Pop-Rock.com



Pop-Rock Wars. La saga.

décembre 2008, par Vincent Ouslati

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Oh, le gros naze !
Scoop ! Moins de brèves sur Morrissey en 2010 ?
Un petit avant-goût de l’an 2010 ?
Lunettes noires pour nuits blanches
Le poids de l’ASCII, le choc du JPEG, et inversement.
Philosopher avec un marteau (de charpentier).
Pop-Rock : Le Brainstorming de la rentrée.
Et si l’iPad ne remplaçait jamais le papier ?
Oulala, ça balaye, ça fouette !!!
La culture française, bientôt un détail de la Shoah ?


Pop-Rock.com, une épopée de six années. Six années où nous écoutâmes tant de disques, où nous luttâmes avec tant de force et de conviction pour défendre les pires bouses possibles, où nous crachâmes avec tant de plaisir sur les plus belles livraisons discographiques uniquement pour satisfaire nos âmes sales et perverses, où nous étalâmes goulument sur ces blanches pages notre prose alambiquée de chroniqueurs soumis à la volonté d’un homme. Un homme, Créateur de toutes choses ici-même, qui initia cette aventure. Chacun se doit de passer un jour ou l’autre à l’exercice périlleux de l’éditorial, c’est aujourd’hui mon tour, fraîchement arrivé, âprement bizuté. Jérôme Delvaux m’a dit, "Esclave soumis, tu seras éditorialiste, pas de négociations possibles", il m’effleura les deux épaules avec sa souris sans fil, me fit la bise sans me toucher, puis sortit de mon bureau sur sa chaise à porteurs. Jérôme Delvaux sait rester simple en toutes circonstances, c’est important pour un dieu vivant, l’humilité. Mais ce loft avec vue sur le Maneken Pis, la BMW de fonction, les femmes dociles, les soirées VIP, les trips à la coke, et les clubs échangistes, tout ce que je vis aujourd’hui, il n’en a pas toujours été ainsi. Il y eut un avant Pop-Rock.com. Et il est temps de vous conter cette incroyable saga, en six épisodes comme autant d’années, telle que les Anciens me l’ont contée.

Lire la suite de l’éditorial


Inscrivez-vous à la newsletter de Pop-Rock





Vincent Ouslati