Pop-Rock.com



When Saints Go Machine : "Ten makes a face"
øvni !

vendredi 31 juillet 2009, par Albin Wagener

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Babyshambles : "Down in Albion"
The Aliens : "Astronomy for dogs"
Audioslave : "Revelations"
Camouflage : "Relocated"
Nine Inch Nails : "The slip"
Nickelback : "The long road"
A.S. Dragon : "Spanked"
No Man : "Schoolyard ghosts"
HushPuppies : "Silence is golden"
Meat Loaf : "Couldn’t have I said it better ?"


Le Danemark, ce n’est pas que les traditionnels smørrebrød et la rafraîchissante Carlsberg. C’est aussi parfois des espèces d’inventions à la fois incompréhensibles et fascinantes, bercées trop près de cette folie artistique scandinave que l’on ne connaît que trop bien. Quand on en a assez de Björk, de Sigur Rós ou de Röyksopp, il faut bien aller se dégoter un nouveau groupe hybride, à la fois curieusement difforme et fondamentalement beau.

When Saints Go Machine fait partie de ces projets a priori difficilement saisissables. Musicalement, on ne peut strictement rien leur reprocher ; tout au plus peut-on mettre du temps à comprendre où ils veulent en venir. Quatre garçons de Copenhague qui se disent inspirés à la fois pas les Beach Boys, Moloko et Morrissey, ça a de quoi intriguer. Quand en plus leur musique mélange à la fois éléments acoustiques (quoi de plus magistral que ce violon solitaire sur le délicat et mélancolique Fail forever ?) et production électronique, on a souvent du mal à savoir sur quel pied danser. Mais n’est-ce pas justement ça qui demeure le plus captivant ?

En fait, on se retrouve ballotté du début à la fin de ce curieux album sans jamais réellement comprendre ce qui se passe. Véritable laboratoire musical, Ten makes a face est un album qui ne fait pas immédiatement mouche. Il faut avoir la patience et le flair de se le passer plusieurs fois de suite avant d’accrocher aux structures atypiques des morceaux et de leurs choix mélodiques. Même les morceaux plus instantanés comme Head over heartbeat ou Spitting image ont toujours ce quelque chose de dérangeant et de réellement avant-gardiste - comme cette surprenante pochette et son cheval renversé (Est-il mort ? En train de tomber ?).

Et si vous voulez vraiment vous perdre dans ce dédale musical, je vous recommande plutôt You or the gang, Armed ou encore le tout premier morceau Pinned, qui a au moins le mérite de poser le problème de façon radicale. When Saints Go Machine est un véritable petit monstre musical, dans le bon sens du terme : avec eux, les canons sont instantanément bousculés pour livrer des titres entre pop, rock et électro, dans un habillage musical qui ne souffre aucune concession. Un bon tuyau pour ceux qui recherchent constamment la nouveauté et son petit parfum dérangeant.



Répondre à cet article

Albin Wagener





Il y a 2 contribution(s) au forum.

When Saints Go Machine : "Ten makes a face"
(1/2) 10 janvier 2016, par kajal
When Saints Go Machine : "Ten makes a face"
(2/2) 10 décembre 2015, par kate john




When Saints Go Machine : "Ten makes a face"

10 janvier 2016, par kajal [retour au début des forums]

When we search msp hack tool there are so many blogs are open but all the blogs are making fool but hack msp vip diamonds starcoins this is really awesome which will provide free moviestarplanet vip generator from which we could generate diamonds.

[Répondre à ce message]

When Saints Go Machine : "Ten makes a face"

10 décembre 2015, par kate john [retour au début des forums]

Really, i appreciate the effort you made to share the knowledge. The topic here i found was really effective to the topic which i was researching for a long time.
biology assignment writing service

[Répondre à ce message]