Pop-Rock.com



Un-dead, un-dead, un-dead

mardi 21 avril 2009, par Serge Coosemans

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Maison Delvaux, pour vous servir.
Let Love in !
Et si l’iPad ne remplaçait jamais le papier ?
C’est plein d’épinards !
Un petit avant-goût de l’an 2010 ?
"Yû, je n’ai pas ton adresse ?"
Make it count !
Philosopher avec un marteau (de charpentier).
Lève ta jambe, mon poisson est mort.
The point of Hell was to stay underground.


Ouais, t’as gagné, Le Troll, je démissionne. Six mois d’essai, essai pas concluant au bout d’un peu moins de quatre : pas de quoi en faire un fromage. Expérience plus qu’échec, ces journées passées à gérer Pop-Rock ont clairement défini les limites. Celles du patron intérimaire, d’abord : quinze ans de journalisme culturel dans les pattes, quasi quarante de vie sur terre... Ce n’est pas forcément un atout, surtout quand l’animal est professionnellement lessivé et fantasme plus sur l’idée d’ouvrir une location de pédalos en bord de Meuse qu’encore écrire sur la musique, a fortiori quand il s’agit de jauger U2 et Indochine. Bon vent, bon débarras, Serge Coosemans.

Les limites d’un mode de fonctionnement, ensuite. En 2009, proposer un site qui se contente d’une chronique CD et d’une brève par jour est une relique 1.0. Pop-Rock se doit d’être revu de fond en comble, se professionnaliser, s’ouvrir à d’autres musiques, d’autres vecteurs que l’écrit, d’autres sujets que le « rock des années 80 à nos jours. » Ca, c’est un travail énorme - plus qu’un temps plein - et dans le difficile contexte actuel, il est permis sinon de douter que cela soit réalisable, au moins ne pas se voir parier sur cette réussite en travaillant encore bénévolement quelques années d’arrache pied pour un résultat éventuellement aussi aléatoire.

Propriétaires du site, Jérôme Delvaux et Stéphane Rieppi ont très bien compris cela. Bien compris qu’alors que la presse musicale traditionnelle n’a jamais été aussi mal au point, il y avait « quelque chose » à faire, une carte à jouer. Arrêter la branlette, en gros. Prendre ses responsabilités, reprendre son bébé en mains. En ce moment même, les vrais pères de ce site planchent donc sur une refonte complète de Pop-Rock.com ; remix qui s’avère a priori nettement plus ambitieux et qualitatif que « la gestion des affaires courantes » effectuée depuis janvier par une équipe qui n’avait ni toutes les clés (ni vraiment les moyens) pour passer à l’étape supérieure.

C’est aussi simple que cela : pour renaître, Pop-Rock doit d’abord mourir, pas être artificiellement tenu en vie. C’est pourquoi là, on retire la prise. Et d’ici quelques semaines, vous aurez la preuve que la réincarnation existe, tas de veinards !!!


Inscrivez-vous à la newsletter de Pop-Rock



Répondre à cet article

Serge Coosemans





Il y a 47 contribution(s) au forum.

Un-dead, un-dead, un-dead
(1/17) 27 avril 2009, par Killgore01
Un-dead, un-dead, un-dead
(2/17) 26 avril 2009, par fidèlecteur
Un-dead, un-dead, un-dead
(3/17) 24 avril 2009, par CZ
Un-dead, un-dead, un-dead
(4/17) 23 avril 2009, par l’homme "cart"
Un-dead, un-dead, un-dead
(5/17) 23 avril 2009, par Humphrites
Un-dead, un-dead, un-dead
(6/17) 23 avril 2009, par Et Dieu douta que cela soit vraiment bon...
Un-dead, un-dead, un-dead
(7/17) 22 avril 2009, par Raph
Un-dead, un-dead, un-dead
(8/17) 22 avril 2009
Un-dead, un-dead, un-dead
(9/17) 22 avril 2009, par CEd
Un-dead, un-dead, un-dead
(10/17) 22 avril 2009
Un-dead, un-dead, un-dead
(11/17) 22 avril 2009, par Martin
Un-dead, un-dead, un-dead
(12/17) 22 avril 2009
Un-dead, un-dead, un-dead
(13/17) 22 avril 2009
Un-dead, un-dead, un-dead
(14/17) 22 avril 2009, par CZ
Un-dead, un-dead, un-dead
(15/17) 22 avril 2009
Un-dead, un-dead, un-dead
(16/17) 21 avril 2009, par lkj
Un-dead, un-dead, un-dead
(17/17) 21 avril 2009




Un-dead, un-dead, un-dead

27 avril 2009, par Killgore01 [retour au début des forums]

Quand la bête meurt, On dit qu’elle était belle. Quand la bête meurt, On dit qu’elle était celle Qu’il ne faut pas laisser mourir, Qu’il ne faut pas laisser pourrir... Il faudrait oser dire Que la bête ne fut jamais belle. Il faudrait oser rire De son joli masque de rebelle... Si se planter n’est pas un échec, Si se viander, avec ou sans chèque, N’apporte pas l’occasion De se remettre en question, Laissons la bête crever Sans nous mettre à pleurer. En guise de conclusion, Je place cette notion : C’est ce qui est aléatoire Qui met du sel dans la vie, C’est ce qui est aléatoire Qui poivre nos envies !

[Répondre à ce message]

Un-dead, un-dead, un-dead

26 avril 2009, par fidèlecteur [retour au début des forums]

Je suis amèrement déçu

[Répondre à ce message]

Un-dead, un-dead, un-dead

24 avril 2009, par CZ [retour au début des forums]

"Pourquoi ? Pourquoi ce dogme de l’Evolution. Pourquoi ne peut-on pas bon dieu pour une fois se dire qu’un truc bien fichu qui tourne est un truc bien fichu qui tourne et qu’il n’est pas nécessaire, impératif, de le changer"

Je dois avouer que je partage à 120% cette opinion.

[Répondre à ce message]

Un-dead, un-dead, un-dead

23 avril 2009, par l’homme "cart" [retour au début des forums]

Je vous avais dit que ça serai naze sans ma présence ! Niveau "petite bite", je rigole quand même un peu là ! J’aime bien le genre "ah ah, vous allez voir les gars, j’suis pas une fiotte moi !" et le résultat "ouhlàlà, les conditions sont mauvaises, les gens sont des vilains blah blah blah"... Le genre de mec qui annulerai un concert parce que de vilains punks se sont glissés dans la salle ou que 3 gouttes de pluies sont tombées. Donnez nous du delvaux, du ouslati, du marc lenglet ! Il ont, malgré tout, bien plus de couilles que vous mister coosemans. Bon courage pour la suite quand même...

[Répondre à ce message]

    Un-dead, un-dead, un-dead

    26 avril 2009 [retour au début des forums]


    Toi, le sans couilles revanchard, au lieu de ramener ta fraise de hyène à l’odeur de la mort, reste surtout bien planqué, c’est ce que tu fais de mieux.

    [Répondre à ce message]

Un-dead, un-dead, un-dead

23 avril 2009, par Humphrites [retour au début des forums]

Je m’en doutais, au seul ton du dernier éditorial. A peine le temps de développer de nouveaux liens affectifs avec ses beaux-parents qu’ils se barrent ; c’est décidément devenu une habitude ici, la famille décomposée.

Ce mot famille exprès, que le mode forum encourage. Forum sans obligation d’achat ni d’inscription (vous pouvez les compter, les pisse-froid, les sites qui ont ces couilles-là !) avec pour résultat une ambiance des plus variées allant de la (basse) fosse aux fauteuils d’orchestre, des baignoires aux lavabos -et il se trouve que j’aime bien les deux...
On me dira il existe d’excellents sites francophones dédiés au metal, pour ne citer que ce vice. Et d’autres spécialisés dans les santons de Provence. Dommage que la spécialisation s’impose partout, dommage vraiment : c’est un recul de l’esprit des Lumières. Et dommage que l’austérité de la page blanche ne trouve plus preneur et lecteur. Faut-il que nos sociétés filent un bien mauvais coton pour abandonner ces idées simples, belles et morales car naturelles ! Que chacun n’oublie surtout pas de s’enfermer dans sa petite tour, son petit blogue hein : vous crèverez tous de solitude toutes façons. Et aveugles et sourds, gavés que vous serez de multimédia pré-maché, en plus de ça...

Pouvez crever tous, tas de fainéants.

Sinon je ne vois pas bien ce que vient faire l’âge du capitaine dans cette affaire. Que ce soit un gamin de 25 balais ou un croulant de presque 50 comme moi, qu’est ce que ça peut bien foutre, si c’est pour partager autour d’un Art qui en a presque 60, et si c’est offert avec un peu de passion, et si c’est pour SE faire plaisir, et si c’est pour OFFRIR à l’éternité (un dada de pédé, vous frappez pas) ???

...essuyer sarcasmes, insultes et haine débridée.
Votre sens de la répartie (c’est valable pour votre prédécesseur) m’a toujours paru un encouragement à la joute verbale, que je considère comme un plaisir ayant partie liée avec la mélomanie. On peut se fritter entre potes ici, me suis-je toujours dit. Mais pour avoir bien lardé feu-Yû et felle-Synthange et assisté, sans que je m’en sente responsable grands dieux, à leur agonie, je veux bien ici me tordre en douleurs expiatoires et aller brûler en enfer avec ma sœur Nelly Olesson -je ne peux proposer mieux. Mea-culpa général pour ce qui me concerne, donc, mais vous savez combien il est plus facile d’être méchant rock que gentil pop, à l’écrit.

Allez, un tit nadieu pour changer. Vais attendre Paris-Plage. J’espère que mon loueur de pédalos de l’année dernière, qu’est beau comme un dieu, reviendra cet été.

PS : Arrêter la branlette : vous n’y pensez pas ! mon grand-père, 101 ans, grand pécheur devant l’Eternel et libre-penseur lubrique m’a certifié que c’était bien la toute dernière chose à faire !

PPS : je me suis régalé musicalement avec « The Whitest Boy Alive - Rules », votre chant du cygne para-littéraire dans les parages. Grâce à quoi je garderai de vous l’image d’un être sensible, que cela vous plaise ou non. Et merci pour les Queen :-)

[Répondre à ce message]

    Un-dead, un-dead, un-dead

    24 avril 2009 [retour au début des forums]


    Bien vu d’Humphrite la vieille pédale, souvent juste ce garçon.
    Ca me donne envie d’enchainer. J’aime pop-rock.com depuis des années. Pour sa lisibilité (pitié, changez pas l’interface !), pour son bordel organisé, pour ce côté amateur justement, fourre-tout et spontanné. Ce truc de famille dont parle l’inverti, oui, on peut pas mieux exprimer ça, y a ici un truc unique qu’on ne trouve pas ailleurs (je pléonasme coupable pour enfoncer le clou).

    Avant de tout réformer, j’espère que les nouveaux anciens nouveaux futurs patrons vont se fendre d’une petite réflexion sur ce qui a fait et fait encore, envers et contre tout le succès de ce site.
    Je ne pense pas qu’une révolution technologique ou éditoriale aille nous apporter quoi que ce soit.
    Tout ce qui lui manque à ce site c’est une bonne petite équipe, soudée et motivée, avec des profils affirmés et variés, et la volonté de s’éclater. Pour le contenu faut pas se prendre la tête.
    Comme disait un lecteur : "Faut juste avoir envie de se marrer, un anus décrispé, des idées plein la tête et de l’amour à revendre" !

    Après oui, de la provoc, de la mauvaise foi, des fritages avec les lecteurs, les acteurs musicaux ou que sais-je, ça fait partie du truc, c’est bon, sain et tout, pour le plaisir, sans cette aigreur latente qu’on subit depuis quelques mois déjà, un an même je dirais.
    Je ne pense pas que "professionaliser" peut mener dans cette direction. Quand ça ne parche pas comme il veut, le professionnel s’énerve, râle, stresse ou se casse (hum, je ne vise personne).
    L’amateur lui s’en fiche, car il fait ça pour son plaisir. L’amateur peut prendre des risques, car il ne risque rien. L’amateur peut rester relax, parce que sa vie n’est pas en jeu.
    L’amateur est libre, car il ne dépend pas du résultat ni de l’avis des autres. L’amateur ne fait pas ce qu’il croit qui va plaire, il fait ce qui lui plait et , dès lors, ne risque pas d’en avoir marre, d’être usé, aigri ou démotivé.
    C’est un peu tout ça que loupe notre ami Coosemans, dans sa volonté affichée et presque obsessionnelle d’être "un professionnel".

    Alors les gars, réfléchissez bien, foutez pas tout en l’air et retrouvez vos fidéles lecteurs dans la joie d’un bon coup de pied au cul !

    [Répondre à ce message]

      Un-dead, un-dead, un-dead

      24 avril 2009, par SC [retour au début des forums]


      Cette vision des choses est très romantique, je ne la critique pas. J’ai juste envie de rappeler qu’il existe sur le net ce qu’on a appelé « le culte de l’amateur » et que ce culte en vient presque toujours, un moment ou un autre, à montrer ses limites. Ici comme ailleurs.
      Le plaisir, les risques... ce n’est pas réservé aux amateurs. A vrai dire, je connais même bien davantage de professionnels ayant pris des risques (pas que financiers) que d’amateurs, les sites web étant malheureusement souvent des zones de copinage et de wannabisme pires encore que certaines rédactions installées.

      Je ne trouve pas pertinent pour ma part d’opposer « amateur » et « professionnel », puisque l’un est selon moi l’évolution naturelle de l’autre. Ce n’est pas une vision carrée, déterministe : il faut savoir garder les bons côtés de l’amateurisme pour les mixer aux bons côtés du pro ; pas rejeter ses acquis autodidactes, pas se transformer du jour au lendemain de passionné free en barbon fixé sur les résultats.

      Le mot magique est évolution, tout simplement. Pour évoluer, un site amateur doit un moment selon moi sinon se professionnaliser complètement, du moins tendre vers ça, ne fut-ce que parce qu’à un point ou l’autre, la nouveauté se paye et il faut être capable de suivre. Maintenant, ce n’est pas à sens unique : quand un professionnel tourne en rond, il est sans bon qu’il se fasse un peu plus amateur. Et perso, c’est ce que j’ai envie : écrire un peu plus sur des sujets sur lesquels je ne connais rien, parce que des chroniques de disques au bout de 15 ans, hé ben...

      Il n’y a aucune obsession de ma part d’agir comme des professionnels, ce n’est pas marqué Mister Pink sur mon front ! J’ai beaucoup critiqué le manque de rigueur d’un Oulasti ou d’un Binbin, jamais le fait qu’ils écrivent bénévolement et ne soient pas journalistes. Pop-Rock, pas grand-chose n’a évolué entre 2002 et 2008 et pour chambouler cela, il faut en fait une énergie dingue. Un temps plein. Je pouvais me le permettre en tant que journaliste pro. Je ne peux pas me le permettre en temps qu’ex-journaliste pro en voie de recyclage. En gros, c’est ça et pas grand-chose de plus...

      [Répondre à ce message]

        Un-dead, un-dead, un-dead

        24 avril 2009 [retour au début des forums]


        Merci de qualifier ma vision de romantique, c’est quelque chose dont le monde manque cruellement en ce siècle.
        Juste une question qui me vient à vous lire : "pour évoluer, un site amateur doit un moment selon moi sinon se professionnaliser complètement, du moins tendre vers ça" + "Pop-Rock, pas grand chose n’a évolué [...], pour chambouler ça..."

        Pourquoi ? Pourquoi ce dogme de l’Evolution. Pourquoi ne peut-on pas bon dieu pour une fois se dire qu’un truc bien fichu qui tourne est un truc bien fichu qui tourne et qu’il n’est pas nécessaire, impératif, de le changer, de le faire "évoluer". Pourquoi pop-rock.com ne pourrait pas tout simplement être, et rester, un site de la pop-et du rock sur lequel des chouettes gars passionnés postent des chroniques en fonction de leurs afinités, avec des news, des conneries et des tas de lecteurs qui y viennent s’informer, se détendre et ma foi pourquoi pas se défouler ? Qu’il y a-t-il la-dedans qui soit mauvais et nécessite un chamboulement ? L’évolution se fait d’elle même, de nouveaux chroniqueurs arrivent, la musique évolue, le lectorat se renouvelle, de formidables révolutions musicales se pointent ; si les types qui officient sur le site restent en prise avec leur époque, gardent les yeux ouverts et leur enthousiamsme, pas besoin "d’évolution" forcée, elle se fera naturellement.

        Votre vision est justement biaisée par votre "professionnalisme" : cette idée que tout "business" doit évoluer sous peine de disparaitre impitoyablement sous la concurrence, cette idée du "produit". Cette vision transparait dans beaucoup de vos interventions. Vous voulez créer un produit culturel, un media, valorisable et rentable, qui parle éventuellement de musiques entre autres choses. A la limite, si vous découvrez qu’il marche mieux sans musique, vous arrêtez de parler musique, car la musique n’est pas votre objectif, votre objectif est le media en lui même.

        Moi je vous parle d’un lieu ou des gars qui aiment la musique viennent discuter et s’échanger de bons délires. S’il peut durer 50ans dans sa forme actuelle, mais géré par une équipe de feu, hé ben dans 50 ans j’y serai encore à venir lire, découvrir et me marrer.

        [Répondre à ce message]

          Un-dead, un-dead, un-dead

          24 avril 2009, par SC [retour au début des forums]


          En fait, il s’agit moins d’un dogme que d’une façon d’aborder la vie. Perso, ça ne m’intéresse pas de pendant des années faire la même chose ; j’aime que les choses évoluent, y compris de façon radicale. C’est comme ça dans le boulot, dans les relations, dans mes habitudes culinaires, dans la musique que j’écoute, vraiment à tous niveaux...

          Dès lors, je trouve réducteur que d’abaisser ma vision de pop-rock à une vision simplement business. Je ne suis pas entrepreneur, je n’ai pas cet esprit. Par contre, quand je vois les mecs de ce site qui se cognent à une limite et que moi-même je m’y cogne ensuite très vite, c’est clair que j’en appelle à une évolution radicale de pop-rock, le passage à l’étape supérieure. Et ça, ça implique de se payer du son, des images qui bougent, des plumes éventuellement connues, etc... Et pour financer cela, il faut des fonds propres et/ou de la pub, donc une forme -même légère- de professionnalisation.

          Il s’agit moins de créer un produit culturel que de renouveler un intérêt, pas seulement celui des lecteurs, celui des rédacteurs, aussi. Toi, tu dis que ça pourrait continuer comme cela 50 ans, très bien. Moi, dans 50 ans, j’ai envie d’être dans un monastère ou un bordel à vivre d’autres expériences que de lire -et encore moins écrire- des chroniques sur U2 et Indochine en mode 1.0. Voilà, quoi.

          [Répondre à ce message]

            Un-dead, un-dead, un-dead

            24 avril 2009 [retour au début des forums]


            - des plumes "connues"... non pitié, pas ça.
            - U2 et Indochine : c’est vous qui avez choisi de les chroniquer. Si vous n’aviez pas envie pourquoi le faire ? Quel impératif vous y a poussé ?
            - les mecs se cognent à une limite et vous-même aussi très vite : bon, ben faut trouver une autre activité les gars, que voulez-vous que je vous dise...
            - du son, des images, de la pub : wééééé, ça va être rudement chouette, aussi bien que la page d’accueil de MSN j’espère.
            - dans 50 ans, être dans un monastère ou un bordel : pourquoi attendre !
            - en quoi passer du 1.0 au 2.0 va améliorer la qualité, quand la qualité de ce site se trouve dans les gens qui l’animent (rédacteurs et lecteurs), dans son interface et dans son ouverture ? A nouveau croire que du pognon et de la technologie sont la solution, le 1.0 étant "soooo 2002 darling".

            Bon c’est clair on va pas s’entendre, on parle pas de la même chose, alors je vais juste dire : faites comme vous le sentez, torchez nous ce truc rapidement, si ça me plait tant mieux, et si ça me plait pas j’irai me faire foutre ailleurs, et la terre continuera à tourner.

            [Répondre à ce message]

Un-dead, un-dead, un-dead

23 avril 2009, par Et Dieu douta que cela soit vraiment bon... [retour au début des forums]

Grand Dieu... Je ne pense pas vraiment être un pacifiste tendance fleur-bleue, mais c’est quand même vachement violent, pour un forum... Échec ou expérience, qu’importe, ça a visiblement capoté, ça doit déjà être assez dur, alors devoir en plus essuyer sarcasmes, insultes et haine débridée... le ponpon !

Je finirai pas une grosse couche de confiture ; qu’importe. En paraphrasant Shakespeare, "Mieux vaut être incompris que passer sa vie à s’expliquer". Surtout tellement passionnément, pour ne pas dire violemment... ne pensez-vous pas ?

Ayez une belle journée ("look mummy, it’s sunny outside !"), et "cultivez votre jardin" !

(j’anticipe déjà les réaction, et envoie un sourire christique en réponse aux ricanements cyniques et aux remarques sarcastiques de désillusionnés acariâtres que mon propos ne manquera pas de susciter)

[Répondre à ce message]

Un-dead, un-dead, un-dead

22 avril 2009, par Raph [retour au début des forums]

Ca faisait un moment que le site tournait en rond. Entre critiques incompréhensibles de l’underground, dézinguage à tout va, et batailles rangees dans les commentaires, l’intérêt s’est vite dissipé.

Quand au coté pro tellement revendiqué, je l’ai trouvé sur www.fluctuat.net
Amors à bientôt, peut-être.

[Répondre à ce message]

    Un-dead, un-dead, un-dead

    23 avril 2009, par Gilbert Lepère [retour au début des forums]


    Waw ! C’est autre chose fluctuat.

    Tiens ! Il n’y a pas de fonction "forum". Et si une des clés était là ?

    [Répondre à ce message]

      Un-dead, un-dead, un-dead

      23 avril 2009, par Gilbert Lepère [retour au début des forums]


      A lire les deux interventions sous LSD ci-dessus, je l’affirme : c’est la possibilité de laisser des commentaires qui décrédibilise complètement ce media. Et les sites des périodiques d’information s’y mettent presque tous, et ça tourne invariablement à la foire d’empoigne...

      [Répondre à ce message]

        Un-dead, un-dead, un-dead

        23 avril 2009, par Humphrites de Foire [retour au début des forums]


        T’es pas le dernier à te servir des poignes pourtant !

        [Répondre à ce message]

        Un-dead, un-dead, un-dead

        24 avril 2009 [retour au début des forums]


        Amusant Gilbert, moi je suis justement persuadé que c’est son forum qui participe à 60pct au succès du site et au plaisir de ses visiteurs, intervenants et -oui !- rédacteurs.
        Tu retire ça et tu as un bête site qui propose quelques chroniques par semaine. Je donne pas 3 mois pour qu’il y ait plus un chat ici.

        [Répondre à ce message]

          Un-dead, un-dead, un-dead

          26 avril 2009, par Gilbert Lepère [retour au début des forums]


          60% de succès qui ne rapportent rien (professionnellement parlant, c’est zéro cent et guère plus en dollars). Le tenancier passait son temps à modérer les coms et à intervenir pour s’y justifier. Tout ce temps perdu à de longs débats creux comme celui que nous menons actuellement d’ailleurs ! Raaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah ! Suppôt de Satan !!!!!

          [Répondre à ce message]

Un-dead, un-dead, un-dead

22 avril 2009 [retour au début des forums]

"Oui, je compte mettre de la rigueur" ...

=> La rigueur, elle était surtout mise à sensurer les commentaires dès que tu te sentais coinçé !

Ouh ouh ouh...je rigole ! C’est marrant de voir comme quelqu’un de mauvaise foi va continuer à s’enfoncer alors que faire aveu d’échec, c’est pas si grave.
C’est juste en effet qu’avec tout ce qui fut fanfaroné et les leçons données, je trouve ça assez amusant de voir où ça mène après si peu de temps.

J’en connais un (celui qui reprend les clés) qui doit se pisser dessus de plaisir !

Vous êtes fantastiques les gars. Vous me distrayez ! Les laurel et Hardy des temps modernes : JD et SC !!!! MAGNIFIQUE !

[Répondre à ce message]

Un-dead, un-dead, un-dead

22 avril 2009, par CEd [retour au début des forums]

BURN OUT !!
C’est normal à 40piges, Serch...

[Répondre à ce message]

Un-dead, un-dead, un-dead

22 avril 2009 [retour au début des forums]

"Expérience plus qu’échec"
Non non non mon coco, à ton âge il est temps de ne plus se cacher : c’est bel et bien un échec, tout simplement.
Après tu en as sûrement tiré une expérience, et c’est bien, tu as sûrement des excuses, et tant mieux, mais ça ne change rien au fait : un bel échec.
Merci d’avoir essayé en tout cas, et dommage que tu sois une moule.

[Répondre à ce message]

    Un-dead, un-dead, un-dead

    22 avril 2009, par SC [retour au début des forums]


    Hmmmm... L’échec, ce serait surtout celui des propriétaires du site et Jérôme Delvaux s’en était d’ailleurs expliqué en ce sens : disputes internes, explosion de l’équipe historique, manque de neuf, lassitude de la formule... Gérer Pop-Rock s’est décidé dans l’urgence et sans réflexion. Aujourd’hui, cette réflexion est là et elle mène à cette idée de refonte du site et de démission pour moi. En quoi serait-ce un échec ? Les fondateurs ont des chances de retrouver leur niaque ici et moi ailleurs. C’est plutôt positif et loin de ressembler à la vallée de larmes que tu sous-entend :-)

    [Répondre à ce message]

      Un-dead, un-dead, un-dead

      22 avril 2009 [retour au début des forums]


      Bon, on doit avoir des conceptions différentes de l’échec.

      Pour rappel, le programme (17/12/08) :

      "Oui, je deviens à partir de janvier rédacteur en chef de Pop-Rock.com. Oui, toute l’équipe actuelle (y compris Jérôme Delvaux) abandonne le navire. Oui, j’ai reçu la proposition, les clés et les codes d’accès de Jérôme Delvaux, jusqu’ici responsable du site, et Stéphane Rieppi, créateur du truc, en reste le webmaster (à surtout appeler en cas de pépins !). Oui, ce fut leur décision de se tourner vers moi et non, je ne suis pas assez con que pour ne pas fixer légalement un pourcentage me revenant si dans quelques années, Pop-Rock.com doit être revendu (mais on en reste loin, ouais !)

      Oui, je compte mettre de la rigueur et des bonnes plumes dans le bouzin et faire oublier son sinistre passé, surtout récent. Non, je n’abandonne pas Chupacabra. Ni Trax, ni Night Code. Oui, Pop-Rock.com est actuellement un site de merde. Non, je ne vais pas tenter d’en faire un Pitchfork belge, c’est pour moi un zinc virtuel où l’on cause musique comme d’autres refont le match au Café des Sports. Un blog musical amélioré, un forum où se détendre. Pas à proprement parler un média, même si, oui, il se peut qu’il y ait assez vite de la pub (ce qui dépendra des indicateurs économiques, comme on dit dans les pages saumon des gazettes) et le retour des interviews.

      Oui, on va tenter de se démarquer très vite et très bien de l’ère Delvaux. Non, je ne suis pas ami avec Jérôme Delvaux et je ne compte pas le devenir".

      Pour rappel, le bilan :

      - refonte du site : nada
      - qualité rédactionnelle : piteuse (sauf le Méloman)
      - fréquentation : diminution
      - gestion : censure, suffisance, flicage et insultes
      - innovation : néant
      - interviews : pardon ?
      - pub : j’essaye de pas rire

      Bon voilà. après on peut discuter, bien sûr. Mais faut pas déconner, en regard des ambitons affichées (fanfaronnées devrais-je dire) il y a 4 mois avec un mépris certain, c’est raté. Simplement raté. Ce que je veux dire c’est : si tu fixes des objectifs, tu les tiens. Même si c’est dur. Même si t’es fatigué. Même si t’en as marre. Ou alors tu la fermes. Ce qui est un peu triste, c’est qu’à 40ans, avec tes "30ans de musique dans les oreilles" tu n’a pas encore assimilé ça.
      Cela dit sans aucune animosité.

      [Répondre à ce message]

        Un-dead, un-dead, un-dead

        22 avril 2009, par SC [retour au début des forums]


        Je suis resté 4 mois ici, ce n’est qu’un détail. Rater ? Réussir ? Non, gérer un truc accepté dans l’urgence et finalement s’y ennuyer. Pas de quoi en faire un fromage. Surtout pas de quoi en tirer des verdicts psychologiques et professionnels définitifs, ce que tu te permets sans beaucoup de recul, Mister « sans animosité aucune ». Il se fait que la direction éditoriale « fanfaronnée » va visiblement être suivie par les véritables papas de ce site. Ils auraient les moyens, l’envie, le temps et c’est pourquoi moi qui n’ait pas (ou plus) cela, préfère leur re-céder les clés de Pop-Rock.

        Non que je sois incapable d’atteindre ces objectifs, qui demandent un temps et un investissement dingues. Mais je n’ai plus vraiment l’envie d’en avoir le temps et ça, c’est aussi la faute à la crise là, dans la vie en dehors de ta bulle. Je n’appelle pas ça « rater ». « Rater », déjà, pour moi, c’est de mener une vie qui ne correspond pas à tes vraies attentes. Ou alors travailler bénévolement durant plusieurs années à donner une impulsion à un site web musical alors qu’on ne sait même pas si ce format peut un jour être rentable (et perso, je pense de plus en plus que non). Tout cela, on l’apprend par « expérience ».

        Après que des couillons d’anos derrière un écran prétendent mieux savoir que toi, sans pourtant avoir vécu « cette expérience » de quoi il en retourne vraiment, ça fait partie du truc et ce n’est pas très étonnant. Et disons que cela pèse aussi dans la balance au moment de peser le should i stay or should i go.

        [Répondre à ce message]

          Un-dead, un-dead, un-dead

          22 avril 2009 [retour au début des forums]


          Ok mec, ok, relax. Tu as tes raisons et elles sont sûrement très bonnes. Je dis juste que débouler en disant je reprends en main ce site de merde au lectorat couillon géré par des manches, z’allez voir ce que vous allez voir bande de noeuds, et lacher la rampe 4 mois plus tard parceque c’est trop dur, que tu es fatigué et que ça t’ennuie c’est pas très pro. Voilà et bonne route.

          [Répondre à ce message]

            Un-dead, un-dead, un-dead

            22 avril 2009, par SC [retour au début des forums]


            "Je dis juste que débouler en disant je reprends en main ce site de merde au lectorat couillon géré par des manches, z’allez voir ce que vous allez voir bande de noeuds, et lacher la rampe 4 mois plus tard parceque c’est trop dur, que tu es fatigué et que ça t’ennuie c’est pas très pro."

            Est-ce qu’il est seulement POSSIBLE de gérer ce site de façon pro ?

            En l’état, moi je dis que non. En l’état de ce qu’il devrait être, moi je dis que je fais pas ça gratoche.

            C’est pas plus compliqué que cela.

            [Répondre à ce message]

              Un-dead, un-dead, un-dead

              22 avril 2009 [retour au début des forums]


              "moi je dis que je fais pas ça gratoche" : parce que vous ne le saviez pas dès le début que ce webzine est un truc 100% amateur ?

              [Répondre à ce message]

                Un-dead, un-dead, un-dead

                22 avril 2009, par SC [retour au début des forums]


                Puisque l’on te dit que s’il reste amateur, ça n’a plus trop d’intérêt... Faut suivre, hein...

                [Répondre à ce message]

                  Un-dead, un-dead, un-dead

                  22 avril 2009, par Le Ouistiti pro [retour au début des forums]


                  Pas sur Serge, pourquoi nécessairement en faire un truc professionnel ?
                  Je suis d’accord sur le fait que Pop-Rock doit changer et tu l’as tenté à ta manière, mais je bloque sur la volonté d’en faire un truc pro. Si c’est pour se transformer en Inrocks du web, je ne vois pas franchement en quoi on va révolutionner l’affaire.

                  La bète a du potentiel, à voir maintenant ce que peut donner un Pop-Rock 2.0, nécessairement différent...

                  [Répondre à ce message]

Un-dead, un-dead, un-dead

22 avril 2009, par Martin [retour au début des forums]

Allez on s’est quand même bien marré pendant ces 6 mois donc tout n’est pas perdu.
Merci !

[Répondre à ce message]

Un-dead, un-dead, un-dead

22 avril 2009 [retour au début des forums]

Sacrée bande de clowns amateurs...

Monsieur est fatigué ?
Bon, va te reposer quelques temps, quand ça ira mieux tu voudras un nouveau joujou, on te trouvera ça.

[Répondre à ce message]

Un-dead, un-dead, un-dead

22 avril 2009 [retour au début des forums]

Ow nooooooooooon ! Va falloir travailler au boulot !
Bouhouhouhou.... :-(

[Répondre à ce message]

Un-dead, un-dead, un-dead

22 avril 2009, par CZ [retour au début des forums]

Pop Rock était mon dernier vecteur d’info musicale avec D-Side et Elegy.
Donc, revenez-vite, merci.

[Répondre à ce message]

Un-dead, un-dead, un-dead

22 avril 2009 [retour au début des forums]

Et oui, à force de vous borner à vos petits esprits étroits, l’un comme l’autre, vous vous serez plantés ici au final.

[Répondre à ce message]

Un-dead, un-dead, un-dead

21 avril 2009, par lkj [retour au début des forums]

Magnez vous car vous allez manquer. Courage pour le futur et, qui sait, enfin quelque chose de vraiment novateur. A bientôt ;)

[Répondre à ce message]

Un-dead, un-dead, un-dead

21 avril 2009 [retour au début des forums]

comme quoi le jeunisme n’a pas de frontières ...

[Répondre à ce message]