Pop-Rock.com



Lève ta jambe, mon poisson est mort.

jeudi 1er avril 2010, par Yû Voskoboinikov

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Pourquoi nous sommes les meilleurs, et pas vous.
Make it count !
« Une fois le rideau baissé à l’avant-scène, les critiques tirent leur stylo de leur poche... »
Un petit avant-goût de l’an 2010 ?
Pop-Rock : Le Brainstorming de la rentrée.
Lunettes noires pour nuits blanches
Conspiration nietzschéenne
POP-ROCK 2009
"Yû, je n’ai pas ton adresse ?"
Scoop ! Moins de brèves sur Morrissey en 2010 ?


Les désaffections récentes et ma propulsion au poste d’éditorialiste amènent Pop-Rock au pied d’un immense tournant de son existence : devons-nous continuer de faire semblant de ne pas vous prendre pour ce que vous êtes, à savoir des imbéciles, ou bien devons-nous continuer de mener une politique de nivellement par le bas, avec des chroniques sujet-verbe-complément à même de faire passer Tintin au Congo pour un éloge de la francophonie. Toi décider quoi, petit lecteur ?

Bien sûr, je pourrai me contenter d’écrire, en chroniquant le Sunday Sunny Mill Valley Groove Day de Frank Black, que c’est génial. Et je ne mentirai pas, puisque ça l’est : écouter cet album, c’est comme dévaler la rue Saint-Jacques à contresens, les bras écartés sous une pluie battante, en hurlant que je suis le roi du monde (ce qui est également vrai, soit dit en passant). Bien sûr, se contenter de dire que c’est génial économise les mots, et surtout repose le cerveau déjà sous-exploité d’un lectorat qui n’a pas forcément bien compris où il s’aventurait. Mais ma métaphore, sauvagement pompée sur l’une des premières scènes de Danse avec les loups, en dit finalement plus. C’est génial, certes, mais c’est génial comment ?

D’un côté, nous avons ces pisse-froid qui compulsent psychorigidement une poignée de magazines, les tatouant de croix, ronds, carrés, et même triangles, afin de déterminer quels disques il faudra acheter neufs, lesquels d’occasion, lesquels juste dupliquer, et ceux dont il faudra tout particulièrement apprendre le service de presse, pardon, la chronique, par cœur, afin de briller en société en balançant des références infâmes que Lester Bangs n’aurait pas daigné dépuceler, ce afin de courtiser en soirée du second choix qui rentrera quand même avec un autre. Errare humanum est, persevare diabolicum.

Ceux-là, encore, ne sont pas les pires. Ils n’ont certes rien compris, mais ils ont l’avantage d’avoir un semblant de compétences leur permettant d’opérer un travail basique d’archiviste. En soi, c’est déjà pas mal. Mais il y a l’autre côté, ce que le môme Delvaux appellerait « la gauche », à savoir les simplets, ceux qui se sont arrachés en apparence au parlé « petit nègre », et pour qui il faudrait non seulement découper les chroniques en phrases courtes, mais également les réduire à des réécritures de Wikipedia en y ajoutant des jugements définitifs comme « c’est génial », « c’est super », « ça poutre », voire pour les plus passifs : « achetez-le ».

Disons-le abruptement : ce genre de lectorat n’a rien à foutre ici-haut.

Parce qu’en tant que chroniqueur, c’est quelque chose qui me tient à cœur que de rendre correctement hommage aux disques et artistes qui m’apportent tant. Et pour cela, une bête chronique ne suffit pas. Un disque qui vous parle, c’est un disque qui vous éveille qui vous met le pied à l’étrier, qui vous pousse, à votre tour, à créer quelque chose, à prendre le stylo et s’asseoir devant cette table alors même que l’on ne sait pas quoi dire ; l’on veut juste le dire, et c’est déjà énorme, parce que le mouvement initial a fait son office, parce que la pichenette divine vous a remis sur le droit chemin, celui de l’action. C’est ainsi que Pop-Rock est né, et c’est de cette même façon que la philosophie avance, un philosophe vivant répondant à un philosophe mort — ce qui n’est pas moins lâche que tous les commentateurs anonymes cachés derrière leur écran de moins de trente pouces —, un auditeur écoutant activement un disque à jamais finalisé (jusqu’au prochain remastering avec pistes bonus composées et enregistrées après la mort de l’artiste, mais c’est une autre histoire), et livrant à son tour aux pâturages une chronique à jamais figée dans le numérique organique. Et ainsi de suite.

C’est dans cette optique que Pop-Rock est une pierre apportée à l’édifice, et que la suite appartient à son lectorat. À lui de faire vivre le site et ses articles en argumentant dans les commentaires, en apportant des informations, en partageant des expériences et — pourquoi pas ? — en rejoignant nos rangs afin d’à votre tour vous exprimer et profiter de la backroom. Car tandis que ceux d’en bas vous demandent d’être soit avec eux soit contre eux, nous préférons depuis notre hauteur accueillir toutes les bonnes volontés.



Répondre à cet article

Yû Voskoboinikov





Il y a 14 contribution(s) au forum.

Lève ta jambe, mon poisson est mort.
(1/11) 5 août 2015, par Nando
Lève ta jambe, mon poisson est mort.
(2/11) 29 avril 2010, par lkj
Lève ta jambe, mon poisson est mort.
(3/11) 8 avril 2010
Lève ta jambe, mon poisson est mort.
(4/11) 6 avril 2010
Lève ta jambe, mon poisson est mort.
(5/11) 2 avril 2010, par Jefferson
Lève ta jambe, mon poisson est mort.
(6/11) 1er avril 2010, par Gigi l’asthme morose
Lève ta jambe, mon poisson est mort.
(7/11) 1er avril 2010
Lève ta jambe, mon poisson est mort.
(8/11) 1er avril 2010, par Kiki Underhill
Lève ta jambe, mon poisson est mort.
(9/11) 1er avril 2010
Lève ta jambe, mon poisson est mort.
(10/11) 1er avril 2010, par AB
Lève ta jambe, mon poisson est mort.
(11/11) 1er avril 2010




Lève ta jambe, mon poisson est mort.

5 août 2015, par Nando [retour au début des forums]

Je suis très heureux d’être en mesure de communiquer et tout lu sur ce blog.. Jual Bunga

[Répondre à ce message]

Lève ta jambe, mon poisson est mort.

29 avril 2010, par lkj [retour au début des forums]

Yû tu provoque tellement de haine que cela me touche. Je t’aime bien même si je ne comprends pas tout ce que tu racontes dans tes chroniques (et d’ailleur cela en fait tout le charme et l’intérêt). Courage mon petit.

PS : franchement tu penses que Black Francis enregistre encore des choses intéressantes ? Sérieux ?

[Répondre à ce message]

Lève ta jambe, mon poisson est mort.

8 avril 2010 [retour au début des forums]

le pire, c’est que ça n’est même pas un poisson d’Avril !!!! c’est ça le plus navrant dans l’affaire !

[Répondre à ce message]

Lève ta jambe, mon poisson est mort.

6 avril 2010 [retour au début des forums]

merdeux, merdeux, merdeux, merdeux, merdeux, merdeux, merdeux, merdeux, merdeux, merdeuxn merdeux, merdeux

[Répondre à ce message]

Lève ta jambe, mon poisson est mort.

2 avril 2010, par Jefferson [retour au début des forums]

"...devons-nous continuer de faire semblant de ne pas vous prendre pour ce que vous êtes, à savoir des imbéciles..."

Dans ton cas particulier, je ne comprend pas cette phrase...
Tu passes ta vie à prendre les autres pour des imbéciles. Pourtant, ainsi faisant, tu coupe la branche sur laquelle tu es assis, car il n’y à guère que des imbéciles pour te lire (moi y compris). Allez, une petite locution latine pour grapiller un peu de ta superbe : A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto

"...c’est comme dévaler la rue Saint-Jacques à contresens, les bras écartés sous une pluie battante, en hurlant que je suis le roi du monde..."

Est-ce un fantasme cycliste ou du vécu ? Si c’est du vécu, je t’encourage vivement à renouveler l’expérience dès qu’une ondée s’annonce, surtout si c’est le jour de la collecte des poubelles.

Ceci dit, tu es aussi un imbécile, non ? L’imbécile étant au sens étymologique celui qui n’a pas d’expérience et avance au risque de tomber, de commettre des erreurs qui pourront le faire évoluer positivement.

Certains, malheureusement, persistent à descendre les rues à contresens et sous la pluie car ils pensent être les rois du monde... Va falloir penser à te réserver une petite place au Panthéon au cas où...

[Répondre à ce message]

    Lève ta jambe, mon poisson est mort.

    2 avril 2010, par HB [retour au début des forums]


    Quoi, le Yû cerné par Jean Moulin et Victor Schoelcher ? Même si on ne l’aime pas, on ne peut lui souhaiter pareille éternité quand même, surtout si on est un peu concon, de gauche quoi…Non, dans le cas particulier qui nous (pré)occupe, et plutôt que sa panthéonisation (chasse gardée de la République), il faut envisager un transfèrement de la chose morte au Mausolée de Lénine où, paraît-il, l’âme russe trouve à se figer à jamais, grâce à une température de 16,6 °C et un taux d’humidité de 70 % (dixit Wiki).

    Mausolée de Yûnine, Place Rouge, Moscou : bientôt ouvert au public imbécile tous les jours de 10h00 à 13h00, sauf les lundis et vendredis. Entrée gratuite.

    [Répondre à ce message]

    Lève ta jambe, mon poisson est mort.

    5 avril 2010, par  [retour au début des forums]


    Imbécile vient du latin imbecillus, ‘faible’, ce que je ne suis pas.

    [Répondre à ce message]

Lève ta jambe, mon poisson est mort.

1er avril 2010, par Gigi l’asthme morose [retour au début des forums]

J’applaudis, et je comprends d’autant mieux votre ligne éditoriale. Avec un édito aussi pathétique et drôle, ce site est en train de passer pour le nanar du webzine musical, un vrai tour de force !

Je sens que vous tenez quelque chose là, un concept fort, dans l’air du temps !

Persévérez Maître Yû, la flamme de la critique rock nanarde brûle en vous !

N’écoutez pas les mauvaises langues ! et pensez à Van Damme.

[Répondre à ce message]

Lève ta jambe, mon poisson est mort.

1er avril 2010 [retour au début des forums]

Ta prose absconse et insignifiante sera le dernier clou dans le cercueil de ce site. RIP.

[Répondre à ce message]

Lève ta jambe, mon poisson est mort.

1er avril 2010, par Kiki Underhill [retour au début des forums]

Je suis né moitié homme comme Kenny Easterday. J’ai la partie Est du cerveau qui est atrophié par le xanax. Mon iris gauche est aimanté en direction du lion de Waterloo et se complaint à faire des 360 degrés quand je me ballade sur mon skateboard en ville. Est-ce que je rentre dans la catégorie des lecteurs ? Merci de donner une réponse afin d’étancher la soif de connaissance de mon oeil droit... Sinon que me restera-t’il ? les barbecues halal, les paris PMU et le dernier album de Duran Duran avec Mark ronson...

[Répondre à ce message]

Lève ta jambe, mon poisson est mort.

1er avril 2010 [retour au début des forums]

Existe-t-il une version de cet edito en phrases courtes et hachées ?
Merci.

[Répondre à ce message]

Lève ta jambe, mon poisson est mort.

1er avril 2010, par AB [retour au début des forums]

 : bâillements d’ennui :

[Répondre à ce message]

Lève ta jambe, mon poisson est mort.

1er avril 2010 [retour au début des forums]

(ronflements)

[Répondre à ce message]