Pop-Rock.com



Arcade Fire : "The suburbs"
Comme si la banlieue était un classique twainien.

lundi 23 août 2010, par Yû Voskoboinikov

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Peter Gabriel : "Scratch my back"
Clara Morgane : "Nuits blanches"
Grand Island : "Songs from Östra Knoll 1,22"
The Black Dog : "Music for real airports"
Psy’Aviah : "Eclectric"
Jenifer : "Appelle-moi Jen"
Lady Gaga : "Born this way"
The Amplifetes : "The Amplifetes"
UNKLE : "Where did the night fall"
Goldfrapp : "Head first"


La question n’est pas tant de savoir si les Arcade Fire sont les sauveurs du rock — comme si ce dernier avait besoin d’être sauvé — que de s’interroger doctement afin de répondre pertinemment à la problématique globale : The suburbs est-il un album satisfaisant ? La clé est d’autant peu évidente que le disque est nettement moins immédiat que les productions précédentes, l’épreuve du temps n’apportant rien aux premières écoutes désemparées. Et alors même que la presse non pensante n’a de cesse de glorifier l’objet, la musique qu’il renferme n’arrive pas à éclater dans nos esprits, comme si le pétard Arcade Fire venait de prendre l’eau.

La claque est d’autant plus sévère qu’il semble impossible de se lasser de Neon Bible, leur album dernier. Précisément, Intervention marquait un apogée tel que le seul moyen de continuer le disque était Black wave/Bad vibrations, un effondrement aussi absolu que brutal à partir duquel l’auditeur pouvait progressivement reprendre son souffle jusqu’à ce que l’album l’abandonne dans une situation de dépression hystérique. Première piste du nouvel opus, The suburbs reprend là où Neon Bible s’était arrêté, dans cette même modalité maniaco-dépressive.

Sur cette base, il serait tentant de prendre l’album tel qu’il nous est présenté : un message en provenance de la banlieue, sans jugement apparent. Et pour un peu, nous en reviendrions presque à Joy Division :
- Down the dark streets, the houses looked the same, getting darker now, faces look the same, and I walked round and round.
- Mais c’est l’enfer votre truc !
- Bah non, c’est Salford, c’est chez nous.

Sauf que là où Joy Division, au travers de son âme damnée Ian Curtis, déversait nonchalamment ses viscères sur scène, Arcade Fire semble s’être installé dans quelque chose de bien plus écœurant encore, à savoir une agonie dont les souffrances ne seront pas apaisées par la mort, ou tout autre moyen d’évasion. L’album tourne en rond (round and round), les chansons se ressemblent toutes (all the same), et l’horizon se noircit progressivement (getting darker now). Le monde s’affadit, se liquéfie imperceptiblement sur lui-même, dans une sorte d’immobilisme forcément muet. À ce titre, la pochette du disque est encore trop colorée : elle aurait dû être monochrome, instantané d’un Win Butler sans visage destiné à tomber éternellement à terre.

Certes, la volonté est là d’apporter un souffle épique, voire flamboyant, comme Joy Division l’a si bien fait durant sa courte carrière. Mais tout le paradoxe est là : Arcade Fire voit s’effondrer toutes ses tentatives optimistes, mais c’est Ian Curtis qui s’est suicidé en laissant une caméra Super 8 tourner. Joy Division est l’un des groupes les plus influents, mais Arcade Fire n’enthousiasme plus les foules que par effet de mode ; sans doute le prix à payer pour cet absolutisme ayant conduit The suburbs à ne devenir qu’une simple tentative de suicide au travers d’une musique avilissante. Non sans une certaine ironie, c’est alors que nous en viendrions à nous demander avec affliction si ce ne serait pas plutôt le rock qui aurait besoin de sauver les Arcade Fire, à ceci près que la messe a déjà été dite.



Répondre à cet article

Yû Voskoboinikov





Il y a 156 contribution(s) au forum.

Arcade Fire : "The suburbs"
(1/8) 24 octobre 2012, par cherrin
Arcade Fire : "The suburbs"
(2/8) 9 octobre 2012, par salla
Arcade Fire : "The suburbs"
(3/8) 7 mai 2012, par santa
Arcade Fire : "The suburbs"
(4/8) 5 octobre 2010, par Nicograeb
Arcade Fire : "The suburbs"
(5/8) 2 octobre 2010, par Follow Me Not
Arcade Fire : "The suburbs"
(6/8) 30 août 2010, par nericj
Arcade Fire : "The suburbs"
(7/8) 27 août 2010, par RB
Arcade Fire : "The suburbs"
(8/8) 23 août 2010, par Alban Ceray




Arcade Fire : "The suburbs"

24 octobre 2012, par cherrin [retour au début des forums]

Ampe A10 android 4.0 Deluxe Edition Tablet PC 10.1 Inch Android 4.0 IPS Screen 16GB Bluetooth HDMI $193.99 Free Shipping : ...
Buy S720C android 2.3 Smart Phone with 3.5 inch HVGA Screen Dual SIM Dual Cameras (Black) from China Android Phones Online Store, Enjoy Cheap ...

[Répondre à ce message]

Arcade Fire : "The suburbs"

9 octobre 2012, par salla [retour au début des forums]

envió á aquel monarca una gran remesa de anguilas, viagra andorra respecto á nuestro asunto. aux premiers temps de notre domination, achat cialis en france Die Mischungen der wässerigen Lösung von sauerer.

[Répondre à ce message]

Arcade Fire : "The suburbs"

7 mai 2012, par santa [retour au début des forums]

The word suburb mostly refers to a residential area, either existing as part of a city or as a separate residential community within commuting distance of a city. Thanks.
Regards,
affordable health insurance california

[Répondre à ce message]

Arcade Fire : "The suburbs"

5 octobre 2010, par Nicograeb [retour au début des forums]

D’accord avec le fait que le disque nécessite plusieurs écoutes pour ouvrir ses portes (comme tous les grands albums, cf. Radiohead).
Pas d’accord avec la conclusion : l’ambiance est certes un brin déprimante, mais l’ensemble recèle de magnifique chansons pop telles que l’hypnotique City with no children, la ballade d’intro The suburbs, le très "Sparklehorse" Wasted Hours, Empty room en reprise Abba punk, Month of May aux faux airs de Jesus & Mary Chain passé sous la douche et surtout l’obsédant Sprawl II qui réhabilite Kim Wilde aux yeux des jeunes générations.
Enfin moi, ce que j’en dit ....

[Répondre à ce message]

Arcade Fire : "The suburbs"

2 octobre 2010, par Follow Me Not [retour au début des forums]

Comme quoi, les gouts, tout ca...
Autant j’étais passé à côté de Neon Bible (que du coup j’essaie de réécouter, mais sans vibrer vraiment), autant j’adore The Suburbs. J’aime bien ce mélange de balades mid-tempo plutôt acoustiques, de morceaux plus rentre dedans (Month of May, Ready To Start) et de morceaux aux relents new wave évoquant le meilleur de Blondie (Sprawls II). Bref, gros de coeur pour cet album.
Je comprends par contre que la "quasi" unanimité de la presse puissent finalement ne pas donner envie, mais honnêtement l’album se place dans la partie supérieure du panier de toutes les sorties récentes.

[Répondre à ce message]

Arcade Fire : "The suburbs"

30 août 2010, par nericj [retour au début des forums]

J’en suis pareil : à la première écoute . . . Tellement peu excitant que je ne sais pas si j’aurai le courage de récidiver pour essayer de rentrer dans le truc. Me remettrait un "neon bible" avant et je retenterai !

[Répondre à ce message]

Arcade Fire : "The suburbs"

27 août 2010, par RB [retour au début des forums]

Tout à fait d’accord avec (presque) tous les propos de l’article.

Bonne critique qui mériterais d’être plus développée.

[Répondre à ce message]

Arcade Fire : "The suburbs"

23 août 2010, par Alban Ceray [retour au début des forums]

Une vraie chronique de Yû. Une chronique sérieuse, il n’y a donc aucune réponse, réaction ou contribution de lecteur (avant la mienne).

Je crois que vos lecteurs sont des crétins finis, messieurs Du moins nombre d’entre-eux.

[Répondre à ce message]

    Arcade Fire : "The suburbs"

    24 août 2010, par azerty [retour au début des forums]


    Une chronique "sérieuse" ?
    ha.
    Autant pour moi.

    [Répondre à ce message]

      Arcade Fire : "The suburbs"

      24 août 2010 [retour au début des forums]


      ...et puis chronique sérieuse ou pas, Arcade Fire j’en ai rien à foutre !

      [Répondre à ce message]

        Arcade Fire : "The suburbs"

        16 avril 2012, par jaffa [retour au début des forums]


        The university level, students in most arts and humanities programs can receive credit for taking music courses, which typically take the form of an overview course on the history of music, or a music appreciation course that focuses on listening to music and learning about different musical styles. In addition, most North American and European universities have some type of musical ensembles that non music students are able to participate in, such as choirs, marching bands. Thanks.
        Regards,
        toronto dui lawyer

        [Répondre à ce message]

      Arcade Fire : "The suburbs"

      24 août 2010, par Humphrey Queerty [retour au début des forums]


      Tiens, cette petite frappe incultissime de Christian Clavier himself qui, croyant poster incognito, nous revient exprès de sa villa corse pour illustrer toute la finitude de la crétinerie susdite.
      Au temps pour lui. Car ici l’injonction militaire et la pédanterie ne sauraient plier. Non mais.

      [Répondre à ce message]