Pop-Rock.com



The Sunday Drivers : "Tiny telephone"
Dans mon pays d’Espagne...

mercredi 27 juin 2007, par Clarisse de Saint-Ange

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Sparklehorse : "Dreamt for light years in the belly of a mountain"
« Rinôçérôse » : "Futurinô »"
Band Of Horses : "Everything all the time"
Bloc Party : "A weekend in the City"
Immune : "Not until morning"
Jean-Louis Murat : "Taormina"
Archive : "Lights"
The Cult : "Beyond good and evil"
Front 242 : "Still & Raw"
Green Day : "American Idiot"


The Sunday Drivers ne sont pas vraiment ce qu’on pourrait appeler des "petits nouveaux" dans la scène pop/rock, mais ils ont le mérite de gagner en visibilité cette année grâce au tubesque Do it, dont je ne parviens toujours pas à ne pas fredonner l’air. Plaisir coupable, quand tu nous tiens.

Bon, ce n’est pas un album qui va révolutionner le rock, ça c’est clair. Mais que ces petits gars échappés de Tolède arrivent comme ça sur la scène, avec une sorte de naturel nonchalant et insouciant, ça, ça forcerait presque l’admiration. Car il en faut du courage pour pouvoir sortir comme ça ces quelques titres ensoleillés et joyeux, alors que tous les critiques sont en ébullition pour la moindre galette, qu’on cite ci et là les influences les plus improbables, et qu’on prend finalement très au sérieux un métier ou un passe-temps qui me semble être hautement surévalué. Ben ouais quoi, jusqu’à preuve du contraire, les disques se vendent avec ou sans nous, et ce n’est pas quelque branlette vainement disséminée sur papier ou sur le net qui va empêcher les gens d’aimer - ou pas.

Bref. Ceci mis à part, l’album de The Sunday Drivers est à l’image du nom du groupe : on y retrouve la quiétude coupable du dimanche et la nonchalance agréable de la conduite. Enfin, pas la conduite pour aller de chez vous au taf, hein : non, je parle du voyage en voiture, de celui qui vous fait traverser les villes et les pays pour trouver une sorte de havre de paix, rencontrer d’autres gens, tout un tas de choses que les road movies américains décriront mieux que moi. Pour ce faire, Tiny telephone utilise sans ciller des guitares acoustiques rythmiques (voir sur Sing when you’re happy) et des orgues bien gras (Life is et son petit côté Supergrass). Dans tous les cas de figure, on sent qu’ici, ce n’est pas la prise de tête qui prévaut.

Au demeurant, ce disque reste sympathique, et il faut admettre que le single Do it y est pour beaucoup - enfin surtout son refrain accrocheur. Les autres titres sont finalement assez dispensables bien que plutôt sympathiques, et on ne trouve pas chez The Sunday Drivers l’étincelle qui fera bondir les critiques. Ah, ces fameux critiques... Je m’égare. Par contre, on y retrouve l’étincelle qui fera bondir l’auditeur lambda, qui saura très certainement se délecter de l’un ou l’autre de ces titres au cours de l’été. Me considérant comme auditrice lambda, je m’octroye donc le droit de pouvoir jouir de cet album comme bon me semble. Et vous encourage vivement à faire de même, parce qu’un peu de légèreté n’a finalement jamais tué personne.



Répondre à cet article

Clarisse de Saint-Ange





Il y a 21 contribution(s) au forum.

Aptoide for iOS
(1/5) 15 mai 2017
The Sunday Drivers : "Tiny telephone"
(2/5) 25 janvier 2017, par Melanie Chase
The Sunday Drivers : "Tiny telephone"
(3/5) 11 janvier 2017
The Sunday Drivers : "Tiny telephone"
(4/5) 25 mai 2012, par vVmDxVjlegRmM
The Sunday Drivers : "Tiny telephone"
(5/5) 27 juin 2007, par le petit prince




Aptoide for iOS

15 mai 2017 [retour au début des forums]

Aptoide for iOS download for Android, Tablet, iPhone, iPad, PC and Smartphones

[Répondre à ce message]

The Sunday Drivers : "Tiny telephone"

25 janvier 2017, par Melanie Chase [retour au début des forums]

Airbags not conveying can have a wide range of causes, boss among them being that the sensors that control airbag organization are either not actuated by the drive of the crash, or the sensors are broken. Best Essay Writing Service. In any case, you’ll lose in court since you’ll be notable demonstrate what really brought on the airbags to not be sent.

[Répondre à ce message]

The Sunday Drivers : "Tiny telephone"

11 janvier 2017 [retour au début des forums]

Nice review of the album. This material is really worth listening. - Dr. Thomas Devlin

[Répondre à ce message]

The Sunday Drivers : "Tiny telephone"

25 mai 2012, par vVmDxVjlegRmM [retour au début des forums]

Allison Johnston - Joan,THANK YOU so much for writing this blog. It was a plesruae meeting you and I am very flattered with your comments. I looked at your website and your pictures of your wedding are beautiful and you are very photogenic.I will recommend you to customers who need a photographer and I will probably use your services in the future as well. Thank you again and god bless you and your husband.Sincerely,Allison Johnston(562) 889-0480

[Répondre à ce message]

The Sunday Drivers : "Tiny telephone"

27 juin 2007, par le petit prince [retour au début des forums]

La vie a-t-elle un sens, à part celui qu’on veut bien lui donner ? ne t’es tu jamais demander pourquoi les gens couraient et après quoi ? pourquoi cette déferlante de chiffre qui s’abbat sur nous en permanence ? le bonheur existe-t-il vraiment où est-il illusoire ? peut-être que tout n’est qu’illusion finalement ? nos sens nous trompent-ils en permanence ? qu’est ce que la réalité et comment peut-on savoir ce qu’on mesure sachant que tout induit une déperdition de l’information induite par nos propres sens ? pourquoi sommes nous doués de conscience ? est-elle due uniquement grâce à un ordre supérieur dont est arrangé la matière ?

dans ce cas une planète est aussi un être à part entière vu le nombre d’intéractions entre molécules et phénomènes physiques qui existent. la matière dérive t-elle de l’énergie ? l’énergie serait-elle que de l’information ? la thèse du big bang serait dans ce cas plausible ? que restera-t-il de nous après notre mort ? pourquoi les humains ont-ils le désir de se reproduire ? pour acquérir une part d’immortalité à travers eux ? des millions d’hommes se sont surement déja pausés ces questions et personnes n’a apporté de réponses satisfaisantes, du moins pour moi. va-t’on rester ignorant toute notre vie ?

je n’ai pas envie de disparaître sans savoir et pourtant je suis incapable de me pencher sur des sujets pourtant déja moins complexes. conscient de ma propre médiocrité et lucide sur ma condition, ça devient de plus en plus dur que de devoir appréhender une nouvelle journée de cette manière ... j’envoye ce message depuis l’astéroïde B612, car ma solitude me pèse et ma rose se fane j’ai peur d’être tout seul et je voudrais surement être aimé comme n’importe quel humain mais j’ai un tel dégout de tout que cela m’a rendu misanthrope et comme je n’ai pas envie de me confronter aux gens, alors je ne redescendrai pas

[Répondre à ce message]