Pop-Rock.com



Cypress Hill : "Rise up"
Nul à en vomir ses huîtres

jeudi 9 décembre 2010, par Vincent Ouslati

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Marina & The Diamonds : "The family jewels"
Nitzer Ebb : "Industrial complex"
Slash : "Slash"
Pixel : "Ainsi fond"
Gaëtan Roussel : "Ginger"
Pacific ! : "Narcissus"
Röyksopp : "Senior"
Dios : "We are Dios"
PJ Harvey : "Let England shake"
Ratatat : "LP4"


Il était une fois Cypress Hill, mon mètre étalon qualitatif pour le hip-hop. Les latins de Californie ne me décevaient jamais ou presque, et ont un jour eu la bonne idée de fournir l’album ultime du genre, Black Sunday. Avec un matos pareil, on pouvait sans problème mesurer combien la concurrence était pitoyable, jauger impartialement n’importe quelle fournée de n’importe quel groupe et plaquer la sentence, c’est bien - pas mal - peut mieux faire - mais ça vaut pas Black Sunday, et ça marchait jusque-là pas trop mal.

Et ce n’est pas Rise up qui fera trembler sur ses fondements mon chouchou avec bandana incorporé, parce que Rise up est nul. Beh oui, nul, médiocre, foireux, chiant, sans intérêt, risible, les mots qui blessent, je souffre grandement dans ma chair de fan. Je pris connaissance de ce nouvel album par les clips d’Armada latina (feat. Marc Anthony, le bellâtre portoricain marié à Jennifer Lopez), une soupe marimbas / hip-hop étonnante, et celui de Rise up où officiait un vieux pote en la personne de Tom Morello (Rage Against The Machine, Audioslave).

Deux titres, deux idées de ce qu’est Cypress Hill en 2010, tapinant dans du funk-metal sans y croire, sans aucune forme de méchanceté visible, et tentant le grand écart (en baggy, c’est pas évident) d’avec la pop la plus populaire en Amérique du Sud (Marc Anthony est un dieu vivant sur tout le continent). Deux mondes normalement différents mais qui, ici, ne s’explosent pas la tronche en se croisant.
Vous vouliez de l’accessible et du patapouf (et puis si vous vouliez pas, fallait pas l’acheter hein, neuneus...), vous n’avez que ça, jamais Cypress Hill n’avait autant baissé son froc. “Rise up” ouais, mais vers les brouzoufs et la reconnaissance hors des sphères visiblement limitées du rap métallique.

Je ressors ma grille Black Sunday, et je constate effaré que cet album n’a rien pour lui, et donc rien pour nous. Il est si mou et petit-cul que seuls les allergiques au rap et au metal y trouveront un peu de plaisir (soit 80% des lecteurs de Pop-Rock.com si je ne me trompe, donc cible marketing atteinte mine de rien). Rien que Carry me away qui nous impose en guest un Mike Shinoda (Linkin Park) qui fait mumuse avec le micro, ça me mal aux orifices soudainement. Il est par ailleurs navrant (ou terrifiant, j’hésite) de constater à quel point les invités prennent contrôle de la composition. Daron Malakian (System Of A Down) s’en tire, il est vrai, honorablement, laisse délirer sa guitare sur Trouble seeker, offrant un des morceaux les plus virulents du lot (pas difficile)... Ce qui démontre en partie la pauvreté créatrice de Cypress Hill aujourd’hui, incapables qu’ils sont de réveiller la bête qui est en nous avec leurs petits lalala tous mous. Car niveaux lyrics, B-Real est parfois franchement à la masse (sur Trouble seeker notamment...). Sen Dog reste, lui, encore bien en voix.

Notre ami Tom Morello reprend du service sur Shut’em down, et fait ce qu’on attend de lui, soit du Morello mode automatique, sauvant ce qui peut l’être du marasme ambiant. On le plaindrait presque le mec, de devoir encore bazarder les mêmes gimmicks de son cru pour donner un brin de violence à une paire de vieux pros du flow archi-plate.

Je crois que cette galette risque de passer dans mes flops de 2010, je le crois pas en fait, j’en suis convaincu. En réécoutant Rise up (encore un nom de baptême hors-sujet...) un peu plus tard, je me reconnais plus déçu que dégoûté, c’est de la bouffe facile qui peut s’ingurgiter le samedi avant de mater une pellicule crétine au cinoche. Du vite avalé, vite évacué, un truc que j’aurais accepté d’un petit groupe de mectons lambda, mais venant de Cypress Hill, ça me file des crampes d’estomac.
A déconseiller comme musique d’ambiance lors du réveillon, si vous tenez à conserver votre moquette immaculée...



Répondre à cet article

Vincent Ouslati





Il y a 2 contribution(s) au forum.

Cypress Hill : "Rise up"
(1/2) 5 novembre 2014, par Jevie
Cypress Hill : "Rise up"
(2/2) 9 décembre 2010, par Domino




Cypress Hill : "Rise up"

5 novembre 2014, par Jevie [retour au début des forums]

They have created different songs under the hip hop category. - Green Water Technologies

[Répondre à ce message]

Cypress Hill : "Rise up"

9 décembre 2010, par Domino [retour au début des forums]

Enfin de toute facon, concernant Tom Morello, je vois pas trop ce qu’il pourrait sauver... "mode automatique", ca lui corresponds bien, on a l’impression qu’il ne sait plus jouer que 4 gimmicks en boucle...

[Répondre à ce message]