Pop-Rock.com



Trophy Scars : "Darkness, Oh Hell"
Sombre et déjanté

dimanche 5 décembre 2010, par Yû Voskoboinikov

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Antony & The Johnsons : "Swanlights"
Sade : "Soldier of love"
Brandon Flowers : "Flamingo"
Vismets : "Gürü Voodoo"
Killing Joke : "Absolute dissent"
Röyksopp : "Senior"
Ratatat : "LP4"
O. Children : "O. Children"
LCD Soundsystem : " This is happening"
Vampire Weekend : "Contra"


Autant je n’aime pas Twitter, qui ne fait que glorifier les gens qui n’ont rien à dire, autant je me rappelle avec délectation de cette saillie géniale de Kurt Sutter : « in response to one reviewer unimpressed by the finale cause “we would never kill a baby”. clearly, he’s never spent anytime inside my head » (La ponctuation défectueuse est d’origine).

Il en va de même me concernant : vous lisez mes articles mais n’avez jamais vraiment passé de temps dans ma tête, et j’adore cela, car les pistes en sont d’autant brouillées, ce qui vous impose soit de laisser tomber, soit de réellement écouter les albums dont je parle afin d’essayer de comprendre pourquoi je vais asséner que Trophy Scars est du Killing Joke en mieux, tout en étant aussi du Marilyn Manson, également en mieux, et du Trophy Scars, pas forcément en mieux mais différent.

Car autant tout et n’importe quoi est expérimental — surtout le n’importe quoi, d’ailleurs — autant Trophy Scars peut s’enorguillir d’une démarche réellement créative et réfléchie, qui a maintes fois ouvert des voies où les autres se sont engouffrés tandis que le groupe explorait déjà une nouvelle direction. C’est la marque des grands comme, au hasard, David Bowie, que d’arriver à non seulement ouvrir de nouveaux chemins mais d’en plus se permettre d’en faire le tour tellement rapidement que lorsque la vautours se jettent sur l’opportunité, cette dernière est déjà intégralement dévorée.

Dès lors, vous comprendrez ma grande difficulté à décrire la musique de Trophy Scars que l’on pourrait très laborieusement et aproximativement inscrire dans une fresque chronologique alors qu’il s’agit tout simplement d’un organisme en perpétuelle mutation, qui se constitute de rock dans son acceptation la plus large, c’est à dire depuis le blues jusqu’à l’électronique, et qui évolue au gré des humeurs et de l’inspiration. Tout au plus pourrait-on se référer à la source, qui décrit ce nouvel E.P. comme étant « sombre et déjanté ».

À ceci près que cela vaut pour l’ensemble de leur discographie, et qu’en bon salopard vous voulant du bien que je suis (si, si), je ne peux que vous conseiller de vous lancer dans l’écoute de la discographie intégrale du groupe, dans l’ordre chronologique. Vous aimerez, ou vous n’aimerez pas, mais au moins, vous aurez appris ce qu’est une véritable démarche artistique.



Répondre à cet article

Yû Voskoboinikov





Il y a 5 contribution(s) au forum.

Trophy Scars : "Darkness, Oh Hell"
(1/3) 16 juillet 2013
Trophy Scars : "Darkness, Oh Hell"
(2/3) 24 septembre 2012, par Hyacinth Lea Monrou
Trophy Scars : "Darkness, Oh Hell"
(3/3) 5 décembre 2010




Trophy Scars : "Darkness, Oh Hell"

16 juillet 2013 [retour au début des forums]

Superbe article, cela donne vraiment envie de découvrir leur discographie complète !
Malheureusement, je ne peux pas l’acheter pour le moment, il faut que je me débarrasse de quelques dettes pour pouvoir investir dans ces disques !
Chapeau, en tout cas, c’est vraiment très bien écrit ;-)
Pierre du site http://www.rachat-credits-consommation.net/

[Répondre à ce message]

Trophy Scars : "Darkness, Oh Hell"

24 septembre 2012, par Hyacinth Lea Monrou [retour au début des forums]

...this band is amazing. They drove to Antigo, WI, a town with NO music scene and a pop of under 9k to play in a dilapidated warehouse rented out by month for storage space. Amazing group of guys, and incredible subject matter, musicianship and song craft. Not to mention the work of Chris B. Why don’t more ppl know about them ? Because they are this real :)

PMP Los Angeles California

[Répondre à ce message]

Trophy Scars : "Darkness, Oh Hell"

5 décembre 2010 [retour au début des forums]

http://www.youtube.com/watch?v=NI4m...

HAHAHAHA, t’as déjà entendu Faith No More, Nino Pino ?

[Répondre à ce message]