Pop-Rock.com



White Rose Movement : "Kick"
Ice Tea

vendredi 29 septembre 2006, par Albin Wagener

DANS LA MEME RUBRIQUE :
R.E.M. : "Around the sun"
The New Christs : "We got this !"
The White Stripes : "Get behind me Satan"
Metric : "Old world underground, where are you now ?"
Morgan Geist : "Double Night Time"
JYM : "A fool’s chance"
Paul McCartney : "Chaos and creation in the backyard"
Blink 182 : "Blink 182"
Dez Mona : "Hilfe Kommt"
Jarvis Cocker : "Further complications"


Le titre de cet album n’a rien à voir avec son pendant concocté par INXS en 1987. Quoique : ce premier opus de White Rose Movement aurait très bien pu sortir dans les années 80. Gageons même que les critiques lui auraient réservé un accueil au-delà de toutes les espérances. Mais voilà, les temps ont changé, le monde de la musique a évolué, et voilà que ce quintet se trouve niché dans le club un peu putassier du rock indépendant briton...

La première impression qui m’est venu à l’écoute de cet album est la suivante : on dirait Sons and fascination des Simple Minds, mais en version 2006. Pour les connaisseurs, pas besoin de faire un dessin ; pour les autres, disons que ce Kick renferme une basse omniprésente, compromis vertigineux entre le punk et le funk, et que les synthés acides et froids tiennent une place prééminente. Il en ressort une pop expérimentale et aiguë, glaciale comme un rail de coke dans le nez de Dave Gahan. Cependant, rassurez-vous : White Rose Movement parvient à sauvegarder une sorte d’originalité en lorgnant très clairement du côté de la pop anglaise, plus précisément de Blur ou de Pulp. D’ailleurs, le chanteur Finn Vine semble être l’hybride parfait entre Jarvis Cocker et Ian Curtis.

Trèves de références, passons au son. Gardons bien en tête le parallèle avec l’inoubliable Sons and fascination, car il constitue le véritable fil rouge de ce premier opus. Impossible en effet de ne pas voir par certains endroits l’inspiration de John Leckie : Kick, le morceau éponyme, se fraie un chemin motorisé parmi les monuments de la new wave, avec ce qu’il faut d’ambiance glauque et de notes décalées, et Speed ressemble presque comme deux gouttes d’eau au Sweat in bullet de Jim Kerr et de sa bande de joyeux Ecossais. Toutefois, Kick comporte une bonne plâtrée de morceaux sautillants, véritables singles en puissance taillés pour les dancefloors les plus réticents : Girls in the back charme en faisant penser à la britpop des années 90 et Testcard girl s’éventre de synthés et paraît évoluer dans un univers mélangeant énergie rock et electroclash bien troussée.

Pour ma part, comme la plupart d’entre nous, c’est avec le titre Love is a number que j’ai découvert White Rose Movement - une chanson qui m’a donné envie de voir plus loin, tant sa mélodie reste encrassée dans un coin de mon crâne saturé par les absurdes déjections de tous ces nouveaux groupes anglo-saxons. Mais fort heureusement, la bande à Finn Vine n’est pas de ceux-là et parvient à convaincre avec un autre titre tout aussi contagieux, à savoir l’enthousiasmant London’s mine, qui commence son aventure par de ronflants claviers kraftwerkiens et poursuit avec un refrain aérien et dansant.

Evidemment, le tout est fortement marqué par la patte du producteur Paul Epworth, qui s’était également occupé de The Futureheads ou encore de Maxïmo Park. Mais pour mon plus grand bonheur, White Rose Movement parvient à se démarquer de ces deux autres groupes, notamment par des livraisons plus ambitieuses, comme le pluvieux Alsatian ou encore le final fantomatique de Cruella. En résumé, un premier album avec beaucoup de bonnes idées, un son à la fois tribal et frigorifique, une voix reconnaissable et agréable, et suffisamment d’originalité pour que White Rose Movement se taille un royaume à sa mesure au cours des années qui viennent.



Répondre à cet article

Albin Wagener





Il y a 6 contribution(s) au forum.

White Rose Movement : "Kick"
(1/3) 14 octobre 2016
White Rose Movement : "Kick"
(2/3) 19 août 2007, par Galactica
White Rose Movement : "Kick"
(3/3) 29 septembre 2006, par MarcD




White Rose Movement : "Kick"

14 octobre 2016 [retour au début des forums]

It is so amazing how this group came up with this wonderful album. - Morgan Exteriors

[Répondre à ce message]

White Rose Movement : "Kick"

19 août 2007, par Galactica [retour au début des forums]

pour ma part je les aime bcp...leur mélodies sont prennantes et surprenantes...elles font danser plus qu’un...je m’en lasse pas d’écouter leur albùm en entier et ça fait du bien je vous assure !!

j’ai hâte qu’ils viennent sur la scène française...pour un délirant dance floor !!

bien à vous une addict de white rose movement !!

[Répondre à ce message]

White Rose Movement : "Kick"

29 septembre 2006, par MarcD [retour au début des forums]

Bonne chronique pour un bon album :)

[Répondre à ce message]

    White Rose Movement : "Kick"

    30 septembre 2006 [retour au début des forums]


    la fille au synthé est charmante ! à part ça, c’est quand même assez banal, non ?

    [Répondre à ce message]

      White Rose Movement : "Kick"

      1er octobre 2006 [retour au début des forums]


      non lol..............

      [Répondre à ce message]

      White Rose Movement : "Kick"

      3 octobre 2006, par galnoir [retour au début des forums]


      tout à fait d’accord pour le "assez banal" ... ce groupe me fait penser à une methode "la new wave pour les nuls" ou comment faire découvrir calmement et sans peine les sonnorités du post punk aux amateur de brit pop...

      de plus le chanteur m’insupporte on dirait Matt Bellamy imitant Jim Kerr...

      après il est évident que mon jugement est biaisé parce qu’étant très branché 1977-82, je suis assez déçu par une grande majorité de ces groupes qui édulcorent la flamme et l’urgence de ce type de rock...

      [Répondre à ce message]