Pop-Rock.com



The Kills : "No wow"
L’humilité, mère de tous les bons albums

samedi 9 avril 2005, par Sarah El Jabri

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Them Crooked Vultures : "Them Crooked Vultures"
Riverside : "Anno Domini High Definition"
Peeping Tom : "Peeping Tom"
Aeria Microcosme : "8"
Archive : "Lights"
Def Leppard : "Yeah !"
Foo Fighters : "In your honor"
Sunset Rubdown : "Shut up I am dreaming"
Nick Cave & The Bad Seeds : "Abattoir blues / The Lyre of Orpheus"
Om : "God is good"


« No wow » peut être la réaction attendue d’un vendeur rayon pop-rock de la Fnac, cependant le « wow » reste approprié face à ce deuxième album réussi d’un duo très indie, encore bien plus indie que ce à quoi les Yeah Yeah Yeahs ou encore les White Stripes auraient pu nous habituer. Keep on your mean side, leur premier opus qui se révélait par son minimalisme, a désormais un petit frère très new-wave, sans pour autant trahir le reste de la famille. Wow, ça nous manquait, les studios 8 pistes et les guitares.

Avant tout, les Kills, c’est un duo, un duo comme on en fait plus depuis Sonny and Cher ou encore John et Yoko : Alison Mosshart et Jamie Hince, deux petits troublions du rock, avaient fait sensation en hurlant à qui voulait l’entendre que leur devise, c’était Fuck the people. Un petit relent du Velvet Underground circa 1968 flottait dangereusement au-dessus de leurs deux têtes, mais contrairement aux Strokes ou aux White Stripes, ils n’en ont pas fait leur seul fond de sauce. Ce qui prédomine chez les Kills, c’est l’insolence de leur jeu et de leur production. Les années 90 et les années 2000 ont exigé une certaine qualité, une certaine recherche et une originalité à toute épreuve. On en est désormais tous réduits à citer le nom du producteur tout de suite après le nom du groupe : l’importance est donc considérable. Avec le retour du rock indépendant sur la scène internationale, notamment nord-américaine et anglaise, les Kills ont pu s’imposer doucement mais sûrement dans un univers musical qui manquait cruellement de cynisme, attribut originellement attribué au rock britannique.

La recette miracle de Keep on your mean side est restée, mais elle n’est plus la seule base. Les Kills ont définitivement passé la seconde. La voix grave et graveleuse d’Alison Mosshart, qui ferait pâlir PJ Harvey, raconte un road trip tarantinesque dans Dead road 7, inquiétant et intrigant, la basse rappelant un battement de cœur tachycarde, et la sécheresse du geste d’un couteau qui s’abat sur un dos innocent. L’univers des Kills se revèle dans tout ce qu’il a de plus méchant, comme un Orangina rouge musical, qui vous donne un petit sourire malicieux en coin. Des handclaps moqueurs sur At the back of the shell, la voix possessive de Jamie Hince contrebalaçant sa compagne sur un riff égaré en pleine campagne ou sur une guitare mal accordée nous transportent des années plus tôt, à l’arrière d’un bus dans lequel deux musiciens mexicains se préparent à une semaine de route pour atteindre l’Ontario. D’où sont les Kills ? Finalement, ce n’est pas important, leurs chansons racontent tout pour eux. On aurait envie de les rencontrer, et pour cela, le plus rapide serait peut être de vérifier les pages faits divers : les Bonnie & Clyde de la musique rock ont encore frappé.

Un Rodeo Town terriblement abrasif et l’excellent The good ones plus tard, morceau phare de l’album, montre à quel point les Kills souhaitent voir plus loin et asseoir leur réputation de mauvais garçon et mauvaise fille. C’est la glorification des cancres et des asociaux. En réalité, les Kills semblent avoir repris le flambeau du rock là où le punk l’avait laissé, avec cependant plus de subtilité et plus d’affranchissement face aux règles cependant bien établies du punk britannique, que seuls les Clash avaient réussi à élargir. C’est un savant mélange de rebellion et d’indifférence face à ceux qui souhaitent faire de leur mieux, au lieu de simplement faire ce qu’ils ont à faire. Les Kills sont deux sales gosses qui reniflent et qui passent leur après-midi à jeter des cailloux. Vous les détestez, mais vous enviez leur liberté et leur détachement.

Le meilleur morceau reste cependant I hate the way you love, rapide et efficace comme les Rolling Stones, une voix posée de façon précise et langoureuse, un leitmotiv qui entre et rampe dans notre inconscient collectif comme une mauvaise graine. On peut évidemment parler de maturité dans ce second album, mais ce ne serait pas tout à fait exact ; les Kills ont surtout envie de pousser notre instinct un peu plus loin. Une atmosphère claustrophobe nous force à donner des coups de poing - il s’agit de devenir un peu plus animal, un peu plus libre. Les Kills réveillent ce qu’il y a de plus malsain en nous, ce qu’on a envie de trouver dans la musique, une bande-son pour nos pires journées, un album pour notre autoradio quand les kilomètres s’étirent sur la distance et sous la pluie.



Répondre à cet article

Sarah El Jabri





Il y a 35 contribution(s) au forum.

The Kills : "No wow"
(1/2) 6 mars 2008
> The Kills : "No wow"
(2/2) 9 avril 2005, par joanny




The Kills : "No wow"

6 mars 2008 [retour au début des forums]

Et sinon les kills dans tout ça ?
A la base l’article parle quand même de leur deuxième album , les débats sur les Whites Stripes ( que j’apprécie au passage ) pourrait être reporté sur un autre forum non ?

[Répondre à ce message]

> The Kills : "No wow"

9 avril 2005, par joanny [retour au début des forums]

"Un petit relent du Velvet Underground circa 1968 flottait dangereusement au-dessus de leurs deux têtes, mais contrairement aux Strokes ou aux White Stripes, ils n’en ont pas fait leur seul fond de sauce. "

Bon. A moins que je sois sérieusement à l’ouest (pas impossible), cette phrase signifie que les White Stripes ont fait tout leur "fond de sauce" avec le Velvet.
Ce qui est bien évidemment totalement inexact...

[Répondre à ce message]

    > The Kills : "No wow"

    9 avril 2005, par Sarah [retour au début des forums]


    Effectivement, c’est plus vrai pour les Strokes que pour les Stripes, qui eux se sont basés plus sur le blues et sur la country. Mais l’influence du Velvet est toujours extrêmement présente. Plus pour les Strokes, encore une fois. Voilà. Je pensais particulièrement à "I’m waiting for the man".

    [Répondre à ce message]

    > The Kills : "No wow"

    9 avril 2005 [retour au début des forums]


    J’ai toujours trouvé que Meg voulait tout faire pour jouer comme Moe Tucker, mais sans avoir un dixième de son talent.

    [Répondre à ce message]

      > The Kills : "No wow"

      9 avril 2005, par Sarah [retour au début des forums]


      Je suis assez d’accord avec ça, Moe Tucker est une figure emblématique de la batterie (et une femme en plus à l’époque ! assez rare pour être souligné), mais Meg White n’a pas non plus deux mains gauches. Mais peut-on simplement comparer du talent, juste, en avoir, au talent en lui-même ?

      [Répondre à ce message]

        > The Kills : "No wow"

        9 avril 2005 [retour au début des forums]


        Si pas deux mains gauches, peut-être deux mains droites. Je l’ai vue en live, elle fait un peu tache à côté de Jack.

        [Répondre à ce message]

          > The Kills : "No wow"

          9 avril 2005, par sarah [retour au début des forums]


          Je les ai vus aussi (février 2004) mais ce serait plutôt un manque de charisme face à celui, imposant, de Jack, plutôt qu’un manque de talent ? J’éviterai cependant de répondre à cette question ca je suis relativement inculte en jeu de batterie.

          [Répondre à ce message]

          > The Kills : "No wow"

          9 avril 2005, par joanny [retour au début des forums]


          Meg possède deux qualités : d’une part, elle tient le rythme. D’autre part, elle arrive à suivre alors qu’elle ne sait jamais quel morceau Jack s’apprête à jouer et à quel moment il va partir en impro. Elle est là pour taper (ce qui semble lui plaire vu sa bouille réjouie pendant les concerts), pas pour amuser la galerie.

          [Répondre à ce message]

            > The Kills : "No wow"

            9 avril 2005, par bustman  [retour au début des forums]


            joanny , je ne suis pas d’accord avec tes arguments ...

            Meg possède deux qualités : d’une part, elle tient le rythme

            ben il me semble que c’est le but d’un batteur , si ce n’était pas le cas , elle serait non seulement inutile mais en plus gênante

            D’autre part, elle arrive à suivre alors qu’elle ne sait jamais quel morceau Jack s’apprête à jouer et à quel moment il va partir en impro.

            je ne sais pas d’où tu tiens cela , mais ça me semble aberrant .... quand bien même , elle est sensée connaitre leurs morceaux et les reconnaitre à la 1ere note . Quant au coup de l’impro , j’ai vu differents artistes faire plusieurs fois la même impro (donc par définition ce n’est pas de l’impro) et d’ailleurs l’impro qu’est ce que c’est ? ce n’est pas faire n’importe quoi n’importe comment (ce serait de l’anarchie musicale) , c’est caler une session mélodique sur une trame rythmique convenue . Donc , Meg n’a pas grand chose à faire pour suivre

            [Répondre à ce message]

              > The Kills : "No wow"

              9 avril 2005 [retour au début des forums]


              Et si on en revenait au Kills, c’est quand même d’eux que parle l’article, et honnêtement on en à rien à foutre de savoir qui de Meg ou de Jack à la plus grande présence scénique. En plus ayant vu les Kills sur scène, je peux vous assurer que les White Stripe ont encore du chemin à faire.

              [Répondre à ce message]

                > The Kills : "No wow"

                9 avril 2005, par joanny [retour au début des forums]


                "En plus ayant vu les Kills sur scène, je peux vous assurer que les White Stripe ont encore du chemin à faire."

                Ayant vu les deux groupes pré-cités sur scène, tu peux inverser les noms et tu auras mon opinion. Même si les Kills c’était pas mal.

                [Répondre à ce message]

              > The Kills : "No wow"

              9 avril 2005 [retour au début des forums]


              Meg White est une grosse bouse à la batterie. Même ma grand-mère jouerai mieux qu’elle....

              [Répondre à ce message]

                > The Kills : "No wow"

                11 avril 2005 [retour au début des forums]


                "Meg White est une grosse bouse à la batterie. Même ma grand-mère jouerai mieux qu’elle...."

                mais comment peut-on etre aussi con ? c vraiment possible d’ecrire un truc aussi debile ?
                meg est une bouse ? c tout ?
                tu as 6 ans, tu n’as pas encore appris comment developper des arguments ? défendre son opinion ?

                pffff c’est pittoyable,

                pierre.

                [Répondre à ce message]

                  > The Kills : "No wow"

                  11 avril 2005 [retour au début des forums]


                  Excuse-moi garçon, mais je joue de la batterie et je peux te dire que même un débutant 2ème année peut jouer aussi bien que Meg White. Il faut dire ce qu’il est : niveau technique, elle est proche du zéro. Enfin bon, moi je dis ça, j’ai pas du tout envie de m’énerver avec toi, donc libre à toi de trouver son jeu de batterie génial.

                  [Répondre à ce message]

                    > The Kills : "No wow"

                    15 avril 2005, par R.T [retour au début des forums]


                    Et qui nous dit que tu n’es pas le plus abominable joueur de batterie de la planète doublé d’un mec aux goûts de chiotte ?

                    [Répondre à ce message]

                      > The Kills : "No wow"

                      23 avril 2005 [retour au début des forums]


                      J’ai appris à jouer de la batterie dans un groupe de jazz, plus ou moins free,( je ne t’apprends rien en te disant que la batterie dans le jazz demande beaucoup plus de technique que dans le rock), pius j’ai enchainé dans un autre groupe de punk-noisy, pour aujourd’hui jouer en tant que batteur et percussionniste dans un groupe style fusion à tendance psyché. On compose nous-même les titres et j’apporte un peu d’aide à différents groupes en studio. Bon maintenant, si tu veux juger sur place, je te file mon adresse et tu seras content comme ça.

                      [Répondre à ce message]

                        > The Kills : "No wow"

                        25 avril 2005, par lkj [retour au début des forums]


                        Moi j’ai appris la guitare avec une seule corde (et je peux te dire que faut être balèze techniquement pour jouer du Slayer), ensuite j’ai enchaîné avec 2 cordes etc....et aujourd’hui ma guitare possède 3 manches avec des séries de cordes doublées (fait le total).
                        Alors ton niveau de batteur me fait doucement rire ; je paris que tu joue encore avec 2 baguettes....

                        [Répondre à ce message]

                          > The Kills : "No wow"

                          25 avril 2005 [retour au début des forums]


                          L’art de la rhétorique ça ne s’invente pas. Il faut savoir s’incliner quand il le faut, au lieu de continuer vainement le combat en rispotant si pathétiquement. Continue comme ça avec ta guitare, ton humour incroyable et ta Meg White, bonne chance !

                          [Répondre à ce message]

                            > The Kills : "No wow"

                            26 avril 2005, par lkj [retour au début des forums]


                            Tu as raison l’art de la rhétorique ne s’invente pas (cela s’apprend non ?).J’ai mes faiblesses mais cela ne m’empêche pas d’ouvrir ma gueule tu es gentil.
                            Suis-je pathétique ? Impossible.
                            J’ai un humour à deux balles ? Tant pis.

                            Evites ton truc du musicos qui touche sa bille parce qu’il a fait du jazz et qui compose et qui joue aussi du punk et qui aide les autres musiciens...
                            cela n’intéresse personne.

                            Tout ceci pourrait-être intéressant si tu nous exposais une vision de l’instrumentiste par rapport à la musique, à l’âme ou je ne sais quoi d’autre.
                            Après tout c’est toi le musicien.

                            [Répondre à ce message]

                            > The Kills : "No wow"

                            31 octobre 2005, par george [retour au début des forums]


                            tu a fais peur a ma nièce avec ton idée qu’un batteur est bon surtout si il a de la technique...les mecs demonstration qui font des flammes avec leur instru n’ont jamais eu le quart du tier d’une demi poussiere du talent d’un mec jouant avec ses tripes,meme si celui ci joue avec du matos merdique et un peu hors tempo
                            con de nain

                            [Répondre à ce message]

                          > The Kills : "No wow"

                          13 mars 2006, par Pimprenelle [retour au début des forums]


                          Haha, désolée, sans être pour celui qui dit que Meg White est une bouse, je dois t’avouer que moi aussi je ris doucement comme tu le dis si bien, mais de toi ! Mon pauvre, si tu crois que le niveau musical se mesure en baguette ou en corde...

                          [Répondre à ce message]

                    > The Kills : "No wow"

                    1er novembre 2005 [retour au début des forums]


                    Je joue également de la batterie et je te trouve un peu trop radical avec meg ! certe ce n’est pas une grande batteuse mais pour un batteur il est aussi essentiel de s’assortir et non pas de monter ca "force" !!dans les white y a autre chose que de la technique et c’est tout aussi bien.le rock c’est surtout un esprit écoute dionysos il font beaucoup de faute mais cela n’est pas moins génial, c’est un trip !!
                    léo

                    [Répondre à ce message]

                      > The Kills : "No wow"

                      13 mai 2006, par Maeldan [retour au début des forums]


                      Wow ! Et dire que je pensais lire un article sur the Kills ! Pour la parenthèse, je suis moi aussi musicien (guitare, basse, batterie, bombarde, etc...) et compositeur, et là, à défaut d’en apprendre plus sur the Kills je sais tout sur la batteuse des White Stripes. Excellent.... Mon avis ? Je n’ai qu’un goût très modéré pour les White Stripes, mais les batteurs dans le rock restent souvent très basiques, comme le dit pimprenelle ils sont là pour fournir le "support" rythmique sans eclipser les instruments phares que sont la guitare et la voix. Un(e) bon(ne) zicos est efficace, il/elle n’a pas besoin de faire son show pour que l’on perçoive qu’il/elle a du talent. Certains groupes plus doués que d’autres parviennent à aligner des parties rythmiques excellentes tout en maintenant le chant, la guitare ou la mélodie à sa place. Mais tout ça c’est un débat technique, si on veut écouter de la bonne batterie, on ne choisit pas forcémment la même chose que lorsque l’on veut écouter une musique qui nous fait vibrer. Certains groupes balancent des compos hyper basiques voire simplistes mais ça sonne... donc laminer la batterie pour arguer de l’infériorité d’un groupe c’est pas très honnête. Si je devais exclure de mes écoutes tous les groupes dont le guitariste et bof-bof, ou dont le bassite se contente de faire des bom-bom au médiator, ou dont le batteur fait des poum-tchac binaires, il ne me resterait plus grand chose à écouter. Bref, moi aussi je me suis laissé embarqué dans la discussion, mais au fait, quid de the Kills ???

                      [Répondre à ce message]

                    > The Kills : "No wow"

                    13 mars 2006, par Pimprenelle [retour au début des forums]


                    Hum, je suis prof de batterie, je crois que j’ai mon mot à dire.
                    Meg White, sans être incroyablement débordante de talent, mérite le respect plus qu’autre chose. Son jeu est précis, clair, ses impro son excellentes, sa tenue est irréprochable.
                    Si sa technique ne parait pas extraordinaire, c’est parce que, dans un groupe, la batterie se doit d’être assez discrète pour ne pas masquer le chanteur et/ou le guitariste. Elle doit être là pour donner le ton de la chanson et aussi la rythme aux musiciens qu’elle accompagne.
                    J’ai eu la chance de recontrer Meg White pendant un festival ou je jouait avec mon propre groupe, elle m’a fait quelques démos, m’a joué quelques morceau autres que ceux qu’elle joue avec Jack. C’était tout simplement superbe, elle a beaucoup de talent, mais, c’est vrai, moins que certains autres.
                    De plus, pour reprendre ce que quelqu’un a déjà dit, il est vrai qu’elle ne possède pas le charisme de Jack qui l’efface un peu.

                    [Répondre à ce message]

                  > The Kills : "No wow"

                  18 mars 2006, par Pablo [retour au début des forums]


                  je suis assez d’accord avec toi chere pierre, mais l’intelligence artificielle ne remplacera jamais la connerie humaine ...

                  [Répondre à ce message]

            > The Kills : "No wow"

            12 avril 2005, par J. Prévost [retour au début des forums]


            Je ne l’ai vue qu’une fois en concert, et malheureusement, même si je n’aime pas juger en une seule fois, elle m’a donné très mauvaise impression : la tête visiblement ailleurs, désynchrone assez souvent, se contentant de marteler bêtement sans aucune imagination (et non, contrairement à ce que j’ai entendu dans le public ce jour-là, avoir un kit ultra-limité ne force pas à jouer de manière limitée). Jack semblait aux anges, et elle au purgatoire en train de ramer. Peut-être dans un mauvais jour.

            [Répondre à ce message]

              > The Kills : "No wow"

              12 avril 2005 [retour au début des forums]


              "Excuse-moi garçon, mais je joue de la batterie et je peux te dire que même un débutant 2ème année peut jouer aussi bien que Meg White. Il faut dire ce qu’il est : niveau technique, elle est proche du zéro. Enfin bon, moi je dis ça, j’ai pas du tout envie de m’énerver avec toi, donc libre à toi de trouver son jeu de batterie génial."

              Voilà garçon, là tu donnes des arguments... tu devellopes ton idée... C’est simplement ça que je demandais. Je n’ai jamais dit qu’elle jouait bien de la batterie...
              mais lancer ce que tu as lancer sans rien preciser ou aergumenter, ca n’a aucun interret...
              Enfin, c’est ce que je crois.
              pierre.

              [Répondre à ce message]

                > The Kills : "No wow"

                19 mai 2005, par Zazen [retour au début des forums]


                Povre con. Jmen contre foo de savoir tt ça. tA pas besoin d’étaler ton CV de musicien. Rien a foutre. Ces 2 groupes assurent jpense. Ils ont trouver leur alchimie donc savoir si Meg joue bien oo pas bien jen ai rien a foutre. Ya que de linstinct ché eux. Le Style é lesthétik oo la TeKnik ils s’en contrebalancent mOi jte le dit.
                Appelez vous é faite vous un REsto é débattez de Politique musical otre part Svp. Jveux pas perdre mon temps.
                Faite chier.

                [Répondre à ce message]

                  > The Kills : "No wow"

                  19 mai 2005, par Le batteur génial [retour au début des forums]


                  Mais qu’est-ce que c’était que ça ? Il faudra m’expliquer....

                  [Répondre à ce message]

                    > The Kills : "No wow"

                    23 mai 2005, par lkj [retour au début des forums]


                    Je ne suis pas d’accord.Les stripes et les kills accordent beaucoup d’importance au style.
                    Le débat (si il y en a un) sur la façon de jouer est à mon sens très important ou en tout cas à sa place ici.
                    Des générations de musiciens ont été obsédés par cela et le sont encore.Les grands comme Hendrix, Clapton pour ne citer que les plus connus ne sont pas arrivés au niveau que l’on connaît par hasard.

                    D’où l’intervention du batteur qui était d’une certaine manière légitime même si il y a des frictions.

                    [Répondre à ce message]

    > The Kills : "No wow"

    10 août 2006, par the white stripes [retour au début des forums]


    j’adore les white stripes et je trouve qu’ils assurent bien, ils ne sont que deux et ils font du bon son ; pour moi, ils révolutionnent le rock !! je suis moi même batteuse ; et meg n’est pas une grosse bouse comme certain le pense ! certes, les morceaux qu’elle jouent sont simples mais on est tout de même emballés par ce qu’elle dégage,de plus elle prend vraiment son pied, cela permet également de mettre en valeur l’immense talent de jack ; la simplicité de meg et le génie de jack font d’eux , un super duo qui déchire !!! donc VIVE LES STRIPES ! et VIVE LES BATTEUSES QUI FONT DES JALOUX ! p.s : j’aime beaucoup les strokes aussi.

    [Répondre à ce message]