Pop-Rock.com



Therapy ? : "One cure fits all"
"I must fight this sickness, find a cure"

dimanche 23 juillet 2006, par Geoffroy Bodart, Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Tom Waits : "Real Gone"
I Am X : "The alternative"
Nashville Pussy : "Get some"
Lindsey Buckingham : "Under the skin"
Comets on Fire : "Blue cathedral"
Citadel : "Pluies acides"
U2 : "No line on the horizon"
George Michael : "Patience"
Courtney Love : "America’s sweetheart"
Suzanne Vega : "Beauty & crime"


Pour ne pas changer, les avis sont partagés au sein de la Rédaction de Pop-Rock. A ma gauche, Marc Lenglet, insatisfait par cette nouvelle livrée, dénonce un ramollissement général et mettrait bien le combo sous perfusion pour leur rendre un peu de cette énergie qui l’avait séduite sur les deux précédents opus (ici et ). A ma droite, Geoffroy Bodart s’est laissé attraper au jeu de ces morceaux accrocheurs, dont la simplicité et les élans popisants sont, à son estime, les meilleurs atouts. Bref, ce qui est la faiblesse de l’album pour l’un en est la force pour l’autre.

De mélange détonnant entre punk et metal, il est encore une fois bien question sur ce nouvel album. Mais, comme cela leur est déjà arrivé par le passé, Therapy ? s’aventure, ou s’égare, c’est selon, dans des contrées un rien plus pop. Enfin... par « pop », on entend un caractère catchy, voire radiophonique très prononcé, des refrains fédérateurs, une production pas trop rugueuse et tout ce genre de choses qui rendent un album accessible, agréable à l’écoute malgré la violence intrinsèque des compositions. L’énergie ne passe pas à la trappe, loin de là, et vous perdrez facilement quelques points Weight Watchers si vous vous laissez aller sur des titres comme Sprung ou Private nobody. Mais à côté de ça, d’autres morceaux comme Dopamine seratonin adrenaline ou Unconsoled semblent davantage là pour que vous attrapiez le manche de l’aspirateur et vous imaginiez en plein festival devant 80.000 personnes, faisant tournoyer le manche de votre micro imaginaire dans une chorégraphie inédite qui risque bien d’avoir raison du vase qui trainait stupidement sur l’étagère du salon. Cette immédiateté n’en fait dès lors pas un disque fondamental, ni même spécialement pertinent, sur lequel on a envie de s’épandre, mais il fait passer un bon moment tout ce qu’il y a de plus rock’n’roll. Et n’a-t-on pas souvent tort d’en demander plus à un album ?

G.B.

Je rejoins mon estimé collègue sur bien des points. Therapy ? a délaissé le punk-metal énervé des deux derniers albums pour tenter sa chance dans un registre plus universel mais toujours musclé. Malgré leur bonne tenue générale, on ne pouvait pas vraiment dire que les dernières œuvres de Therapy ?, assez linéaires, avaient la capacité de faire oublier Troublegum. Cette fois, il faut reconnaître que ce One cure fits all dévoile au fil des plages une estimable variété, des refrains parfois entraînants et des constructions musicales assez inhabituelles chez le groupe irlandais. Therapy ? a mis l’accent sur les mélodies (au détriment de l’énergie et de l’urgence) et sur un côté parfois un peu minimaliste (au détriment de la puissance sonore). Un choix auquel je n’adhère pas. Sans nier les réelles nouveautés apportées par One cure fits all, l’album ne convainc pas le moins du monde. One cure fits all est un album sans élan, sans envergure, littéralement fossilisé. On y déniche incontestablement des brouillons de bonnes idées, voire même l’une ou l’autre plage un rien plus enthousiasmante, mais dans l’ensemble, on s’ennuie affreusement dans l’attente d’un brulot libérateur qui ne viendra jamais. Un comble pour ce Therapy ! Il est des groupes qui peuvent aborder tous les registres sans se soucier des conséquences : leur talent les préserve des tentatives malheureuses. Il en est d’autres qui perdent toute conviction et toute crédibilité sitôt qu’ils dévient un rien de leur vision de départ. Therapy ? avait déjà connu un passage à vide après Troublegum, il faut croire que la leçon n’a pas porté...

M.L.



Répondre à cet article

Marc Lenglet

Geoffroy Bodart





Il y a 1 contribution(s) au forum.

Therapy ? : "One cure fits all"
(1/1) 27 août 2015




Therapy ? : "One cure fits all"

27 août 2015 [retour au début des forums]

Her music is appealing and catchy. Overall, it’s a fine music. - Marla Ahlgrimm

[Répondre à ce message]