Pop-Rock.com



The Prodigy : "Invaders must die"
Conduisez-moi à l’Hôpital !

vendredi 6 mars 2009, par Jeremy Plywood

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Balimurphy : "Poussière"
Deep Purple : "Rapture of the deep"
Tina Dickow : "Count to ten"
CSS : "Cansei de Ser Sexy"
JoeyStarr : "Gare au jaguarr"
Sean Lennon : "Friendly Fire"
Uriah Heep : "Wake the sleeper"
Kasabian : "Kasabian"
The Organ : "Grab that gun"
Sum 41 : "Chuck"


Cinq ans après Always Outnumbered, Never Outgunned, voici donc le cinquième album de Liam Howlett et sa bande, plus proche de Music for the Jilted Generation que de The Fat of the Land. On y retrouve une volée de sons bien acides et de gimmicks de synthés bien en jambes. Howlett aurait-il fouillé son grenier à le recherche de ses vieilles machines monophoniques de 1980 ? Celles-là même qui coloraient méchamment ses deux premiers albums. On se souviendra qu’ensuite ça avait tourné beaucoup plus rock’n’roll. Always Outnumbered étant passé complètement inaperçu, on pensait même que le groupe avait explosé depuis... Que nenni, revoici les trois fêlés avec une toute nouvelle galette. Liam Howlett est toujours le boss en qui concerne les compos tandis que Keith Flint et Maxim se partagent les chants. Quand ce ne sont pas simplement des samples qui scandent l’un ou l’autre message...

Comme évoqué ci-dessus, Invaders Must Die est un vrai retour en arrière. Un retour à ce que fait le mieux, d’après moi, The Prodigy. Des morceaux fait pour (se) remuer solidement. Un groove simpliste mais diablement efficace. Une escadrille de sons bien vintage qui nous vrillent la tête. Faisons le tour du propriétaire...

Invaders Must Die ouvre brutalement l’album. Gros son de basse, beat simple et troue-cul, gimmick synthé back to 94. Une voix qui répète sans sourciller le titre de la chanson. On est direct dans le feu de l’action et on comprend qu’on va prendre. Il y a bien un pont genre Firestarter en plein milieu mais, globalement, on patauge bien en plein acide.

Omen ne change pas la donne ! La grosse artillerie déboule illico. Petit frère de One Love et/ou Full Throttle (sur Jilted). En beaucoup plus énorme. Production presque dans le rouge. Saturations maîtrisées pour burn-out assuré ! Avec Thunder, on est plutôt dans un Voodoo People part II. Maxim y va d’un chant type reggae-dub dont il a le secret. Delays en renfort pour renforcer le propos. Le chaos est maîtrisé à 100%.

Colours démarre à 500 à l’heure ! On se croirait lancé dans un engin de la mort sur le lac gelé pour tenter de battre le record du monde de vitesse. C’est puissant et ce n’est rien de l’écrire. Le gimmick de clavier est peut-être un peu « limite » mais soit. Il faut surtout se fier au côté brut de la chose. Et laisser de côté l’aspect Thunderdome un peu cheap qui règne dans ce titre.

Take me to the Hospital revient vers un passé plus proche dans la rythmique (Breathe) mais la couleur synthé mono bien techno reste présente. Au niveau de la production, on est assez proches des Chemical Brothers. Ce qui n’est pas vraiment étonnant vu que tout ce beau petit monde est cousin de dortoir.

Warriors Dance et son synthé basse monolithique nous entraine également une grosse décennie en arrière. Un mélange de No Good pour les voix et de Their Law pour l’esprit général. Howlett pense probablement que les nouveaux clients potentiels n’étaient pas nés quand Music for the Jilted Generation est sorti !? Du coup, on est partagé entre le fait que ce retour aux sources est plutôt le bienvenu mais qu’il ressemble un peu beaucoup à du copié/collé d’un passé, certes efficace, mais somme toute, daté.

Run with the Wolves est une sorte de rap survitaminé dans lequel Keith Flint nous sort le grand jeu. Morceau très énervé et dopé au speed. Simple et efficace.

Omen reprise, comme son nom l’indique, est un intermède quasi instrumental qui reprend une phrase de chant de sa version initiale. A part ça... World’s on Fire est un grand fourre-tout qui alterne les passages quasiment rock avec des arpeggio techno et des breaks minimalistes. Cela dit, il y a un gimmick super efficace qui arrache de sa mère. Titre très plaisant qui est comme un condensé des sons et de la production de Prodigy sur toute sa carrière.

Attention poisson méchant ! Piranha est dans la lignée du précédent. Une guitare samplée et triturée en intro. Puis ça part dans un genre de hardcore électro bourré de vitamines. Et toujours ces synthés limite détunés qui surgissent çà et là. Stand up est le titre le plus novateur de ce nouvel album. Si on peut s’exprimer ainsi vu les ingrédients utilisés. Un sample d’un vieux titre soul-funk qui tourne placidement et qui est bientôt rejoint par des sons proches de ceux utilisés par Gary Numan à sa grande époque. Le tout sur un back-beat classique bien groovy qui vous fait bouger les rotules.

Nous voilà donc arrivés au bout de ce Invaders must Die. Un sentiment mitigé bien sûr. On se demande quel est l’intérêt d’un disque qui ne vit que sur ses acquis. Un album en roue libre en somme. Malgré tout, on est un peu réconcilié avec The Prodigy. Probablement plus parce qu’il nous renvoie vers un esprit et un son qu’on avait beaucoup apprécié dans le passé que par la fraîcheur et la spontanéité dont ce genre de disque aurait bien besoin. C’est en cela que l’on peut affirmer que c’est un ratage complet mais comme notre corde sensible à la nostalgie est actionnée, on dira malgré tout que l’examen est réussi de justesse. Et puis, ce disque est également là pour faire découvrir The Prodigy à une toute nouvelle génération qui se plongera peut-être dans la recherche des albums précédents. Ou pas. Il est vrai que la recette big-beat/techno/hardcore/acide, on en arrive tout doucement au bout ; d’autant que les jeunes ont leurs façons à eux de l’accomoder ! Mais dans ce genre, il y a pire. C’est ce qu’il faut en retenir !



Répondre à cet article

Jeremy Plywood





Il y a 25 contribution(s) au forum.

The Prodigy : "Invaders Must Die"
(1/4) 22 avril 2009, par GrotesqueCollege
lo siento si using cg19u
(2/4) 19 avril 2009, par Peksraluale
The Prodigy : "Invaders Must Die"
(3/4) 9 mars 2009
The Prodigy : "Invaders Must Die"
(4/4) 6 mars 2009




The Prodigy : "Invaders Must Die"

22 avril 2009, par GrotesqueCollege [retour au début des forums]

C’est pas mal & plutôt original mais les paroles laissent 1 peu à désirer...

[Répondre à ce message]

lo siento si using cg19u

19 avril 2009, par Peksraluale [retour au début des forums]

Best absolutly free pictures of older women getting fucked and peeing flashing downblouse like video streaming rimjob and wild amatuer beach etc. See video of women mastrubating teen ass spank pussy bald wet with women pics panty such as extreem bukaki porn virgen cunts fannys dripping cum orgasum movies and more.

[Répondre à ce message]

The Prodigy : "Invaders Must Die"

9 mars 2009 [retour au début des forums]

? ??

Comment peut-on (du moins on dirait) trouver autant de qualités diverses à chacune des chansons prises séparément et, dans le même temps, trouver un album décevant ? Bon, ok, ça reste du Prodigy, ils font ce qu’ils savent bien faire sans trop chercher plus loin, mais ça reste BON pour le corps et le moral !

[Répondre à ce message]

    The Prodigy : "Invaders Must Die"

    9 mars 2009, par SC [retour au début des forums]


    C’est tout de même assez courant avec les albums electro/techno d’apprécier les morceaux pris séparément mais pas forcément l’album d’un coup. C’est comme un sac d’éclairs au chocolat, quoi ;-D

    [Répondre à ce message]

The Prodigy : "Invaders Must Die"

6 mars 2009 [retour au début des forums]

Bonjour Monsieur le journaliste,

" Il est vrai que la recette big-beat/techno/hardcore/acide, on en arrive tout doucement au bout d’autant que les jeunes ont leurs façons à eux de l’accomoder ! Mais dans ce genre, il y a pire. C’est ce qu’il faut en retenir !"

Comment peut-on terminer un article aussi stupidement ?

Un :" la recette big-beat/techno/hardcore/acide" est MORTE depuis 10 ans au moins.

Deux : "les jeunes ont leurs façons à eux de l’accomoder !" Heu non, c’est du son de VIEUX !!! le big-beat est au Breakcore ce que Casimir est à Naruto.

Trois : "Mais dans ce genre, il y a pire. C’est ce qu’il faut en retenir !" Ben tiens, faire pire que de chroniquer le dernier Prodigy je ne vois pas.

Il y a des centaines d’albums qui sortent chaque années, des bons, des essentiels, des moyens...mais sur Pop Rock, et ben non, on chronique la merde, bien coulante et croulante....mais OUVREZ VOS OREILLES, allez faire un tour sur les sites anglophones, russes, français, arrêter de vous taper la honte à chroniquer des navets, franchement....C’est pas méchant, c’est pour votre bien... F.

[Répondre à ce message]

    The Prodigy : "Invaders Must Die"

    6 mars 2009, par SC [retour au début des forums]


    Bonjour Troll,

    Je soussigné SC, rédac’chef de ce site, prendre l’entière responsabilité de cette fin d’article réécrite par mes soins, la version originale de l’ami Plywood ayant à mes yeux été considérée comme peu claire. La « stupidité » de cette fin tient peut-être de ça : un rewriting malhabile à 4 mains non concertées. Soit.

    Je ne partage pas (et Plywood non plus, je pense) ton impression que la recette « big-beat/techno/hardcore/acide » est MORTE depuis 10 ans. En fait, je soutiens même que toute la vague fluo -Justice et Yuksek en premiers- pratique fondamentalement ce qu’on appelait du big beat à la fin des années 90, même si les influences de ces jeunots et les références des samples sont un peu différentes : une simple affaire de génération.
    Le breakcore n’est lui-même pas spécialement jeune, si je puis me permettre, il est même apparu EN MEME TEMPS que le big beat. Ta phrase « le big-beat est au Breakcore ce que Casimir est à Naruto » en ramène grave mais est fondamentalement fausse. Il y a 25 ans de différence entre la naissance de Casimir et celle de Naruto. Venetian Snares a débuté en 97, Planet Mu a été fondé à peu près à la même époque et Rephlex existe déjà depuis 1991. Comme quoi, non, l’avenir du big beat n’est pas le breakcore, vu qu’il date de la même époque !!!

    Le dernier Prodigy, ici comme ailleurs, récolte des critiques mitigées. Mitigées, milieu, donc oui, il y a pire. Justice et Yuksek, pour ma part. Justice que j’ai entendu mixé à Venetian Snares par l’une de nos starlettes nationales du breakcore il y a quelques semaines... Ca, c’est la vraie honte !!!

    [Répondre à ce message]

      The Prodigy : "Invaders Must Die"

      6 mars 2009 [retour au début des forums]


      Merci Mr le chef pour cette belle leçon d’histoire !!!
      Nous n’avons pas les mêmes manuels.
      Peu importe.

      C’est VOTRE site, Vous avez RAISON !

      F. alias le Troll.

      [Répondre à ce message]

      The Prodigy : "Invaders Must Die"

      7 mars 2009, par Matelot [retour au début des forums]


      J’aime Yuksek, je suis sous le charme. Il faut dire que j’admire les artistes ’tubesques’, et là on est bien servi, et j’ai pas l’impression d’avoir affaire à des recettes en plus !

      Par contre j’aime pas trop Justice, ni leurs vestes en sky, pouarf.

      Bien à vous.

      [Répondre à ce message]

    The Prodigy : "Invaders Must Die"

    6 mars 2009 [retour au début des forums]


    Et...
    Monsieur F le spécialiste...
    Tu l’as écouté toi au moins le nouveau Prodigy avant de détruire cette chronique ?
    Ouai, mais non, enfin j’sais pas quoi, tu peux pas comprendre !
    Ras le bol des remarques de ce type sur ce site ! Si une chronique ne m’interesse pas, je ne la lis pas ! Personne ne t’oblige à revenir ici hein... Tu sais ça ?
    Aaaah mais oui c’est vrai, tu sais tout sur tout et c’est jamais bon pour toi !

    Halalala, et dire que je vais me prendre une réponse incendiaire d’autres frustrés qui polluent les forums de pop-rock....Encore, et encore...

    [Répondre à ce message]

    The Prodigy : "Invaders Must Die"

    6 mars 2009, par jeremy plywood [retour au début des forums]


    "Il y a des centaines d’albums qui sortent chaque années, des bons, des essentiels, des moyens...mais sur Pop Rock, et ben non, on chronique la merde, bien coulante et croulante....mais OUVREZ VOS OREILLES, allez faire un tour sur les sites anglophones, russes, français, arrêter de vous taper la honte à chroniquer des navets, franchement....C’est pas méchant, c’est pour votre bien..."

    Bonjour mon p’tit gars,
    voici la liste des albums que j’ai déjà chroniqué. comme tu pourras le constater, il y a quelques "incontournables" et pas mal de "découvertes". par ailleurs, je n’ai pas vraiment besoin de toi pour savoir qu’il y a des centaines d’albums qui sortent chaque année (sans "s") et qu’il y a des sites sur le web qui parlent de musique...

    tahiti 80, franz ferdinand, shack, black kids, neon neon, prodigy, killers, i’m from barcelona, luna, virgins

    à propos, tu les connaissais tous ou tu as été vérifier sur des sites russes, anglais et français !?

    [Répondre à ce message]