Pop-Rock.com






Dieu descend de sa branche : Devo.
mardi 27 juillet 2010

Devo, les fondateurs de la de-evolution, font partie de ces groupes qui divisent : la majorité des gens déteste, et une minorité crie au génie, sans que l’on sache trop si cette dernière est victime de la hype ou tout simplement stupide.

- Devo : Something for everybody

Peu enclin à la haine, je me place modérément dans le premier groupe ; sans aller jusqu’à les détester, je ne les aime pas, sans plus. Dès lors, quand est arrivé ce nouvel album au nom prometteur, je n’ai pas rechigné à renouveler l’expérience : étais-je ou pas fait pour Devo ? Définitivement, non, mais je ne serais pas objectif si je passais sous silence le fait que la promesse est tenue. Car, effectivement, cet album est de loin leur production la plus grand public à ce jour, en grande partie épaulée par l’excellent et encore trop peu estimé Greg Kurstin (la tête pensante de The Bird And The Bee, voir The Bird And The Bee). Ce n’est pas inoubliable, et il est souhaitable que la majorité des gens limitent leur consommation de Devo à ce disque, mais le fait est que le groupe, au bout de tout ce temps, a enfin réussi à produire un disque écoutable, et ce n’est pas tout le monde qui y arrive.

Y.V.



Répondre à cette brève


LES AUTRES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE :

dimanche 17 avril
Dieu descend de sa branche : Cage The Elephant.
lundi 11 avril
Dieu descend de sa branche : Beady truc.
lundi 21 mars
Dieu descend de sa branche : ‘Le rock gothique’.
lundi 28 février
Dieu descend de sa branche : ‘Rock Critics’.
vendredi 25 février
Dieu descend de sa branche : Pink Martini.
lundi 21 février
Dieu descend de sa branche : Mylène Farmer.
lundi 7 février
Dieu descend de sa branche : ‘En studio avec les Beatles’
mardi 14 décembre
Dieu descend de sa branche : Duffy.
dimanche 5 décembre
Dieu descend de sa branche : Belle and Sebastian.
samedi 4 décembre
Dieu descend de sa branche : Mononc’ Serge.





Dieu descend de sa branche : Devo.
29 juillet 2010
Dieu descend de sa branche : Devo.
27 juillet 2010, par Rico
Dieu descend de sa branche : Devo.
27 juillet 2010, par Walter B.
Dieu descend de sa branche : Devo.
27 juillet 2010
Dieu descend de sa branche : Devo.
27 juillet 2010




Dieu descend de sa branche : Devo.

29 juillet 2010 [retour au début des forums]

si tu trouves que c’est leur meilleur disque, alors t’as vraiment des goûts de chiottes Yu !!! parce que franchement, ce disque est inintéressant ! ça vaut pas leurs 3 premiers albums, les grands classiques que sont "Q : Are We Not Men ? A : We Are Devo !", "Duty Now For The Future" ou "Freedom Of Choice". là, c’est du déjà entendu 1000 fois. un retour discographique pour du réchauffé quoi.

[Répondre à ce message]

Dieu descend de sa branche : Devo.

27 juillet 2010, par Rico [retour au début des forums]

Ourmmf. Merci à deezer et Pop-Rock. Un pote m’en avait parlé et je me risque parfois à quelques achats randomisés. Cauchemardesque. Du Partenaire Particulier anglophone enregistré sur un fostex des années 80.

[Répondre à ce message]

Dieu descend de sa branche : Devo.

27 juillet 2010, par Walter B. [retour au début des forums]

And he wore a hat

And he had a job

And he brought home the bacon

So that no one knew...

Je pense que... leur musique (et leurs textes) sont trop complexes pour que vous en compreniez toute la subtilité. Mais je salue l’effort d’objectivité.

[Répondre à ce message]

Dieu descend de sa branche : Devo.

27 juillet 2010 [retour au début des forums]

Devo, les fondateurs de la de-evolution, font partie de ces groupes qui divisent : la majorité des gens déteste, et une minorité crie au génie

Ne pas oublier non plus une autre catégorie : ceux qui ne connaissent pas (environ 92% de la population mondiale).

[Répondre à ce message]

Dieu descend de sa branche : Devo.

27 juillet 2010 [retour au début des forums]

La de-evolution et surtout la no wave new-yorkaise. Avec un premier album produit par Brian Eno.

[Répondre à ce message]