Pop-Rock.com



Two-Star Hotel : "Two-Star Hotel"
Au moins deux étoiles !

vendredi 28 juillet 2006, par Géry Brusselmans

DANS LA MEME RUBRIQUE :
The Coral : "The invisible invasion"
The Offspring : "Splinter"
INXS : "Switch"
Buzzcock : "Buzzcocks"
Seal : "System"
Zeromancer : "Eurotrash"
Phoenix : "Wolfgang Amadeus Phoenix"
Garbage : "Bleed like me"
She Wants Revenge : "This is forever"
Paul Stuart & The Sweet Powerpack : "Talk about particular generalities"


Plutôt convaincant ce premier LP des Liégeois de Two-Star Hotel. En douze titres, le groupe déploie son énergie disco-rock sans jamais relâcher la pression. Certes, peu de grosses surprises, mais on redemanderait bien une deuxième dose.

Les premières notes d’un album ont souvent une grosse importance, surtout pour un groupe qui débute sa discographie et doit donc construire sa réputation. C’est le cas ici pour Two-Star Hotel qui tout doucement se fait une place sur la scène rock belge et même chez nos voisins allemands. Le court titre Success ouvre ce CD et directement, on pense aux Suédois de The Hives ou aux Ecossais de Franz Ferdinand pour cette fraîcheur et ces guitares au son clair et brut. "I want succes !" s’exclame le chanteur dès son entrée en matière et exprime par ailleurs l’ambition du groupe. S’ensuit Birds with arms, un peu moins énergique, mais tout aussi rythmique qu’I want succes, tout comme le troisième titre Lost in the stars. Il serait presque inutile de détailler la suite de l’album car, à part un ou deux titre plus rock comme Drug trance, toutes les songs sont de la même facture : directs, bruts, dansants et assez provocateurs. L’ensemble sonne intentionnellement un peu faux pour reproduire ce son vintage propre au rock-disco garage d’aujourd’hui et la voix, bien appropriée au style, emmène des rythmes de batterie hyper basiques et les lignes de basse très proches du son électronique. S’il fallait sortir trois titres du lot, on pointerait entre autres Plug it in, There is a voice inside of me et No light.

Quant aux thèmes abordés par Two-Star Hotel, rien de très étonnant, en tout cas pour ce style : drogue, sexe et rock’n’roll ; des slogans carrément scandés par le chanteur, à l’image de certains titres electro qu’on à l’habitude d’entendre sur les grosses radios. De la musique au texte, on reste dans un comportement très extravagant. On ne s’étonnera donc pas que ce style caractéristique et très vendeur pour du rock ait attiré l’attention du collectif liégeois Jaune-Orange, qui se trompe rarement sur ses recrues. On ne s’étonnera pas non plus que Two-Star Hotel ait séduit le label allemand Sounds of Subterania, sur lequel ce CD est sorti. Une opportunité non négligeable pour les Liégeois, qui sont donc présents sur deux territoires. Mais comme dans une chronique, rien n’est noir ou blanc, on pointera parmi les points faibles de cet opus la qualité de l’enregistrement un peu trop « maison », à l’instar de ce qui est proposé dans les bacs actuellement. Cet LP est toutefois trop en place pour le réduire à une demo. Parmi les autres points faibles, on notera aussi un album un peu linéaire, dont on aurait pu attendre quelques délires de plus. Certes, les chansons s’envolent parfois vers la fin, mais pour vraiment se démarquer et supposer, pourquoi pas, une place dans l’arène internationale, le groupe devra proposer une touche artistique encore plus novatrice. N’oublions pas que Two-Star Hotel, bien que formé en 2000, débute sa discographie. On conclura donc sur un début prometteur.



Répondre à cet article

Géry Brusselmans





Il y a 4 contribution(s) au forum.

Two-Star Hotel : "Two-Star Hotel"
(1/1) 28 juillet 2006, par Zouzou




Two-Star Hotel : "Two-Star Hotel"

28 juillet 2006, par Zouzou [retour au début des forums]

Quand je les ai vu aux Ardentes, ils m’ont fait hurler de rire avec leur combinaison moulante bleue. Musicalement je n’ai pas trouvé ça très emballant, mais avec le son pourri des Halles des Foires de Liège, c’etait difficile de s’en faire une idée.

[Répondre à ce message]