Pop-Rock.com



Oulala, ça balaye, ça fouette !!!

vendredi 3 avril 2009, par Serge Coosemans

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Les Best-of, c’est parti !
C’est plein d’épinards !
Et si l’iPad ne remplaçait jamais le papier ?
L’appauvrissement culturel continue.
Make it count !
Dans ta gueule.
Let Love in !
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
Un-dead, un-dead, un-dead
Ten years of Rock !


Gamin, j’ai assisté à l’extinction des dinosaures. Ceux de la critique rock, la vraie, la pure. Cela s’est symboliquement passé à la télévision, quand le service public français a balayé les singeries de De Caunes et Manœuvre pour offrir leurs sièges encore chauds aux débilités égotiques d’un Ardisson et à Nagui, le synonyme égyptien de « cireur de pompes ». Cette période ne marque pas que la mise au placard des meilleurs, la castration critique d’une majorité et quelques revirements bien puants (Gilles Verlant, par exemple, passé d’une jouissive (fausse) radicalité à un rôle de porte-parole « caustique light » de l’industrie de la chanson en charentaises). Cette période est surtout quasi la dernière (peu de grandes plumes sont sorties de la sphère electro) où les gens qui écrivaient sur la musique étaient tous dans un trip identitaire. Pour eux comme pour leur public, la musique était aussi un tremplin, un alibi, un révélateur. Il s’agissait moins de juger si un disque était propre ou non à la consommation que de questionner sa place dans la société. Ouvrir dans ses chroniques des portes vers la littérature, le cinéma, les sciences sociales ou même la recherche métaphysique... Aujourd’hui, on se contente de promouvoir les artistes, de participer au marketing. On est passé du questionnement humain à la simple consommation et ça, ce n’est pas juste limité à la musique, c’est totalement global.

Venant de là, je ne suis dès lors jamais surpris mais plutôt « ennuyé », on va dire (dans le sens « y me gavent, ceux-là ») que certains d’entre vous ne semblent rien attendre de plus d’une chronique de disque que de savoir si cela vaut le coup ou non d’acheter un CD ou de chercher à downloader le machin. Bien sûr, une critique de disque n’est souvent que mauvaise littérature et on n’échappe pas à cela ici moins qu’ailleurs... Reste que moi, je ne peux pas me contenter d’un « tel groupe, c’est super » ou tel autre « pourrait faire mieux mais est malgré tout intéressant ». J’attends autre chose d’un magazine musical qu’une sorte de Test-Achats de niche. Je cherche des histoires, une vision, une écriture, un angle. Pas l’équivalent d’un acte notarial, d’une expertise comptable. Il y a des bouquins pour cela, vous me direz, pour tout ça. Pour tout ce qui est impossible dans un cadre de magazine ; qu’il soit sur papier ou sur le net, d’ailleurs...

Comme on est là, on est en plein milieu d’une tourmente maousse. L’astéroïde s’est écrasée sur le Yucatan, ça balaye, ça fouette. Crise économique grave, désaffection du lectorat ; redéfinition des modes de transmission et de consommation de l’information, gratuité de la musique donc inutilité de la critique... Se peut bien que la presse musicale ne s’en relève définitivement pas, cette fois ; que disparaissent très vite une majorité de publications au nom du réalisme économique, voire même de l’écologie. On dira : vous êtes un webzine, vous n’avez rien à craindre, c’est même tout bénef pour vous. Je n’en suis pas si sûr. Nous avons certes la liberté de ton, la gratuité et l’indépendance. Nous avons aussi des restrictions techniques et structurelles. Un titre, un lien, un copier/coller du dossier de presse : c’est peut-être bien à cela que ressemblera la critique rock de l’an 2015. On continuera d’essayer que non. Mais le voudrez-vous encore longtemps ?



Répondre à cet article

Serge Coosemans





Il y a 6 contribution(s) au forum.

Oulala, ça balaye, ça fouette !!!
(1/2) 3 avril 2009, par CZ
Oulala, ça balaye, ça fouette !!!
(2/2) 3 avril 2009




Oulala, ça balaye, ça fouette !!!

3 avril 2009, par CZ [retour au début des forums]

je me demande si la critique rock ne risque pas de diparaître
quand tous les supports physiques musicaux auront eux-aussi
disparus. Encore une génération (la nôtre) et puis le néant.
Putain, je me fais peur.

[Répondre à ce message]

Oulala, ça balaye, ça fouette !!!

3 avril 2009 [retour au début des forums]

Qu’est ce qui se passe, vous allez fermer boutique ou quoi ?

[Répondre à ce message]

    Oulala, ça balaye, ça fouette !!!

    3 avril 2009, par SC [retour au début des forums]


    Mais non :D
    On se pose simplement des questions sur ce qu’il adviendra de la "critique rock" si disparaît la "presse musicale".

    [Répondre à ce message]

      Oulala, ça balaye, ça fouette !!!

      3 avril 2009, par Poupy [retour au début des forums]


      Ok, mais pour se lancer dans la critique rock, encore faut-il savoir, un tant soit peu, s’exprimer clairement pour faire passer son message... et là boudiou, y’a du boulot, à commencer sur ce site !!! ;-)

      [Répondre à ce message]

        Oulala, ça balaye, ça fouette !!!

        4 avril 2009 [retour au début des forums]


        Mais non Poupy ! Faut juste avoir envie de se marrer, un anus décrispé, des idées plein la tête et de l’amour à revendre !
        (ok, y a du boulot sur ce site)

        [Répondre à ce message]