Pop-Rock.com


Editorial
The point of Hell was to stay underground.

jeudi 1er juillet 2010, par Yû Voskoboinikov

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Ten years of Rock !
L’été, ça craint.
Let Love in !
Dans ta gueule.
J’oscille entre dépression suicidaire et colère meurtrière ; je gagne donc ma vie en couchant (avec) mes états d’âme sur le papier.
Maison Delvaux, pour vous servir.
"Yû, je n’ai pas ton adresse ?"
Alea jacta est
Pop-Rock : Le Brainstorming de la rentrée.
Oulala, ça balaye, ça fouette !!!



La soirée bat son plein. La salle est bondée, tout le monde discute ensemble, et tandis que je viens de commander des repas pour mon groupe attablé en terrasse, une bagarre éclate non loin de l’entrée. Bon, je pourrais prétendre n’être passé devant que parce qu’elle était sur mon chemin, mais le fait est qu’il y a en Angleterre deux choses à faire : courir nu dans la rue plus de trente secondes — loin d’être facile — et participer à une rixe dans un pub. Enculé de ta race ! Je ne sais pas pourquoi, mais les Français ne s’intéressent toujours qu’à la mauvaise moitié des choses.

Nous ne sommes pas au Royaume-Uni, mais en Angleterre, à Londres, à droite de la droite, où tout le monde pense que Sarkozy est de gauche et où l’on reproche plus aux gens l’étroitesse de leur portefeuille que leur séance de trop au salon de bronzage. Je n’y suis pas pour le travail mais il s’avère par un concours de relations que je vais quand même officier, cette fois-ci aux platines, et au risque de faire danser les gens. Ici, je ne suis personne, ou presque ; un monteur de disques parfaitement inconnu avec un nom absolument ringard : DJ Bounty.

Cela remonte à loin, je venais d’acheter le nouvel album de Shazna au quai Branly, et je me préparais à revenir en cours à Dauphine lorsqu’un homme gros et gras — appelons-le Serge — m’accosta et s’intéressa à mon disque. Avec moult détails, Serge me raconta sa vie, et m’expliqua qu’il la gagnait en tant que monteur de disques, l’un des plus en vue à Paris : DJ Bounty. En lui transpirait la passion, le désir immense de faire danser les foules et de partager son bonheur de vivre avec elles, la capacité de tout donner, et surtout de recevoir. Nommément, son véritable métier était mendiant, et je m’étais promis d’une manière ou d’une autre de lui rendre un jour hommage. Vous connaissez la chanson : dont acte.

Ceci étant, n’allez pas croire que je suis moi-même monteur de disques. C’est avant tout un loisir, tout comme un nouveau champ d’expérimentation pour moi. Non pas, également, que je détienne l’Idée qui me permette de réinventer la roue. Juste, il me semble que tout comme Lester Bangs fit sa mise au point sur scène avec une machine à écrire, une excellente façon de donner vie à mes bafouilles est de présenter un florilège de la musique que j’écoute, à ma manière.

Coup de poing sur le clavier !

Car non seulement ED-209 veut la peau de Robocop, mais en plus DJ Bounty mixe incognito dans un pub anglais — le nom du lieu m’a été donné au moment où mon hôtesse a pointé du doigt la devanture en me disant que c’était là — parmi les meilleurs ! Une heure à mon entière disposition, un public totalement indifférent à ma personne, et une soirée qui ne demande qu’à être lancée. Inutile de dire que c’est dans ces moments là que l’on se dit que finalement, rester derrière son écran à dire du mal de ceux qui vivent à notre place n’est en fait pas si mal. Ou goutte : à côté de la jalousie d’autrui, l’échec est une saveur, et un pas vers la bonne direction, c’est-à-dire le plus loin possible de la chaise où est imprimé son postérieur.

Et le fait est que je m’en suis plutôt bien tiré. Car entendons-nous bien : les Londoniens sont à la fois de somptueux connards exigeants et de vils lecteurs assidus du Sun, pour ne citer que le triple épaisseur le plus célèbre. Mais en même temps, un peuple qui préfère parler d’un grand ponte retrouvé mort chez une dominatrice belge (coucou Ira !) plutôt que du fait que les Français vont devoir travailler plus pour financer les retraites de leurs salauds de soixante-huitards pourris gâtés impose le respect, et réciproquement ; je vous épargne la liste exhaustive pour ne garder que le commentaire le plus représentatif, également celui dont je suis le plus fier car le pari n’était pas gagné d’avance : “What Bauhaus is’at ? What ? Fuck ! Ya kidding me !”

Maintenant, entre une prestation anonyme à Londres, et une prestation sous le feu non pas des projecteurs mais des fusils-mitrailleurs à Bruxelles — sans compter les mères de mes enfants illégitimes — la marge de progression est immense, et cette aventure m’a avant tout permis d’acheter un fanzine de Julie Doucet et de passer un samedi matin sous la lumière traversant l’oriel de l’appartement en écoutant la première édition d’Abbey Road sur du matériel d’époque. Entre les deux, je dirai que je ne sais pas vraiment ce que je vaux comme monteur de disques, la passion éthylique de mon auditoire l’ayant très certainement emporté sur la raison, mais une chose reste néanmoins incommensurable : Londres est comme Pop-Rock, l’on y revient toujours.

Bon retour parmi nous, Vincent.



Répondre à cet article

Yû Voskoboinikov





Il y a 8 contribution(s) au forum.

The point of Hell was to stay underground.
(1/6) 21 novembre 2014, par nstallment loan
The point of Hell was to stay underground.
(2/6) 13 novembre 2014, par where to buy garcinia cambogia
partita iva con regime dei minimi
(3/6) 10 novembre 2014, par partita iva con regime dei minimi
essay editing service
(4/6) 6 novembre 2014, par essay editing service
The point of Hell was to stay underground.
(5/6) 30 juillet 2010, par Radionomy
The point of Hell was to stay underground.
(6/6) 9 juillet 2010, par Humphrey




The point of Hell was to stay underground.

21 novembre 2014, par nstallment loan [retour au début des forums]

Use a bank cards with$0 stability. If you have got multiple styles of balances on a bank cards - buys, cash loan, and stability transfer - over minimum payments head nstallment loan to the larger rate stability. Meanwhile, the selection stability, e.g. buys, doesn’t decline and instead accumulates attention.

[Répondre à ce message]

The point of Hell was to stay underground.

13 novembre 2014, par where to buy garcinia cambogia [retour au début des forums]

Garcinia cambogia may be a place autochthonic to South east Japan and is employed medicinally for the qualities within the skin of its fruits and vegetables. The fruits and vegetables ar typically wont to produce hydroxycitric acidity, or HCA, that is promoted as a weight-loss complement. Before you start genus Garcinia or HCA things for weight-loss, ask for recommendation from a doctor concerning the attainable upbeat hazards and proper dose.where to buy garcinia cambogia

[Répondre à ce message]

partita iva con regime dei minimi

10 novembre 2014, par partita iva con regime dei minimi [retour au début des forums]

There are expenses connected with the activity, for example, the expenses endured to secure the assets essential for the perform of (machines, photograph printers, and so forth.), the cost to purchase the product and outline programs, the cost of rent for any local expenses proper to representatives or colleagues , the cost of the utilization of force or for set and mobile phone arrangements (counting endorsers of Internet and ADSL) et cetera and update here partita iva con regime dei minimi.

[Répondre à ce message]

essay editing service

6 novembre 2014, par essay editing service  [retour au début des forums]

We have a bent to tend to face live here providing you with the only real real real services relating to made-to-order essay writing write my essay on behalf of yankee state and get essay editing service . Our well informative writers unit of activity habitually able to giving a shocking service relating to this. simply check North yank nation and wish you’ll be glad with our service as we’ve a bent to tend to face live the only real real real throughout this business.

[Répondre à ce message]

The point of Hell was to stay underground.

30 juillet 2010, par Radionomy [retour au début des forums]

Bonjour à tous,

Pour tous ceux qui sont fan de Pop Rock, je vous invite à rejoindre notre site de webradio suivant :
http://www.radionomy.com/fr/style/p...

Il vous permettra d’avoir accès à de nombreuses radios Pop Rock créées par les internautes de la toile, ainsi que plein d’autres radios avec des styles de musique différents si vous le désirez.
Et si le concept vous plait, vous pourrez créer vous même votre propre webradio gratuitement !!!

The Radionomy Team
http://www.radionomy.com

[Répondre à ce message]

The point of Hell was to stay underground.

9 juillet 2010, par Humphrey [retour au début des forums]

Londres est comme Pop-Rock, l’on y revient toujours.

C’est surtout vrai parce que Londres sait changer.

 ;-)

[Répondre à ce message]