Pop-Rock.com



The Ting Tings : "We started nothing"
En effet

mardi 2 septembre 2008, par Yû Voskoboinikov

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Dez Mona : "Hilfe Kommt"
Monta : "The brilliant masses"
Brian Wilson : "Gettin’ in over my head"
Bat For Lashes : "Two suns"
Scott Walker : "The drift"
Kings Of Leon : "Because of the times"
Beach House : "Beach House"
Daniel Darc : "Crève Coeur"
Editors : "An end has a start"
Superlux : "Winchester Fanfare"


Un lundi matin, sur l’autoroute 10, la radio couvre le silence de mon GPS en panne ; un animateur de Ouï-FM, un imbécile fier de son ignorance crasse, assène par deux fois que Coldplay est le groupe de Thom Yorke, puis diffuse le nouveau simple de Cansei de Ser Sexy. Stupeur et tremblement (de mon sourcil droit) : c’est plutôt pas mal.

Plus tard, dans la piscine ; face à moi la forêt, dans une main un Lambic doux, dans l’autre une truite agonisante, la musique sur une chaine quelconque de la TNT, et à nouveau ce simple, Shut up and let me go, plutôt sympathique et entrainant, puisque très inspiré d’Another one bites the dust de Queen. Bref, trop bon pour être du C.S.S. Je demande à mon hôtesse de regarder l’écran pour lever le malentendu ; de fait, en lieu et place des scatophiles brésiliennes, il s’agit d’un duo anglais, les Ting Tings, avec Jules de Martino à la batterie et un peu au chant, et Katie White à la guitare, à la basse, et beaucoup au chant.

Globalement, la musique des Ting Tings se définit comme une fusion indépendante de rock et d’électro, qui rappellera immanquablement des groupes comme les White Stripes et les Robots in Disguise, et, dans une moindre mesure, les Dresden Dolls pour la batterie quand même moins binaire que chez Jack et Meg. Par contre, nulle trace de leurs influences revendiquées, à savoir Blondie, Nico, Television, ou encore le Tom Tom Club. Sans toute ont-elles été plus que digérées.

Groupe de scène - leurs concerts sont d’une efficacité redoutable -, les Ting Tings peinent cependant à convaincre avec ce premier album studio et semblent voués à la même destinée que tous ces groupes de l’Angleterre décadente actuelle, à savoir des disques vite achetés, et encore plus vite revendus avant que le marché de l’occasion ne soit inondé (cf. les Klaxons). La production est propre, les titres ne sont pas mauvais, mais une fois passé l’enthousiasme de la nouveauté, il faut bien se rendre à l’évidence : une série B ne sera jamais qu’une série B. Au suivant !



Répondre à cet article

Yû Voskoboinikov





Il y a 4 contribution(s) au forum.

The Ting Tings : "We started nothing"
(1/3) 26 mars 2015
The Ting Tings : "We started nothing"
(2/3) 19 décembre 2014, par Sandra Miles
The Ting Tings : "We started nothing"
(3/3) 4 septembre 2008, par Humphrey




The Ting Tings : "We started nothing"

26 mars 2015 [retour au début des forums]

Vraiment sympa merci beaucoup

en ce moment acheter une chaine hifi moins cher avec un code promo darty

[Répondre à ce message]

The Ting Tings : "We started nothing"

19 décembre 2014, par Sandra Miles [retour au début des forums]

Their unique rock music have greatly attract enough listeners from the time they released it. - Nova Science Publishers

[Répondre à ce message]

The Ting Tings : "We started nothing"

4 septembre 2008, par Humphrey [retour au début des forums]

Evidemment (pauvre tâche) il fallait se diriger vers Cajun Dance Party, par exemple, ou bien "Exotic Creatures of the Deep" le dernier Sparks, pour dire du bien de la neo-new-wave. Au lieu de quoi on a ton insipide et vacuit avis.

[Répondre à ce message]