Pop-Rock.com



Toto : "Falling in between"
"...d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître"

dimanche 12 février 2006, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
The Divine Comedy : "Absent friends"
The Derek Trucks Band : "Already free"
Trisomie 21 : "Black label"
Coldplay : "A rush of blood to the head"
Supergrass : "Diamond Hoo Ha"
A.R. Rahman : "Music from the motion picture Slumdog Millionaire"
Birdy Nam Nam : "Manual for Successful Rioting"
Covenant : "Skyshaper"
Colin Hay : "Are you lookin’ at me ?"
Prince : "Musicology"


Six ans après Mindfields, le groupe AOR les plus célèbre de la planète revient avec un Falling in between qui ne révolutionne rien du tout, mais témoigne des capacités toujours intactes de ces vétérans du rock familial.

Amateur de longue date ou pas, tout le monde pourra apprécier à leur juste valeur les morceaux les plus énergique de ce nouvel opus (King of the world, Taint the world), au rythme parmi les plus foutrement rock de toute la longue discographie du groupe. Au point que la plage d’ouverture se paye même le luxe de sonner aussi agressivement qu’un excellent morceau de metal mélodique. Pour être complet, on prendra le temps de s’attarder sur deux morceaux un peu moins académiques, Hooked et Let it go, dont les tonalités plus modernes et les influences funk et jazzy apportent un rien d’imprévisibilité à cette oeuvre très conventionnelle.

Un album de Toto sans les traditionnelles ballades n’en serait pas un, et ces dernières se taillent une fois de plus la part du lion sur Falling in between. Il n’en reste pas moins qu’on s’avouera un peu moins convaincu par cette facette de l’album. Non qu’elles provoquent un quelconque sentiment de répulsion : chacune d’elles a visiblement fait l’objet de soins attentionnés et technique comme mise en forme sont à nouveau irréprochables. On éprouve néanmoins la désagréable impression que Toto court un peu après le succès de l’immortel Africa et tente à chaque fois de retrouver l’alchimie particulière de ce morceau légendaire... mais sans véritablement y parvenir. C’était la minute ergotage du jour : les morceaux incriminés se laissent écouter sans problèmes, même si on est loin de sursauter d’émerveillement à chaque seconde

Bien entendu, le rock hyper mélodique et grandiloquent de Toto rebutera toujours la frange du public acquise à la spontanéité bordélique de tendances plus actuelles. Si vous n’avez jamais pu encadrer Toto et ses congénères, autant vous dire que Falling in between condense avec brio tout ce que vous avez toujours aimé détester. Si au contraire, vous savourez l’éternelle virtuosité du jeu de Steve Luthaker, le chant inspiré de Bobby Kimball, l’emphase mélodique de Greg Phillinganes et David Paich, et l’atmosphère doucement onirique qui se dégage des compositions de cet réalisation parfaitement décente, Falling in between ne vous occasionnera pas la moindre déception. Toto maîtrise son sujet à fond, débarque exactement là où on l’attend, et offre à ses fans tout ce qu’ils sont en droit d’attendre, peut-être même un rien plus généreusement qu’à l’accoutumée. A ce titre, Falling in between est évidemment très réussi... mais sans doute exclusivement destiné à ceux qui s’obstinent à se perdre dans le passé. Je n’irai pas jusqu’à prétendre que ce n’est pas mon cas...



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 18 contribution(s) au forum.

Toto : "Falling in between"
(1/5) 24 août 2006, par Ronron
Toto : "Falling in between"
(2/5) 3 juillet 2006, par 456456
Toto : "Falling in between"
(3/5) 20 avril 2006, par Le drogué qui a pondu quelque chose de correct
Toto : "Falling in between"
(4/5) 17 février 2006
Toto : "Falling in between"
(5/5) 12 février 2006, par Pitseleh




Toto : "Falling in between"

24 août 2006, par Ronron [retour au début des forums]
http://www.hydrasolation.com/

Un album merveilleux que tout bon fan doit se procurer ! TOTO c’est comme les bons crûs, il vieillit bien !
Pour tous les fans, retrouvez ici un site et un forum sur le groupe TOTO

http://www.hydrasolation.com/

http://hydrasolation.aceboard.fr

Cet album les fans l’ont attendu depuis si longtemps ! je l’écoute en boucle ! et puis TOTO en live c’est GEANT !

[Répondre à ce message]

Toto : "Falling in between"

3 juillet 2006, par 456456 [retour au début des forums]

Objectivement on peut dire qu’un album est bon ou non. Un musicien pourra expliquer ce qui est réussi sur certains plans techniques de composition, de production, d’harmonies ou que sais je encore. C’est tout à fait possible en musique classique ou en jazz. Attention cela ne se substitue pas aux émotions et les musiciens ne serons pas d’accords entre eux sur des quantités de points. Il n’existe pas seulement une part de subjectivité , parce que sinon tout a la même valeur. Est-ce que David Charvet est subjectivement aussi valable que Morrissey ? Oui. Objectivement non.

[Répondre à ce message]

Toto : "Falling in between"

20 avril 2006, par Le drogué qui a pondu quelque chose de correct  [retour au début des forums]

Ca n’a rien avoir avec cet album (sinon j’adore Toto, j’ais presque tout ces albums vinyls de ma jeunesse) mais qu’a -t-il fait ici Laurent Rieppi de Classic 21 ??

[Répondre à ce message]

Toto : "Falling in between"

17 février 2006 [retour au début des forums]

Il faut le dire tres clairement que mais pas seulement car si l’on veut bien considerer le passé des musiciens avec Russ Ballard entre autres, rien ne dit que. Hydra à la rigueur mais franchement, c’est un peu comme pour les Eagles : On s’en branle et Haro sur le Porca. D’ailleurs il faut bien avouer (et encore j’en oublie) de quoi faire Sanborn. Bref en conclusion, et meme s’il y a dans ce pays, une fracture, je commencerais par mentionner le peu d’interet par (uretre) manque de reelles vibrations. Meme si on sent tres clairement les influences de GG Allin, ainsi que les travaux de Varese sur les Oises bipuctes ultra chiadées et bien sur le Velvet periode Mister Pickwick. A ce sujet je precise (vulve) que tous ceux qui ont écouté l’album ont crée un groupe ensuite. c’est dire l’impact sur toute la musique du XXeme et XXIeme arrondissement.

En tout cas vraiment bravo pour la

[Répondre à ce message]

Toto : "Falling in between"

12 février 2006, par Pitseleh [retour au début des forums]

Seigneur, tous aux abris. Comme si les horreurs actuelles ne suffisaient pas... Halte au cumul !

[Répondre à ce message]

    Toto : "Falling in between"

    13 février 2006, par Sentenza [retour au début des forums]


    Voilà une critique bien constructive de machin chose. On voit qu’il a écouté l’album avec attention et ses arguments de choc sont inattaquables, vraiment une critique comme je les aime.................

    Bon trève de plaisanterie, j’invite les fans (ceux qui aiment la bonne musique) à aller voir leur concert du moi de mars à Forest !

    [Répondre à ce message]

      Toto : "Falling in between"

      14 février 2006, par Pitseleh [retour au début des forums]


      Considérer que les gens n’aimant pas Toto sont forcément acquis à la "spontanéité bordélique de tendances plus actuelles", et que leurs fans sont forcément connaisseurs de "bonne musique", c’est plutot réducteur ma foi. Pour ce qui est du groupe lui-même, grandiloquent il l’est effectivement. Trop. C’est comme un banana-split recouvert d’une quadruple dose de chantilly, ça me pèse sur l’estomac.
      Cela dit leur album ne m’empêchera pas de dormir pour autant.

      [Répondre à ce message]

      Toto : "Falling in between"

      14 février 2006, par Marticot [retour au début des forums]


      Toto c’est tout ce que le hard fm avait de détestable et de guimauve. C’est simplement indigeste voire mauvais. Sans âme ni intérêt autre que de constater que les requins de studio font des poissons d’eau douce à peine comestibles.

      Mélodies sirupeuses, absence de créativité totale, plan marketing monstre invoquant la légende d’un groupe qui n’en a jamais vraiment été une.

      A ranger dans le rayon "mémoire enjolivée".

      [Répondre à ce message]

        Toto : "Falling in between"

        14 février 2006, par Sentenza [retour au début des forums]


        Il y a des gens qui aiment ce groupe ou quoi ? Ne me dites pas que je suis le seul, je vais passer pour un extraterrestre...........

        "mélodies sirupeuses............plan marketing ??????????? ah bon , ben...............ptet aux Etats Unis alors, en Europe je sais pas..........je ne pense pas qu’en Europe, le groupe soir aussi connu, enfin bon..........vous n’aimez pas soit, c’est pas la peine d’être si dur avec ce groupe , .......... qd à la légende, chacun se fait sa propre opinion là - dessus, ils ont qd même sorti de très bonnes mélodies accrocheuses...........

        Au fait les gusses, vous écoutez quoi de bien meilleur niveau musical ? J’ai hâte de savoir.

        [Répondre à ce message]

          Toto : "Falling in between"

          15 février 2006, par TautaulOOOve [retour au début des forums]


          Toto est LE groupe culte du siècle dernier ( sinon plus ).
          Comment est ce possible que les gens puissent cracher sur ce groupe ?!

          Un jeu de basse majestueux, un son de guitare unique, une batterie digne d’un finntroll, une cornemuse hawaïenne, un chant digne de james LaBrie ( en live ! ) bref, que demander de mieux ? ( sinon encore et toujours plus de ce groupe )

          N’oublions surtout pas que steve Lukather est LE guitar héro. ( C’est pas donné à tous de faire une pub pour un subwoofer à son effigie...)

          calm down boy !

          [Répondre à ce message]

        Toto : "Falling in between"

        17 février 2006, par Mahefa [retour au début des forums]


        C’est un peu fatiguant d’entendre l’expression "requins de studio" patati et patata, surtout de la part de quelqu’un qui n’aime pas le groupe. Toujours la même rengaine. Oui c’était leur métier. Oui ils étaient très demandés. Mais voilà, ils voulaient monter leur groupe, point barre. Qu’on n’aime pas ce qu’ils font, ok. Les gouts et les couleurs ... Mais bon sang, arrêtez avec cette histoire de "requins de studio". Je ne vois pas pourquoi on leur a toujours reproché ça, que ce soit celui qui a écrit ça, ou que ce soient les critiques journalistiques qui ont toujours aimé descendre Toto.
        En attendant pour ceux qui voulaient aller les voir à Paris le 20 mars au Zénith et qui n’ont pas leur ticket. Va falloir attendre une autre date. Parce que là, c’est ... complet !

        [Répondre à ce message]

        Toto : "Falling in between"

        21 février 2006, par rejou [retour au début des forums]


        J’aimerai apporter quelques précisions à la personne qui parle encore de requins de studio en parlant des membres du groupe Toto. Cela fait maintenant plus de quinze ans que les membres de ce groupe ne font plus partie des requins des studios californiens et ne participe pratiquement plus à aucune session mis à part des participations très épisodiques pour le fun avec des potes (Boz Scaggs : dig / 2001 ou encore Don Henley / 2000) (mis à part le nouveau membre du groupe Greg Phillinganes : Donald Fagen, Chris Botti, etc. et qui évolue beaucoup dans la sphère jazz fusion).

        Donc le coup des requins de studios sans âme, c’était bon comme critique dans les années 80. Toto c’était avant tout une bande de copains qui se sont connus à la High School et qui c’est vrai ont débuté ensemble en accompagnant des stars de années 70, Seals & Crofts et Boz Scaggs pour ne citer que leurs premières participations en tant que sidemen. Ensuite à la fin des années 70 et durant les années 80 ils ont participé et ont été demandé par les plus grandes stars internationales, pour ceux qui ne le saurait pas Jeff Porcaro tenait la batterie sur des parties de The Wall des Pink Floyd (bien que n’étant pas crédité à ma connaissance), à accompagner Bruce Springsteen (1992) et jouait sur Brothers In Arms de Dire Straits. Si ils étaient autant demandé c’est bien qu’ils avaient un minimum de talent en tant que musiciens.

        Toto n’a jamais été un groupe de "hard FM", (c’est méconnaitre vraiment le groupe pour dire des inepties pareil) il ne s’est jamais revendiqué comme groupe de hard rock, mais comme un groupe aux influences multiples venant du rock, hard rock, de la pop westcoast, du r&b, de la soul (façon Motown ou Stax) et même du jazz (Miles Davis a enregistré avec eux sur Fahrenheit, et Roy Hargrove est sur le dernier album). Le cheminement de Toto et la variété de genre qu’il propose sur chacun de ses albums est complétement différent de celui d’un groupe que l’on considère comme "Hard FM" (ce terme de "Hard FM" n’existe qu’en France, c’est une musique qui n’existe pas dans d’autres pays... En Allemagne ou en Angleterre on appelle cela Melodic Rock) type Foreigner ou Journey.

        Concernant le "plan marketing monstre" pour le dernier album, il n’y a pour ainsi dire aucun plan marketing, le groupe étant signé chez Frontier Records, Frontier étant un petit label ayant des moyens limités pour investir dans une campagne marketing vraiment efficace (aucun spot à la télé, une couverture médiatique très faible, etc.). On est tres loin des Madonna et autres...

        J’aimerai savoir quels sont les critères qui différencie les "mélodies sirupeuses" des autres... En avoir la définition exacte... Merci. Pour ce qui est "d’absence de créativité totale", j’aimerai que cette personne me donne des exemples des titres de Toto (hors singles) où l’absence de créativité est flagrante... (bien sûr comme chaque groupe ou artiste ils n’ont pas fait que des bons titres).

        Apres si la personne qui a écrit celà n’aime vraiment pas Toto pour une raison ou pour une autre, ce n’est pas la peine d’encombrer les forums de ce genre de commentaires, completement inutile et completement faux et sans aucun argument solide, si ce n’est un avis strictement personnel. Je n’aime pas Depeche Mode, je ne vais pas sur les forums de Depeche Mode pour descendre le groupe... Celà ne sert strictement à rien...

        J’aimerai aussi savoir quelle musique à une âme et quelle autre n’en a pas ? Quels sont les critères qui différencie les deux... Encore une fois je n’aime pas Depeche Mode mais je ne vais pas dire que leur musique n’a pas d’âme parce que de la musique avec âme et sans âme je ne connais pas...

        (mon e-mail est : imp.rejou@wanadoo.fr).

        [Répondre à ce message]

          Toto : "Falling in between"

          18 mars 2006, par Tony lad [retour au début des forums]


          Exellent commentaire, merci (lol moi non plus depeche mode ça me branche pas trop)

          Comment peut on classer Toto ? Ce groupe a tellements d’influences, chaque album est
          different et on y retrouve trés souvent des Guests stars qui on un talent enorme.
          Et que dire de Steve Lukather si ce n’est qu’il est LE guitariste complet par exellence.
          Pour les reticents je conseillerai d’ecouter la reprise de "while my guitar gently weeps" de toto.
          Le solo (en deux parties) et la voix de Luke valent franchement le detour.

          [Répondre à ce message]

        Toto : "Falling in between"

        27 février 2006, par Eclat Man [retour au début des forums]


        C’est quoi pour toi la musique avec âme ?
        Peux-tu me donner un exemple ?
        Je sens que je vais bien rigoler...
        Au fait, TOTO, ça n’a rien à voir avec du HARD FM. T’as l’air d’être un super connaisseur.

        [Répondre à ce message]

        Toto : "Falling in between"

        5 avril 2007 [retour au début des forums]


        Tu es un expert !
        Miles Davis était sourd, comme Mac Cartney, Clapton, Santana, Jeff Beck, Satriani, et Larry Carlton aussi.
        Cependant si tu souhaite apprendre le ukulele Luke pourra te donner des leçons.

        [Répondre à ce message]