon top 10 :
- Led Zeppelin : IV
- Iron maiden : Iron maiden
- Van Halen : I
- Scorpions : Love drive
- Deep Purple : Come taste the band
- Possessed : Seven churches
- Sodom : In the sign of evil
- Rammstein : Herzeleid
- Slayer : Christ illusion
- Metallica:Death Magnetic

Beaucoup de grands du rock, quelques groupes obscurs... En tous cas, c’est ce qui fait que j’aime la musique. Enfin, tout résumer en 10 albums, c’est trop peu. Il en faudrait le double voire le triple !

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

15 décembre 2008, par roro [retour au début des forums]

Pink Floyd- Animals & the Wall, tous le monde connais et même si ca as un peu vieillis j’éprouve toujours autant de plaisir a l’écoute.

The Cure- pornography& disintegration, deux exellents albums qui m’éclate encore !

the doors- L.A Woman, riders on the storm quel merveille ! Car hiss by my window, la classe !

TutuAmandla- Doo Bop, miles davis et tutu en trilogie un ovnis et une oeuvre exeptionel ! assez difficile a trouver maintenant. pour tout ceux qui veulent decouvrire miles davis autrement.

Alain Bashung- La tournée des grands espace live 2 cd, quoi dire sur cette prestation sinon qu’elle regroupe tout ce que bashung a fais de mieux en live jusqu’a maintenant. Du grand Art ......

Depeche Mode- Ultra & Songs of Faith And Devotion. Deux albums de DM qui n’ont pas vieillis et qui posséde une atmosphére trés "Dark" les meilleurs de DM selon moi.

Kenny Waine Shepherd- ledbetter height, un album hendrixien !! a posseder absolument.

ZZ TOP- eliminator un album terrible avec une reprise de i need you tonights hallucinante ! petit bemole cependant sur cet album la batterie est une boite a rythme, mais on oublie vite....

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

15 décembre 2008, par kozmik [retour au début des forums]

Mon Top 10 (de la semaine) :

1. Nick Cave : Kicking against the pricks

2. Mazzy Star : So tonight that i might see

3. Le double album "Nuggets : Original artefacts from the first psychedelic era 1965-1968"

4. Springsteen : Nebraska

5. The Gun Club : Fire of Love

6. Marianne Faithfull : Broken English

7. Spaceman 3 : Perfect Prescription

8. The Lords of the new church : 1er album

9. Urban Dance Squad : Mental floss for the goble

10. La B.O. du film Continental Circus par Gong

[Répondre à ce message]

    Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

    15 décembre 2008, par cartman [retour au début des forums]


    AAAhhh !! Le 1er Lords of the new church ! Il doit etre 11eme ou 12eme dans mon classement celui là !

    [Répondre à ce message]

      Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

      15 décembre 2008, par kozmik [retour au début des forums]


      Il est super ton classement Cartman, j’aurais trés bien pu le recopier. Si tu apprécies les Lords of the new church procure toi la compilation "Rockers" sortie cette année et composée de 2 CD ; le premier est un best of et le 2ième un live de 1982. Le tout remixé par Brian James. Un Must, sérieux. Et je crois justement qu’il est sur ebay en ce moment et pas cher encore bien.

      [Répondre à ce message]

      Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

      15 décembre 2008, par vehau [retour au début des forums]


      The lords of the new church, je ne connais pas, quelqu’un peut-il m’éclairer ?

      [Répondre à ce message]

        Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

        15 décembre 2008, par kozmik [retour au début des forums]


        C’est un super-groupe de gothic-punk formés d’anciennes gloires des Dead Boys/The Damned/The Barracudas qui a sévit entre 1982 et 1985. Ils ont sorti 3 albums et obtinrent même un hit commercial avec "Dance with me" (facile à trouver sur You Tube). La mort de leur chanteur Stiv Bators percuté par une voiture à Paris scella leur destin.

        [Répondre à ce message]

        Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

        15 décembre 2008, par roro [retour au début des forums]


        Is Nothing Sacred des lords est terrible aussi !

        [Répondre à ce message]

          Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

          15 décembre 2008, par cartman [retour au début des forums]


          ça fait plaisir de voir des gens qui aiment encore ce groupe en 2008 ! Une véritable madeleine de proust ces lords. J’ai faillit faire leur 1ère partie quand ils s’étaient reformés sans stiv bators, mais ils se sont foutus sur la gueule quelques jours plus tôt et ont splitté ! Rien que pour approcher Brian James, ça m’aurait fait plaisir mais bon, tant pis... Autres classiques du groupe : livin’ on livin’, little boys play with dolls, partners in crime, ect... tout en fait ! un condensé des stones, dolls, hanoi rocks, doors avec un coté un peu goth 80’s dans le look et certains synthés "d’époque".

          [Répondre à ce message]

            Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

            15 décembre 2008, par kozmik [retour au début des forums]


            Dommage que le concert ne se soit pas fait Cartman ! J’ai eu la chance de les voir en concert à Liège en 85 et je n’oublierai jamais Stiv Bators qui ,le pied dans le plâtre, était transporté dans une chaise roulante d’un coté à l’autre de la scène par un roadie. Un sacré rigolo ce Stiv. Si tu tapes ’Brian James Gang’ sur You Tube tu vas voir ce super guitariste interpreter un morceau dénommé ’Vip’ et qui daterait seulement d’il y a 2 ans ; quelle pêche. Brian est surement un des musiciens les plus sous-estimé de ces 30 dernières années. Réhabilitons-le.

            [Répondre à ce message]

            Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

            18 décembre 2008, par roro [retour au début des forums]


            ben oui cartman c’est sur, mais ça vieillis mal ! et même si ont pouvais considerer ces groupes là résolument underground pour leurs époque ils y sont rester et cette fois ci pas dans le bon sens.

            Je dis pas que c’est bien ! mais je pense que l’on as une mémoire affective de ce genre de groupes qui ont à leurs époque trancher radicalement sur ce que l’on pouvais écouter habituellement et puis la jeunesse....

            pour l’occasion je me suis remis dans les stogges cité dans le top 10 de delvaux en remasterisé, putain ca déménage encore grave ! je suis nostalgique de ces groupes là une batterie, un bassiste une ou deux grattes et du genie .......

            On arrive encore a retrouver le feu sacré de cette époque dans le blues ou la country rock, les nouveaux artistes reprennes les standarts certe ! mais sans bidouillage d’aucune sorte ce qui fais tout mon bonheur actuel.

            Je vois que tu es musicos j’aimerais avoir ton avis la dessus.

            [Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

14 décembre 2008, par roro [retour au début des forums]

Alors là les gars c’est ce que j’appel un top 10 qui as de la geule !! a quand un top 10 soul ? aprés tous c’est pas interdit d’avoir une culture musical etendus.

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

14 décembre 2008, par Vehau [retour au début des forums]

Alors voici les petits albums qui font mes grandes joies, mais nous dirons que c’est actuellement mon top 10 et que le mois prochain, ce sera peut-être nettement différent. Et pour l’ordre, c’est à peu près ça, mais la musique est affaire de sensations, alors le classement....

1. Led Zeppelin, Led Zeppelin, 1969. Tout a commencé par ce disque, premier 33 tours, premiers frissons, et premiers roulements de pelles sur Babe, I’m gonna leave you.

2. W.A.S.P., The Crimson Idol, 1992. Quand Blackie Lawless se lance dans le concept-album, cela donne un chef d’œuvre, bouillant, maîtrisé de bout en bout, une baffe dans la gueule qui ne vieillit pas.

3.The Beatles, Abbey Road, 1969. Plus qu’un album, une armoire à tubes.

4. Isaac Hayes, B.O Shaft, 1971. Trouvé dans les vieux vinyles des parents, premier album de soul à me mettre dans les esgourdes, merveilleux.

5. Machine Head, The Blackening, 2007. J’écoute pas que des vieux machins non plus ! Machine Head au sommet de son art, délivrant un album de Thrash complexe, envoutant, énorme de feeling, impressionnant.

6. Van Halen, Van Halen, 1978. Du Hard-Rock comme on n’en fera jamais plus, Eddie Van Halen est Dieu.

7. Serge Reggiani, Album nº2, 1967. Mieux vaut trouver un bon best-of pour découvrir Reggiani, mais ce disque de 1967 a déjà quelques chansons fabuleuses à offrir, Sarah, la solitude, rhaaa.

8. Rage Against The Machine, Rage Against The Machine, 1992. J’hésite tout de même avec The Battle Of Los Angeles, mais le premier album fut une sacrée baffe, toute la révolte adolescente condensée dans une rondelle de plastoc.

9. Depeche Mode, Violator, 1990. En fait, j’ai connu Depeche Mode par le coffret The Singles 86-98, mais la plupart des titres qui me bottaient au plus haut point étaient ceux de Violator et de Ultra.

10. Massive Attack, Mezzanine, 1998. L’album ultime du trip-hop, et la voix de tête d’Horace Andy sur Man Next Door est belle à chialer.

Bon, je me relis et je regrette déjà de ne pas avoir mis un petit Deep Purprle, un petit Miles Davis, ou un bon vieux Iron Maiden... C’est une putain de merde les top10 !!

[Répondre à ce message]

    Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

    14 décembre 2008, par cartman [retour au début des forums]


    Dans le désordre :

    1- "LOVE" the cult

    2- "BANGKOK SHOCKS SAIGON SAKES HANOI ROCKS" hanoi rocks

    3- "APPETITE FOR DESTRUCTION" guns’n’roses

    4- "MIAMI" gun club

    5- "So alone" Johnny thunders

    6- "THE QUEEN IS DEAD" the smiths

    7- "Toys in the attic" Aerosmith

    8- "THE DOWNWARD SPIRAL" nine inch nails

    9- "fun house" iggy and the stoooges

    10- "THE NEW YORK DOLLS" the new york dolls

    ça peut varier suivant l’humeur, mais en gros, ça tourne autour de ça.

    [Répondre à ce message]

    Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

    15 décembre 2008, par roro [retour au début des forums]


    oui Reggiani c’est bien mais il ne faut pas oublier qu’une grande partie de "son" répertoire appartient a george moustaki, sarah, ma solitude,ma liberté,votre fille a 20 ans etc etc il as repris boris vian et bien d’autre.

    Je l’ai mieux aimer en acteur, d’ailleurs c’est comme cela qu’il s’est fait connaître. un grand Monsieur tout de même.

    Si tu ne connais pas essaye moustaki en Live au theatre dejazet par exemple tu vas redécouvrir les chansons que tu aime dans une interprétation plus posé et poétique.

    [Répondre à ce message]

      Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

      15 décembre 2008, par Vehau [retour au début des forums]


      Oui, Reggiani n’est qu’interprète, mais quel interprète !
      Sa version de la java des bombes atomiques m’a plus tard amené à lire les textes de Boris Vian.
      Moustaki, je n’en connais pas grand-chose, dans le genre à la maison, c’était surtout Brel, Ferré, Brassens, Ferrat...

      [Répondre à ce message]

        Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

        15 décembre 2008, par roro [retour au début des forums]


        que du beau monde ! celle de reggiani que je préfére c’est " ce Monsieur qui passe " elle est superbe cette chanson.
        Pour moustaki en fait il avait ecris toutes ces chansons au départ pour lui même et un producteur lui as conseillé de les faire chanter par un autre par ce que pas de voix et une geule de métèque ! comme il le dit lui même, donc tout ça as atteris chez reggiani qui les as pris a son compte et dans son répèrtoire.

        Moustaki est un auteur compositeur interpréte il lui auras fallus attendre le millieu des années 70 pour maitriser l’interprétation mais je t’assure que toutes ses chansons sont admirablement interpréter au point de se les être réaproprier dans leurs ensemble.

        si tu veux te faire une idée ecoute la chanson "ce soir mon amour" une chanson magnifique, c’est une perle !

        Amour Anarchie de ferré fais parti de mon top tout court.

        [Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

14 décembre 2008, par roro [retour au début des forums]

Bob Seger - beautiful loser covers, on ne présente plus ce monsieur tous ses albums sont terrible mais celui là sort du lot

Carlos Santana- sacred fire, un live qui péte le feu !

Oasis- definitely maybe, un album rock de chez rock un plaisir total de A a Z dommage que cela n’est pas continuer par la suite bien que morning glory sois pas loin derriere allez je met les deux ! le premier c vraiment de la bal.

Jeff Beck- Jeff, pour les inconditionel mais ce n’est pas un album a mettre entre toutes les oreilles.

Neil Young- rust never sleeps & tonight’s the night, c’est presque cristalins tellement c’est beau, encore un Monsieur qui as influencer les plus grand groupe de rock actuel, c’est en écoutant que l’on comprends pourquoi !

BB KING- blues on the bayou, oui je sais c’est du blues ! mais quel blues !! aux inconditionel qui ne jure que par king of léon et autre naserie dans le genre, et bien écouter cet album, ca va vous remettre les idées en place.

gary moore- blues alive, un guitariste de haute voltige venus tout droit du hard rock prend conscience que le rock prend ses racines dans le blues, du coup ca donne un album live electrique en diable qui revisite les grands standards du blues de maniere hallucinante.Un classique en devenir ......

AC/DC- highway to hell & back in black que j’ai cité dans mon précedent top ten sont deux albums a posseder absolument.

Johnny Winter- second Winter, les plus grand bluesman du monde BB KING ET JOHN LEE HOOCKER en tête affirme qu’il n’existe pas meilleurs guitariste au monde que Johnny Winter, acheter cet album et faite vous votre opinion. une merveille !!

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

14 décembre 2008 [retour au début des forums]

Vu que tout le monde s’y met, je me lance... Alors voici mon Top 10 (dans le désordre bien entendu) :
1. MC5 - Back in the USA (on n’en parle pas assez de ce groupe et ce disque)
2. The Rolling Stones - Let It Bleed (j’ai hésité longuement à le remplacer par Sticky Fngers)
3. Led Zeppelin - Led Zeppelin II (là aussi hésitation avec le III - IV - Houses of the holy & Physicla Graffiti)
4. Jeff Buckley - Grace
5. Jacques Brel - Les Marquises (OK Brel n’est pas un artiste rock mais c’est mon Top 10 alors je fais ce que je veux !)
6. Radiohead - Kid A (là les lecteurs du site sont entrain de s’étrangler à la lecture de cette rubrique)
7. The Cure - Disintegration (au temps de leur splendeur....)
8. Neil Young - Rust Never Sleeps (l’émotion est toujours là après des milliards d’écoute....)
9. The Beatles - White Album (ou Abbey Road & Revolver au choix)
10. Johnny Cash - Coffre 5 CD Unearthed (magnifique à écouter au moins une fois dans sa vie !)

Mince je n’ai pas mis AC/DC !

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » des autres

14 décembre 2008, par Morbaque [retour au début des forums]

L’exercice est puéril et bien maso-mortifère mais j’ai pu m’en sortir en faisant tourner toute la nuit un vieux CRAY II prêté par un pote. En plus je triche en doublant la mise mais j’ai honte de rien -en voici une preuve toute provisoire et hors Industrie (bug avec 200 premiers ex-aequo sinon) :

Albumine pour Morbaque au stade larvaire

-  1. The Dark Side of the Moon - Pink Floyd (1973)
-  2. Remain in Light - Talking Heads (1980)
-  3. Histoire de Melody Nelson - Serge Gainsbourg (1971)
-  4. The Figure One Cuts - Minimal Compact (1981)
-  5. Desire / No Tears - Tuxedomoon (1978)
-  6. Play Loud - The B-52’s (1979)
-  7. Brilliant Trees - David Sylvian (1984)
-  8. Synchronicity - The Police (1983)
-  9. Entertainment ! - Gang of Four (1979)
-  10. Television - Television (1992)

Bonnes trempes bien méritées et plus récemment acceptées

-  1. Black Sabbath - Black Sabbath (1970)
-  2. Fear of a blank planet - Porcupine Tree (2007)
-  3. Remedy Lane - Pain of Salvation (2002)
-  4. Rapid Eye Movement - Riverside (2007)
-  5. The Odyssey - Symphony X (2002)
-  6. Angel Dust - Faith No More (1992)
-  7. The Fragile (Left) - Nine Inch Nails (1999)
-  8. The Way of All Flesh - Gojira (2008)
-  9. Anonymous- Tomahawk (2007)
-  10. Painkiller - Judas Priest (1990)

NB : D’avance, parce que c’est dans ma nature et devenu une méthode de travail ici, je vous emmerde tous, cela va de soi, et vous souhaite de bonnes fêtes :-D

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

14 décembre 2008, par R.T. [retour au début des forums]

Mon top 10 (à noter qu’il peut intégralement changer d’une semaine à l’autre, on va dire que c’est mon top 10 de là maintenant tout de suite), sans ordre particulier :
- Serge Gainsbourg : Histoire de Melody Nelson
- White Stripes : Get Behind Me Satan
- David Bowie : Hunky Dory, Ziggy Stardust
- Lou Reed : Berlin
- Prince : Purple Rain, Sign’o’the time
- Jimmi Hendrix : Are you experienced ?
- Les Rita Mitsouko : The No comprendo
- The Moody Blues : Days of future Passed (oui j’ai honte).

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

14 décembre 2008, par roro [retour au début des forums]

A l’ecoute de KID A de radiohead qui figure sur le top ten de Jerôme delvaux,on est effectivement happer par l’ambiance de l’album et il est clair qu’il faut le découvrir en se mettant un peu a l’envers voir plus ....c’est le seul album de la liste ou delvaux as pris un risque le reste étant archi convenus.

faite peter vos top ten !!

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

14 décembre 2008 [retour au début des forums]

ETRON is een Brusselse rockduo. Een mengeling van neo new-wave pop en altrenatieve rock. Koppigheid, zelfvertrouwen, libido, klasse, gevoelig voor vleierijen, lichtgeraakt.
ETRON speelt overal waar ze kunnen. In de weecees als ze moeten, voor Madam.
ETRON bestaat al een tijdje, in een kelder verborgen, ver van het licht. Ze zuipen en poepen. Prutsen met hun ETRON-machine.
Den eerste smeerlap is Suzy Cumshot, gitarist. Een debiel. Den tweede smeerlap is Big Joe Billy Junior, bassist. Een kip. Vergezeld door een antieke drummachine op de rommelmarkt gevonden.
Suzy en Billy zuigen graag tepels. En ze dansen met plezier. In september beginnen ze met hun "Boobs for breakfast"-Tour in het buitenland. Ondertussen is hun "Vlamingen buiten"- Tour al gestart.

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

13 décembre 2008, par roro [retour au début des forums]

OK pour le top 10 mais pas question de se la jouer a la delvaux ! voila pour commencer ....

pixies- bossanova bob dylan - time out of mind

simple minds-black and white bowie - scary monster

sonic youth- daydream nation depeche mode - ultra

lynerd skynerd -one more from the road john mayall - jazz blues fusion

pearl jam - vs AC/DC- back in black

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

13 décembre 2008, par roro [retour au début des forums]

Oyé Oyé !! avis aux habitué du site ! une nouvelle rubrique pour les fan de Bernard Pivot "l a dictée " ne seras pas corriger sur le site de France 2 mais bien sur Pop Rock.com.

Une bonne nouvelle cependant ! il semble que l’on pourras tout de même continuer a "bloguer" euh je sais pas si le mot existe mais vous m’avez compris .........

[Répondre à ce message]

    Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

    13 décembre 2008, par Vehau [retour au début des forums]


    Bah, C’est tout de même un peu dommage d’écrire un post aussi intéressant que le tien et de ne pas faire gaffe à l’orthographe. Pour le lire ensuite, c’est un peu désagréable. Je suppose qu’on laisse des commentaires pour que les autres nous lisent, ils le feront d’autant plus aisément si ils n’ont pas à bloquer sur chaque faute du texte.
    Ce n’est pas pour faire de la ségrégation, on s’en fout du niveau de grammaire de chacun, c’est pas un concours. Et les tarés qui passent leur temps à récurer les fonds de latrines pour trouver LA faute dans un texte sont méprisants et ne font pas avancer le schmilblick (ça s’écrit comme ça ?). Cependant, faire un peu attention à ne pas trop faire de fautes, que l’on s’en tienne plus au fond du message qu’à la forme.

    En tout cas, chouette commentaire, cher Roro ;-)

    [Répondre à ce message]

      Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

      13 décembre 2008, par roro [retour au début des forums]


      OUI, je comprend ce que tu veux dire, disons qu’on as peut-être pas tous eu la chance de pousser l’école trés trés loin ; malgré tout,l’essentiel sois que l’on arrive a se comprendre tu crois pas ?

      D’ailleurs c’est la beauté de la chose " internet " pouvoir communiquer avec des gens de tous horizons et puis pas besoin d’avoir bac +7 pour parler music encore que.......

      Merci en tous cas de partager mon opinion cela prouve que la music est plus sensitive que gramatical et ce bien que des gens comme brassens et d’autre aient su réunir les deux avec brio.

      Un gars plus bas a emis l’idée que nous devrions tous mettre notre top 10 de nos meilleurs albums je sais pas si c’est toi mais c’est une superbe idée et puis comme tu le dis si bien cela feras peut-être avancer le shmilblic !

      [Répondre à ce message]

        Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

        13 décembre 2008, par Vehau [retour au début des forums]


        Bien d’accord, encore heureux qu’on ait pas à sortir le chéquier ou le diplôme à la con pour pouvoir s’exprimer. Pour l’idée du top 10, c’est pas de moi, mais du Dr Taylor il me semble. Bonne idée d’ailleurs, au lieu de cracher son fiel ou de jouer au plus relou, faites péter vos top 10 qu’on rigole.

        [Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

12 décembre 2008, par roro [retour au début des forums]

On ne peux pas dire que Jerôme Delvaux es une culture musical a chier,ce sont tous d’exellent album qui ont marqué leur époque mais j’aimerais répondre a certaine critique concernant Kid A de Radiohead.
Je pense que dans sa critique d’album concernant Kid A Jerôme delvaux a mis le doigt sur quelque chose d’important en evoquant son état post somatique lors de son audition.

Il m’es arriver il y as une dizaine d’annés d’ecouter Hours de bowie dans les mêmes conditions et j’en garde un souvenir impérissable ! j’ai passer un superbe moment a l’ecoute de cet album, depuis il m’ arrive de temps en temps de le repasser sur la platine avec toujous autant de plaisir.Or tout le monde s’accorde a dire que Hours est une merde sans nom et le dernier album a acheter de Bowie.

Or, ziggy stardust m’as toujours gonfler et ce peu importe l’état ou je me trouvais ! comme quoi les goûts et les couleurs ......

Je pense qu’il y as des disque générationel qui ont marquer un courant dans l’histoire de la music et par la même les personnes qui les ont écouter, mon pére aimais bien Elvis ! moi j’étais sur les floyds un gouffre nous as séparer, mais ce n’es pas pour autant que j’ai refuser d’écouter Presley et même d’adorer certain album du king.

Je n’ai jammais trop accrocher avec Radiohead et je ne connais pas l’album sus mentionné,mais je vais remedier a cela en prenant le soin de l’écouter par ce que j’aime la music quand elle as une âme et peu importe les critiques souvent facile.

Nous ne sommes que des auditeurs ! des groupes de la trempe de radiohead mérite un peu plus de respect ne serai-ce que pour le travail accomplis Aprés ce n’est qu’une question de goût et d’appréciations.

Vive la zic !!

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

11 décembre 2008 [retour au début des forums]

Et même pas un album d’Elvis ?

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

11 décembre 2008, par R.T. [retour au début des forums]

Très bons albums évidemment, que des "classiques" ! Pas original pour un sou, mais ce n’est pas ce qui est demandé ici ! Ce pourrait être le mien, à l’exception notable de "Never Mind The Bollocks" que je n’ai jamai pu écouté dans son entier. Je trouve réellement les Sex Pistols extrêmement mauvais et n’arrive pas à trouver une quelconque qualité à cet album. Si quelqu’un peut m’expliquer NMTB, je suis preneur (en dehors de ce que l’album à représenté et de ce que le punk à représenté et de ce que les épingles à nourrice ont représentées).

[Répondre à ce message]

    Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

    12 décembre 2008, par Dr. Taylor  [retour au début des forums]


    Je crois qu’il y a autant de "tops 10" que de lecteurs... Le problème, c’est que pour certains, si celui du chroniqueur n’est pas la copie carbone du leur, ils prennent ça presque comme une insulte à leur bon goût. C’est ce qu’on appelle communément des gros cons (voir ci-dessous pour les exemples concrets).

    [Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

11 décembre 2008 [retour au début des forums]

Y a que des drogués décadents et sexuellement ambigus dans ce top (à part les mormons végétariens de KidA). Est-ce normal ?

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

11 décembre 2008, par B. [retour au début des forums]

Sympa et quelques surprises en prime, quand même Jérôme ne pas mettre Violator (ou plutôt SOFAD pour moi) c’est de la provoc’ !

Et dire que je ne les ai même pas tous...

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

11 décembre 2008 [retour au début des forums]

aucun intérêt ton classement. c’est du archi rabaché. ben mon vieux, si c’est ça ton top ten, tu peux te le garder. risible

[Répondre à ce message]

Le « Top 10 » de Jérôme Delvaux

11 décembre 2008 [retour au début des forums]

Excellent choix pour votre Top 10 mon cher Jérôme. Mais dîtes-moi n’y-a-t-il pas de CD sorti après 2000 qui auraient pu figurer dans votre sélection ?
A part Kid A comme album récent (qui commence à dater maintenant, près de 9 ans quand même ....) tout ça est un peu vieillot non ? Le rock d’aujourd’hui ne vous emballerait-il pas ?
Cela dit vos choix sont quand même plus que justiifés. J’adhère à votre Top 10.

[Répondre à ce message]

    allez hop un top 10

    28 juillet 2009, par blind [retour au début des forums]


    Un peu tard pour poster un top 10, mais je ne découvre que ce soir "pop-rock.com". Le nom trop conventionnel et les choix des chroniques trop "évident" m’avaient dissuader. Pourtant vos chroniques sont remarquablement bien écrites. bravo. pour le top 10, je le trouve finalement pas si conventionnel les talkings heads ou radiohead se retrouvent rarement dans les top 10.
    et le mien :
    1/the black saint and the sinner lady de charles mingus
    2/ le sacre du printemps de stravinsky
    3/ rock bottom robert wyatt
    4/ Escalator on the hill carla bley
    5/ Marquee moon Television certainement l’album rock ultime pr moi
    6/ Aenima de Tool
    7/ Jimi Hendrix Are You Experienced
    8/ YS Joanna Newsom
    9 / Radiohead Ok Computer peut-être plus par souvenir adolescent que pour la qualité intrinsèque de l’album...
    10/ Sonic youth daydream nation

    m si c’est la mort ds l’ame que j’oublie bcp d’albums
    innervisions de stevie wonder, curtis de curtis mayfield, Out to Lunch d’Eric Dolphy, Bob dylan avec Highway 61 revisited et tant d’autres

    [Répondre à ce message]