Pop-Rock.com



Yeah Yeah Yeahs : "Fever to tell"
Punks en folie !

dimanche 2 novembre 2003, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Aerosmith : "Just push play"
Radiohead : "Kid A"
Dot Allison : "We are science"
The Fray : "The Fray"
Bruce Springsteen : "The Rising"
Interzone : "Deuxième jour"
Two-Star Hotel : "Two-Star Hotel"
Thunderheist : "Thunderheist"
Hockey : "Mind chaos"
D.A.D : "Monster Philosophy"


Oubliez The Libertines, The Strokes et tous les autres "The" de la bouillonnante nouvelle scène punk anglo-américaine. Yeah Yeah Yeahs est le nouveau petit prodige à avoir vu le jour cette année.

Avant même la sortie de ce premier album, on entendait déjà fameusement parler d’eux, notamment en raison de leur prestation remarquée en première partie des White Stripes ou du Jon Spencer Blues Explosion. Et, malgré le fait d’avoir raté la vague de "The"-bands de l’année dernière, leur premier glaviot musical devrait leur permettre de trouver leur place sans difficultés sur une scène déjà bien encombrée.

Fondamentalement, il est vrai que les différences ne sont pas énormes : leur mélange de rock’n roll primitif, de distorsions continues et de sauvagerie noisy bien assumée fait déjà les délices des amateurs du genre depuis quelques temps. Mais là où les Yeah Yeah Yeahs surprennent, c’est sur la seconde moitié de leur album, austère et intime mélange de punk et d’ambiances électroniques. Comme quoi, même un groupe aussi endiablé peut faire preuve de retenue s’il s’en donne la peine.

Mention spéciale également à Karen O., la voix des Yeah Yeah Yeahs. Cette improbable progéniture contrefaite d’un Joey Ramone bourré et d’une Debbie Harry en pleine descente de trip injecte sa folie furieuse au cœur de chansons qui n’en avaient pas vraiment besoin, comme la déjà culte Date with the night ou Tick. Feulante, vulgaire, à bout de souffle et enragée, cette fille est décidément complètement barrée ! Pour les acrobaties sonores et les délires vocaux , je ne vois que Serj Tankian de System Of A Down à faire preuve d’autant de propension au pétage de plomb vocal ! Si des groupes de cette trempe continuent à apparaître régulièrement, la vague rock new-yorkaise pourrait bien tout dévaster sur son passage...



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 5 contribution(s) au forum.

Yeah Yeah Yeahs : "Fever to tell"
(1/5) 23 mars 2016
Yeah Yeah Yeahs : "Fever to tell"
(2/5) 16 janvier 2007
> The Yeah Yeah Yeahs : "Fever to tell"
(3/5) 25 novembre 2004, par Mysterpink
> The Yeah Yeah Yeahs : "Fever to tell"
(4/5) 17 août 2004, par Nova
> The Yeah Yeah Yeahs : "Fever to tell"
(5/5) 1er août 2004, par JimmyThe Exploder




Yeah Yeah Yeahs : "Fever to tell"

23 mars 2016 [retour au début des forums]

The group had surely lived through their names. They have built in a huge group of fans with their music. - Bobby Price

[Répondre à ce message]

Yeah Yeah Yeahs : "Fever to tell"

16 janvier 2007 [retour au début des forums]

The Stooges version feminine ! ... et actuelle bien entendu !

[Répondre à ce message]

> The Yeah Yeah Yeahs : "Fever to tell"

25 novembre 2004, par Mysterpink [retour au début des forums]

Kikou à tous, ca va faire 2 ans que je connais Yeah Yeah Yeahs et franchement j’ai accroché tout de suite à la jolie voix de Karen O. J’ai essayé de les voir mais malencontreusement c’était trop tard. Mais on peut se rattraper en regardant les émissions américaines où là YYY est légèrement plus fréquent. Par contre dans la contrée reculée qu’est l’Europe, je désespère de les voir beaucoup. Pfff même MTV passe cette soupe-mélange de R’n’B et de rap afro-américain chiant. Pour en revenir à YYY, les voir en live dans les festivals américains ou anglais fait plaisir, Karen O n’a pas sont pareil pour animer une foule de morts-vivants. J’adore, elle prend plaisir sur scène, ca se voit et ca se réflète sur le public. Merci

[Répondre à ce message]

> The Yeah Yeah Yeahs : "Fever to tell"

17 août 2004, par Nova [retour au début des forums]

Il y a de ça ouais !!!
J’ai été les voir en concert le 19avril au Botanique de Bruxelles,
disons qu’après un début dans l’cake alors qu’on entendait "Rich" suivi du monumental "Art Star",et ce (j’parle du cake là)certainement grâce à un public tout droit sorti d’une pub pour Loréal(Oui...Ca existe !), l’ambiance est devenue déjà plus digne d’un concert punk dès les premières notes de "Date with the night",limite ça commençait franchement à chier quand on a eu droit à "Pin"...Enfin bref, si vous en avez l’occasion, FONCEZ les voir, ce serait malheureux de rater Karen O gobant son Mic’ alors que vos tympans rendent l’âme dans un spasme jubilatoire !!!

[Répondre à ce message]

> The Yeah Yeah Yeahs : "Fever to tell"

1er août 2004, par JimmyThe Exploder [retour au début des forums]

quoi ?? personne n’a d’avis sur cet album ?? ....il est à hurler, à se jetter par terre !!>> j’aime !

[Répondre à ce message]