Pop-Rock.com



Morrissey : "Live in Dallas"
Ton univers impitoyable

lundi 31 janvier 2011, par Jérôme Delvaux

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Camouflage : "Live in Dresden"
Yann Tiersen : "On tour"
Gary Numan : "Hope bleeds"
Jean-Louis Aubert : "Ideal tour"
Mathieu Boogaerts : "2002 en concert solo"
David Gilmour : "Remember that night - Live at the Royal Albert Hall"
Dirty Pretty Things : "Puffing on a coffin nail"
U2 : "PopMart"
Iron Maiden : "Live after death"
Depeche Mode : "Tour of the Universe : Barcelona"


En me baladant samedi après-midi à la FNAC Rogier, après avoir bavardé des dernières légendes urbaines rock bruxelloises avec Dop Saucisse, j’ai eu le plaisir de trouver en rayon le DVD Live in Dallas de Morrissey, soit le seul - quasi épuisé - qui manquait à ma collection sous ce format.

Il s’agit d’un concert filmé en 1991 devant onze mille spectateurs en délire. Il faut dire qu’après Vive hate et la série de singles majeurs compilés sur Bona drag, Morrissey était au sommet de sa popularité en tant qu’artiste solo, y compris aux Etats-Unis. Il tournait cette année-là pour défendre l’album Kill uncle (un de ses meilleurs, avec Vauxhall and I) et livrait à Dallas un set énergique, rageur, cent pour-cent rock’n’roll, très différent des concerts du Moz crooner d’aujourd’hui.

Entouré de ce qui reste sans doute le meilleur groupe l’ayant accompagné en tournée (Alain Whyte et Boz Boorer aux guitares, Gary Day à la basse et contrebasse, Spencer Cobrin à la batterie), il chante les grands succès de sa carrière solo jusqu’alors et laisse soigneusement de côté le répertoire des Smiths.
The last of the famous international playboys, Suedehead, Interesting drug, Mute witness et les autres hits emblématiques de sa période 1987-1991 sont livrés dans des versions explosives... Le service de sécurité a d’ailleurs bien du mal à contenir les fans. Boz Boorer, pas encore obèse, est survolté et en arrive à exploser une de ses guitares en plein milieu du show. Gary Day, couvert de tatouages, telle une vraie petite frappe rockab, manipule sa contrebasse de manière bien peu académique. Quant à Morrissey, il passe le concert à essayer d’éviter les projectiles des spectateurs (des fleurs, principalement). Le tout s’achève dans un chaos indescriptible, avec une invasion générale de la scène, le chanteur obligé de s’enfuir en coulisses et Alain Whyte qui termine de chanter Everyday is like Sunday tout seul, comme si de rien n’était…

Ô bonheur, cette séquence est visible sur YouTube.

Un réel regret toutefois : l’édition en DVD n’est qu’un vulgaire transfert des bandes VHS, d’où une perte de qualité tant au niveau du son que de l’image...



Répondre à cet article

Jérôme Delvaux





Il y a 19 contribution(s) au forum.

Morrissey : "Live in Dallas"
(1/5) 10 septembre 2012, par seo consultant canada jobs
Morrissey : "Live in Dallas"
(2/5) 29 mai 2012, par Dacaskos
Morrissey : "Live in Dallas"
(3/5) 31 janvier 2011, par Fabrice V
Morrissey : "Live in Dallas"
(4/5) 31 janvier 2011, par "What Difference Does It Make ?"
Morrissey : "Live in Dallas"
(5/5) 31 janvier 2011, par Mangouste




Morrissey : "Live in Dallas"

10 septembre 2012, par seo consultant canada jobs [retour au début des forums]

he is just terrific artist way he sings is awesome
seo consultant canada jobs

[Répondre à ce message]

    Morrissey : "Live in Dallas"

    5 novembre 2013 [retour au début des forums]


    Since I was scholar and required written services I never headed off to con artists and chose best writing service who dependably helped me in finishing incredible assignments and scoring best evaluations and still in my expert life at whatever point I need written work material I contact the same organization.

    [Répondre à ce message]

Morrissey : "Live in Dallas"

29 mai 2012, par Dacaskos [retour au début des forums]

I rise my both hands in favour of current material’s author. His ability of creative thinking is a success ! I’ll improve my quality similar to http://www.effectivepapers.com based on his technique.

[Répondre à ce message]

Morrissey : "Live in Dallas"

31 janvier 2011, par Fabrice V [retour au début des forums]

C’est bien le live durant lequel il passe son temps à déchirer ses chemises en acrylique ? Dont, si je me souviens bien, une dorée et une bleu nuit scintillante ?

[Répondre à ce message]

Morrissey : "Live in Dallas"

31 janvier 2011, par "What Difference Does It Make ?"  [retour au début des forums]

On en boit tes mots ;-)

[Répondre à ce message]

Morrissey : "Live in Dallas"

31 janvier 2011, par Mangouste [retour au début des forums]

Delvaux, vous êtes amoureux de lui, reconnaissez-le !

[Répondre à ce message]