Pop-Rock.com


Editorial
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

lundi 1er novembre 2010, par Yû Voskoboinikov

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Maison Delvaux, pour vous servir.
Make it count !
J’oscille entre dépression suicidaire et colère meurtrière ; je gagne donc ma vie en couchant (avec) mes états d’âme sur le papier.
Et si l’iPad ne remplaçait jamais le papier ?
L’appauvrissement culturel continue.
Le poids de l’ASCII, le choc du JPEG, et inversement.
Lève ta jambe, mon poisson est mort.
Lunettes noires pour nuits blanches
Pop-Rock Wars. La saga.
Un petit avant-goût de l’an 2010 ?


Il est indéniable que Pop-Rock tire une grande partie de sa réputation des commentaires de la frange pauvre de son lectorat. Bien sûr, pauvre ne fait ici pas référence aux portefeuilles de ces lecteurs-là — encore que —, mais à leur manque flagrant d’intelligence ; les Q.I. à deux chiffres comme j’aime les qualifier. Et en ces temps de grève française, il me semble qu’il y a là un parallèle intéressant à étudier.

Il suffit de regarder l’état de la France : en haut un gouvernement ayant lutté pour obtenir un pouvoir qui s’est révélé être un cadeau empoisonné, en bas une opposition qui prêterait à rire si les Français étaient suffisamment bien éduqués pour ne pas y adhérer, et au milieu un peuple fainéant qui veut tout obtenir sans rien donner, et qui s’offusque que le président Sarkozy obtienne. Ah oui, mais Sarkozy, on l’aime ou on ne l’aime pas, mais personne ne peut contester le fait qu’il a travaillé très dur pour être où il en est, et s’octroyer le droit d’augmenter son salaire au mépris de tous.
Là, vous allez me traiter d’universitaire (ce que je suis) voire de Delvaux (ce que je ne suis heureusement pas), mais autant je n’aime pas Sarkozy, autant je le préfère quand même à tous ces ouvriers qui sont ouvriers non pas parce que l’ascenseur social est en panne (il n’a en fait jamais aussi bien fonctionné), mais bel et bien parce qu’ils n’ont pas travaillé à l’école, invoquant les pires imbécillités que l’on peut encore entendre au détour d’une manifestation, voire d’une page de Marianne pour les plus snobs. Ne pas travailler à l’école, c’est alors s’engager sur une voie parallèle, qui demandera bien plus de travail encore, ou bien accepter d’avoir un travail misérable, une vie misérable et une retraite misérable. En somme : d’être des citoyens de seconde zone, dont l’élite regarde M6 plutôt que TF1 ; la belle affaire !
Entendons-nous bien : une manifestation, c’est à partir de deux mille morts. Là, effectivement, nous pouvons parler de contestation, de combat, d’engagement. Mais se promener en famille dans la rue en empêchant les gens honnêtes et responsables de travailler, ce n’est pas manifester, ce n’est pas contester. C’est punir les innocents en ne prenant aucun risque, et surtout pas celui de vraiment faire frémir le gouvernement. Et encore, le gouvernement est très gentil, parce que la solution quant à ces enfants gâtés qui disposent des meilleures conditions de travail de toute l’Europe — au bas mot ! — serait de tous les mettre dehors ; il me semble qu’il y a suffisamment de chômeurs ayant eu le temps de méditer sur les bienfaits du travail pour remplacer tous ces médiocres qui seraient à la rue s’ils étaient payés au rendement.

Parallèlement à cela, nous avons Pop-Rock et son lectorat. En haut, la rédaction de Pop-Rock, parce qu’après tout, c’est nous qui faisons vivre le site, qui l’empêchons de s’écrouler, et qui devons lutter contre un administrateur de site aussi acerbe que viscéralement à gauche pour tout ce qui concerne le travail. Autant vous le dire tout de suite, il est notre seule force d’opposition, jusqu’à ce que Jérôme se voit pousser une paire de couilles et le remercie pour tout, c’est-à-dire SPIP — véritable protubérance du régime de Vichy : incompétent, prétentieux, et totalitaire — et en fait c’est tout, puisqu’il n’en fout pas une.
(Toutefois, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : la gauche n’est pas forcément intégralement mauvaise, puisque c’est ce qui permet à Vincent d’écrire autant de chroniques. En cela, il ne se rend pas compte qu’il est plutôt centriste, mais ceci est une autre histoire qui le fera encore quitter l’équipe en temps et en heure.)
Au milieu le public pris en otage et, en bas, nous trouvons forcément les commentateurs. Ces derniers n’ont rien à envier aux manifestants : ils déblatèrent pour bien montrer à tous qu’ils n’ont rien compris à ce qu’ils ont lu, et dissuadent le public de commenter intelligemment. Nous avons là un nouveau cas de punition des innocents, immortalisé par ce fameux dialogue de Blier :
— Mais vous mettez beaucoup de coupables en prison ?
— Le moins possible, car ils contaminent les innocents. [1]
Et, surtout, ils ne font rien. Ils ne créent rien. Ils sont juste les chiens qui aboient pendant que la caravane passe, les Serge Coosemans qui geignent avec jalousie tandis que Pop-Rock travaille à leur place. Essaieraient-ils d’être des Français à une terrasse qu’ils n’auraient pas le panache nécessaire pour mériter leur place. Ils sont juste des parasites que la neurasthénie tuerait s’ils n’avaient pas Pop-Rock pour leur offrir un semblant de vie, le genre d’abruti qui japperait fièrement « thèse, antithèse, foutaise. »

Or, une dissertation rondement menée, même dans sa démarche la plus primitive comme c’est le cas ici, ne débouche jamais sur une foutaise, mais bel et bien sur une synthèse : quelle(s) conclusion(s) pouvons-nous tirer de la thèse et de son antithèse ? La conclusion est finalement assez simple : nous sommes les meilleurs, et pas vous, les commentateurs mécontents.

Certes, vous allez me dire que je suis un salopard d’utilitariste, un Bentham ou un Mill, voire un Sidgwick. Cela ne serait pas faux, car si je dresse le bilan d’un bonheur utilitariste, c’est-à-dire ce qui apporte le plus de plaisir ou le moins de souffrance, alors oui, nous vous marchons dessus, car pendant que vous vivez dans l’aigreur — même pas dans la haine — nous nous amusons, et nous en récoltons les bénéfices.
La série des F.A.Q. de Pop-Rock, menée par Jérome, en est le meilleur exemple : il m’a assuré avoir préparé son coup, est arrivé les mains dans les poches — remarquez : moi aussi —, et nous avons improvisé tout en passant notre temps à rire, à se dire que non on ne peut pas faire cela pour finalement faire pire, et produire une série de vidéos qui rencontrent un certain succès. Nous produisons du contenu, et nous en tirons du bénéfice, à commencer par une expérience que nous pourrons ensuite faire valoir sur nos C.V. respectifs.
(J’ai obtenu mon poste actuel à la Sorbonne parce que j’ai monté pour mes loisirs un serveur Ubuntu en ligne de commande ; cela n’a rien à voir avec le poste, mais c’est ce qui a décidé le responsable à m’engager plutôt qu’un autre.)
Les commentateurs, quant à eux, dépendent de nous pour occuper la vacuité de leurs vies. Ils perdent du temps à écrire n’importe quoi, ils s’enfoncent en se camouflant derrière l’écran comme les « manifestants » se camouflent dans la foule, et ils restent misérablement accrochés à leur clavier. Ils se sont levés misérables, c’est ainsi qu’ils se coucheront, et c’est sans doute cela que les gens d’en bas reprochent à ceux d’en haut, que de vivre la vie qu’ils rêvent de vivre, mais qu’ils n’ont ni le courage ni la volonté d’obtenir à leur tour.

Une personne comme Mickaël Vendetta est la preuve vivante que l’ascenseur social fonctionne, car cet individu au Q.I. peu élevé et à la base moche comme un pou n’a eu qu’à travailler dur pour devenir riche et beau. Il a travaillé pour aller de bas en haut, et il continue de travailler pour ne pas revenir en bas, ce qui me fait dire que si nous sommes les meilleurs et pas vous, ce n’est pas de notre faute, mais bel et bien de la votre, et que c’est bien fait pour vous.


[1] in Buffet Froid, 1979 ; cité de mémoire



Répondre à cet article

Yû Voskoboinikov





Il y a 111 contribution(s) au forum.

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(1/23) 21 novembre 2014, par title loan norman ok
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(2/23) 15 novembre 2010, par L’infriste
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(3/23) 13 novembre 2010, par Yunion pour un Mouvement Populaire
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(4/23) 11 novembre 2010
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(5/23) 3 novembre 2010
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(6/23) 2 novembre 2010, par Jé
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(7/23) 2 novembre 2010, par Paco
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(8/23) 1er novembre 2010, par Mark E. Marquis
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(9/23) 1er novembre 2010, par Mark E. Marquis
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(10/23) 1er novembre 2010
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(11/23) 1er novembre 2010, par Vincent Ouslati
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(12/23) 1er novembre 2010, par HB
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(13/23) 1er novembre 2010
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(14/23) 1er novembre 2010
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(15/23) 1er novembre 2010, par SC
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(16/23) 1er novembre 2010
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(17/23) 1er novembre 2010
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(18/23) 1er novembre 2010, par lkj
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(19/23) 1er novembre 2010, par Domino
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(20/23) 1er novembre 2010, par Vasco Boy Niqué
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(21/23) 1er novembre 2010, par Ben tiens !
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(22/23) 1er novembre 2010, par wholesale supplier
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
(23/23) 1er novembre 2010, par Mangouste




Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

21 novembre 2014, par title loan norman ok [retour au début des forums]

When I was shifting to a novice place and won’t get the money I required with a pay day loan add of cash, title loan norman ok money land was there to help with associate automatic headline loan. The interest was low that i got the money I required to cover my shifting costs and remains.

[Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

15 novembre 2010, par L’infriste [retour au début des forums]

Yü,

Si nous sommes des zéros,

toi et Delvaux êtes des -1 .

[Répondre à ce message]

    Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

    7 août 2012, par hOgkruyFgkuhoIoTNH [retour au début des forums]


    Bonjourcomprenez bien que nous ne sommes en aucun cas reaslnpsboe des articles relaye9s et publie9s par les diffe9rents sites re9fe9rence9s. Nous ne faisons finalement que compiler des flux rss.Cordialement

    [Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

13 novembre 2010, par Yunion pour un Mouvement Populaire [retour au début des forums]

Yù président !

[Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

11 novembre 2010 [retour au début des forums]

Retirez Vincent Oulasti : que reste-t-il de réellement intéressant sur pop-rock ?

[Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

3 novembre 2010 [retour au début des forums]

Sur le coup, Pop-Rock me déçois.

A entre Yu :

"En haut, la rédaction de Pop-Rock"
...
"Au milieu le public pris en otage et, en bas, nous trouvons forcément les commentateurs"
...
"Et, surtout, ils ne font rien. Ils ne créent rien. Ils sont juste les chiens qui aboient pendant que la caravane passe."
...

Ce discours à deux balles pourraient être tenu par n’importe quel pauvre groupe belge que vous cassez systématiquement puisque "ils produisent du contenu dont ils tirent du bénéfice tandis que vous, vous dépendez d’eux pour occuper la vacuité de vos vies".

Or, quand un membre d’un de ces groupes ou un fan tient ce genre de discours, vous rétorquez "c’est pas parce qu’on ne fait rien ou qu’on ne crée rien qu’on a pas le droit de critiquer".

Y faudrait savoir ...

[Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

2 novembre 2010, par  [retour au début des forums]

Cet édito aura au moins prouvé que les lecteurs de Pop-Rock ne manquent ni de verve, ni d’humour. En très petite forme ce matin :

"Yû don’t really care for music, do ya ?"

[Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

2 novembre 2010, par Paco [retour au début des forums]

En costard !

[Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

1er novembre 2010, par Mark E. Marquis [retour au début des forums]

Pop-rock : la raie fait rance.

[Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

1er novembre 2010, par Mark E. Marquis [retour au début des forums]

Yû’ll never walk alone.
But Yû can go home.

[Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

1er novembre 2010 [retour au début des forums]

C’est comme un emballage de Chockotoff -appétissant- qui serait vide -décevant.

[Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

1er novembre 2010, par Vincent Ouslati [retour au début des forums]

Le parallèle d’entre revendication sociale et commentaires sur Pop-Rock est osé, mais on peut trouver des similitudes amusantes.

Par contre, je ne peux pas être d’accord avec l’argument que tu défends souvent arguant qu’un mec pauvre, au salaire modeste est un parasite et fut un cancre à l’école.
La classe ouvrière en France est certes une relique du passé, un truc qui va disparaitre de par le sacro-saint argument du cout de la main d’oeuvre.
Des grosses boites comme Renault ou Peugeot (pour rester dans un secteur ou l’industrie française est pas encore trop minable) maintiennent à peine 50% de leur production sur le territoire, histoire de.

Est-ce à dire que les ouvriers Polonais, brésiliens et je ne sais qui d’autre sont meilleurs, certainement pas. On peut sans peine comprendre le dégoût des secteurs secondaires européens, qui se voient demander toujours plus de taf pour des salaires qui ne suivent pas l’inflation et ne leur permettront jamais le petit confort d’un loft parisien.

Evidemment que le mec qui travaille veut toujours plus, il veut un salaire toujours plus important, moins de boulot et que l’Etat (ou une entité privée) lui paye les vacances de ses gosses. Nous entrons dans une société où la notion de travail est mal vue, ou atteindre un certain confort n’est plus qu’un héritage.

Pour avoir bossé en usine (usine Renault de Flins), qui est passé de 20000 employés en 1970 à 3000 aujourd’hui, il est quand même difficile de voir des assistés là-dedans.
La grosse majorité sont des mecs dont la vie ne va pas plus loin que les 3/8, le respect des cadences, et éviter de se buter dans la presse hydraulique.
Un polack buvait sa vodka après chaque 400 pièces soudées, histoire de calmer ses nerfs et ses mains qui tremblaient.

Que ces types réclament de temps à autre un peu plus, j’ai du mal à y voir de l’assistanat de leur part.
Ok toutes les couches professionnelles présentes dans des manifestations n’ont pas des revendications légitimes et feraient mieux de fermer leur gueule.
Ok certains semblent se complaire dans ce gout du blocage incessant.

Mais merde, produire de l’art, du produit manufacturé ou de la connaissance ne sont que des éléments égalements importants.
Pour moi les vrais parasites sont les financiers, les économistes, les traders, tous ces inutiles qui manipulent du vent et font des biftons avec rien.
Ils ne produisent rien, sont bardés de diplomes et d’orgueil et leur suffisance est abominable.

Alors cher Yû, je ne peux partager cette idée que les commentateurs sont aussi néfastes à notre site que les manifestants contre le bon fonctionnement d’un pays. Je ne vois pas le statut de chroniqueur supérieur à celui d’un commentateur ou d’un simple visiteur, comme je n’accepte pas la supériorité de l’intellectuel face à l’employé de base.

Que Nietzsche récure mes chiottes, et que le soudeur-fraiseur se fende d’une conférence sur l’inutilité de la philosophie dans le monde contemporain, et l’on pourra sur ces bases relancer le débat.

[Répondre à ce message]

    Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

    1er novembre 2010, par Yû Voskoboinikov [retour au début des forums]


    Cher Vincent,

    La supériorité de l’intellectuel à l’employé de base est pourtant évidente : sans les intellectuels, tu ne pourrais pas travailler avec Photoshop, à la base conçu par un intellectuel (Thomas Knoll, alors étudiant à l’université du Michigan).

    Mais je préfère encore te renvoyer aux Lois de Cicéron, au tout début du livre I, plus pertinent à mon sens :

    http://webu2.upmf-grenoble.fr/Haiti...

    Bonne lecture.

    [Répondre à ce message]

      Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

      1er novembre 2010, par Jérôme Delvaux [retour au début des forums]


      Certes, Yû, mais une société a besoin des deux pour fonctionner.

      Aux autres lecteurs : il va de soi que le contenu idéologique de cet éditorial n’engage que son auteur, et pas la Rédaction de Pop-Rock dans son ensemble.

      [Répondre à ce message]

      Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

      1er novembre 2010, par HB [retour au début des forums]


      Et remercions encore cet australopithèque anonyme, un intellectuel évidemment, qui inventa le feu pour éloigner la Bête immonde :-D

      [Répondre à ce message]

      Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

      1er novembre 2010, par Ben tiens ! [retour au début des forums]


      Ton raisonnement est fallacieux, Yû. Thomas Knoll est certes un intellectuel mais certainement pas de base, il fait même partie de l’élite.
      A opposer à l’employé de base, il faut un intellectuel de base. Toi par exemple, qui es assez représentatif de l’intello de droite moyen (provoc élististe ou raciste, érudition ou prétendue telle, arrogance de la victime trop maligne face la bêtise ambiante, "Je n’aime pas Sarkozy mais quand même lui"..., .... ) , qu’as-tu apporté de plus à l’humanité qu’un mec qui bosse dans une chaîne de montage ? Je pose la question sans ironie, je ne te connais pas et il se pourrait que tu fasses des trucs autrement plus originaux et intéressants que tes papiers sur Pop-Rock dont je ne peux tout de même pas croire que tu les considères vraiment comme étant d’envergure (en tout cas au-delà du microcosme des webzines belges).

      [Répondre à ce message]

        Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

        1er novembre 2010, par Yû Voskoboinikov [retour au début des forums]


        C’est ridicule : un employé, même excellent, reste un employé. Un intellectuel reste un intellectuel. Et si l’employé se révèle vraiment très intelligent, alors il devient un intellectuel, et arrête d’être un employé ; au hasard, cf. Albert Einstein.

        [Répondre à ce message]

          Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

          1er novembre 2010, par Ben tiens ! [retour au début des forums]


          Est-ce que tu vas répondre à la question ou invoquer sans cesse des génies . Ton édito ne s’intitule pas "pourquoi Einstein et Knoll sont les meilleurs et pas vous ?" mais fait référence à ta (vos) personne. Alors, je vais la poser en d’autres termes : toi, te considères-tu comme un intellectuel ou es-tu un employé ?
          En tout cas, éluder la question est une attitude d’employé face à ses supérieurs, pas d’intellectuel.

          [Répondre à ce message]

            Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

            1er novembre 2010, par Ben tiens ! [retour au début des forums]


            Allez, sois sincère ; ni méprisant, ni petit zizi. Réponds en toute franchise. Après, je ferai de même pour moi. Sans mentir. Promis !

            [Répondre à ce message]

              Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

              2 novembre 2010, par  [retour au début des forums]


              Tu as un nombril plus gros que toi ; tu penses vraiment que je dois te rendre des comptes ? Je ne te dois rien, et si quelqu’un doit quelque chose, c’est bien toi : tu profites de mes chroniques et te divertis en m’attaquant après leur lecture, sans me payer. Je pense être assez généreux comme cela.

              [Répondre à ce message]

                Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

                2 novembre 2010, par Ben tiens ! [retour au début des forums]


                Bon, ben, je coche "employé" sur ta fiche, alors.
                Allez, je vais te payer parce que c’est vrai que tu m’as diverti. Donne-moi ton numéro de compte, je t’envoie 5 euro pour t’acheter un paquet de frolic. C’est qu’il en faut de l’énergie pour aboyer comme ça autour de la maison de Delvaux.
                Sur ce, je retourne sur Photoshop en sifflotant "Le Youki".

                [Répondre à ce message]

          Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

          2 novembre 2010, par Matelot [retour au début des forums]


          Einstein ! Ce que tu dis est indémontrable, un cas n’est pas légion.

          D’ailleurs, pour alimenter ta rhétorique, tu utilises beaucoup trop de postulats car de nombreuses données sont du domaine du social. Tu simplifies beaucoup trop les équations, confondrais-tu les causalités et les corrélations ?

          Bref, tu as un avis c’est tout. La seule raison pour laquelle on ne s’en branle pas totalement, c’est parce que tu nous l’imposes. Titres racoleurs, provocations à l’aide d’images (ton ancien édito, la pute dans la chronique de Rammstein...), ton éditorial entier en plein milieu de la page d’accueil, discours au sujet de "nous"...

          Je ne dis pas qu’il est interdit de discuter, mais à cause de ta méthode, ta prose, je te le demande en deux mots comme en cent : lâche nous.

          [Répondre à ce message]

          Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

          2 novembre 2010, par l’idiot de service [retour au début des forums]


          C’est complètement idiot ce que tu dis ! Personnellement, je suis indépendant et je bosse pour plusieurs employeurs. Hors de question que je me fasse chier à trouver des clients alors qu’il y en a d’autres qui le font pour moi ! Et qui me rétribuent très bien pour mes services. Donc, je me considère un peu comme leur employé et je me porte très bien ainsi.

          Et parmi les gens que je croise en agences, il y en a beaucoup qui, bien qu’’intellectuels’ (quel bête mot, j’ai l’impression de parler de BHL ou de FOG), sont très contents de leur condition.

          Donc, on peut être intellectuel et employé... tout comme on peut être chômeur et intellectuel. Ben oui, j’en connais aussi... genre doctorat en philo dont personne n’a rien à foutre.

          [Répondre à ce message]

            Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

            2 novembre 2010, par Yû Voskoboinikov [retour au début des forums]


            Si tu as besoin que quelqu’un te trouve des clients, c’est que tu es un second couteau. Aucun intérêt.

            [Répondre à ce message]

              Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

              3 novembre 2010, par l’idiot de service [retour au début des forums]


              Tu t’es relu ?
              Tu crois que le boss d’une boîte démarche de nouveaux clients lui-même ?
              Tu ne penses pas qu’il a des employés pour ça ?
              Pour entrer dans ton raisonnement, l’’intellectuel’ ne serait-il pas justement celui qui laisse les tâches un peu chiantes aux autres ? Le démarchage, par exemple. Perso, pas le temps ni l’envie... Et surtout, je n’en vois pas la nécessité !

              [Répondre à ce message]

        Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

        1er novembre 2010, par Yurp Vasco Boy Niqué [retour au début des forums]


        Yû n’est pas un intellectuel. J’aimerais d’ailleurs lire son cv détaillé, ne serait-ce que sur le plan académique pour peu que ce dernier ait une apparence de véracité.

        Il est, tout simplement comme Delvaux, un petit gaillard plein d’une ambition nourrie de frustrations d’enfance, de privations et sevré de peu de moyens.

        Comme Delvaux, il a échoué dans les grandes écoles et a dû se contenter d’un petit diplôme qui ne ronfle guère et a accumulé les petits boulots et les formations compensatoires. Autosatisfait, il a l’impression d’avoir gravi l’Everest alors qu’il vient d’arriver dans la vallée et a la vue trop basse ou les yeux éblouis de son reflet de telle sorte qu’il ne voit pas les vrais sommets.

        Syndrôme typique du sujet presqu’ignorant qui, touchant à peu de savoir après une longue disette, est persuadé d’être convié au Festin de Balthazar. Il se permet alors d’adresser ses rots aux gens qui le servent.

        Comme vient de le faire, ce pseudo-intellectuel, en réalité petite main orgeuilleuse, en toisant les industrieux et les artisans.

        [Répondre à ce message]

        Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

        5 août 2012, par UTkmrkjmMkFOLxAaIS [retour au début des forums]


        Jolie french , beau soriure (peut-eatre un peu trop blanche ? mais du coup avec le N&B on voit moins bien).J’aime beaucoup la premie8re photo et celle avec le pull marin ... les 2 autres sur fond blanc e7a ressort moins bien ;)Isa

        [Répondre à ce message]

      Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

      12 novembre 2010, par rien a voir [retour au début des forums]


      Il s’agit simplement du point de vue d’un individu dans une réalité qui lui appartient...le travail, les finances, la consommation rien de ca n’est une finalité en soit, ce ne sont que compensations puis compulsions !

      [Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

1er novembre 2010, par HB [retour au début des forums]

N’étant pas familier de l’inflation à tout crin, c’est toujours en redoutant la mort par noyade que j’aborde le gland du Yû lorsque, par temps de grande bonté, j’ai décidé de me fendre d’une « réponse à cet article ». L’actionnaire dudit bulbe rachidien, comme il appert une nouvelle fois, n’aimant rien tant que susciter abomination, coups et blessures volontaires, inscription à l’Index et j’en passe, il est clair qu’un regard seul peut provoquer les grandes flaques tant redoutées -alors pensez, une inflation ! Bah ! c’est la fête à tous aujourd’hui alors allons-y pour une chtite inflation bien appliquée, à laquelle je convie d’ailleurs tous mes amis de la fange, euh…, de la frange pauvre du lectorat.

Entendons-nous bien : une bonne inflation, c’est à partir de deux mille corps caverneux.
Bien sûr pour nous appliquer nous utiliserons un microscope à effet tunnel. L’Evolution et ses lois ultralibérales ont en effet réduit à la portion d’appendice nain ce qui n’a pas vocation à assurer croissance et multiplication –qu’on songe à l’intolérable d’un monde encombré de DEUX Yû ou, si on préfère, à la superfluité de deux véritables protubérances au Régime de Neuilly. Mais qu’à cela tienne nous nous appliquerons.

L’angle. C’est primordial l’angle. Pompez la chose à angle trop droit et la voici qui s’ennuie à mourir dans le vide intrabuccal ; attaquez à l’obtus et voilà que notre petit bonheur s’abîme dans les canines en pleurant sa mère. Soyez attentifs, amis de la fange, à l’angle des choses.

Salivez lubriquement. Une société normalement lubrifiée (et il faut un minimum de lubricité pour que les glandes s’éclatent) génère du liant, du bon liant. Donc du bonheur. Par ailleurs la lubrification correcte permet à l’ascenseur de fonctionner dans les deux sens –il est effectivement déraisonnable d’exiger qu’il n’opère qu’en la seule direction des étages supérieurs. Monter et descendre avec application, au mérite, accepter de coulisser une bonne fois pour toutes vous évitera de défiler niaisement en exigeant indûment plus pour vos rejetons, comme le suggère justement (mais inélégamment) le Yû. Evidemment la France et ses satellites jaloux de son peuple exigeant et avant-coureur n’ont jamais été aussi grippés qu’en ce moment (sur ce point le Yû triste se doigte à sec et devant tout le monde).

Cependant que ce peuple doté d’une des meilleures productivités au monde a l’outrecuidance de râler, quitte pour ce faire (la productivité) à déléguer son pouvoir de nuisance à quelque corporation historiquement désignée, il se trouve des cons, des gros cons, pour occuper la vacuité de leur vie foutrement oisive à lui contester ce droit, non naturel mais profondément humain. Parallèlement à cela, nous avons Pop-Rock et son lectorat. En cime, les rédactions toxiques du Yû. Au milieu le public pris en otage, tel Ingrid B., c’est-à-dire pas très clairement non consentant. En bas la pauvre frange.

(Tout à fait à part et hors sujet l’excellente prose du mélomane de La Paz)

J’aime cette frange, pour peu qu’elle se serve de ses couilles pleines de fautes d’orthographe, j’aime ses réflexes -et accessoirement qu’elle conchie Duran Duran. J’attends avec de moins en moins de patience que défilent sous mes balcons haussmanniens quelques esprits étêtés bien choisis. Les meilleurs pourquoi pas. LOL, merde.

PS : Ah oui : une pensée pour Blier convoqué dans cette galère onaniste : heureusement, au final, la morale est sauve. Par noyade (de mémoire).

[Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

1er novembre 2010 [retour au début des forums]

« J’ai obtenu mon poste actuel à la Sorbonne parce que j’ai monté pour mes loisirs un serveur Ubuntu en ligne de commande ; cela n’a rien à voir avec le poste, mais c’est ce qui a décidé le responsable à m’engager plutôt qu’un autre. »

Si c’est du premier degrés, n’est-tu pas un de ces oisifs profitant du système et parasitant une usine à connaissances d’un autre temps ?
Bienvenu au club

[Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

1er novembre 2010 [retour au début des forums]

"Arguing on the Internet is like running in the Special Olympics : even if you win you’re still retarded"

[Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

1er novembre 2010, par SC [retour au début des forums]

Trop tard pour proposer la nomination de pop-rock ! dommage !

http://lescraypiondor.com/

[Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

1er novembre 2010 [retour au début des forums]

Une rockeuse de droite + un ego-trip réac et prétentiard + une chronique de Judas Priest = rien de nouveau dans le brouillard.

[Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

1er novembre 2010 [retour au début des forums]

Faut vraiment avoir une tête mal faite pour trouver Michael Vendetta "beau" !

[Répondre à ce message]

    Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

    7 août 2012, par vZrENRWwATzYJkt [retour au début des forums]


    Wow, that’s a shame !Is there any way you could make her one yourself ?Craft stroes carry these do it yourself kits for scrapbooks, photo albums and the like. You could just go off the general idea for the Mom AND Dad books and substitute Mommy and Me or whatever would be appropriate. Since these kits usually come with everything you need to make a photo album/book thing, you probably might spend around $20 or so, and a few hours of your time.It’s the way I would probably go with that one. Another alternative is the way me and my partner did our baby’s book. We would annotate all the stereotypes in the book. We’d point arrows at stuff like Where Mommy and Daddy honeymooned with comments like HAHAHA what ? did you fart ? . But our son’s book comes off as pretty rude and flippant. It’s more for us and eventually him, not the one we leave on the coffee table !!

    [Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

1er novembre 2010, par lkj [retour au début des forums]

Tout simplement sidérant. Yû tu crois vraiment à ce que tu écris ?

[Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

1er novembre 2010, par Domino [retour au début des forums]

J’adore, c’est tellement con que ça m’a fait rire. Et particulièrement la fin sur Mickael Vendetta...

Vous etes des saloperies, je vous aime ah ah

[Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

1er novembre 2010, par Vasco Boy Niqué [retour au début des forums]

Références "culturelles" d’une faiblesse et d’une vulgarité peu communes.

Il demeure une vérité : ce site est indigent, ses contributeurs des geeks frustrés et des wannabe risibles.

Coosemans a un QI infiniment supérieure à celui de "Yû" et ça m’embête de devoir l’écrire.

[Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

1er novembre 2010, par Ben tiens ! [retour au début des forums]

S’il faut faire un parallèle entre l’équipe Pop-rock et le gouvernement françois, tu en serais le Frédéric Lefèvre, Yû, une espèce de chauffeur de salle sous ecstasy, un monsieur loyal engagé pour faire rire les enfants en grondant les clowns.
Quant à vanter les mérites du travail, vu que c’est Ouslati qui se tape 90% du boulot, pas de quoi la ramener, furoncle.

[Répondre à ce message]

    Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

    1er novembre 2010, par Jérôme Delvaux [retour au début des forums]


    "S’il faut faire un parallèle entre l’équipe Pop-rock et le gouvernement françois, tu en serais le Frédéric Lefèvre, Yû, une espèce de chauffeur de salle sous ecstasy, un monsieur loyal engagé pour faire rire les enfants en grondant les clowns."

    Ha Ha Ha Ha ! :-D

    [Répondre à ce message]

    Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

    1er novembre 2010, par Nobuko [retour au début des forums]


    Sans Ouslati, ce site n’existerait même plus ! D’ailleurs, je ne comprend même pas pourquoi Vincent ne part pas créer son propre site ou blog, et laisse tomber celui-là ? Je suis certain que beaucoup de lecteur le suivrait, puisque pour ma part par exemple je ne viens encore sur Pop-Rock que pour lire ses chroniques. Yû, ça fait un moment que je ne le lis plus, ce type n’ayant strictement rien à dire.

    [Répondre à ce message]

      Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

      1er novembre 2010, par fabrice [retour au début des forums]


      On disait ça de Lenglet à l’époque, puis de Wagener, ils sont partis et Pop-Rock a continué d’exister... D’abord avec Coosemans, brièvement, puis maintenant avec Vincent.

      Ca fait des années que ce site retombe toujours sur ses pattes ; les chroniqueurs vont et viennent et que la barque reste à flôts...

      JD nous sortira bientôt sans doute encore un champion de son châpeau...

      [Répondre à ce message]

        Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

        1er novembre 2010, par HB [retour au début des forums]


        Oué. Le nom de domaine du site, seul, fait office de boîte de Petri. Furoncles et autres bactéries pathogènes ont beau créer répulsion et forte mortalité autour d’elles, la gélose nutritionnelle remplit son office. Frankenstein JD et le discret webmestre ont au moins ce grand mérite d’entretenir la boîte…

        [Répondre à ce message]

          Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

          1er novembre 2010, par Nobuko [retour au début des forums]


          Alors... sur les 8 dernières chroniques d’albums, 8 sont de Vincent Ouslati, et si on continu plus en amont, je suis presque certain qu’on en trouve encore cinq ou six du même Vincent (et peut-être une de Yû ou de Delvaux perdu au milieu). Faut-il ajouter quelque chose à cela ? L’équipe de Pop-Rock se résume à combien de personne à l’heure actuelle ? Vincent, Jérôme, Yû et... ? T’enlève Vincent, reste deux feignasses ! Je me demande à partir de là, combien de temps survivrait Pop-Rock et si Jérôme arriverait réellement à trouver quelqu’un de la trempe de Ouslati pour se retaper tout le boulot.

          [Répondre à ce message]

            Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

            1er novembre 2010 [retour au début des forums]


            Le site serait sans doute moins mis à jour pendant quelques temps mais ne perdrait pas ses 8 ans d’archives pour autant (tu as tout lu ?).

            Sans rien enlever au mérite de Vincent, qui est énorme, Pop-Rock est un tout.

            [Répondre à ce message]

              Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

              2 novembre 2010, par Nobuko [retour au début des forums]


              J’ai surtout lu les chroniques qui m’intéressaient, celles qui rejoignaient mes goûts musicaux. Sinon, je parlais du Pop-Rock actuel qui ne serait rien sans Vincent Ouslati. Il m’avait semblé que mon message était pourtant clair à ce sujet. Fut pourtant un temps où Delvaux pondait des chroniques intéressantes sur certains artistes des années 80 (qui avec les années 70 est ma période de prédilection en terme de musique), à présent il se contente de faire le beau devant une caméra.

              [Répondre à ce message]

            Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

            2 novembre 2010 [retour au début des forums]


            ok avec Nobuko ! Vincent, est le seul gars talentueux sur les 3.
            Jérôme et Yû se font passer pour des érudits et de grands provocateurs, mais ce ne sont que des gamins débiles et prétentieux dans leur cours d’école qu’ils n’auraient jamais dû quitter

            [Répondre à ce message]

      Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

      2 novembre 2010, par fabrice [retour au début des forums]


      Je comprends que Vincent préfère être lu par le lectorat de Pop-Rock que de façon plus confidentielle, sur un blog ou l’autre, fût-il de qualité...

      En ce sens, la formule marche bien : Yû ramène du peuple avec ses scandales et ledit peuple se délecte ensuite de la prose ouslatiste... C’est un bon deal.

      [Répondre à ce message]

        Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

        2 novembre 2010, par Vincent Ouslati [retour au début des forums]


        Pop-Rock a besoin de plus de diversité au niveau des chroniqueurs, je le crois aussi.
        Je prends du plaisir à écrire et actuellement je m’éclate carrément (j’ai plus de temps aussi mais non, je ne suis pas au chômage...).

        Jérôme est conscient qu’il faut aussi renflouer les effectifs, et y travaille. Je regrette pour ma part le départ de certains chroniqueurs, notamment des départs récents, mais les raisons sont connues et je crois leurs décisions définitives...

        [Répondre à ce message]

          Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

          2 novembre 2010, par Jérôme Delvaux [retour au début des forums]


          Les forces et les faiblesses de Pop-Rock sont connues de l’équipe en place. Nous avons quelques défis à relever en interne, nous en sommes conscients et ne restons pas les bras croisés. Mais entretemps, chers amis lecteurs, l’essentiel, c’est que vous soyez toujours là, et bien là. ;)

          [Répondre à ce message]

            Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

            2 novembre 2010, par Billiblob Torgnolle [retour au début des forums]


            Si la réincarnation existe, dans ta vie précédente, tu étais chef d’orchestre du Titanic, Jérôme Delvaux !

            [Répondre à ce message]

            Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

            2 novembre 2010, par Nobuko [retour au début des forums]


            Le problème c’est que tu sois obligé d’avoir recours à des Yû pour faire rester le lecteur sur Pop-Rock. Ok, ça fait certes réagir les gens, mais pas dans le bon sens je pense puisqu’au final, Yû se retrouve assimilé à un réac’ de droite juste bon à provoquer, alors que le gars vaut surement plus que ça (du moins, j’ose l’espérer). A côté de ça, tu as un Vincent Ouslati qui bosse comme un forcené et qui de mon point de vue, est certainement la dernière raison qui fasse encore rester quelques lecteurs (dont je fais partie), et toi qui fait le beau devant une caméra pour ne rien dire au final ( ces propos n’engagent que moi). Je trouve cela maigre, bien maigre ! Le Titanic a coulé pour moins que ça, un iceberg ayant suffit à le faire passer de vie à trépas.

            [Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

1er novembre 2010, par wholesale supplier [retour au début des forums]

You can come on our website shop to choose your ideal.All the products are of good quality with low prices.There are differet colours for you to choose.We are glad to offer you the best service.Why not buy one for a try ? Wholesale Supplier | China Wholesale Supplier | China Wholesale Products | Cheap China Wholesale | Cheap Wholesale Clothing | Cheap Wholesale kid’s clothing |

[Répondre à ce message]

Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.

1er novembre 2010, par Mangouste [retour au début des forums]

Cracher sur son lectorat, very rock-and-roll comme attitude. Yû est le Roger Waters du site.

[Répondre à ce message]