Pop-Rock.com






Silver Riot à la première soirée Alternative Fragments, à Namur
mercredi 16 avril 2008

Le vendredi 2 mai se déroulera la première soirée Alternative Fragments, nouveau concept mélangeant concerts et DJ sets, totalement dédié aux musiques alternatives aux colorations sombres.

En invité spécial pour ouvrir les hostilités, Alternative Fragments proposera un concert du groupe electro-punk Silver Riot (voir leur MySpace) et son coktail molotov composé de riffs acérés et d’electro incisive. Il s’agit du side-project de Pascal, le guitariste du groupe Yel, également membre du déjanté combo bruxellois Velvet Underwear.

En after-party, DJ Punkhomer et DJ Moonseeker aligneront classiques et nouveautés dans de très nombreux genres musicaux : cold-wave, dark-wave, new wave, post-punk, gothic-rock, electro-punk, EBM, synth-pop, electroclash,... Il y en aura pour tous les goûts.

Alternative Fragments vous accueillera le vendredi 2 mai à la salle du Belvédère (citadelle de Namur) à partir de 21h30 pour la modique somme de 8 euros.

M.L.


VOIR EN LIGNE : www.myspace.com/alternativefragments

Répondre à cette brève


LES AUTRES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE :

dimanche 3 avril
Le bilan trimestriel du taulier
mercredi 3 novembre
La F.A.Q. de Pop-Rock en vidéo : "Les insultes postées par les lecteurs atteignent-elles les chroniqueurs ?"
mercredi 27 octobre
La F.A.Q. en vidéo : "Les départs d’anciens rédacteurs ont-ils affecté Pop-Rock ?"
mercredi 20 octobre
La F.A.Q. en vidéo : "Pop-Rock a-t-il souffert d’amalgames avec le blog de Delvaux ?"
mercredi 13 octobre
La F.A.Q. de Pop-Rock en vidéo : "Pourquoi avoir nommé rédacteur en chef le plus grand détracteur du site ?"
mercredi 6 octobre
La F.A.Q. de Pop-Rock en vidéo : "Comment les chroniqueurs sont-il payés ?"
mercredi 29 septembre
La F.A.Q. en vidéo : "Pop-Rock est-il un site d’extrême droite ?"
mercredi 22 septembre
La F.A.Q. de Pop-Rock en vidéo : Suite.
mercredi 15 septembre
La F.A.Q. de Pop-Rock en vidéo : Introduction
mercredi 18 août
Incitations au meurtre de policiers : les rappeurs n’ont pas dit leur dernier mot