Pop-Rock.com



The Ark : "In full regalia"
Au service de sa majesté

mardi 18 mai 2010, par Yû Voskoboinikov

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Radiohead : "The King of limbs"
Jenifer : "Appelle-moi Jen"
Rasputina : "Sister Kinderhook"
Massive Attack : "Heligoland"
Cypress Hill : "Rise up"
Psy’Aviah : "Eclectric"
Slash : "Slash"
Fabienne Delsol : "On my mind"
Serj Tankian : "Imperfect harmonies"
Arid : "Under the cold street lights"


J’ai mis les doigts dans une prise électrique, je me suis soûlé jusqu’au coma éthylique, j’ai joué à la roulette russe, j’ai couché sans protection avec Zahia Dehar après que Ribéry lui soit passé dessus, j’ai même écouté l’intégralité de la discographie des Rolling Stones ; ce nonobstant, je suis à chaque fois sorti indemne de tout cela. Et si tout n’était qu’un puzzle, où toutes les pièces ne seraient pas immédiatement distribuées ? Et si tous nos choix ne tendaient que vers un but à la fois commun et individuel, qui serait de trouver sa place au sein du cosmos ? Choisir les pièces, les mettre en place, et jouir.

Certains disent que les plus grands artistes sont condamnés à toujours écrire la même chanson, et c’est sans doute quelque chose qui peut être dit de Nicolas Sirkis. En fait, c’était dit de Nicolas Sirkis. Et si Indochine est son groupe, il en va de même pour The Ark comme étant le groupe d’Ola Salo. Mais l’analogie s’arrête ici, car la ligue est très loin d’être la même ; au-dessus de la décadence imbue d’elle-même des pays de l’Europe de l’Ouest, l’Europe du Nord [1] vit dans une avant-garde raffinée dont The Ark est l’un des fleurons. Cela implique, par exemple, que n’importe quelle chanson faible du groupe reste meilleure que la majorité de ce que l’on trouve ailleurs, mais cela suppose également d’abandonner des considérations telles que le concept d’album. Car plus qu’une série de disques, la discographie de The Ark est avant tout une oeuvre dont les différentes pièces du puzzle sont livrées au public dans un ordre qui échappe à la chronologie et à la logique, chaque morceau étant une composante du sublime dont la force véritable ne sera accessible que lorsque toutes les pièces seront enfin réunies et inscrites au point de ne plus laisser transparaître les interstices. Ce jour-là, les apôtres seront récompensés tandis que le reste de l’humanité restera dans sa fange à crucifier les siens.


[1] Dans son sens restreint.



Répondre à cet article

Yû Voskoboinikov





Il y a 5 contribution(s) au forum.

The Ark : "In full regalia"
(1/4) 8 mai 2013, par Karine
The Ark : "In full regalia"
(2/4) 7 mai 2013, par Alice Rafela
The Ark : "In full regalia"
(3/4) 8 octobre 2012, par vicky12
The Ark : "In full regalia"
(4/4) 23 septembre 2012, par kashif




The Ark : "In full regalia"

8 mai 2013, par Karine [retour au début des forums]

I just see your blog and wanted to say that I really enjoyed reading your articles. I hope you post again soon
Jogos Da Barbie Gratis

[Répondre à ce message]

The Ark : "In full regalia"

7 mai 2013, par Alice Rafela [retour au début des forums]

Bon article ! J’ai visité de nombreux sites, seule l’expression claire en plus de l’expérience de l’auteur. Jogos Do Mario

[Répondre à ce message]

The Ark : "In full regalia"

8 octobre 2012, par vicky12 [retour au début des forums]

that any small group song is still better than the majority of that found elsewhere, but it also means abandoning considerations such as the concept album. jogos de moto | jogos de sinuca

[Répondre à ce message]

The Ark : "In full regalia"

23 septembre 2012, par kashif [retour au début des forums]

Cela implique, par exemple, que n’importe quelle chanson faible du groupe reste meilleure que la majorité de ce que l’on trouve ailleurs, mais cela suppose également d’abandonner des considérations telles que le concept d’album. dress up games | games for girls | bike games

[Répondre à ce message]