Pop-Rock.com


Le Flop du mois
The View : "Hats off to the buskers"
Vue sur que dalle

dimanche 4 février 2007, par Clarisse de Saint-Ange

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Tracey Thorn : "Out of the woods"
Muse : "The resistance"
T-Bone Burnett : "Tooth of crime"
John Wayne Shot Me : "The purple hearted youth club"
Miossec : "1964"
HushPuppies : "Silence is golden"
Prince : "3121"
Dragons : "Here are the roses"
Gomm : "E.P."
Suzi Quatro : "Back to the drive"


Encore un groupe dont l’album attendu défrayait la chronique, et j’ai la désagréable impression de vivre cette scène semaine après semaine dès qu’un disque un tant soit peu indie sort sur nos étals. Le candidat du jour est un groupe produit par Owen Morris (qui a travaillé entre autres avec Oasis et The Verve) et qui parvient à nous refourguer les guitares du U2 du début des années 80 et un pastiche de The Clash.

De The View, pour être honnête, je ne connaissais que Superstar tradesmen et ses influences clairement orientées du côté de la fin des années 70 et du début des années 80. Outre-Manche, on crie au génie et on parle d’une véritable explosion de talent. Et là, c’est peut-être parce que je sors d’une soirée mémorable et que ce matin, j’ai vraiment une sacrée gueule de bois, mais je ne marche absolument pas dans la combine. Pour moi, comme pour sans doute beaucoup de monde, le sacro-saint NME s’est bien planté sur ce coup : effectivement il y a quelques bons titres sur cet album (dire le contraire serait la preuve d’une crasse mauvaise foi), mais cette galette est loin d’être essentielle à toute discographie qui se respecte et ne recèle que des plans faciles empruntés ici ou là aux discographies des jeunes beaux gosses.

C’est vrai que j’apprécie particulièrement Same jeans et ses mélodies naïves, mais aussi le très sympathique Claudia qui, loin d’être original, permet de verser dans une pop à l’anglaise tout à fait satisfaisante. Maintenant, il y a aussi des morceaux que je déteste cordialement, à commencer par Comin’ down qui semble parodier le célèbre Lust for life d’Iggy Pop - certains diront sans doute qu’il s’agit d’un hommage appuyé, peu importe. Et puis il y a cette panoplie de morceaux à la fois charmants mais fondamentalement quelconques, comme Skag trendy ou le pénible Wasted little DJ’s. C’est comme si je rencontrais un garçon lors d’une soirée et qu’il me plaise parce que j’ai quelques grammes d’alcool dans le sang, pour que le lendemain matin je m’aperçoive que je n’ai qu’une seule envie : le virer de chez moi - ou le cas échéant, me casser de chez lui. C’est exactement la même impression que me fait ce Hats off to the buskers.

C’est donc un album relativement traître que nous avons là. Quelques bons morceaux risquent de vous plaire si vous les entendez en soirée, soutenus par d’autres titres nettement sous-développés, et finalement vous risquez de vous rendre compte qu’une fois passée l’euphorie innocente de la première écoute des trois ou quatre premiers titres, on a réellement l’impression de s’être fait avoir sur la marchandise. C’est mon impression en tout cas. Qu’on nous vende ensuite ce premier album comme un coup de génie difficilement descriptible tant il transcende toute l’histoire du rock, ça me semble relever de la supercherie marketing bien plus que de la critique rock. Peut-être suis-je devenue trop vieille pour tout ça (pourtant, mes folles années de teenageuse ne me semblent pas si loin que ça), peut-être suis-je en train d’atrocement saturer de ce gavage forcé par quelques magazines bien pensants et une scène underground qui se croit essentielle à la vie en société et à la planète toute entière. Peut-être suis-je fatiguée de cette fausse décadence prônée par des gosses de riche qui ont suffisamment de tunes pour se payer trois bouteilles de vodka chacun par nuit et crâner ensuite en prétendant manger des pâtes carbo tous les soirs alors que le contraire est évident, je n’en sais rien. Finalement, ce n’est même pas la faute des gamins de The View, quand j’y réfléchis bien, mais leur premier album est pour moi juste moyen, rien de plus. Pas de quoi en faire une légende, mais suffisamment pour en faire un flop du mois. Wow ! Mon premier flop du mois !



Répondre à cet article

Clarisse de Saint-Ange





Il y a 5 contribution(s) au forum.

The View : "Hats off to the buskers"
(1/2) 9 juillet 2007, par Luk
The View : "Hats off to the buskers"
(2/2) 5 février 2007, par RSP




The View : "Hats off to the buskers"

9 juillet 2007, par Luk [retour au début des forums]

Je le ferais pas tourner 2 fois ce disque, y a pas grand chose qui en ressort.
Un groupe de jeunes, tres jeunes... on est loin des Arctics

[Répondre à ce message]

The View : "Hats off to the buskers"

5 février 2007, par RSP [retour au début des forums]

"Wow ! Mon premier flop du mois !"

Ca veut tout dire...

[Répondre à ce message]