Pop-Rock.com



The White Stripes : "Get behind me Satan"
A se damner !

samedi 23 juillet 2005, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Zwan : "Mary star of the sea"
Ben Harper and the Blind Boys of Alabama : "There will be a light"
Immune : "Not until morning"
Santana : "All that I am"
Pearl Jam : "Riot act"
The Crystal Method : "Divided by night"
Lisa Gerrard & Patrick Cassidy : "Immortal memory"
Saint Etienne : "Tales from the turnpike house"
Love Of Diagrams : "Mosaic"
Nosound : "Lightdark"


Que vient donc faire une référence au prince des ténèbres dans tout cela ? Un clin d’œil à la stature foncièrement clichée du grand cornu dans le monde du rock ? Ou l’indication que Jack et Meg White lui aient vendu leur âme pour arriver au sommet, à l’instar d’un Robert Johnson ? Les White Stripes, groupe phare de l’année 2003, pourraient bien avoir choisi la deuxième option, tant partir dans une direction aussi inattendue, sans même prendre le temps de capitaliser un peu sur son succès, est un choix admirable et audacieux en cette triste époque.

Hormis l’imparable Seven nation army, j’avais été plutôt interloqué par l’accueil triomphal que tant le public que les critiques avaient réservé à cet album. Je n’y avais rien découvert de transcendant à l’époque, et aujourd’hui encore, je ne sais trop que penser de ce disque, qui, à peine deux ans après sa sortie, semble déjà avoir gagné sa place au paradis des chef-d’œuvres immortels.

Sitôt le remuant et retentissant single Blue orchidenclenché, il paraissait entendu que les White Stripes allaient jouer la carte de la sécurité et nous refourguer un album à la sauce Elephant. A peine moins addictif que Seven nation army, la concision minimaliste réduite à la paire guitare/batterie fait ici à nouveau très bonne figure. Grand chambardement dès le deuxième titre, où les White Stripes s’amusent à foutre en l’air toute les idées préconçues que l’on pouvait se faire sur l’évolution de leur carrière. Exit le garage-rock d’inspiration blues, place à l’imagination et à l’éclectisme. Seuls deux autres titres, oui vous avez bien lu, deux malheureux titres feront appel à la guitare électrique tranchante de Jack White : le très roots Instinct blues ainsi que Red rain. Tout le reste arbore clairement une coloration folk, voire même world-music par instants.

L’entraînant Little ghost offre une démonstration de country bluegrass du plus bel effet. Piano solitaire sur I’m lonely (but I ain’t that lonely yet), xylophone minimaliste de Meg White en parallèle avec la guitare de Jack sur Red rain, ambiance latino sur The nurse avec profusion de marimbas et de maracas troublées périodiquement par un riff vengeur, irrésistible groove funky sur My doorbell, sans oublier l’âme des Beatles qui plane sur Forever for her, chaque morceau est différent du précédent et s’impose comme une petite trouvaille en soi.

Au début, il est un peu difficile d’y retrouver ses jeunes, tant Get behind me Satan prend malicieusement le contre-pied de tout ce qu’on avait pu imaginer. Heureusement, non seulement on s’habitue très vite à la sérénité quelque peu fataliste de ce nouvel album, mais on ne tarde pas à comprendre qu’on tient là un disque d’une richesse impressionnante, peut être bien le sommet de la jeune carrière des Bandes blanches, où chaque titre contient d’imperceptibles étincelles de génie, celles qu’on a du mal à isoler ou à décrire, mais qui font toute la différence. Il y a quelque chose de Tim Burton dans ces morceaux. Oui, je sais, la comparaison est hasardeuse, mais j’y retrouve la même fantaisie perpétuelle, les idées les plus fantasques présentées avec un tel naturel qu’elles en deviennent tout à fait logiques et spontanées, une ambiance surréaliste qui affleure derrière chaque pan d’apparente normalité. Je me répète, mais les White Stripes viennent de frapper un grand coup là où on ne les attendait pas du tout.

Alors que la plupart des groupes de rock récemment apparus font tout leur possible pour maintenir en vie l’étincelle de leurs débuts, les White Stripes semblent prendre un malin plaisir à brouiller les pistes et à abandonner ce qui semblait porteur pour essayer tout à fait autre chose. Trop particulier pour recueillir un assentiment universel, Get behind me Satan pourrait bien en décevoir beaucoup parmi ceux qui avaient apprécié l’œuvre précédente et, à l’inverse, ravir ceux qui n’avaient pas tout accroché voici deux ans. Mais à vrai dire, personne ne peut prédire les réactions que soulèvera un travail aussi surprenant, varié et délicatement ciselé que celui-ci. En ce qui me concerne, Get behind me satan est bel et bien, pour l’instant, l’album le plus coloré et surprenant qu’il m’ait été donné d’écouter cette année.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 28 contribution(s) au forum.

The White Stripes : "Get behind me Satan"
(1/9) 20 janvier 2006, par nericj
The White Stripes : "Get behind me Satan"
(2/9) 23 décembre 2005, par Harry
> The White Stripes : "Get behind me Satan"
(3/9) 29 juillet 2005, par Laurent
> The White Stripes : "Get behind me Satan"
(4/9) 25 juillet 2005, par lkj
> The White Stripes : "Get behind me Satan"
(5/9) 25 juillet 2005, par charlotte
> The White Stripes : "Get behind me Satan"
(6/9) 24 juillet 2005, par sHAKIRA
> The White Stripes : "Get behind me Satan"
(7/9) 23 juillet 2005
> The White Stripes : "Get behind me Satan"
(8/9) 23 juillet 2005, par R.T.
> The White Stripes : "Get behind me Satan"
(9/9) 23 juillet 2005, par Pounard




The White Stripes : "Get behind me Satan"

20 janvier 2006, par nericj [retour au début des forums]

Cette critique me fait penser aux temps ( lointains) où, abonné aux inrocks, je n’avais pas acheté nevermind de Nirvana car les critiques n’étaient pas bonnes ! !!!!

Il en est de même pour les deux précedents opus des WS : du rock brut,puissant sans vulgarité racoleuse (sauf deux titres tendance métal ratés) récupérant de nombreuses réferences rock voire blues version 2000 (c’est pourquoi beaucoup s’y retrouvent ! !) mais incompris dans cette chronique.

Get behind me satan n’est pas exactement dans la même veine, c’est ainsi qu’un groupe évolue et se pose comme une référence (voir U2 qui nous a quand même sorti de belles daubes entrecoupées d’éclair de génie, même zooropa ! !) ou meurt .

Visiteur, pour apprécier ce disque à sa juste valeur, commence par De Stijl ou Eléphant.

[Répondre à ce message]

    The White Stripes : "Get behind me Satan"

    21 janvier 2006, par lkj [retour au début des forums]


    J’ai toujours le numéro des inrocks avec le ’Nevermind’, désolé mais la critique était excellente.

    [Répondre à ce message]

      The White Stripes : "Get behind me Satan"

      6 mars 2006, par nericj [retour au début des forums]


      Avec un peu de retard.
      En lisant l’ensemble de ce magazine sur le moment, j’avais acheté avec mes maigres moyens un autre disque fort décevant (n’est-il pas question d’un bloody valentine exceptionnel ??).
      Ma volonté dans cette critique était de montrer qu’on est souvent mauvaise gueule sur de très bon albums récents !!

      [Répondre à ce message]

    The White Stripes : "Get behind me Satan"

    21 janvier 2006, par R.T. [retour au début des forums]


    Heeuuuu, en lisant la critique, il me semble bien que l’auteur à beaucoup aimé l’album.

    [Répondre à ce message]

    The White Stripes : "Get behind me Satan"

    14 mai 2006, par Kel [retour au début des forums]


    Les WS, on adore ou on déteste, j’ai l’impression qu’il n’y a pas de milieu.

    Je suis fan, du premier au dernier album. Que GBMS marque une "rupture" avec les 4 précédents, oui pourquoi pas le penser ? Mais le génie est là depuis le début, la fougue, la simplicité, l’énergie, enfin tout un tas de choses qui font qu’ils sont incomparables.

    [Répondre à ce message]

The White Stripes : "Get behind me Satan"

23 décembre 2005, par Harry [retour au début des forums]

J’ai aimé le précédent album, et ne me lasse pas de celui-là.
Des morceaux variés (on ne peut plaire à tout le monde), on les trouve là ou on ne les attendait pas, ils doivent bien s’éclater les White. Jusqu’à leur pochettes, j’arrive à me planter d’album parfois...
Bref, tout à l’air facile. Une Zic qui me réveille !

[Répondre à ce message]

> The White Stripes : "Get behind me Satan"

29 juillet 2005, par Laurent [retour au début des forums]

Y a rien à faire. J’ai dû l’écouter 10 fois. Rien à faire. Je ne comprends pas, je trouve ça vraiment nul. Cheap même.

Je préfère écouter duran duran en boucle ! ;-)

[Répondre à ce message]

    > The White Stripes : "Get behind me Satan"

    29 juillet 2005, par lkj [retour au début des forums]


    Je comprends, c’est pas le même monde.

    [Répondre à ce message]

    > The White Stripes : "Get behind me Satan"

    29 juillet 2005, par R.T. [retour au début des forums]


    Et bien moi, je l’ai écouté à nouveau au boulot (tout le monde est en vacance, le bureau est à moi...) deux fois, intégralement, attentivement, et définitivement il n’y a rien à jeter. Les balades sont à tomber, les blues sont à chialer, la voix de Jack me fait craquer, le son est cradingue juste comme il faut. The Nurse est un des morceaux les plus fabuleux jamais entendu ..........mais en fait, toutes....elles sont toutes excellentes. Si il faut une critique, je trouve juste "Little Ghost" un peu moins bien que le reste de l’album. Mais sinon, que du bon dans le Satan.

    [Répondre à ce message]

    > The White Stripes : "Get behind me Satan"

    29 juillet 2005, par Jérôme Delvaux [retour au début des forums]


    Précisons que Laurent a publié de très bonnes chroniques des derniers albums d’Oasis et de Coldplay sur le site où il officie désormais... Par le passé, il s’y était déjà distingué en disant beaucoup de bien du dernier Prodigy. Ceci explique celà...

    Sans rancune, Laurent. ;-)

    [Répondre à ce message]

      > The White Stripes : "Get behind me Satan"

      30 juillet 2005, par Laurent [retour au début des forums]


      Faut savoir ce que tu veux...

      D’un côté tu me reproches de ne pas casser Prodigy, et, en gros, au passage, de ne pas casser grand chose (dont les derniers Oasis et Coldplay -merci pour les compliments quand même -), de l’autre on s’offusque quand je trouve un album adulé partout nullissime. Enfin, autour de moi la même incompréhension vis à vis de get behind me satan confirment ma dubitativité (et vice et versa) ;-)

      J’ai toujours dit et je confirme : au diable les modes et les tendances ! La preuve par mes goûts d’ailleurs.

      Mais je reviens sur ce que j’ai dit : je préfère écouter Jenifer en boucle ("sous le soleil" ou "au soleil"... enfin, bref, un truc avec le soleil) que d’écouter cet album. C’est clair non ?

      [Répondre à ce message]

        > The White Stripes : "Get behind me Satan"

        30 juillet 2005, par R.T. [retour au début des forums]


        Je prends la dernière phrase comme de la provocation, hein ?! Si ce n’en est pas, je suis ravi que tu n’aimes pas "Get behind me satan".

        Mais en fait, je souhaitais savoir ce qui te fais fuir dans ce disque. Qu’est-ce que tu n’aimes pas ? Ou qu’est-ce que tes amis lui reproche ?

        Et sinon, sur quel site fais-tu d’autres critiques ?

        Merci.

        [Répondre à ce message]

          > The White Stripes : "Get behind me Satan"

          30 juillet 2005, par Laurent [retour au début des forums]


          Deux choses :

          - d’être du sous Led Zep (la seule image comparaison qui me vient à l’esprit, c’est les supermarchés... Disons que les White Stripes sont une sorte de hard-discouter. Je préfère aller au supermarché normal.

          - La technique d’enregistrement. Alors qu’on a à disposition une multitude de techniques avancées, les White Stripes s’evertuent à nous enregistrer des disques avec un son naze.

          - Ce n’est pas parce que les morceaux sont plus lents ou parce qu’il utilise ici ou là autre chose qu’une guitare qu’il se renouvelle.

          Voilà, j’ai essayé de rendre objectif un avis qui ne l’est de toute façon pas. Les White Stripes me déçoient depuis leur troisième album. Tout ce que j’aimais en eux fout le camp.

          Get me behind satan, lorqu’on bosse et qu’on l’écoute, ou que l’on conduit, il casse très vite les couilles en fait.

          [Répondre à ce message]

            > The White Stripes : "Get behind me Satan"

            30 juillet 2005, par Laurent [retour au début des forums]


            trois choses et non deux...

            Pour Jenifer, non, ce n’est pas de la provocation. ;-)

            J’écris pour Pinkushion.

            [Répondre à ce message]

              > The White Stripes : "Get behind me Satan"

              30 juillet 2005, par Simon le sorcier [retour au début des forums]


              Je ne dirais pas que les White Stripes sont du sous Led Zep. Ceci dit, la comparaison n’est pas idiote contrairement a ce que j’ai pu lire sur un autre commentaire de ce site. Il y a des similitudes evidentes, dans la voix, le jeu de guitare, le son lourd, les influences blues tres marquees. Il y a un morceau sur elephant (je sais plus le titre, une longue chanson de 8 minutes) ou un auditeur non prevenu croirait entendre un inedit de Page et Plant...
              Mais les White Stripes ont tout de meme (je trouve) une personnalite.

              Ceci dit, je n’accroche pas non plus totalement a ce nouvel album, tout comme je n’ai pas accroche a Elephant. Sur Elephant, les chansons les plus douces m’ont semble les plus interessantes, comme In the cold cold Night. Les plus blues egalement. Tous les single de l’album, 7 Nations Army, The Hardest button to button, et aussi Black Math n’ont reussi qu’a me coller une migraine.
              Pour Get Behind Me Satan, de bonnes chansons, toujours la voix extra de Jack White et son jeu de guitare inspire, du blues. Mais rien de transcendant je trouve, rien que du blues-rock assez bon. En 2005, ca me parait un peu anachronique mais pourquoi pas....pas de quoi fouetter un chat non plus, selon moi ^^

              [Répondre à ce message]

                > The White Stripes : "Get behind me Satan"

                6 mars 2006, par nericj [retour au début des forums]


                Appréciant également énormément "in a cold cold night", j’ai appris recemment sur france inter que c’était une reprise d’un titre des années 60. Un peu décu quand même, mais l’original est nettement daté et donc décevant.

                [Répondre à ce message]

            > The White Stripes : "Get behind me Satan"

            30 juillet 2005, par R.T. [retour au début des forums]


            Moi je dirais plutôt que les White Stripes, c’est les petits épiciers du coin. Pour le son, je l’adore ! J’ai du mal à entendre du blues avec une production trop léchée et un son net, je préfère de loin ce son imparfait. Pour le renouvellement, non, je suis d’accord, c’est du White Stripes pur et dur (et c’est tant mieux), c’est une simple évolution et ce n’est pas cela qui rend ce disque aussi unique...c’est l’alchimie entre des compos géniales, des mélodies immédiates et originales, une sensualité certaine (Iggy, les Stones ne sont pas loin) et ce son dégueu qui m’a touché. Et c’est pourquoi je le classe en toute première position dans mes CD de l’année. Une vraie belle oeuvre, personelle, intemporelle, pas du Cabrel, pas pour les brêles....(c’est juste pour la rime.).

            [Répondre à ce message]

            > The White Stripes : "Get behind me Satan"

            1er août 2005, par lkj [retour au début des forums]


            Ne serais-tu pas Laurent Bianchi ?

            C’est marrant parce que les stripes, tout comme toi, me décevaient également depuis "White Blood cell".Tu ne veux pas de leur petit dernier (qui est quand même très loin d’être adulé partout je trouve) ? Bon.

            Je pense néanmoins que tes observations ne sont pas très justes ( et ouais carrément).
            > Les WS seraient des sous Led Zeppelin : pourquoi pas après tout, on peut aussi penser que Led Zep c’est du sous Yardbirds et que tant qu’a vouloir écouter les originaux (comme tu le dis) autant se tourner vers Willie Dixon, Hount Dog Taylor, Missippi john hurt,Slim Harpo par exemple.
            Et puis on a dis cela de tellement de formations...

            > Je ne crois pas à ton allusion sur la technique d’enregistrement et je pense que tu n’y crois pas toi même.Quand au son qu’est-ce que tu appelles "naze" ? Chez moi le son est énorme, lourd, à la fois brouillon et clair.Alors il y faut quand même préciser que la production est clairement conçue pour le vinyl c’est vrai (et c’est discutable, surtout quand on a pas de platine).

            > Effectivement ce n’est pas parce que les titres sont lents et qu’ils contiennent autre chose que de la gratte que les WS se renouvellent.
            Cela ne signifie pas non plus qu’ils ne se renouvellent pas en faisant cela.

            Chez moi j’écoutes l’album très fort et c’est exact : ça casse les couilles aux voisins (qui me faisaient chier hier avec Supertramp).

            [Répondre à ce message]

        > The White Stripes : "Get behind me Satan"

        30 juillet 2005, par Jérôme Delvaux [retour au début des forums]


        Laurent,

        Tu es allé voir Jenifer au Dour Kids ? ;-)

        [Répondre à ce message]

> The White Stripes : "Get behind me Satan"

25 juillet 2005, par lkj [retour au début des forums]

Putain ça rigole plus sur pop-rock.Comment voulez-vous que je me rappelle du mot de passe ?

Sinon les White Stripes sont toujours dans mon lecteur.Je l’avais déjà dit dans un post : "Get Behind me satan" est une perle.Le meilleur album du groupe.
Je pense (j’espère) que Jack White ne fait que se ’réveiller’, que les 4 albums précédents, aussi bon soient-ils (et ils le sont), n’étaient qu’une mise en bouche.

Un disque important viens de sortir et nous sommes en 2005.Il était temps.

[Répondre à ce message]

> The White Stripes : "Get behind me Satan"

25 juillet 2005, par charlotte [retour au début des forums]

sacré disque, faut avouer...

[Répondre à ce message]

> The White Stripes : "Get behind me Satan"

24 juillet 2005, par sHAKIRA [retour au début des forums]

Voilà un article bien tourné ! Me voilà rassurée de voir qu’il existe encore des gens qui savent parler et discuter avec un language que beaucoup n’ont manifestement pas (ou plus). J’ai d’ailleurs bien aimé cette petite phrase de Boileau. Mais comme le disait notre cher Rabelais, les beau écrits amusent mais il faut aussi savoir y percevoir le sens du message (bon c’est pas exactement ça au mot près mais je me suis efforcée de garder l’idée principale). C’est donc en essayant de comprendre les gens et en respectant leur fameuse opinion que l’on peut se forger sa propre idéologie. Un peu ce que vous nous ecrivez ici. Je ne suis d’ailleurs pas toujours d’accord avec vous dans tous vos articles mais heureusement qu’il y a ce désaccord ! Sinon comment pourrait naitre le débat et la discution ? Sur ce je vous laisse et j’espère que cet article en fera réfléchir plus d’un...

[Répondre à ce message]

> The White Stripes : "Get behind me Satan"

23 juillet 2005 [retour au début des forums]

mais est-ce meilleur ou moins bien que The Rasmus ?

[Répondre à ce message]

> The White Stripes : "Get behind me Satan"

23 juillet 2005, par R.T. [retour au début des forums]

Je viens de signer un contrat, j’ai vendu mon âme aux White Stripes. Ils ont détrônés le "Funeral" de Arcade Fire de son piedestal. Ils sont tout en haut. Exit les autres CD, je viens de reprendre une leçon de rock. C’est un très grand disque que voilà, je le considère comme un chef-d’oeuvre, il arrive sans problème au niveau des meilleurs Rolling Stones (au dessus ?).

Il ne me paraît pas particulièrement expérimental par contre, de la nouveauté certes il y en a, mais c’est tout de même surtout du blues-rock superbe. Toute les chansons sont excellentes et il y a une unité incroyable. Il y a de la vie dans cette musique, il y a un souffle brûlant qui nous remonte dans l’échine. Il y a de l’érotisme également, on a envie de s’enlacer, de se mêler à l’autre (comme peut donner envie les chansons et la voix d’Iggy Pop). Hmmmm ! Le pied !

Un chef-d’oeuvre ? Affirmatif !

[Répondre à ce message]

> The White Stripes : "Get behind me Satan"

23 juillet 2005, par Pounard [retour au début des forums]

personnellement je les ai decouvert avec cet album ( je connaissais bien sur seven nation army ) et c’est devenu un de mes disques de chevet, j’adore les groupes qui font des "trucs experimentaux" surtout quand c’est aussi bien maitrisé !

[Répondre à ce message]