Pop-Rock.com



The Subways : "Young for eternity"
Born to be wild

samedi 20 août 2005, par Marc Durant

DANS LA MEME RUBRIQUE :
The Mars Volta : "The Bedlam in Goliath"
Kante : "Kante plays Rythmus Berlin"
Paul Stuart & The Sweet Powerpack : "Talk about particular generalities"
Nada Surf : "The weight is a gift"
Aegis Integer : "Sandtimer"
Six Organs Of Admittance : "Sun awakens"
Colour Of Fire : "Pearl necklace"
Phillip Boa & The Voodooclub : "Decadence & Isolation"
Anaïs : "The love album"
Poison : "Poison ’D !"


On défend mieux ce qu’on aime, c’est connu, et on aime l’album des Subways ! Cette formule courte ne suffira sans doute pas à convaincre la majorité sans un argumentaire adapté, même si nous pensons que les slogans les plus concis sont parfois les meilleurs. Dans la jungle du renouveau rock made in England, difficile de défricher et de trouver la perle rare. Si cette vague énerve certains, et ravit d’autres, il est certain qu’elle injecte du sang neuf à une scène qu’on jugeait encore dernièrement un peu faiblarde et anémiée. Les groupes se suivent et ne se ressemblent pas... Ou qu’un peu. On a droit à un mimétisme que certains traiteront d’éhonté, blasphématoire, odieux et horripilant, mais on continue de croire en un judicieux renouvellement dans la continuité (nous restons de doux rêveurs férus de positivisme, qu’on se le dise).

Ainsi les Subways n’inventent rien, mais réinventent bien. Appliqués et armés de mélodies franches, gaillardes et plus qu’efficaces, ils dépoussièrent un punk-rock-garage des plus agréables, on pourrait même avancer le mot « talent » pour irriter les plus frileux de cette nouvelle vague.

Ce (jeune) trio a de toute façon tout pour plaire. A commencer par une bassiste/chanteuse d’à peine 18 ans qui saura réveiller les plus mâles (ou les plus lesbiennes) d’entre nous. Pour ne pas être en reste, on dira que Billy, le chanteur est pas mal aussi. Mais pour clore cette parenthèse digne de figurer dans Bravo Magazine, on avouera qu’ils ont de belles tronches de rockeurs, avec la hargne et l’énergie qui va avec (il suffit de voir Charlotte en concert ou dans les clips pour comprendre, on se demande si elle fonctionne aux Duracell) ce qui leur donne au moins une image crédible et mettra de leur côté toutes les fashions victims en quête d’égéries.

Les paroles simples au possible (pour ne pas dire simplistes) sont pourtant celles qu’on retient le mieux et il ne sera pas rare pour les possesseurs de l’album de fredonner « be my, be my little rock and roll Queen » sous la douche, dans le métro, aux toilettes ou avec une partenaire de jeu. La batterie martèle, la voix tempête, qu’elle soit féminine avec un côté vulgaire sexy ou masculine pleine de sève et de jeunesse écorchée. Les guitares se veulent pleines de riffs gras, distordus, parfois carrés comme dans les années 60, parfois déjantés comme dans les années 90, mais jamais vraiment nouvelles, parce qu’ici on est jeune mais on se joue du temps et des époques, on prend ce qui est efficace, ce qui marche, ce qui plait et nous plait ! Et ça fonctionne d’une manière imparable.

Nous pouvons vous avouer sans rire que chaque chanson tient la route, ce qui est plutôt rare et toujours une bonne surprise. Même si nous avons nos petites favorites (Rock’n’roll Queen, Mary, With you, She sun, ...) l’intégralité est de bonne facture, et, à moins d’être un râleur impénitent, cet album est une belle réussite et aura sans doute sa place dans les bons disques à retenir de cette fructueuse année 2005. L’Angleterre reste donc un grand pays pour le rock !



Répondre à cet article

Marc Durant





Il y a 6 contribution(s) au forum.

The Subways : "Young for eternity"
(1/4) 28 mars 2006, par Fran
The Subways : "Young for eternity"
(2/4) 30 septembre 2005
> The Subways : "Young for eternity"
(3/4) 6 septembre 2005, par nick
> The Subways : "Young for eternity"
(4/4) 5 septembre 2005, par Pounard




The Subways : "Young for eternity"

28 mars 2006, par Fran [retour au début des forums]

Apres les avoir vu 2 fois (Pukkelpop et Big Day Out), je m’en lasse pas. C’est rare qu’un disque me donne le sourire a l’ecoute et me met de bonne humeur pour la journee. C’est simple et sympa. J’aime.

[Répondre à ce message]

The Subways : "Young for eternity"

30 septembre 2005 [retour au début des forums]

J’ai 40 balais et suis grateux dans un groupe métal
influences habituelles : savatage, shaaman, evergrey, etc....

et bien, pourtant, c’est l’album le plus sympa de l’année
et ce ne sont pas les paroles d’un vieux vicieux bavant sous la mini jupe de Charlotte

il n’y a rien à redire, toutes les chansons sont bonnes
oui, ils ont bien absorbé les influences brit-rock des 40 dernières années
mais si la recette est si simple pour sortir un très bon album, pourquoi il y a tellement de
groupes qui sortent de la M...................

[Répondre à ce message]

> The Subways : "Young for eternity"

6 septembre 2005, par nick [retour au début des forums]

Mais comment peut-on encenser (et vous n’êtes pas les seuls, loin de là), ce genre de groupes tape-à-l’oeil.
Le type chante (?) archi-faux et ils ont tout piqué aux Vines, qui eux déjà avaient tout pris à...bon la liste est très longue mais l’étape "Subways" est très surestimée et vraiment dispensable.

[Répondre à ce message]

    > The Subways : "Young for eternity"

    6 septembre 2005, par Marc Durant [retour au début des forums]


    si nous ne sommes pas les seuls, c’est rassurant, je pensais déjà avoir des goûts de merde (ce que j’assume, attendez que je chronique tatu pour vous moquer) :p

    Chanter faux, je trouve pas (ou alors ça a son charme, c’est du post punk pas une chorale d’école), les Libertines chantent bien plus faux, et si on écoute Dinosaur Jr la on sait ce que faux veut dire. J’aime beaucoup les Vines soit dit en passant, et c’est vrai que pour les avoir vu en concert, le chanteur n’est pas des plus justes. Maintenant ce que je trouve redondant avec ce genre de critique, c’est qu’on aime dire "oui ce groupe est nul" ok, quand on creuse un peu la personne nous dit "ça ne vaut pas untel", alors que le groupe "untel" est également descendu par d’autres. Au fond c’est bien subjectif et je n’ai aucune honte à défendre un album que j’ai aimé, même si il est considéré comme tape-à-l’oeil par certains.

    [Répondre à ce message]

    > The Subways : "Young for eternity"

    1er janvier 2006, par le killerdu net [retour au début des forums]


    the subways c mieu ke c tru pouri des ané 80. le son é bon sa a marché et bien sur il y a des récclamateurs.

    [Répondre à ce message]

> The Subways : "Young for eternity"

5 septembre 2005, par Pounard [retour au début des forums]

un album qui vaut largement ceux des groupes phares du moment tels que Maximo Park, Kaiser Chiefs ou Editors !!!

[Répondre à ce message]