Pop-Rock.com



Peter, Bjorn & John : "Gimme some"
(Priceless) lovin’

mercredi 6 avril 2011, par Yû Voskoboinikov

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Ariel Pink’s Haunted Graffiti : "Before today"
Ringo Starr : "Y Not"
Interpol : "Interpol"
Cathedral : "The guessing game"
David Byrne & Fatboy Slim : "Here lies love"
Lady Gaga : "Born this way"
Killing Joke : "Absolute dissent"
Scorpions : "Sting in the tail"
Psy’Aviah : "Eclectric"
Gaëtan Roussel : "Ginger"


La règle veut que le premier album d’un groupe soit toujours le meilleur : ils avaient la gnaque ainsi que des choses à exprimer, de préférence en cassant — au moins — la baraque. Ensuite, ce n’est pas tant que le sentiment d’urgence s’est tari qu’il a muté ; il est urgent de réaliser les albums pour honorer le contrat hâtivement signé, qui nous fait dire que, mine de rien, c’était quand même pas mal du tout la Factory. Car comme l’aurait dit Tony Wilson : vous devriez lire plus. Surtout les contrats.

Une autre règle veut également que l’on parle d’exception qui confirme la règle, ce qui est une connerie : l’exception brise la règle, tel le quartz la dent, ou Peter, Bjorn & John avec leur nouvel album, Gimme some. Mais comment font-ils ?

Pour l’expliquer, je change de théorie à chaque livraison, et la dernière en date fait référence à Claude Lefort et à sa définition de la démocratie : un lieu vide en perpétuelle recherche de lui-même, ce qui l’amène à constamment se renouveler et s’adapter. Et c’est exactement comme cela qu’il est possible de qualifier chaque album du trio, tant ces derniers semblent incapables de se situer là où nous les attendons.

Du haut de votre petitesse, vous me rétorquerez immanquablement que cela peut s’appliquer à une bonne majorité des groupes existant ou ayant existé, ce que je réfute allègrement en rappelant à coups de marteau sur vos têtes de fouisseurs qu’ils ne font qu’empiler du ramas. L’originalité n’a de sens que si elle est de qualité, et elle ne peut-être de qualité sans cette tension qui rend probable le concept même de groupe. Sinon, c’est du Charal : de la viande dégueulasse vendue plus cher que ce qu’elle vaut, car bien emballée.

Pis : « Dans une société où les fondements de l’ordre politique et de l’ordre social se dérobent, où l’acquis ne porte jamais le sceau de la pleine légitimité, où la différence des statuts reste irrécusable, où le droit s’avère suspendu au discours qui l’énonce, où le pouvoir s’exerce dans la dépendance du conflit, la possibilité d’un dérèglement de la logique démocratique est ouverte » [1]. Encore une fois : de la destruction naît la création, et qui d’autres que Peter, Bjorn & John peuvent systématiquement tout casser pour mieux construire l’étage supérieur ?


[1] Claude Lefort, La question de la démocratie, in Essais sur le politique, Paris, Seul, coll. Essais, 2001, p. 31



Répondre à cet article

Yû Voskoboinikov





Il y a 9 contribution(s) au forum.

Ethics Case Study
(1/7) 24 mai 2016, par John Martin
Peter, Bjorn & John : "Gimme some"
(2/7) 6 novembre 2012, par redrain
Peter, Bjorn & John : "Gimme some"
(3/7) 8 octobre 2012, par vicky123
Peter, Bjorn & John : "Gimme some"
(4/7) 23 septembre 2012, par kashif
Peter, Bjorn & John : "Gimme some"
(5/7) 23 septembre 2012, par juliajin
Peter, Bjorn & John : "Gimme some"
(6/7) 7 avril 2011, par Yourte Ouskiveunikè
Peter, Bjorn & John : "Gimme some"
(7/7) 7 avril 2011




Ethics Case Study

24 mai 2016, par John Martin [retour au début des forums]

Ethics Solution and Analysis, Ethics Solutions, Custom solved according to your need.
Ethics Case Study

[Répondre à ce message]

Peter, Bjorn & John : "Gimme some"

6 novembre 2012, par redrain [retour au début des forums]

Le risqué mélange des titers tress new gesticulate a des titers advantage dynasts, et box prompt qui en fait en 1984 un absolute ovine well-known d’un group qui se churches ere encore musclemen.
cool math games for kids

[Répondre à ce message]

Peter, Bjorn & John : "Gimme some"

8 octobre 2012, par vicky123 [retour au début des forums]

originality is meaningless if it is good, and it can not be without this quality power makes probable the concept of group. Otherwise, it’s Charal : disgusting meat sold more expensive than it is worth, as well packaged.
jogos de vestir | jogos do ben10

[Répondre à ce message]

    Peter, Bjorn & John : "Gimme some"

    29 octobre 2012, par redrain [retour au début des forums]


    Gimme Some, their aboriginal anthology to apply a ambassador in the appearance of Per Sunding (The Wannadies, The Cardigans), brings aback not alone the guitars, but aswell a faculty of fun that was missing from Living Thing. There’s still a lot of affliction – the album’s afterpiece I Know You Don’t Love Me makes that appealing apparent – but on advance like the vibrant, percussive Dig a Little Deeper and the alarming barn pop of Breaker Breaker, they complete revitalised.


    jogos de luta mortal kombat
    todos os jogos de futebol

    [Répondre à ce message]

Peter, Bjorn & John : "Gimme some"

23 septembre 2012, par kashif [retour au début des forums]

Et c’est exactement comme cela qu’il est possible de qualifier chaque album du trio, tant ces derniers semblent incapables de se situer là où nous les attendons. giochi per bambini | jeux de fille | jeux de foot

[Répondre à ce message]

Peter, Bjorn & John : "Gimme some"

23 septembre 2012, par juliajin [retour au début des forums]

thanks for this information realy nice post keep it up, !
play games online

[Répondre à ce message]

Peter, Bjorn & John : "Gimme some"

7 avril 2011, par Yourte Ouskiveunikè [retour au début des forums]

Tony Wilson n’a que partiellement raison : si tu dois effectivemment lire plus, tu dois par la même occasion cesser d’écrire.

Tu accumules contresens, mésemplois, syntaxe inepte par prétention grotesque et plus qu’il m’en est envie de recenser.

Mais, surtout, c’est le fonds qui manque le plus chez toi.

Ridicule bonhommet ! Sorbonnard du placard dans lequel tu ranges tes outiles d’homme de main qui cache mal son imposture.

[Répondre à ce message]

Peter, Bjorn & John : "Gimme some"

7 avril 2011 [retour au début des forums]

C’est trop beau ce que t’ecris, Yu.
(Baltringue)

[Répondre à ce message]