Pop-Rock.com



Linceuls blancs contre niqabs noirs

mardi 1er juin 2010, par Yû Voskoboinikov

DANS LA MEME RUBRIQUE :
The End
Le poids de l’ASCII, le choc du JPEG, et inversement.
Scoop ! Moins de brèves sur Morrissey en 2010 ?
Alea jacta est
« Une fois le rideau baissé à l’avant-scène, les critiques tirent leur stylo de leur poche... »
Conspiration nietzschéenne
L’appauvrissement culturel continue.
Pop-Rock : Le Brainstorming de la rentrée.
Un petit avant-goût de l’an 2010 ?
Maison Delvaux, pour vous servir.


Si je ne devais retenir qu’une seule différence fondamentale entre les Anglais et les Français, ce serait l’accueil réservé à la bonne volonté.

Imaginons un bar quelconque, disons populaire, dans lequel un karaoke serait mis à la disposition de qui veut bien prendre le micro, en l’occurrence une femme travaillant dans la chaudronnerie.

Face à ce chant épouvantable — la seule note juste est involontaire —, les Anglais vont l’encourager, l’applaudir, voire massacrer joyeusement avec elle The Star-Spangled Banner. En passant outre l’absurdité de vouloir chanter cela, l’attitude anglo-saxonne peut être résumée par “Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues.”

Les Français, quant à eux, seront plus circonspects. L’artiste ne sait pas chanter, donc ce n’est pas une vraie artiste, donc que fait-elle sur scène cette connasse ? À mi-chemin entre élitisme et prétention, cette attitude est révélatrice d’une mentalité autre, où chacun a une place et doit y rester : le chanteur chante, l’écrivain écrit, et les Magrébins devraient rentrer au Maghreb.

À ceci près que le paradoxe français consiste à exporter les Bac +5 — les Américains restent à tout point de vue les meilleurs pour commercialiser les innovations françaises — tandis que l’on importe des Bac -5 en s’imaginant que des gens qui étaient déjà des parasites dans leur pays d’origine vont se transformer d’un coup de baguette magique en bons Français moyens.

Quelque part, n’y a-t-il pas tromperie sur la marchandise ?

Au travers de son statut d’outsider — s’il me permet le qualificatif — Albin Wagener s’est attaqué [1] au paradoxe le plus passionné du peuple français, à savoir celui de l’identité nationale, ou comment la France, terre d’accueil, aimerait bien qu’on l’aime ou qu’on la quitte. Cette position d’agent double à la Mata-Hari se révèle en effet fort utile pour souligner les contradictions d’un débat qui est, dans le fond, nécessaire et de bon aloi, mais qui est dans le même temps utilisé à des fins que l’on a bien du mal à considérer comme d’utilité publique.

Bien évidemment, chacun a le droit de ne pas être d’accord avec Albin, et de s’emporter au gré de ses passions. Mais ce serait là perdre de vue l’aspect essentiel de son ouvrage, qui est avant tout un questionnement de l’identité nationale en tant que concept, c’est-à-dire au niveau de son essence même, dont la connaissance est une condition a priori de toute passion quant à l’usage que l’on peut en faire.

A ce titre, le résumé fourni par l’éditeur est significatif :

Le débat sur les chroniques Pop-Rock l’identité nationale qui a eu lieu sur Internet en France fin 2009 et début 2010 a été symptomatique d’une méconnaissance criante des travaux sur la critique l’identité. La récupération politique d’une question qui touche à de nombreux domaines n’a pas réellement permis de proposer des réponses sereines. Cet ouvrage revient sur ce débat. La chronique L’identité y est alors présentée comme une sorte de fantôme insaisissable et fugace, mais dont la présence se fait ressentir à travers des impressions, des comportements et des réactions émotionnelles.

Peut-on être plus éloquent ?


[1] Wagener, Albin, Le débat sur "l’identité nationale", Essai à propos d’un fantôme, Paris, L’Harmattan, coll. Questions contemporaines, mai 2010, 180 p.



Répondre à cet article

Yû Voskoboinikov





Il y a 44 contribution(s) au forum.

Linceuls blancs contre niqabs noirs
(1/7) 9 juillet 2013, par Essay
Linceuls blancs contre niqabs noirs
(2/7) 14 juin 2010, par Visiteur
Linceuls blancs contre niqabs noirs
(3/7) 11 juin 2010, par Bruno
Linceuls blancs contre niqabs noirs
(4/7) 4 juin 2010, par Thibpastis
Linceuls blancs contre niqabs noirs
(5/7) 1er juin 2010, par Carla Blondie
Linceuls blancs contre niqabs noirs
(6/7) 1er juin 2010
Linceuls blancs contre niqabs noirs
(7/7) 1er juin 2010, par Walter B.




Linceuls blancs contre niqabs noirs

9 juillet 2013, par Essay [retour au début des forums]

Thanks a lot. Actually recently I was writing an essay about music. So this was very helpful

[Répondre à ce message]

Linceuls blancs contre niqabs noirs

14 juin 2010, par Visiteur [retour au début des forums]

Maghrébins illettrés. Pléonasmes ?

[Répondre à ce message]

Linceuls blancs contre niqabs noirs

11 juin 2010, par Bruno [retour au début des forums]

Ça devient ridicule ici, c’est devenu le blog du Yû qui fait des essais divers et variés de provocs gratuites qu’un gamin de 14 ans se serait déjà lassé de faire. Tout ça emballé dans des tournures de phrases intellos qu’un bobo des 90’s n’aurait pas manqué d’user.

Et la musique bordel ! D’ailleurs les bonnes volontés, qu’un français ou tout autre entre dans un bar disposant d’un karaoké les encouragements ou les petites huées amicales seraient de mise partout.

Question de contexte par contre à +20€ la place sans bière à la main si ça miaule sur l’estrade, tu gueules ou tu te cassas c’est logique.

[Répondre à ce message]

Linceuls blancs contre niqabs noirs

4 juin 2010, par Thibpastis [retour au début des forums]

Article raciste

le racisme, c’est utiliser les variables essentialistes de race ou d’origine comme causalité pour les actes

(ce n’est pas forcément poser la prééminence d’une race sur une autre, regardez Gobineau)

Même si certaines formes de racisme sont devenues politiquement correctes, il est quand même bon de rappeler certains faits : _ :
- Demander les statistiques ethniques, c’est raciste
- Poser l’origine maghrébine comme variable explicative de la délinquance, c’est raciste (et c’est un argument statistique de protozoaire inculte qui oublie que corrélation n’est pas causalité... mais bon...)
- Demander juste aux délinquants maghrébins de partir, c’est raciste

Ça fait toujours du bien de se souvenir du sens des mots... un petit coming out Yu ?

[Répondre à ce message]

    Linceuls blancs contre niqabs noirs

    4 juin 2010, par Thibpastis [retour au début des forums]


    C’était en réponse au complément de l’article en bas je précise, l’article si dessus n’a que ça de raciste

    "tandis que l’on importe des Bac -5 en s’imaginant que des gens qui étaient déjà des parasites dans leur pays d’origine vont se transformer d’un coup de baguette magique en bons Français moyens."

    [Répondre à ce message]

    Linceuls blancs contre niqabs noirs

    4 juin 2010, par Yû Voskoboinikov [retour au début des forums]


    Et d’une, c’est Yû avec un û, mais j’y reviendrai en conclusion.

    Commençons par la définition du racisme :
    ◆Idéologie fondée sur la croyance qu’il existe certaines races supérieures qu’il faut préserver de tout croisement et qui sont destinées à dominer les autres.
    •Ensemble d’idées, d’attitudes et de pratiques inspirées par cette idéologie, qui opèrent une discrimination et une hiérarchisation entre des groupes humains. Être victime de racisme.
    Elle est tirée du logiciel Antidote, que je considère avec le Littré comme le dernier dictionnaire de langue française valable, parce que neutre et non soumis aux passions.

    Tu cites Gobineau, c’est très bien : son oeuvre a été largement commentée, et il reste encore énormément de commentaires à venir, notamment au travers de la sociobiologie.
    Ceci étant, l’opinion de Gobineau n’engage que lui, et n’a aucune valeur quant à la définition reconnue du mot racisme dans la langue française.
    Dès lors, et sans même avoir besoin de m’occuper de la suite de ton texte — car à l’instar de Kant avec Aristote, tu commentes en ayant déformé le propos originel, ce qui rend ton accusation nulle et non avenue — je peux déjà te dire que tu te rends coupable de diffamation.
    Mais je vais user de charité chrétienne et te répondre quand même :

    "Demander les statistiques ethniques, c’est raciste"
    C’est au contraire une façon de mettre fin aux préjugés racistes ; car sans statistiques officielles, tout et n’importe quoi peut être dit sans que nous puissions contre-argumenter avec des chiffres valides.

    "Poser l’origine maghrébine comme variable explicative de la délinquance, c’est raciste (et c’est un argument statistique de protozoaire inculte qui oublie que corrélation n’est pas causalité... mais bon...)"
    Je ne pose pas l’origine maghrébine comme variable explicative de la délinquance, je dénonce le fait que ce soit une pratique répandue.

    En outre, j’oppose à cette opinion des critères socio-culturels, qui parlent donc d’origine sociale et d’origine culturelle, et ne contiennent aucune valeur ethnique. Et si tu oses me soutenir le contraire, je te renvoie à Johnny Clegg.

    "Demander juste aux délinquants maghrébins de partir, c’est raciste"
    Je suis plutôt partisan de ce proverbe japonais qui dit que quand un clou dépasse, on le remet en place. Non pas qu’il faut tuer l’excentricité, mais que les lois sont là pour être respectés, qui que l’on soit.
    Ceci étant, et là encore, je rends compte d’une opinion répandue.

    Maintenant, la question se pose de si tu es stupide — après tout, tu veux me donner des leçons sans arriver à écrire correctement mon prénom — ou si tu es juste de mauvaise foi.
    Et ma réponse serait en fait un mélange des deux, dans le sens où tu es dévoré par la passion, qui dans ton cas se transforme en haine purement gratuite, et qui te fait dire et faire n’importe quoi.
    C’est également très répandu, cette attitude à perdre la raison à l’écoute de certains mots clefs, par exemple, de dire que Hitler était un malade dangereux. C’est une phrase politiquement correcte — je critique négativement Hitler — mais les gens comme toi n’allez que retenir Hitler et partir dans des délires disant que parce que j’ai prononcé le mot Hitler je suis raciste, ce que tu viens d’ailleurs de faire avec tes commentaires.
    Alors, tu es gentil, tu vas suivre une thérapie pour soigner cela — car cette attitude est signe de certains déséquilibres émotionnels — et quand tu auras repris tes esprits et appris à les garder, alors nous pourront discuter posément.
    Bon courage.

    [Répondre à ce message]

      Linceuls blancs contre niqabs noirs

      9 juin 2010, par Thibpastis [retour au début des forums]


      Non ton raisonnement est naze iu, tout simplement parce que tu détournes le débat, qui portait au départ sur tes propos. Parlons peu, parlons bien et revenons à la source

      Comme disait Staline, les faits sont têtus, surtout quand le texte se situe à une portée de clic en dessous

      Du coup, tu en es à ergoter sur une définition idéale du racisme qui exclut tout un courant de pensée contraire dans l’histoire des idées politiques. c’est de la branlette platonicienne sur la vérité absolu d’un mot définit par Dieu Littré et Saint-Esprit Anditote. La définition d’un mot se construit historiquement et socialement à travers des oppositions, loin du monde bisounours des dicos qui affirment la loi canonique...

      En revanche, inutile de se traiter de noms d’oiseaux hors de propos. Si je me fais un plaisir de te traiter de sac à merde (ce dont je m’abstiendrais par politesse... de te traiter de sac à merde), je n’en utiliserais pas le terme de stupide pour te décrire, et je ne le suis pas davantage.

      Maintenant si le fait de pas avoir envie de s’emmerder à foutre de tréma sur ce "u" de merde fait de moi un gars stupide, surement. Comment l’expliquer ? Peut être une petite névrose due à ton enfance où tout le monde écrivait mal ton prénom après t’avoir t’avoir molesté à coups de tringles de rideaux... Désolé d’avoir réveillé ce lourd passé.

      Enfin, blague à part, je ne suis choquer ni par Hitler ni par les racistes. C’est pas un gars qui s’offusque en 2-2 pour un petit texte qui va me cataloguer comme prompt à l’indignation...

      Non c’est juste que j’aime que les références sous-jacentes au raisonnement soient claires et affirmées, tu es raciste selon certains courants de pensée, pas de problème, c’est ton droit et c’est loin de me faire hérisser les poils pubiens. J’ai d’ailleurs affirmer préalablement que selon ta définition du racisme (qui est tout aussi valable sans être exclusive), tu n’étais pas concerné.

      Et dernière chose : les débats raisonnables et posés ça me fait gerber. Vive la passion, pète un coup.

      Tybheaud

      [Répondre à ce message]

    Linceuls blancs contre niqabs noirs

    5 juin 2010, par Carla Blondie [retour au début des forums]


    "argument statistique de protozoaire inculte qui oublie que corrélation n’est pas causalité... "

    Doit-on comprendre qu’en l’absence de tout chiffre officiel (et pour cause) tu as déjà entériné de manière implicite l’existence de cette corrélation ?

    Où s’agit-il seulement d’un lapsus digitae de type "pas révélateur du tout" ?

    [Répondre à ce message]

      Linceuls blancs contre niqabs noirs

      5 juin 2010 [retour au début des forums]


      Le branlomètre s’affole.

      [Répondre à ce message]

      Linceuls blancs contre niqabs noirs

      9 juin 2010, par Thibpastis [retour au début des forums]


      La corrélation restant à prouver bien évidemment... Je pensais que les propos liminaires permettaient de le comprendre sans souci...

      Mais il y a toujours un pitbull avec la bave à la gueule pour repérer la moindre micro-faille manipulable... Un peu comme l’espèce de furoncle vaginal au dessus qui se sert d’un tréma foutue à la décharge sciemment pour traiter les autres de stupides...

      [Répondre à ce message]

        Linceuls blancs contre niqabs noirs

        9 juin 2010, par Carla Blondie [retour au début des forums]


        Pitbull, bave, furoncle, vagin, décharge...

        A ce rythme débridé, nous risquons d’avoir assez rapidement quelques précisions oiseuses concernant la fluidité des pertes vertes de ta chère maman.

        Un effort qui s’avèrera d’autant plus inutile que ton inaptitude crasse à manier la métaphore est désormais clairement établie.

        [Répondre à ce message]

          Linceuls blancs contre niqabs noirs

          10 juin 2010, par Thibpastis [retour au début des forums]


          tes métaphores, tu peux te les foutre dans le rectum de ta mère, elles y rejoindront ton humour et ma grosse bite en bois...

          [Répondre à ce message]

            Linceuls blancs contre niqabs noirs

            11 juin 2010, par Carla Blondie [retour au début des forums]


            Et dire que quelques messages plus haut, le beauf dipsomane adepte du "niktamère" avait tenté de se la jouer à la fois défenseur des causes humanitaires et maître es statistiques.

            Il aura suffi d’une simple objection, perçue visiblement comme un outrage, pour qu’il perde ses faibles moyens laissant sa nature de gros bourrin reprendre le dessus. Et que l’on passe allègrement du sens de la corrélation à la taille de sa bite en bois vermoulu.

            Au final, il est assez logique de s’improviser défenseur du décérébré d’importation lorsqu’il n’y a plus que dans son environnement que l’on peut passer pour un interlocuteur crédible.

            A suivre, rien que pour le plaisir.

            [Répondre à ce message]

              Linceuls blancs contre niqabs noirs

              16 juin 2010 [retour au début des forums]


              Un raisonnement s’évalue selon ses propos internes, non sur des propos annexes n’ayant rien à voir avec le sujet. Même une raclure de bidet dans ton genre devrait être à même de saisir ces considérations épistémologiques...

              [Répondre à ce message]

                Linceuls blancs contre niqabs noirs

                16 juin 2010 [retour au début des forums]


                Tentative osée d’intellectualiser le débat, après une longue parenthèse pipi-caca-zizi, par l’homme qui valait 3 roupies.

                Pour les passionnés de nanars, il s’agit là d’un remake kitch et exotique de "l’homme qui valait 3 milliards", mais avec une bite en bois, des cheveux en plastique et un cerveau de parpaings creux

                Sauvé d’une inconsistance rare à ce niveau de prétention, par la grâce d’un syndrome "Gilles de la Tourette".

                Affection rare lui permettant d’associer sans la moindre ironie des concepts mal maitrisés tels que "Dissonance cognitive" ou "Dégénérescence maculaire", avec des invectives importées du 9-3, de type, "La chatte à ta mère, la pute" "Nique ta race de tes morts" ou "Je fais de la mousse avec mon cul avant de poster sur pop-rock.com".

                C’est pourquoi, au -delà de ses revendications pseudo-intellectuelles risibles, on ne manquera pas de le féliciter pour cette dernière performance sportive de tout premier plan.

                [Répondre à ce message]

                  Linceuls blancs contre niqabs noirs

                  16 juin 2010, par  [retour au début des forums]


                  "Je fais de la mousse avec mon cul avant de poster sur pop-rock.com" Je demande à voir.

                  [Répondre à ce message]

                  Linceuls blancs contre niqabs noirs

                  18 juin 2010 [retour au début des forums]


                  Mon petit Galinette, le jour où les belles tournures de phrases feront oublier les arguments ad hominem et les propos creux dénués d’argumentation ou de référence concrète, tu pourras convoler en voyages de noces avec iu au royaume des puceaux éloquents

                  Ton problème étant que tu intègres l’insulte au raisonnement. Pour ça ouais, t’es une vraie tête de con, et que je t’appelle tête de con ou jarre à sperme ne change rien au débat annexe... Le refuge dans l’élitisme anti-93 ou anti-Tourette t’empêche de faire mouche avec tes attaques digne d’un mauvais polémiste...

                  Aucun argument sur le fond mais beaucoup de critiques sur la forme. Un roquet nain, ça parait teigneux à l’entendre, mais c’est pas plus dangereux qu’un attaquant français devant un but...

                  Pour être complexé à ce point par la forme, faut avoir peur du fond. Le fond n’est pourtant pas forcément boueux, il suffit de choisir le bon tunnel...

                  [Répondre à ce message]

                    Linceuls blancs contre niqabs noirs

                    27 juin 2010, par Carla Blondie [retour au début des forums]


                    Tu as bien raison de prétendre t’intéresser plus au fond qu’à la forme.

                    Car si tu éprouves visiblement quelques difficultés à soigner la seconde, tu touches le premier plus souvent qu’à ton tour.

                    Symptomatique de la part d’un torche cul de la culture(?) 9-3.

                    [Répondre à ce message]

Linceuls blancs contre niqabs noirs

1er juin 2010, par Carla Blondie [retour au début des forums]

Donc, tout le monde semble d’accord pour affirmer qu’une des particularités de la France résiderait dans sa requête intimant "Qu’on l’aime ou qu’on la quitte".

J’en prend acte, et espère qu’en corollaire vous ne manquerez pas de citer la liste, probablement très longue, des pays dans lequel on peut se pointer sans avoir la moindre concession à faire aux cultures locales. Voire en se positionnant de manière ostensible aux antipodes de ces dernières.

En effet ma nature profondément rebelle aspire à m’implanter dans un milieu ou je pourrais systématiquement contrarier les usages en vigueur.

En même temps, ma nature velléitaire apprécierait que ces provocations puissent se faire dans la plus totale des impunités et sans avoir à subir l’ire des autochtones.

J’ai donc, par ces motifs, abandonné mon projet d’implantation d’un camp de nudistes homosexuel à Ryad, de la constitution d’une secte satanique en Turquie, ou d’un mouvement pro-régicide en Grande Bretagne.

A court d’inspiration, c’est avec une impatience clairement exprimée que j’attends votre énumération exhaustive des coins de cette planète ou l’antagonisme d’importation est le bienvenu et, de préférence, financé par les fonds publics.

En vous remerciant.

[Répondre à ce message]

Linceuls blancs contre niqabs noirs

1er juin 2010 [retour au début des forums]

Un livre sans doute très intéressant avec quelques vérités bien senties, mais Pop-Rock n’est-il pas un site où on cause principalement musique ? Pour des sujets comme la politique ou l’immigration, le blog de Delvaux n’est il pas plus approprié ?

[Répondre à ce message]

Linceuls blancs contre niqabs noirs

1er juin 2010, par Walter B. [retour au début des forums]

Il y a une faille majeure dans ton raisonnement : les bar-karaokés de nos jolies contrées -provinces, banlieues ou même centre-ville parisien- ne désemplissent pas, les nuits des vendredis et des samedis durant, de gens qui trouvent ça très joli, drôle et convivial... Et qui s’entre-applaudissent, même pas toujours avec une mordante ironie. Ils se trouve même parmi eux des diplômés du cru.

...

Quant aux provoc’ sur les Arabes illettrés, la fuite des cerveaux et les jeux de vase communicants entre iceux et ceux-ci... Je laisse à qui trouvera qu’elles font mouche le soin d’en débattre.

(Ainsi qu’à ceux qui ne tiquerons pas sur le fait que, dans le bref docu-drama lisible ci-dessus, des Britanniques entonnent en cœur l’hymne États-Unien... (L’erreur est peut-être conceptuelle... Il n’en reste pas moins que -mécaniquement-, elle coince).

[Répondre à ce message]

    Linceuls blancs contre niqabs noirs

    1er juin 2010, par Walter B. [retour au début des forums]


    ")"... Il en manquait une...

    [Répondre à ce message]

    Linceuls blancs contre niqabs noirs

    1er juin 2010, par Yû Voskoboinikov [retour au début des forums]


    Concernant les karaoke et l’hymne américain, c’est du vécu. Je n’invente pas gratuitement, je rends compte de ce que j’ai vu. Si tu as eu une meilleure expérience que moi, c’est très bien (sans ironie).

    Quant aux "Arabes illettrés" (ce sont tes mots, pas les miens, vu que je n’ai pas spécifiquement parlé d’eux pour le coup des "Bac -5"), cela me fait penser au Parisien, qui a récemment publié un article selon lequel il faut tordre le coup aux idées reçues.

    Je suis entièrement d’accord avec cela.

    Et, déjà, nous pouvons regarder les chiffres, comparer le nombre de chercheurs qui quittent la France, principalement pour les Etats-Unis — question de langue et surtout de salaire — à celui du nombre d’immigrants — quel que soit le pays d’origine — en tenant compte de leur niveau socio-culturel d’origine, ce qui implique leur niveau d’études. Si rien n’a changé, les chiffres sont encore publics.

    Et, à côté de cela, je propose que l’on mette en place les statistiques "ethniques", une chose avec laquelle je n’ai aucun problème.
    Parce que soit cela démontre, par exemple, que les Maghrébins ne sont pas plus des délinquants que les autres, et le Front National perd son fond de commerce, soit cela prouve qu’ils le sont réellement, et là, tant pis pour leur gueule, ils n’avaient qu’à respecter la loi.

    Ceci étant, n’oublions pas de garder le débat là où il se trouve, et de bien se rappeler que ce ne sont pas mes jugements, mais des constats, des résumés de ce que beaucoup de Français pensent en leur fort intérieur. Après tout, si Sarkozy a été élu, c’est bien par rapport à ce que j’ai décrit dans cet éditorial, à savoir qu’une majorité de Français l’a élu pour des questions d’immiration.

    L’objection serait de me dire que c’est une majorité mais pas tous les Français, ce qui serait valable à ceci près que nous vivons en démocratie, et donc que la majorité fait loi.

    [Répondre à ce message]

      Linceuls blancs contre niqabs noirs

      1er juin 2010, par Walter B. [retour au début des forums]


      "Meilleure" expérience, hum... Personnellement j’ai horreur de ça, le karaoké. Mais c’est vrai que la dernière fois qu’on m’y a traîné, j’y ai vu beaucoup plus de gens contents de leur sort, satisfait de chanter faux en chœur les tubes de années 80 que de cyniques au rire mauvais qui venaient bouder le plaisir des autres en le traitant de Piétaille.

      (J’ajoute que l’endroit n’était certes peut-être pas l’établissement le plus standard du genre, puisque les murs des toilettes y sont ornées de photos de cunnilingus manifestement prises in situ...).

      ...

      Pour les "Arabes Illettrés" (il est vrai que tu avais plutôt dit "Maghrébins à bac -5"...mais il m’avait semblé que l’intention y était)... Je n’ai volontairement pas commenté cette partie du texte parce que... Justement, il me semble qu’il n’est là que pour provoquer le scandale (de modeste magnitude).

      À vrai dire, que "Yû" soit un personnage de fiction peu ou prou, qu’il reflète tes opinions personnelles ou soit seulement un masque que tu charges des propos les plus communément polémiques possible, peu me chaut. Ce que je conteste, ici, c’est l’efficacité de la forme, des moyens, par rapport à l’objectif sans arrêt proclamé.

      En gros, le procédé est toujours le même... Une "tranche de vie" réelle ou fantasmée ("Yü se paye une Domina de Barbès"... illustrant d’ailleurs son récit de photos sans doute prélevées sans prendre le moindre avis...), une pièce de boulevard parlementaire dans l’air du temps ("L’identité Nationale"...). Quelques paragraphes agrémentés de généralités sociologiques-psychologique de PMU Bac +...3 (allez...) ("Yasmina passe sa rage de femme-claustrée sur le Français-maso-autocastré-culpabilisé-pace-que-les-colonies"...) et... C’est tout ! Avec en fin de texte un demi-paragraphe sur l’objet-prétexte de la chronique ou de l’édito. Genre "ben Rammstein c’est de la merde aussi, et c’est une même souffrance" ou "Nous à pop-rock c’est pareil, on ose poser les bonnes questions".

      Et surtout cette invariable défense au moindre signe d’agacement : "Vous ne comprenez rien, mes références vous échappent, comme leur finesse et la subtile articulation de ma maïeutique"...

      Je ne vois pas trop en quoi la Médiocrité -puis que tu la désignes comme ton ennemie, la cible de tes écrits- pâtirait d’aussi faciles routines. Comment l’écorneraient d’aussi vague passes d’armes.

      Pour l’excitation publicitaire des foules par contre, oui... Je ne doute pas que le procédé fonctionne.

      (Raison pour laquelle, par esprit de contrepied, je préfère m’exprimer en termes civilisés, autant que possible...).

      [Répondre à ce message]

        Linceuls blancs contre niqabs noirs

        1er juin 2010, par  [retour au début des forums]


        Il me faut absolument l’adresse de cet établissement. :-)

        Sinon, je n’ai pas non plus dit "Maghrébins à bac -5". Tu déformes le propos, là.

        Et à côté de cela, tu déplaces le débat, en le recentrant sur ma personne. Pourquoi pas ?

        Mais à la rigueur, je ne vois pas où il y a débat sur mes activités au sein de Pop-Rock :
        - tu aimes, continue de me lire,
        - tu n’aimes pas, arrête de me lire,
        - tu n’aimes pas mais continue de me lire, c’est ton choix, mais ne me le reproche pas,
        - en fait tu aimes ne pas m’aimer, car cela te donne de quoi râler.

        Si tel est le cas, alors je suis content pour toi.

        [Répondre à ce message]

          Linceuls blancs contre niqabs noirs

          1er juin 2010, par Walter B. [retour au début des forums]


          Ah oui, en effet, tu ne mentionnes pas le pays d’origine des Importés à Bac -5. Ce sont "les Français" qui n’aiment pas les Maghrébins (dans le paragraphe précédent, je ne voudrais pas fausser l’exquise subtilité de ton œuvre avec mes grosses pattes de Lecteur !).

          Sinon, plus sérieusement, je ne râlais pas. Je suggérais juste que, peut-être, tu faisais montre d’assez peu de recule quant à la qualité de tes pamphlets. Et de peu d’exigence. Ce qui est toujours dommage quand on se clame outre-ordinaire.

          Et en effet rien ne me force à te lire. Je ne le fais d’ailleurs pas avec une si grande assiduité, et pas du tout pour me trouver matière à pérorer. Avec une certaine curiosité, seulement et parfois, mais... De moins en moins de surprise hélas (les réactions basiques au quart de tour de certains ne m’étonnant par ailleurs plus depuis longtemps... "tan-pis pour eux", dirais-je - et tant-mieux pour ta côte de celui qui aime à ce qu’on aime le détester...).

          Bref.

          C’est vers St-Paul, sinon, le café, juste à côté de l’ntrée du métro. Par contre je ne me rappelle plus du tout du nom ni de l’adresse exacte. J’étais déjà passablement chargé quand on y avait atterri, et en distrayante compagnie (qui atterré, qui incrédule, qui plutôt content d’en être...). Je pense que le lieu se loue aussi, oui, pour un autre genre de soirées, à portes plus ou moins closes (vue la déco déjà citée, ainsi qu’une partie des habitués que nous y avions croisé, très échangistes-responsable-des-ventes...).

          Voilà.

          [Répondre à ce message]

            Linceuls blancs contre niqabs noirs

            1er juin 2010, par  [retour au début des forums]


            Outre-ordinaire ? Dans le sens où je me sens supérieur ?
            Si c’est bien ce que tu veux dire, alors non, car je ne me considère pas supérieur ou autre. Pour tout de dire, je n’y attache même aucune importance. :-)

            Merci pour l’adresse, je vais chercher, je n’habite pas loin.

            [Répondre à ce message]

              Linceuls blancs contre niqabs noirs

              1er juin 2010, par Walter B. [retour au début des forums]


              Au sens, encore une fois, ou tu sembler te proposer, d’enrayer, de tenter de le faire -même très modestement, dis-tu, avec une bonne foi que je ne jaugerai pas, ne te connaissant pas- l’Ordinaire Médiocrité.

              Ce qui en soit serait un but plutôt louable. Mais qui exige une grande vigilance quant aux moyens à mettre en œuvre...

              J’en reste là, ayant dit ma parole.

              [Répondre à ce message]

    Linceuls blancs contre niqabs noirs

    1er juin 2010 [retour au début des forums]


    Avec un nom de famille pareil, Yû ne pourrait, a priori, pas être suspecté de nationalisme vieille France pur et dur...

    [Répondre à ce message]