Pop-Rock.com



Tokio Hotel : "Zimmer 483"
Goethe Institut

jeudi 28 juin 2007, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Aldebert : "Les paradis disponibles"
Apse : "Spirit"
HIM : "Love metal"
Pierre Bondu : "Quelqu’un quelque part"
Sheryl Crow : "Wildflower"
Milk : "Favorite taste"
The Smashing Pumpkins : "Machina / The machines of God"
Les Wampas : "Rock’n’roll part.9"
El Barön Brissetti : "Woodpecka shoes"
Kasabian : "Kasabian"


Quand on m’a proposé de chroniquer le nouvel album de Tokio Hotel, l’idée m’a parue plutôt alléchante. Tout d’abord, je n’avais jamais entendu le moindre morceau issu des jeunes esprits malléables de ces quatre adolescents venus de Magdeburg. J’y allais donc sans grands a priori et sans grandes illusions, si ce n’est une condescendance totalement gratuite pour tout ce qui s’affuble du qualificatif fourre-tout de Goth sous prétexte d’être dépressif, noiraud, maquillé comme un camion volé et adeptes de frusques dégottées aux Puces. En contrepartie, j’avoue une certaine faiblesse pour la langue allemande, ça compense un peu. On me proposa directement d’en faire le flop du mois. En vertu du principe de présomption d’innocence, il fallait quand même les écouter une fois auparavant. Et finalement, les Tokio Hotel ne seront pas flop du mois.

Vais-je donc refaire le coup de Kyo et The Rasmus ? Ben oui, quelque chose comme ça. Faut déjà déterminer à la base l’état d’esprit dans lequel j’ai écouté Tokio Hotel. Certainement pas pour être édifié, ou dans l’espoir de découvrir un jeune groupe plein d’avenir en tout cas. A partir du moment où on a assimilé le fait que Tokio Hotel donne dans le easy-listenning, passe sur les plus mauvaises radio de France et a généré toute une tripotée de blogs à sa gloire écrits en gloubiboulga, l’intérêt qu’on leur porte est purement scientifique. Il s’agit de déterminer si le truc qui résume le rock de 2007 à lui seul chez 75% de ceux qui en écoutent (ou pensent en écouter) est à classer parmi les merdes infâmes ou parmi les merdes tolérables. Pour ne rien arranger, je me prive d’une petite joie mesquine : enfoncer des portes ouvertes en révélant que ce truc est naze à pleurer, faire baver des borborygmes incompréhensibles à tout le fan-club francophone du groupe, c’est du plaisir médiocre mais tellement facile à obtenir. Pourtant, je persiste à penser que ces Hanson d’outre-Rhin ne méritent pas toute cette haine. Je sais pertinemment bien que tout album doit être évalué sur base des mêmes critères intangibles mais là, j’ai un peu de mal à ne pas tenir compte de leur jeune âge. Flanquer Tokio Hotel en flop du mois reviendrait à mes yeux à pousser un handicapé dans l’escalier ou à sauter à pieds joints sur un sac rempli de chatons vivants. Ca ferait bien rire tous les visiteurs de Rotten.com mais bon, profiter de la faiblesse d’un plus petit que soi à ce point a quelque chose de méprisable.

Je l’avoue, sur les douze chansons que comporte Zimmer 483, je n’ai réellement été attentif qu’aux quatre premières. Uebers ende der welt par exemple, est une chanson énergique avec un refrain facile et sympathique. J’ai également noté un genre de ballade mélancolique qui relève courageusement le museau face au monde qui est méchant (Spring nicht, si je ne m’abuse) et un truc qui se voudrait très enlevé sans trop y parvenir (Heilig). Bon, le reste de l’album est entré dans une oreille et sorti par l’autre aussi sec. Il semblerait que les autres titres ressemblent comme deux gouttes de khôl aux quatre premiers morceaux sans pouvoir être conservés en mémoire plus longtemps qu’une liste de courses, un tract politique ou le numéro de téléphone d’un boudin. Zimmer 483 est donc très simpliste, très aseptisé mais au fond, les mélodies ne parviennent même pas se montrer répulsives... On se surprend même à les siffloter distraitement par après. Le gamin à tête de youka chante correctement, sans même tenter d’en faire des tonnes comme on aurait pu s’y attendre, et les autres musiciens font leur boulot correctement. On ne découvre même pas de piano, de violon ou de tout autre instrument sentimentalement connoté dont l’utilisation au sein d’un groupe goth file directement une profonde envie d’uriner sur le livret. Alors qu’il y avait tout lieu de craindre le pire, Tokio Hotel s’avère finalement une formation d’une certaine sobriété.

Pourquoi alors cette envie de se moquer instinctivement de Tokio Hotel ? Parce que c’est allemand, tout frais et tout rose, que ça déclenche des scènes d’hystérie prépubère à peine croyables et, comme je l’ai lu quelque part, que ça ressemble à la progéniture illégitime de Sangoku et Boy George ? Peut-être aussi parce que ce jeune groupe n’est finalement pas très finaud, tourne déjà en rond au bout d’un seul album et que leur succès de masse a quelque chose de dérangeant et d’offensant pour un tas de formations plus méritantes, plus dignes d’intérêt ou tout simplement moins vendables ? Exact... Mais bon, rien de bien neuf sous le soleil sur ce coup-là. Ce qui me dérange un peu plus, c’est que parmi tous ceux qui n’ont que mépris pour la moindre des actions de Tokio Hotel, on en trouvera certainement un paquet pour encenser Placebo par exemple, formation spécialisée dans la merde en boîte depuis une poignée d’albums sans même avoir l’excuse de la jeunesse. J’irais même jusqu’à dire que cet album de Tokio Hotel n’est pas foncièrement pire que ce dont Placebo nous gratifie depuis trois albums. Même remarque pour les textes : de manière prévisible, c’est assez naïf, tout plein de grands questionnements adolescents sur la mort, l’amour, les déceptions sentimentales, le suicide et la sexualité. Mais en partant du principe qu’un artiste exprime à travers sa musique les choses qui le touchent personnellement, ces thématiques et la manière de les exprimer sont parfaitement acceptables dès lors qu’elles sont l’œuvre d’un Allemand de 17 ans. C’est plus dérangeant lorsque l’auteur est un Finlandais de 31 ans et carrément obscène dans le cas d’un Français de 48 ans (suivez mon regard...).

Finalement, ce n’est pas que Tokio Hotel soit un groupe passionnant qui mérite à tout prix d’être défendu, c’est qu’il y a un paquet de groupes « expérimentés » qui méritent bien plus de coups de trique sur la gueule que cette bande de marmots finalement assez intelligents pour surfer sur une mode passagère. Il paraît en tout cas que depuis l’explosion médiatique en France de nos quatre pierrots hirsutes, les Essémèsse-Kids se ruent tous en cours d’allemand, histoire de pouvoir bénéficier en direct des enseignements de Bill Kaulitz. C’est déjà ça de pris.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 51 contribution(s) au forum.

Tokio Hotel : "Zimmer 483"
(1/14) 17 octobre 2007, par vehau
Tokio Hotel : "Zimmer 483"
(2/14) 12 août 2007, par justine
Tokio Hotel : "Zimmer 483"
(3/14) 20 juillet 2007, par Estelle
Tokio Hotel : "Zimmer 483"
(4/14) 6 juillet 2007, par Hugues
Tokio Hotel : "Zimmer 483"
(5/14) 29 juin 2007, par vianney
Tokio Hotel : "Zimmer 483"
(6/14) 29 juin 2007, par Bop Morane
Tokio Hotel : "Zimmer 483"
(7/14) 28 juin 2007
Tokio Hotel : "Zimmer 483"
(8/14) 28 juin 2007
Tokio Hotel : "Zimmer 483"
(9/14) 28 juin 2007
Tokio Hotel : "Zimmer 483"
(10/14) 28 juin 2007, par Reen-Go
Tokio Hotel : "Zimmer 483"
(11/14) 28 juin 2007, par Rico
Tokio Hotel : "Zimmer 483"
(12/14) 28 juin 2007, par Gours
Tokio Hotel : "Zimmer 483"
(13/14) 28 juin 2007
Tokio Hotel : "Zimmer 483"
(14/14) 28 juin 2007, par fan indochine




Tokio Hotel : "Zimmer 483"

17 octobre 2007, par vehau [retour au début des forums]

Je n’irai pas jusqu’à dire que j’adore Tokio Hotel, on va dire plutôt que je tolère ce groupe, et je vous explique pourquoi :
1- D’une part parce qu’un groupe teuton qui ose blablater en wisigoth et qui marche, c’est toujours bon pour la diversité musicale et culturelle.

2- Parce qu’il est préférable pour les oreilles de nos chers enfants d’entendre un VRAI groupe de Rock avec de VRAIS musiciens quoi qu’on puisse en dire, que les bouses intersidérales popicrottes qu’on nous sert en France notamment.

3- Enfin, parce que Tokio Hotel a, contrairement à nombre de groupes de merdeux du genre, un potentiel, voire un avenir pouvant dépasser les six mois. On a eu les boys band, les girls band, les produits minables d’émissions télés minables, ces sympathiques jeunots ont le mérite d’être bien managés et suivis, le son est très bon, la production au poil.
Il est évident que la cible n’est pas le fan de Dimmu Borgir (dont je suis) mais bien ses petits frêres et soeurs. Et pour eux, c’est tout à fait au niveau.

Alors, je ne fais pas partie de la cible marketing visée, mais Tokio Hotel accompagne les premiers émois musicaux des pré-ados en mal d’idole, et ils le font ma foi assez bien. Pas de quoi crier à la grosse bouse, rappelez-vous vos idoles de jeunesse, je doute que la plupart aient été beaucoup moins audibles que ce que nous servent ces ptits Goths.

[Répondre à ce message]

Tokio Hotel : "Zimmer 483"

12 août 2007, par justine [retour au début des forums]

pour ma part, j’apprécie énormément tokio hotel... et d’après ce que je peux lire et entendre, ce groupe fait du "bien" aux jeunes... ces 4 artistes utilisent des mots simples pour évoquer des problèmes auquels la majorité des adolescents sont confrontés (qui sont certes avec du recul très simplets) mais qui peuvent être durs à supporter quand on a 15 ans. oui c’est sur que la crise d’adolescence y est pour quelque chose mais à partir du moment où ça aide, je suis pour. avec leur charisme, leur passion pour la musique, leur énergie (il faut les voir sur scène^) et le rythme de leurs mélodies, ilsont réussi à se créer un public international ce qui (je pense) prouve leurs talents.

pour finir je dirais que le phénomène tokio hotel n’a rien à envier à la beattlemania de l’époque, c’est un jeune groupe qui a beaucoup de talent et qui je ne doute pas va s’améliorer au fil des années.

[Répondre à ce message]

Tokio Hotel : "Zimmer 483"

20 juillet 2007, par Estelle [retour au début des forums]

juste une précision, les quatre membres du groupe de sont pas originaires de Magdebourg, les jumeaux (Bill et Tom) sont de Leipzig. Ok, c’est toujours en ex-Allemagne de l’Est.
Moi j’ai découvert ce groupe par l’intermédiaire de ma fille de dix ans et j’avoue que j’apprécie beaucoup. Certainement plus que mes grands-parents quand leurs enfants leur ont fait entendre Johnny ou Sylvie.
Attendons la suite de leurs compositions avant de juger, car si on prend les disques ou albums de certains de nos "grands chanteurs" actuels, ça ne volait pas très haut non plus.
Hurra Tokio Hotel. Bis bald...
Et si ça peut relancer l’enseignement de l’allemand face à "l’anglicination" de nos enfants, je suis pour !
Schüss

[Répondre à ce message]

Tokio Hotel : "Zimmer 483"

6 juillet 2007, par Hugues [retour au début des forums]

Je ne dirai rien...

Moi-même, je prenais plaisir à me moquer de ce groupe, dont je n’ai jamais entendu le moindre vers... Attitude stupide, j’en conviens !

Et puis, un jour, lors d’un bain partagé, rempli de mousse, mon amoureuse me dit : "Doudou, je peux t’avouer un truc ?" "Oui, chouchou, vas-y, je t’aime, tu peux tout me dire !" "J’aime bien une chanson de Tokyo Hotel !"

Moralité, le premier qui critique Tokyo Hotel critique mon amoureuse, et je lui souhaite de souffrir avant de mourir... :°
L’amour rend aveugle, et aussi un peu sourd ---> Tokyo Hotel ne peut être que génial, puisqu’elle apprécie !

[Répondre à ce message]

Tokio Hotel : "Zimmer 483"

29 juin 2007, par vianney [retour au début des forums]

Surprise... !!!

Contrairement a toutes les prévisions, Marc Lenglet ne descend pas Tokio Hotel en flamme !!!

Première surprise : Marc Lenglet n’a "jamais entendu le moindre morceau issu des jeunes esprits malléables de ces quatre adolescents venus de Magdeburg"

Donc, Marc Lenglet n’a allumé aucune radio ni aucune télé ces 6 derniers mois ! En tout cas aucune merde en 3 trois lettres : NRJ, MTV, FUN,...Beau professionalisme. (note : cette phrase N’EST PAS ironique)

Personnellement, je trouve que Tokio Hotel c’est de la merde en boite, c’est nulllisime, c’est à vomir, même pas digne de figuer en tracklist de la foire agricole de Ciney...(je paraphrase....Marc Lenglet ) c’est pitoyable, le chanteur à une coupe tellement ridicule que rien que pour ça on devrait l’interdire de chanter...

et dire que CA rempli des stades !!! Vous savez pourquoi il s’appelle comme ça, ce groupe ? Parce que le chanteur pense que "hotel" ça fait référence à un groupe mondialement connu (ben oui un groupe international ça vit que dans les hotels pendant les tournées) et "tokio" parce que... on ne sais pas trop pourquoi, parce que c’est une grande ville et ça fait bien, ça fait manga... (c’est comme sa coupe de cheveux, ça fait bien parce que ça fait...heu....gothique ?)

Vous saviez que dans "Zimmer 483", il y a exactement la même chanson que dans leur précédent album ? Il l’ont reprise parce qu’elle marchait bien, on rajouté un ou deux effets, et hop ! ’bonus’ track de la version française ! Mais si vous savez, cette chanson qu’on entend(ait) partout là !...Durch den machin... alala faut écouter NRJ !)

Gageons qu’on entendra plus parler de ce "groupe" d’ici peu !
Mais sinon je suis d’accord avec Marc : EUX, au moins, il ont l’excuse de la jeunesse.... ce qui fait qu’il ont encore le temps de sortir des Cd écoutables, et de redescendre de leur nuage, EUX.

Après, l’album en lui même, à part une ou deux chanson c’est vraiment naze mais bon chacun ses gouts.

En tout cas ce qui est drole c’est qu’on pensait qu’on allait avoir droit à une descente en flamme accompagnée d’une réaction virulente de fans et finalement rien de tout cela...par contre, ce sont les fans de Placebo qui vont réagir maintenant....

mouahahahahahahahah !!!!

[Répondre à ce message]

    Tokio Hotel : "Zimmer 483"

    29 juin 2007 [retour au début des forums]


    Ben vu les commentaires ci-dessous, ce sont les fans d’Indochine qui ne supportent pas de voir leur mentor comparé aux ptits jeunots de Tokio Hotel.

    Par contre, ne comprends pas qu’un gars ose se targuer d’écouter NRJ, de regarder MTV et même d’avoir acheté/loué les DEUX albums de TH, et de les avoir écoutés...T’as vu que c’était bien classé à l’Ultratop alors tu t’es dit :"Cool, c’est surement de la bombe" ?

    [Répondre à ce message]

      Tokio Hotel : "Zimmer 483"

      29 juin 2007, par fan indochine [retour au début des forums]


      non ça me dérange pas que tokio Hotel soit comparé à Indochine, ça reste de la musique populaire adressée en priorité pour les jeunes, bien que les membres de tokio hotel devraient composer et écrire eux-même leur chansons afin d’être plus sincère et aussi d’éviter de tomber dans les clichés car les gens qui écrivent pour eux n’ont surement pas 17 ans. Indochine on peut les aimer ou les détester mais ce qu’on ne peut pas leur enlever, c’est d’être toujours rester sincère.

      [Répondre à ce message]

      Tokio Hotel : "Zimmer 483"

      30 juillet 2007 [retour au début des forums]


      bonjour bill
      tu et un super meque tu chante bien
      quan je vai avoure 18ans je vai allé an alemane
      pour lintan j’ai 15ans malaurie

      [Répondre à ce message]

    Tokio Hotel : "Zimmer 483"

    30 juin 2007, par kozmik [retour au début des forums]


    Te d’jeu Magdeburg ils avaient une bonne équipe de foot dans les 70’s. Perso je préferrais carl seis iena.

    [Répondre à ce message]

    Tokio Hotel : "Zimmer 483"

    19 juillet 2007 [retour au début des forums]


    Bouh le gros jaloux(se) !! J’ai qu’une chose à te dire, tu es con(ne)

    [Répondre à ce message]

Tokio Hotel : "Zimmer 483"

29 juin 2007, par Bop Morane [retour au début des forums]

si sa plais s’est que s’est bon. Moi je n’aimes que la bonne musique, je suit loin d’ètre bète et j’aimes INDOCHINE. Cé q f d.
A 48 an, SIRKIS est encore jeune assé pour s’identifié a un de 16. Toi a 48, s’est sera surement a un de 65. Faudras encore atendre 4 an pour 69, l’age érothique. En l’ocurense s’est toi qui te tronpe. Pas les million de fan qui aime la bonne musique et qui ne sont pas tous bète, comme moi.
J’espère t avoir convaincul sinon passes dans ta tète le grand sloggand du jour : si sa plais s’est que s’est bon. Cé q f d.

[Répondre à ce message]

Tokio Hotel : "Zimmer 483"

28 juin 2007 [retour au début des forums]

Je n’aurai pas besoin d’en faire des tonnes (moi !), pour dire que cette critique est sans intérêt ! Particulièrement en ce qui concerne Placebo !

[Répondre à ce message]

Tokio Hotel : "Zimmer 483"

28 juin 2007 [retour au début des forums]

Rien à dire à par ,un goût certain à casser les autres et se faire un malin plaisir à publier !Pas top la chronique.
Avoir un droit "de la critique",ne doit pas être une arme absolue !
J’aime le bleu et vous ?NON ! alors je suis nul ?
J’aime le soleil et vous ?NON ! donc je suis un attardé ?
J’aime indochine et vous ?NON !Donc je ne suis plus à la page ?
Je vous salut et en aucun cas ne vous critiquerai(sauf si vous le prennez comme tel) ;)
Xavier.

[Répondre à ce message]

Tokio Hotel : "Zimmer 483"

28 juin 2007 [retour au début des forums]

je suis d’accord pour ce que vous avez pu dire sur Tokio Hotel, enfin, du rock allemand audible, mais , Indochine et Placebo ont commencé comme ça et ils durent eux ! Pour Tokio Hotel j’en mettrai pas ma main à couper. Et puis, on fait un pari , je vous mets un casque pendant 1 heure sur les oreilles avec chacun des trois groupes, on verra qui vous jetterez en premier .

joe

[Répondre à ce message]

Tokio Hotel : "Zimmer 483"

28 juin 2007, par Reen-Go [retour au début des forums]

Je m’attendais à un massacre en règle jouissif. Et en fait non. Mais je suis pas déçu. J’me suis même marré tiens. Par contre, conçernant Placebo, je suis pas tout à fait d’accord. ’Sleeping With Ghosts’ n’est pas à vomir, non plus.

[Répondre à ce message]

Tokio Hotel : "Zimmer 483"

28 juin 2007, par Rico [retour au début des forums]

Que deviendrait un tel site si, effectivement, la sentence était déclarée au préalable ? Une critique encore une fois très agréable à parcourir. Pour Tokio,le seul titre sur lequel je suis tombé à la radio est sympa et sans prétention. Si le "grand" public se jette dessus, tant mieux pour le groupe, ça ne sera pour moi, jamais un argument de haine. Et puis quel plaisir d’apprecier différents types de musique : passer d’un titre de Tokio à Dimmu, en passant par Gwen S., Muse et Therion... je vous recommande cette approche "quand la musique est bonne !".

[Répondre à ce message]

Tokio Hotel : "Zimmer 483"

28 juin 2007, par Gours [retour au début des forums]

Excellent ! Ne fut-ce que pour les remarques sur Placebo et le compositeur-français-dont-on-n’a-pas-cité-le-nom. Pourquoi toujours croire que c’est de ce bon Nicola dont il s’agit ? :-))))) C’est si flagrant ? Mouhahaharf !

[Répondre à ce message]

Tokio Hotel : "Zimmer 483"

28 juin 2007 [retour au début des forums]

peut etre que la frustration est la raison des attaques plutot gratuites envers indochine qui sont assez recurentes sur ce site pour le reste très interessant.
la vie ne s’arrete pas à 30 ans que diantre

[Répondre à ce message]

Tokio Hotel : "Zimmer 483"

28 juin 2007, par fan indochine [retour au début des forums]

raaa mais que vous a donc fait Nicola sirkis ? vous avez le droit de ne pas aimer mais arrêtez de le prendre en permanence pour cible. L’album alice et june est pas très bon, on est d’accord mais cessez de juger en permanence le groupe là-dessus et penchez vous donc un peu plus sur leurs albums des années 90, vous mourrez un peu moins bête qui sait .... En ce qui concerne tokio hotel dont je vous rappelle que seul le chanteur est un adepte des coiffures à la Robert Smith, je partage votre avis, c’est pas spécialement mauvais, il y a quand même une démarche artistique, ce qui est condamnable c’est lorsque la musique est réalisée uniquement dans un but mercantile, ici c’est loin d’être le cas tout comme pour Placebo. Vous avez le droit de ne pas aimer Meds mais traiter leurs albums de "merde en boîte" c’est complètement disproportionné. Je vais vous en faire écouter de la vraie merde, vous verrez tout de suite la différence. J’me doute que vous cherchez uniquement à provoquer comme c’est la coutume sur ce site et je joue donc le jeu en vous répondant. Bonne continuation

[Répondre à ce message]

    Tokio Hotel : "Zimmer 483"

    28 juin 2007, par kozmik [retour au début des forums]


    Bah il y a toujours eu des groupes pour exciter les pucelles de 14 ans. Les allemands on Tokio Hotel (avez vous remarqués tous les groupes actuels dans lesquels le mot Tokio apparait ?), les fromages qui puent on Naast et nous the Tellers. C’est vrai que c’est ridicule de voir un mec de 48 balais en robe noire s’agiter sur scène en nous rabattant sur les frustrations adolescentes alors qu’il a dépassé la date de péremption depuis bien longtemps.

    [Répondre à ce message]

      Tokio Hotel : "Zimmer 483"

      28 juin 2007, par fan indochine [retour au début des forums]


      pas pire qu’un gros jouflu tout le temps bourré sur scène qui met du rouge à lèvre et qui nous déprime depuis 30 ans

      [Répondre à ce message]

        Tokio Hotel : "Zimmer 483"

        28 juin 2007 [retour au début des forums]


        Pas sympa de parler de Carlos comme ça

        [Répondre à ce message]

          Tokio Hotel : "Zimmer 483"

          28 juin 2007, par Youki Smayes [retour au début des forums]


          Bigre, voila un fight interessant : Un fan de Cure vs LE fan d’Indochine ... Ca va etre une tuerie, Deguello !!!!! :-)))

          [Répondre à ce message]

            Tokio Hotel : "Zimmer 483"

            29 juin 2007, par fan indochine [retour au début des forums]


            faut pas croire, j’aime aussi beaucoup The cure, j’ai écouté Faith ou Disintegration des dizaines de fois, c’était juste pour faire remarquer que y’a à redire chez tout le monde. Robert Smith a défois tendance à trop se lamenter et ça peut être irritant à force, et y’a pas une seule interview où il n’évoque pas le fait qu’il consomme beaucoup d’alcool voire même des substances bizarres. C’est pas parce qu’on est mélancolique qu’on doit se complaire forcément là-dedans ... et en plus il sait se montrer parfois méchant comme contre New Order, Morrissey ou encore U2 et j’en passe

            [Répondre à ce message]

      Tokio Hotel : "Zimmer 483"

      1er juillet 2007, par Bic [retour au début des forums]


      On ne peut pas dire que the Tellers soient portés par une vague publicitaire et commerciale ... ha si, zut, ils ont fait la musique d’une pub !

      [Répondre à ce message]

        Tokio Hotel : "Zimmer 483"

        4 juillet 2007, par vehau [retour au début des forums]


        La seule question intéressante, c’est de savoir ce que sera Tokio Hotel dans dix ans, il n’est pas dit que le groupe ne se forge pas une identité plus intéressante que maintenant, je ne suis pas fan, mais j’attends d’en voir et surtout d’en écouter un peu plus avant de donner une opinion tranchée.

        Pour le moment, le groupe m’apparaît plutôt sympathique et est largement au niveau du soit-disant revival rock de nos groupes de boutonneux Français....
        Le temps permettra de faire le ménage.

        [Répondre à ce message]

          Tokio Hotel : "Zimmer 483"

          4 juillet 2007, par Will [retour au début des forums]


          Ah bon, y a un revival rock en France ? Intéressant, je savais pas.

          [Répondre à ce message]

            Tokio Hotel : "Zimmer 483"

            17 octobre 2007, par vehau [retour au début des forums]


            Si si ils l’ont dit dans A nous Paris, le journal gratos pseudo branché de La RATP, alors hein bon.

            [Répondre à ce message]

              Tokio Hotel : "Zimmer 483"

              28 octobre 2007, par Al-kE-mE [retour au début des forums]


              Pour un peu, j’aurais de la peine pour ces zigotos chevelus venus d’outre-Rhin.

              Mais je les préfère aux Naast en conserve ou les Plasticines au tapin. Parce que le revival Rock de Jeune en France, ça, c’est aussi incongru que la canonisation d’Anna Nicole Smith. Bon c’est pas le Pentagone, mais c’est mieux qu’un certain groupe du nom de Kyo, qui traumatisa mes jeunes années et qui me fit haïr les petits blonds sûrs d’eux et qui parlent à la place de chanter.

              Alors, SVP, on sait tous que ça va capoter en moins de deux ans (mais qu’est-ce qu’on en sait ?) et que ça déclenche l’Enfer et Satan à peine que Bill ait prononcé un simple mot. Et alors ? Laissons-les s’amuser, ils sauront bientôt ce que c’est que de se faire virer par des producteurs véreux.

              Dire qu’ils ont été conviés à une porno-party, j’ai dû pleurer de rire un milliard de fois.

              [Répondre à ce message]