Pop-Rock.com






Dieu descend de sa branche : Keith Richards.
vendredi 3 décembre 2010

Une vie ne suffirait pas à aimer toutes les femmes que j’ai envie d’aimer. Pourtant, à bien y réfléchir, je n’aime que brièvement, le plus souvent le temps d’une éjaculation. Enfin, je suis comme le facteur, j’éjacule toujours trois fois. Vous me direz qu’en fait le facteur sonne, mais êtes-vous sûr qu’il se contente réellement de sonner ? Moi non plus, puisqu’après tout, je ne suis sûr que d’une seule chose : lorsque l’on retient son éjaculation, il faut toujours lâcher la rampe la troisième fois. Une pierre trois coups, et puis je me lasse parce que cette fille-là aura été un genre de femme, et que je veux essayer tous les genres de femmes. De même qu’en musique, ce qui me conduit souvent à de sacrées déconvenues. Du coup, aujourd’hui, je n’ai pas écouté de musique, j’ai lu un livre qui n’était pas un volume d’Harry Potter.

- Keith Richards : Life.

Même en poussant ma haine des Rolling Stones à son paroxysme (l’indifférence), je reconnais avec joie que Keith Richards a travaillé à ma place en dictant le manuel définitif du rocker. Cela me laisse le temps d’un Mario Kart ou deux.



Répondre à cette brève


LES AUTRES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE :

dimanche 17 avril
Dieu descend de sa branche : Cage The Elephant.
lundi 11 avril
Dieu descend de sa branche : Beady truc.
lundi 21 mars
Dieu descend de sa branche : ‘Le rock gothique’.
lundi 28 février
Dieu descend de sa branche : ‘Rock Critics’.
vendredi 25 février
Dieu descend de sa branche : Pink Martini.
lundi 21 février
Dieu descend de sa branche : Mylène Farmer.
lundi 7 février
Dieu descend de sa branche : ‘En studio avec les Beatles’
mardi 14 décembre
Dieu descend de sa branche : Duffy.
dimanche 5 décembre
Dieu descend de sa branche : Belle and Sebastian.
samedi 4 décembre
Dieu descend de sa branche : Mononc’ Serge.





Dieu descend de sa branche : Keith Richards.
3 décembre 2010, par Jérôme Delvaux
Dieu descend de sa branche : Keith Richards.
3 décembre 2010
Dieu descend de sa branche : Keith Richards.
3 décembre 2010, par htieK
Dieu descend de sa branche : Keith Richards.
3 décembre 2010, par Moi




Dieu descend de sa branche : Keith Richards.

3 décembre 2010, par Jérôme Delvaux [retour au début des forums]

Dieu descend de sa branche, cela correspond parfaitement bien à ce vieux singe de Keith, dont on sait qu’il est déjà tombé du haut d’un cocotier durant ses loisirs... ;)

[Répondre à ce message]

Dieu descend de sa branche : Keith Richards.

3 décembre 2010 [retour au début des forums]

J’avoue que le compte-rendu (?) de Yû me donne envie de lire ce livre ;)

[Répondre à ce message]

Dieu descend de sa branche : Keith Richards.

3 décembre 2010, par htieK [retour au début des forums]

Une tuerie ce bouquin. Du genre ou tu te mets à lire moins vite vers la fin pour pas le terminer trop vite...

[Répondre à ce message]

Dieu descend de sa branche : Keith Richards.

3 décembre 2010, par Moi [retour au début des forums]

Salut Yû,

Comme tu parles d’éjaculation, je te conseille de manger du gingembre cru (mais faut oser), tu m’en diras des nouvelles la prochaine fois.

Sinon je n’aime pas trop les Rolling Stones, ils ne sont pas de mon époque.
Mais je respecte ceux qui travaillent longtemps, et qui gardent le feu sacré (donc U2, même si Bono n’a plus la voix des débuts).

Qu’en-t-il du contenu ?

[Répondre à ce message]

    Dieu descend de sa branche : Keith Richards.

    3 décembre 2010, par Gros Papa Bing [retour au début des forums]


    Pas super fan des Stones non plus ( ça n’engage que moi mais c’est un groupe fini qui n’a plus rien sorti de bon depuis Tattoo You ce qui nous renvoie 30 ans en arrière et ne faisant juste que des concerts quand il faut bien renflouer le compte en banque de quelques zéros )

    Mais ce livre est sympa à lire notamment certains passages comme celui ou John Lennon qui finit la tête dans les chiottes incapable de suivre Richards dans ses jeux de came et sa relation avec Jagger

    [Répondre à ce message]