Pop-Rock.com



Zop Hopop : "(Interlude)"
Ceci n’est pas du Karaoké

mercredi 10 décembre 2003, par Laurent Bianchi

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Terry Hall & Mushtaq : "The hour of two lights"
Belle and Sebastian : "The life pursuit"
Montevideo : "Montevideo"
Death Cab For Cutie : "Plans"
Dawn Landes : "Fireproof"
Fields : "Everything last winter"
Graham Coxon : "Happiness in magazines"
The Fray : "The Fray"
Bloc Party : "A weekend in the City"
Kate Bush : "Aerial"


Zop Hopop est un poète - inclassable- des temps modernes, et tel l’enfant (c’est lui sur la pochette) qui récite des poèmes en classe, il nous livre sa version de titres qui ont marqué son enfance et son adolescence. Une leçon de bonheur !

Zop Hopop est un belge atypique. De son vrai nom Sacha Toorop, il a déjà sorti deux albums, franchement bons et pas seulement de par leur originalité, en 1997 (Red Poppies) et en 2001 (Western). Auteur, compositeur, Sacha Toorop est aussi un multi-instrumentaliste (batterie, guitare, harmonium, basse) : il fait office de batteur pour Dominique A et pour Françoiz Breut. Il a participé aussi à l’enregistrement de Music Drama du groupe belge My Little Cheap Dictaphone.

Ce jeune trentenaire sort aujourd’hui un album pour le moins atypique dans le déroulement de sa carrière artistique. En effet, puisque ce disque comporte plusieurs reprises, ce qui pour un troisième album est assez inhabituel, pour ne pas dire téméraire. Mais c’est là que Zop Hopop étonne, car son disque transpire le bonheur et le naturel. Des références aussi antinomiques que David Bowie et The Ronettes, qu’UB 40 et Bauhaus, que Dominique A et Frankie Goes to Hollywood sont ici à l’honneur. Et ça passe comme une lettre à la poste. Proche du easy-listening dans le sens où ce disque ne casse jamais les oreilles et s’écoute facilement, il n’est cependant vraiment pas dénué d’un intérêt artistique prononcé. Alors pourquoi gâcherions-nous notre plaisir ?

Ashes to Ashes de David Bowie, Kingston Town d’UB40 et The Power of Love de Frankie Goes to Hollywood sont repris par Zop Hopop de manière magistrale. Il respecte l’esprit tout en changeant le son, ce qui est très très fort. Il fait penser par moments à ce disque extraterrestre qu’avait sorti en 1996 The Mike Flowers Pop, A Groovy Place, et qui reprenait entre autres Wonderwall d’Oasis ou Light My Fire des Doors. Le résultat n’est cependant pas vraiment le même ici puisque la démarche de Zop Hopop est plutôt révérencieuse que commerciale. La reprise du titre de Bauhaus, Passion of Lovers, rappelle à qui l’aurait oublié la grandeur extrême de ce groupe (qui mérite -avec tant d’autres- une place sur ce site, « on ne l’a que trop ignoré jusqu’ici » ai-je entendu au détour d’un bistro l’autre jour...). Je le mets dans ma pile « à faire »... avec le Welcome to the Pleasure Dome de FGTH, tant qu’à faire !

Des reprises d’Elvis Presley (It’s now or never) et des Ronettes (Be my baby) sont joyeuses à souhait et montrent l’état d’esprit quasi permanent dans lequel baigne Sacha Toorop. L’ayant vu en concert (il y a longtemps, en 1998, à Dour) j’avais déjà été séduit par la sympathie évidente du personnage. Ce disque vient confirmer que les années n’ont fait qu’accentuer la chose. Ce disque rime autant avec bonne humeur qu’avec exercice périlleux. Que demander de plus ?



Répondre à cet article

Laurent Bianchi





Il y a 5 contribution(s) au forum.

Zop Hopop : "(Interlude)"
(1/2) 31 octobre 2013, par jo
> (Interlude)
(2/2) 24 décembre 2003, par Denis




Zop Hopop : "(Interlude)"

31 octobre 2013, par jo [retour au début des forums]

Merci pour le bon poste. J’ai déjà signet il. C’était vraiment une bonne lecture. Vos idées sont vraiment impressionnants. Visit miami beach luxury homes activerain.

[Répondre à ce message]

> (Interlude)

24 décembre 2003, par Denis [retour au début des forums]

Merci pour cette chronique...

Peut-on connaître la maison de disques de Zop Hopop, et comment se procurer l’album ? Je vis à la Réunion, j’ai cherché sur deux sites commerciaux importants et rien trouvé sur Zop Hopop...

Merci.

[Répondre à ce message]