Pop-Rock.com


Bruxelles, Ancienne Belgique, 5 février 2006
Bauhaus
Going to Hell again

jeudi 9 février 2006, par Jérôme Delvaux

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Modern Cubism
Simple Minds
Roger Waters
Morrissey
Front 242
The Sisters of Mercy
Perry Blake


Bauhaus en concert. Quel sens cela a-t-il, vingt-trois ans après la dissolution du groupe et alors qu’il revient sans aucun nouveau matériel ? N’allait-il s’agir « que » d’une tournée best-of semblable à celle de 1998, n’ayant d’autre prétexte que de faire rentrer de l’argent dans les caisses et, éventuellement, de justifier la sortie d’un DVD et d’un énième album live ? Que nenni. Bauhaus en concert, du moins pour ce qu’on a pu voir à l’A.B. ce 5 février, c’est une expérience d’une beauté et d’une intensité absolument indescriptibles. Une magie qui opère dès les premiers instants et qui vous envoute au plus profond de votre être. C’est plus fort que le sexe, ai-je envie de dire. Malheur aux absents !

En seulement quatre albums, sortis entre 1980 et 1983, Bauhaus a gagné un statut de groupe culte et a servi de modèle à toute une génération de musiciens. Mieux encore, en mariant ses influences du glam-rock de Bowie et T-Rex à la folie du Velvet Underground, à la violence des Stooges et à des références littéraires et cinématographiques morbides, le groupe a enfanté sans le vouloir la mouvance gothic-rock. On ne s’étonne donc pas de voir un public presque exclusivement habillé en noir et qui compte quelques très beaux spécimens de corbeaux. C’est pareil lors de chaque déplacement des quatre fringants Anglais, eux-mêmes peu amateurs de bermudas et de chemises hawaïennes.

Sans première partie, Peter Murphy, Daniel Ash, David J. et Kevin Haskins se font attendre. Dans la grande salle de l’Ancienne Belgique, la tension est palpable et ne cesse de monter au fur et à mesure que les minutes s’égrainent. Des sifflets retentissent. Des cris se font entendre. Finalement, les lumières s’éteignent et Daniel Ash pénètre sur la scène, seul, éclairé par un puissant projecteur. Le guitariste apparaît toujours aussi glamour, avec ses lunettes solaires style La Mouche et son imposant gilet en fourrure. Il joue les premières notes de Burning from the inside et la majeure partie de la foule entre aussitôt dans une transe dont elle ne sortira que vingt-et-un morceaux plus tard. David J., à la basse, et son frère, le batteur Kevin Haskins, font ensuite leur entrée, bientôt rejoints par Peter Murphy, debout sur un baffle. Le quatuor enchaîne alors les titres sans aucun temps mort. Ca pogotte d’ailleurs joliment sur In the flat field et God in an alcove, deux des morceaux parmi les plus efficaces du set.

Murphy se montre très sûr de lui et est vocalement dans une forme éblouissante. Son envoûtante voix grave atteint des sommets vertigineux qui ont de quoi faire frissonner, ou glacer le sang. Héritage du glam oblige, il ajoute une dimension théâtrale à sa prestation. Il escalade les baffles pour y prendre des poses inquiétantes. Il s’aide d’une lampe torche pour éclairer son propre visage ou celui de spectateurs des premiers rangs. Il manipule des bouquets de roses rouges dont il jettera méticuleusement chaque pétale dans le public. En bref, il assure le spectacle, ce qui compense quelque peu la faiblesse du light-show, nettement moins spectaculaire qu’à Deinze en 1998 (plus d’écran géants, d’ampoules suspendues au plafond et de bougies pour cette fois). Et il fait bien car hormis Daniel Ash, dont le jeu de guitare presque bestial constitue à lui seul un authentique spectacle, les autres musiciens sont plus réservés. David J., peu expressif, se contente de jouer ses parties de basse avec maestria. C’est pareil pour Kevin Haskins, le batteur, discret mais ô combien efficace.

Le premier gros pic d’intensité du concert est atteint avec l’enchaînement des tubes She’s in parties et The passion of lovers, repris en chœur par toute l’assemblée. La tension retombe ensuite quelque peu avec le toujours poignant Hollow Hills, puis Bauhaus joue sa première reprise de la soirée : Rosegarden funeral of sores de l’ex-Velvet John Cale. Des reprises, il en sera encore question pendant le premier rappel. Après son classique immortel All we ever wanted was everything, le groupe interprète Severance, une reprise des Australiens de Dead Can Dance jouée live et enregistrée en 1998, lors de la courte réunion du Resurection Tour. Ensuite, ce sera, à la surprise générale, au tour de Joy Division d’avoir les honneurs d’une cover, avec Transmission. A ce moment, les fans semblent tout bonnement transportés sur autre planète. C’est la folie dans la fosse ! Je crois qu’on a dû entendre les deux mille spectateurs de l’A.B. chanter le refrain Dance, dance, dance to the radio ! jusqu’à l’autre bout de Bruxelles. Afin que l’hommage soit le plus complet possible, Peter Murphy n’hésite pas à réaliser les fameux mouvements mi-danse mi-crise d’épilepsie du regretté Ian Curtis. Même si David J. n’égale pas Peter Hook à la basse, on peut dire que Daniel Ash supplante littéralement Bernard Sumner à la six-cordes. Et le morceau y gagne, dès lors, incontestablement en intensité et surtout en violence, car le jeu de Ash est bien plus strident et déchirant que sur la version originale du groupe mancunien.

Viendront ensuite les très rock’n’roll Telegram Sam de T-Rex et Ziggy Stardust de David Bowie. A ce propos, Bauhaus avait réussi en 1983 la prouesse de classer Ziggy dans le Top 10 britannique, ce que Bowie n’avait pas accompli à son époque. Enfin, c’est l’interminable Bela Lugosi’s dead qui nous sera livré comme ultime rappel. Murphy se présente alors à nous drapé dans une imposante cape chauve-souris, clin d’œil à l’acteur des premier Dracula. L’ombre de Bowie plane encore sur ce morceau lancinant, qui fut, rappelons-le, utilisé dans le film The Hungers, où Bowie jouait un... vampire. Tiens, et si Bauhaus pouvait se résumer à ça : Ziggy Stardust et les Spiders From Mars faits vampires et qui sortent épisodiquement de leurs cercueils, la nuit tombée, pour venir rappeler aux vivants qu’ils resteront toujours le plus grand groupe de rock’n’roll au monde ?



Répondre à cet article

Jérôme Delvaux





Il y a 19 contribution(s) au forum.

Bauhaus
(1/12) 17 octobre 2013, par ugg boots
Bauhaus
(2/12) 8 septembre 2013, par ugg pas cher
Bauhaus
(3/12) 30 août 2013, par ugg pas cher
Bauhaus
(4/12) 21 août 2013, par nike free
Bauhaus
(5/12) 1er mai 2006, par karine mintoff
Bauhaus
(6/12) 16 février 2006
Bauhaus
(7/12) 11 février 2006, par Maddog7
Bauhaus
(8/12) 11 février 2006, par crivl
Bauhaus
(9/12) 10 février 2006, par el b
Bauhaus
(10/12) 10 février 2006
Bauhaus
(11/12) 9 février 2006, par tu es vu
Bauhaus
(12/12) 9 février 2006, par Jéj




Bauhaus

17 octobre 2013, par ugg boots [retour au début des forums]

I have observed, Mother addition to body fat than uggs for sale too plump, pretty pretty good, and she also said students also graceful before me. The father came to see me, I see him very tall and strong build, though already a middle-aged man, still plump face, his voice, but not the aging of the state, maintenance uggs is excellent. This view, they should not give birth to me such a bad breed ah, I see now this pair countenanceCome and rescue. If you reduce weight, stature and then a long higher, and then spend my beautiful book, it http://bootsuggsoutletforwomen.com/... should also like a personal kind !

[Répondre à ce message]

Bauhaus

8 septembre 2013, par ugg pas cher [retour au début des forums]

Tout le corps se mit à trembler mère, elle dr dre a attrapé une table en bois bâtons de plumes, l’écrasa à Yang-Unis, a déclaré : "Je nike air max 90 vous invite à un non-sens, non-sens, alors ugg vous dit, vous n’êtes pas sentir comme c’est amusant air max tn pas cher comme mère et de confrontation ? ? je vous l’ai dit, ma grand-mère est morte, a disparu, mais vous parlez montblanc tout seul , je air max 2010 ne parle pas de vous, vous ne pouvez pas dire grand-mère, avez-vous m’écoutez ah, je t’ai tué, vous tuer. "

[Répondre à ce message]

Bauhaus

30 août 2013, par ugg pas cher [retour au début des forums]

croyez-vous ugg pas faim, je suis bottes ugg ltd 2 junior allé manger le repas pour vous ? ». Yang Zhou a dit : "Ne vous embêtez ugg pas cher pas, nous avons ugg pas cher 2 pas cher construit des biscuits." « Ces choses mangent aucun effort sur le sanctuaire de la bottes ugg classic bw pas cher bottes ugg montagne, je suis allé à la cuisine quelques plats frits goûter."

[Répondre à ce message]

Bauhaus

21 août 2013, par nike free [retour au début des forums]

bli nike free run xxl etterfulgt av Wu Shen vinner ut med dem som gjør urett, prefekt Wu naturlig gjenkjenne denne nike free run dame norge personen. Nike Free Jeg så Wu prefekt i å se at vinner et øyeblikk, blir hans ansikt bleik, vinner som ham i morges nike air max excellerate på et øyeblikkTao er ikke konsentrisk med sine barn av folket, og derfor visste at seieren var innstilt nike air max 90 current på jakt sky da kongen satte ham til å avhende, men ...... Nike Free 3.0 Tenk deg en av de jævla, Air max er plutselig levende og godt foran deg, og hvordan ville du vitne, nå prefekt Wu der denne nike air max 90 leopard print merkelige følelsen. "Wu voksne, det gjorde jeg ikke forvente at vinner er fortsatt i live, ikke sant ?" Som nike free 5.0 test vinner prefekt så Wu sa, lyden er ikke høy ikke lav, men la alle billige nike free fit høre det. Nike Free 5.0 Selvfølgelig er en slik setning for å la alle gjetning som vinner opprinnelsen, men sett seier for folket vet hvem air max 2013 er sønn av broren til en princeling Dagon tilstand, og anses også intime Miss kondisjonerte, har blitt fulgt Wu nike free run salg kondisjonerte tilbake, virker det som Miss kondisjonerte håndlanger.

[Répondre à ce message]

Bauhaus

1er mai 2006, par karine mintoff [retour au début des forums]

bonjour, je souhaite vendre des vinyls et posters de Bauhaus et de THe Cure des années 80/90, connaissez-vous un site pur cela, merci.

[Répondre à ce message]

Bauhaus

16 février 2006 [retour au début des forums]

fallait y etre te j’y etais,au bataclan. c’est vrai que la coupure de jus (car il s’agit d’une panne electrique et non du fait du sondier...chaque sono ayant son propre disjoncteur on entendait que les retour...)
mais ils ont pris ça avec humour et on rattrappé le coup rapidement.
ça a calmé tout le monde !

LE BAND !

[Répondre à ce message]

Bauhaus

11 février 2006, par Maddog7 [retour au début des forums]

Je n’ai pas assisté au concert de BAUHAUS à Bruxelles (sold out) mais je me suis rabattu sur celui de Cologne. Tout à fait d’accord avec cette critique du concert à l’AB. Sauf que pour le set allemand, pas de reprise de Bowie et de Joy DIvision, un concert un peu court, 1h30 mais une très grande intensité. Le public était très sage, pas de pogo mais une grande messe silencieuse et scotché de la part des goths teutons. Le groupe était aussi un peu moins expressif que votre critique du concert de l’AB. N’empêche, fallait y être, BAUHAUS est un groupe culte...

[Répondre à ce message]

Bauhaus

11 février 2006, par crivl [retour au début des forums]

Magnifique concert, avec des artistes talentueux... Vivement le dvd.

[Répondre à ce message]

Bauhaus

10 février 2006, par el b [retour au début des forums]

Tiens , j’ai l’impression du meme concert qu’ au bataclan le lundi soir sauf qu’il n’y avait pas de facade son pour le 1er morceau .Presque le pugilat pour le sondier de façade alors qu’il n’y etait à mon avis pour rien contrairement à ce qui est raconté sur les differents forums en france.Grosse claque ce concert de bauhaus .En attendant celui de sisters of mercy à paris .

[Répondre à ce message]

    Bauhaus

    19 février 2006, par line [retour au début des forums]


    Pour réagir au problème technique de Bauhaus à Paris. Moi, qui suis ingénieur du son, je prévois tjs un micro HF au cas où qqchose comme cela se produit... Avec un pro cela ne ce serait pas produit !
    C’est l’entrée d’un groupe sur scène et on sait que si celle-ci est râtée c’est catastrophique pour eux... je pense à Nick Cave qui a eu une coupure de courant par deux fois à son entrée à la Mutualité-Paris en nov 2004, une horreur... Ils ont mis du tps avant de rentrer vraiment dans les morceaux.

    Dans un concert toute éventualité doit être anticipée.

    [Répondre à ce message]

      Bauhaus

      20 février 2006, par Menschmaschine [retour au début des forums]


      CHère ingé çonne....

      A quoi peut te servir un magnifique HF en spare (ce que bauhaus a, bien évidemment déjà) quand le tableau de distri des amplis facade saute ???

      J’adorerais voir ce magnifique tour de passe-passe, un simple micro HF relevant les fusibles d’un tableau, wouaaah la classe ! Moi qui travaille comme misérable technicien lumière (je bossais à l’ab pour bauhaus), je n’ai, jamais de ma vie, pensé utiliser un micro HF lors de problèmes de jus avec mes tableaux lights...Béotien que je suis !!!

      Allez, sérieusement, je vois ce que tu as voulu dire, mais vu que là la panne était tout simplement une coupure des amplis facade, notre pauvre (et fort sympathique) ingé son n’aurait pu rien faire...

      Concernant les lights, certes pas de chichis, mais je pense que ca gagnait en côté "industriel minimaliste"...un seul regret, si le line-up est d’origine, les crew l’étaient aussi, et visiblement, un ingé light, ca vieillit mal et ca perd le sens du rythme avec l’âge.....Bref beau light-show, qui aurait gagné à être...en rythme avec la musique !

      @+

      [Répondre à ce message]

        Bauhaus

        11 mars 2006 [retour au début des forums]


        Bah oui, le vrai truc de pro, c’est d’aller voir l’armoire avant de se brancher, qu’on fasse des lights ou du son, c’est l’essence du début de tout. Sinon ca saute.
        Pour nick Cave à la mutualité (je bossais dessus...) c’était pas joyeux...

        [Répondre à ce message]

Bauhaus

10 février 2006 [retour au début des forums]

Ce fut un concert vraiment excellent, ne manquait que Double Dare pour le rendre mythique !

En ce qui concerne le light show, disons que Bauhaus revient à ses vraies valeurs. le minimalisme ! Les couleurs, c pour les sapins de noël !

[Répondre à ce message]

Bauhaus

9 février 2006, par tu es vu [retour au début des forums]

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Verone + SvenSson
I Am X
Maxïmo Park
Jean-Louis Murat
The Dresden Dolls + Teen Machine
Queen Adreena
Einstürzende Neubauten
Sharko + Skweeze Me Pleeze Me
The Arcade Fire
The Cure

[Répondre à ce message]

Bauhaus

9 février 2006, par Jéj [retour au début des forums]

Bauhaus reprenant du Joy Division ??!! Mon dieu !! Un rêve devenu réalité :) Evidemment , j’y étais pas !!Argh :( En tout cas, je guetterais le DVD !!

[Répondre à ce message]