Pop-Rock.com



The White Stripes : "Elephant"
Panic in Detroit

samedi 3 mai 2003, par Jérôme Delvaux

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Paul Anka : "Rock swings"
Peeping Tom : "Peeping Tom"
Jarvis Cocker : "Further complications"
Manic Street Preachers : "Journal for plague lovers"
Peter Gabriel : "Up"
The Kills : "Keep on your mean side"
Air : "Love 2"
Jamiroquai : "Dynamite"
Quidam : "Alone together"
White Rose Movement : "Kick"


Surprenant, osé, grandiose. Ces qualificatifs décrivent à merveille Elephant, quatrième album des bandes blanches du Michigan, qui -enfin- leur ouvre grand les portes de la notoriété en Europe.

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire très simple ? Une guitare et une batterie, voilà les seuls instruments utilisés sur la grande majorité des chansons des Stripes. Histoire de rappeler qu’on peut composer une rock song géniale sans basse (le single Seven nation army en est la meilleure preuve) et surtout sans clavier. Le livret du CD le mentionne : aucun ordinateur n’a été utilisé pour l’écriture, l’enregistrement et le mixage de cet album. Le duo, contestataire de nature, est à contre-courant de la mode actuelle electro/rock. Ses racines sont le blues et le rock’n’roll. Ils affectionnent le côté "je vous emmerde" du punk, et ça se sent. Ces deux-là ne cherchent pas à plaire, ils y arrivent pourtant avec ce nouvel album efficace, à défaut d’être raffiné.

De l’ouverture Seven nation army, au riff de guitare d’un génie et d’une simplicité qui feront date, à la déclaration d’amour réciproque de Jack et Meg (Well it’s true we love one another), Elephant contient son lot d’excellentes surprises. In the cold, cold night, ballade chantée par Meg accompagnée d’une seule guitare acoustique et, le plutôt Rolling Stones, Ball and biscuit sortent du lot des quatorze titres proposés.

A tous les musiciens et producteurs qui pensent qu’il faut des beats, des loops, des samples et des nappes de synthés pour être dans le coup, les White Stripes font un beau gros doigt tendu et rappellent qu’un excellent gratteur et une putain d’attitude, c’est tout ce dont le rock’n’roll a vraiment besoin. Longue vie à eux !



Répondre à cet article

Jérôme Delvaux





Il y a 7 contribution(s) au forum.

The White Stripes : "Elephant"
(1/5) 24 juin 2016
The White Stripes : "Elephant"
(2/5) 30 octobre 2006, par tiptop
> The White Stripes : "Elephant"
(3/5) 26 juin 2004
> Elephant
(4/5) 25 octobre 2003, par Dumbo
> Elephant
(5/5) 9 juillet 2003, par Nancy Girl




The White Stripes : "Elephant"

24 juin 2016 [retour au début des forums]

People have their own choice of music. They listen to different genres. - Gary McClure

[Répondre à ce message]

The White Stripes : "Elephant"

30 octobre 2006, par tiptop [retour au début des forums]

Halte au délire !! Qu’attendez-vous ? 6 mois de travail sur une gratte et une batterie et vous sonnerez aussi amateur qu’eux. Les garages bands comme eux sont légions et semblent tous vouloir démontrer qu’une chose : savoir jouer n’est pas nécessaire quand on veut faire du rock. On n’est pas obligé d’être de cet avis....

Ils sont gonflés de jouer avec un jeu aussi limité et c’est pour ça qu’ils ont du succés !

[Répondre à ce message]

> The White Stripes : "Elephant"

26 juin 2004 [retour au début des forums]

Les White Stripes ; bon OK, c’est bien pour celui qui pas connu le rock des 70’s...A la première écoute, c’est sympa et efficace...

Mais après, au bout de plusieurs écoutes, leur musique parait maigre, facile, baclée...Et que dire du jeu ultra-primaire (primitif ?)de Meg White ! A force de vouloir jouer minimaliste, les White Sripes tombent dans le simple et dans le sans-intérêt. Une formation de jeunes ados débutants en ferait autant.

[Répondre à ce message]

    > > The White Stripes : "Elephant"

    14 mars 2005, par Sforza leon [retour au début des forums]


    Pardon messieurs,

    de jeunes débutants en feraint autant. Laissez moi rire. Je connais toute le musique des années 70 et 80. Les White stripes ne prétendent pas inventer une nouvelle musique, d’ailleurs qui peut le prétendre ?
    Simplement, ils sont tres talentueux, et peu de groupes ont joué un rock blues aussi jouissif, meme parmi nos illustres légendes.
    Pour les avoir vu en concert je peux vous dire que c etait phénoménal. Ils sont passés apres Sonic Youth et a 2 ils faisaient 3 fois plus de bruit.
    Il faut les voir sue scene avant d en parler.

    [Répondre à ce message]

> Elephant

25 octobre 2003, par Dumbo [retour au début des forums]

Fini l’ électronique de placebo. white stripes montre qu’ on peut peut faire du bon vieux pop-rock . Magique.

[Répondre à ce message]

> Elephant

9 juillet 2003, par Nancy Girl [retour au début des forums]
distribution...

c’est clair que tous les nouveaux batteurs auront miss White Stripes comme première prof ! (je n’ai pas eu cette chance !) et leur Seven Nation Army a remplacé (enfin) le sempiternel Pennywise sur les campings de Werchter... ça fait du bien !

[Répondre à ce message]

    > Elephant

    26 juillet 2006, par Ythl0n [retour au début des forums]


    Et pire ( ou mieux ? ), Je n’entend plus un seul smoke in the water quand je passe devant un magasin de musique, et meme plus de come as you are.
    Seven nation army est devenue la référence pour les premières approches à la guitare

    Bref très très bon album, quoi qu’un peu hétérogène, mais bon c’est surement voulu. Ca fait que je ne l’écoute jamais en entier, laissant de côté 2 ou 3 chansons.
    Mais bon ça reste un album à écouter, je pense que c’est une sorte de "best of" du passé du présent et du futur des White stripes, il y a la fougue de White blood cells, et des ballades à la get behind me satan.. Si on ne connait pas forcément bien les white stripes, c’est cet album qu’il faut acheter.
    Après, je leur préfère le dernier quand meme

    [Répondre à ce message]