Pop-Rock.com



We Are Scientists : "With love and squalor"
Ils n’ont pas inventé l’eau chaude

dimanche 20 novembre 2005, par Albin Wagener

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Starsailor : "On the outside"
Death in June : "The rule of thirds"
Crowded House : "Time on earth"
Foo Fighters : "Echoes, silence, patience & grace"
Mass Hysteria : "Mass Hysteria"
Devendra Banhart : "Cripple crow"
Muse : "The resistance"
Patti Smith : "Trampin’"
The Libertines : "The Libertines"
Explosions In The Sky : "All of a sudden I miss everyone"


OK, donc là c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Je crois qu’honnêtement, on a su encaisser un bon paquet de nouveaux meilleurs groupes du monde en quelques mois, avec toujours autant de parcimonie, de prudence et de retenue, et ce depuis deux ans. Les Strokes, Libertines, Editors, Departure, Bravery, Futureheads, Hot Hot Heat, Bloc Party, Franz Ferdinand et j’en passe, mais je me permets de poser une question aux labels qui nous bombardent de ce genre de formations : le marché ne serait-il pas un tantinet saturé maintenant ?

Cher rédacteur en chef et néanmoins ami,

Je n’en peux plus. J’ai été charmé par les Editors, écouté The Rakes d’une oreille distraite, apprécié The Bravery le temps de quelques singles bien pesés, mais là c’en est trop pour moi. Comme beaucoup d’entre nous qui ont été bercés au son de Television, des Talking Heads, des Chameleons, de Killing Joke ou de Joy Division, toute cette nouvelle vague nous a intéressé un tant soit peu, parce qu’on arrivait à y retrouver un peu de She’s lost control ici, et là un peu de Once in a lifetime. Alors il faut le reconnaître, grâce à cela nous avons assisté à de bons concerts, nous avons découvert des prestations scéniques tout à fait honorables, et nous avons été soumis une fois de plus au charme de ces soirées trop arrosées, de ces parties usurpées de small-talk puis, quand l’alcool montait trop vite, c’était les mains aux fesses, les claques, les bastons, et le lendemain matin, cette impression tonitruante d’avoir troqué son lobe frontal contre un marteau-piqueur, mais avec la vague satisfaction du travail bien fait.

Mais comme le chantent si bien ces We Are Scientists, This scene is dead. Les nouveaux groupes du mois commencent à singer les anciens nouveaux groupes du mois, et ce n’est pas bon signe pour une scène qui n’en finit plus de se mordre la queue. Alors OK, il n’est pas mauvais ce With love and squalor, et après tout, ce n’est pas le propos. Le single Nobody move, nobody get hurt est plutôt bon et efficace, mais merde quoi, est-ce que j’ai encore envie d’écouter des groupes qui se pavanent en veste de velours cottelé bardée de badges de mauvais goût, tous avec ces mèches de cheveux sales qui leur pendent au-dessus du bec, persuadés d’être les meilleurs groupes du monde, avec cet indubitable et agaçant petit air de jeune premier en passe de tuer le père, pour reprendre l’expression freudienne, alors que c’est en vérité toute une scène garage-rock faussement indie qui s’est faite récupérer pour brasser un bon paquet de fric sur le dos des kids naïfs et ignorants de l’histoire musicale la plus élémentaire ?

Allez sérieusement, des Cash cow et des Lousy reputation, on en a entendu des centaintes et des centaines depuis le début de l’année dernière. C’est pas des mauvais morceaux, loin s’en faut, mais c’est comme si on vous servait tous les jours le même plat, disons des lasagnes (allez, soyons dingues). Vous savez, au départ, vous l’aimez bien ce plat de lasagnes, mais au bout d’un moment, non seulement ça en devient sensiblement écoeurant, et surtout quand on veut vous les vendre comme les meilleures lasagnes du monde, alors qu’en définitive, il s’agit de surgelé. Pas de mauvais surgelé en soi, mais du surgelé quand même. Et tout le monde sait bien que les meilleures lasagnes ne sont pas surgelées, mais italiennes. Qui plus est, manger tous les jours la même chose n’est pas souhaitable pour l’organisme. Bref, sans vouloir rentrer dans la métaphore diététique, je ne suis pas bien sûr que cet album révolutionne la musique. Ce n’est sans doute pas son but.

En attendant, cher rédacteur en chef et néanmoins ami, je me permets de te demander une faveur : isole-moi de ce genre de groupes, n’en m’en parle plus jusque disons... jusqu’en 2010, tiens. D’ici là, ce sera au tour des années 90 de se faire pomper, et on entendra sans doute partout les avatars d’une vague néo-grunge qui singera sans honte ni pudeur Nirvana, Pearl Jam ou bien encore les Blur et Oasis. Franchement, je n’ai pas hâte d’y être.



Répondre à cet article

Albin Wagener





Il y a 11 contribution(s) au forum.

We Are Scientists : "With love and squalor"
(1/8) 22 avril 2009, par GrotesqueCollege
We Are Scientists : "With love and squalor"
(2/8) 22 avril 2009, par SaturdayNightOnFire
We Are Scientists : "With love and squalor"
(3/8) 18 janvier 2007
We Are Scientists : "With love and squalor"
(4/8) 6 juin 2006, par emmanuelle
We Are Scientists : "With love and squalor"
(5/8) 21 novembre 2005, par Jérôme Delvaux
Insignifiants
(6/8) 20 novembre 2005, par sayz64
We Are Scientists : "With love and squalor"
(7/8) 20 novembre 2005
We Are Scientists : "With love and squalor"
(8/8) 20 novembre 2005, par jp




We Are Scientists : "With love and squalor"

22 avril 2009, par GrotesqueCollege [retour au début des forums]

Merveilleux superbe splendide c’est trop

[Répondre à ce message]

We Are Scientists : "With love and squalor"

22 avril 2009, par SaturdayNightOnFire [retour au début des forums]

merveilleux.

[Répondre à ce message]

We Are Scientists : "With love and squalor"

18 janvier 2007 [retour au début des forums]

tu as fait ton boulot, c’est à dire chroniquer un album qui, il est vrai, n’est pas le plus original du monde...
seulement, tu ne peux absolument pas comparer ce groupe à un rock band arrogant aux cheveux sales... c’est une bande de potes sans trop de stratégie et surtout, surtout, ces fieux sont absolument hilarant... Ils se sont fait connaitre sur la scene newyorkaise pour leurs interviews délirantes et beaucoup de gens trouvent les lives excellent notamment graces au conneries qui sont débitées entre les chansons...

Aller jeter un oeil sur leur sites, notamment les conseils aux fans et leurs critiques de films ou autres, vous allez mourir de rire.
Perso, je trouve ces mecs sensass et leur musique n’a rien à envier à beaucoup d’autres groupes...

[Répondre à ce message]

We Are Scientists : "With love and squalor"

6 juin 2006, par emmanuelle [retour au début des forums]

Personellement je trouve que vous êtes un peu dur !!!

Je suis d’accord avec vous, mais bon, juste il fallait que vous déchaîniez votre colère sur ce groupe !!!

C’est de la bonne musique non ?

Et puis, même par rapport à Franz Ferdinand, je ne trouve pas que ce soit exactement le même style...

Après c’est sûr, c’est aux différents groupes de se différencier des autres !

Mais, rendez vous compte quand même de la façon dont vous rabaissez We are scientists...

C’est dommage.

[Répondre à ce message]

    We Are Scientists : "With love and squalor"

    16 août 2006, par tangerine [retour au début des forums]


    Je suis plutot d’accord avec toi : Certes si on va dans ce sens là aucun groupe pop rock (hormis peut etre les kills) n’inove vraiment et surtout (c’est bien la le plus choquant) ne se différencie particulierement les uns des autres .
    Mais bon faut aussi arréter de rabaisser tout les petits nouveaux de cette nouvelle scene rock. Justement la premiere fois que j’ai passé l’album des we are scientists j’ai été plutot agréablement surprise : un style assez sympa , un peu rock californien ; pas exceptionnel surement mais vraiment pas mal .
    Alors quand on lit des critiques positives de maximo park , the rakes , the strokes ... excusez moi mais c’est tous la meme sauce (quelqu’un qui ne connait pas aura du mal a différencier the rakes , maximo park , franz ferdinand ou the futureheads !)
    finalement comparé a toute cette vague je trouve que WAS s’en sort plutot bien .

    [Répondre à ce message]

We Are Scientists : "With love and squalor"

21 novembre 2005, par Jérôme Delvaux [retour au début des forums]

Ils sont confirmés en première partie du concert sold-out des Editors au Botanique.

[Répondre à ce message]

Insignifiants

20 novembre 2005, par sayz64 [retour au début des forums]

Disons que ces groupes sonnent tous plus ou moins pareil, et que ça manque un peu de diversité, du coup, les Editors ou Rakes, je les trouve super chiants. En fait ça manque de concepts, Art Brut en a trouvé un (dandy salace), Pete Doherty plus ou moins (musicalement parlant s’entend, dandy shooté), Franz aussi(dandy heu...dandy)... Il manque des états d’esprit d’un groupe à l’autre, on écoute les morceaux, "tiens, c’est pas mal", puis on passe à autre chose. Il y a trop de groupes littéralement insignifiants.

Et puis un côté "image" un peu oublié de ces groupes, ce sont les déclarations, genre "on est plus célèbre que Jésus", qui pourrait être complémenté, vu l’époque, par un "et on lui pisse à la raie"... Non les groupes d’aujourd’hui (heureusement pas tous) sont des gentils voisins qui n’oublieront pas de venir arroser les géraniums pendant les vacances.

[Répondre à ce message]

We Are Scientists : "With love and squalor"

20 novembre 2005 [retour au début des forums]

Ouuuuuh ! T’en as marrrrrrrrrrre ! T’as envie de crier Zuuuute ! Flûuuute ! Merrrrrrrde !

Tu te fais un film mon gars. Personne n’a jamais vu en We are Scientists le nouveau meilleur groupe du monde, à part peut-être votre brillant rédacteur en chef, mais ça c’est votre problème.

[Répondre à ce message]

We Are Scientists : "With love and squalor"

20 novembre 2005, par jp [retour au début des forums]

Excellente la comparaison avec les lasagnes. Moi j’ai fait l’expérience avec les pizzas. Le problème, c’est que ceux qui ne sont pas encore dégoutés (trop jeunes) ne peuvent pas s’imaginer. Mais est-ce vraiment un problème ? Y a pas de raison. Suffit de ne plus s’arreter au rayon lasagnes. Mais ça n’en n’empêchera pas le commerce et honnêtement ça ne me dérange pas.

[Répondre à ce message]

    We Are Scientists : "With love and squalor"

    22 novembre 2005, par Thomas [retour au début des forums]


    ça métonne un peu que tu dises ça Albin parceque si je ne me trompe pas c’est toi qui écrivais une critique élogieuse de the departure il n’y a pas si longtemps et à cette époque la situation était la même,il y avait tjrs autant de nouveaux groupes (dont tu le dis toi même en intro les departure) et tu ne semblais pas vraiment montrer un grand agacement.Mais c’est sur qu’on fait trop un plat (de lasagnes...) de tous ces groupes dont certains sentent un peu le réchauffé...

    Ton agacement vient apparemment du fait que tous ces nouveaux groupes reprennent des recettes utilisées il y a 20 ans mais bon on avait pas tous l’age nécessaire pour écouter the cure, joy division etc...et c’est pour ça aussi que ces groupes rencontrent un certain succès parcequ’on a pas tous connu les années 80 et ils nous permettent de les revivre sans les connaitre.
    Personnellement je n’étais pas né a l’époque de the cure et companie mais maintenant j’écoute aussi bien de la musique des années 80 que celle de ces nouveaux groupes (plus ou moins bons) et pour moi il y a quand même une différence entre ces deux époques et je me demandais aussi si le problème n’était pas le même durant les 80’...il me semble que bcp de groupe de l’époque n’ont pas fait long feu.
    Voila mais par ailleurs je suis entièrement d’accord avec ta critique

    [Répondre à ce message]

      We Are Scientists : "With love and squalor"

      22 novembre 2005, par Stoned Rose [retour au début des forums]


      Dans les années 80, on reprochait à tout un tas de groupes new-wave de pomper allègrement le Velvet Underground, Bowie et Roxy Music. C’était pas foncièrement faux, ça n’empêche pas ces mêmes groupes d’être aujourd’hui cités en référence. Alors, ces petites branlettes de qui pompe qui, hein... Le talent fait toute la différence. Evidemment ici, le talent, il est pas toujours discerné avec beaucoup de subtilité et les rédacteurs de ce torchon préfèrent aligner les canassons de troisième division qui, eux, c’est vrai... se contentent de pomper.

      [Répondre à ce message]