Pop-Rock.com



The Killers : "Sam’s town"
Le schtroumpf grognon : « moi, j’aime pas les spin-offs »

mardi 19 décembre 2006, par Geoffroy Bodart

DANS LA MEME RUBRIQUE :
George Michael : "Patience"
Tracey Thorn : "Out of the woods"
Manic Street Preachers : "Send away the tigers"
Terry Hall & Mushtaq : "The hour of two lights"
Tim Christensen : "Superior"
Etienne Daho : "L’invitation"
Scott Walker : "The drift"
Rammstein : "Liebe ist für alle da"
Tori Amos : "American doll posse"
Citadel : "Pluies acides"


D’un côté, vous avez une série vachement chouette (‘vais me faire tuer pour l’avoir avoué) : CSI (Les experts - Las Vegas en français). Vu le succès de la série et en tenant compte du fait que sa durée de vie n’est pas extensible à l’infini, pour cause de concurrence et de lassitude du spectateur, on préfère battre le fer tant qu’il est chaud et on décline ça n’importe comment, ce qui donne CSI Miami et CSI Manhattan, soit la même chose, en moins bien, malgré une équipe très costaude à la production et au casting (Caruso et Sinise). On peut actuellement observer à peu près le même phénomène en musique. Démonstration.

D’un côté, vous avez une période vachement chouette (‘vais me faire tuer pour l’avoir avoué) : les années 80 (la new wave en français). Vu le revival auquel on assiste depuis quelque temps, et vu qu’il sera toujours plus facile de copier que d’innover, à cause de la concurrence et de la lassitude des auditeurs, on préfère battre le fer tant qu’il est chaud et on décline ça n’importe comment, ce qui donne The Killers, soit la même chose, en moins bien, malgré une équipe très costaude à la production (Flood, Alan Moulder) et à l’artwork (Anton Corbijn).

J’ai écouté cet album, et ça ne s’est pas fait sans mal. Durant les premières secondes, j’ai cru entendre Tonight Tonight des Smashing Pumpkins. Je stoppe, vérifie que j’écoute le bon CD. Je recommence. J’aurais dû attendre dix secondes, seule l’intro sonne comme nos citrouilles préférées. Plagiat, clin d’œil, hommage ? Ne soyons pas médisant et accordons-leur le bénéfice du doute. Troisième chanson : je reconnais le single. Il m’énerve, il n’a rien pour lui. Cinquième chanson : c’est définitif, je m’emmerde. Fin du CD : je n’ai rien retenu.

Les écoutes suivantes me confirmeront dans mon appréciation de cet album : il est totalement insignifiant. C’est bien beau de claquer du pognon à ne savoir qu’en faire en conviant tout le gratin à venir embellir son album, mais les meilleurs producteurs, ingénieurs du son, photographes, IT managers, boulangers et péripatéticiennes du monde ne combleront jamais la principale lacune de ce disque. Le manque d’originalité ? Non, ça on serait presque d’accord de s’en foutre, vu que l’originalité ressemble plus à une tare qu’à autre chose dans la production musicale actuelle. Les tueurs de la ville du péché n’en revendiquent pas une once (‘manquerait plus que ça). Ce qu’il manque, c’est tout simplement du talent. C’est bien joli de vouloir faire de la p’tite pop façon The Cure, millésime 85 ou 87, ou du p’tit rock à la U2. Mais les chansons qu’on nous donne à déguster, si elles se laissent écouter sans réel déplaisir, n’ont pas la moindre envergure.

Des refrains catchy, une petite mélodie bien troussée ici ou là, c’est tout ce qu’on a à se mettre sous la dent. Et qu’on ne vienne pas me dire que les Killers n’ont pas l’ambition de marquer leur époque comme l’ont fait leurs illustres prédécesseurs. On ne met pas tant de moyens dans l’emballage quand on ne vise qu’à sortir un album bien con et sympa qui fera plaisir pendant six mois maximum. C’est la même chose que pour les séries télé, en fait. Démonstration.

Des acteurs qui tirent la gueule, des séquences d’autopsie avec zooms et effets spéciaux, c’est tout ce qu’on a à se mettre sous la dent. Et qu’on ne vienne pas me dire que CSI Miami ou CSI Manhattan n’ont pas l’ambition de détrôner leur grande sœur qui avait révolutionné la manière de filmer une simple série policière. On ne met pas tant de moyens dans l’emballage quand on ne vise qu’à diffuser le spin-off sur une chaîne locale à 16h00, pendant une ou deux saison maximum.



Répondre à cet article

Geoffroy Bodart





Il y a 44 contribution(s) au forum.

The Killers : "Sam’s town"
(1/7) 2 avril 2007, par ex prof
The Killers : "Sam’s town"
(2/7) 22 décembre 2006, par Jailbreak
The Killers : "Sam’s town"
(3/7) 20 décembre 2006, par Jeanphi
The Killers : "Sam’s town"
(4/7) 20 décembre 2006, par Marc
The Killers : "Sam’s town"
(5/7) 19 décembre 2006
The Killers : "Sam’s town"
(6/7) 19 décembre 2006, par Alevin
The Killers : "Sam’s town"
(7/7) 19 décembre 2006, par Sato




The Killers : "Sam’s town"

2 avril 2007, par ex prof [retour au début des forums]

the killers au pilori !
vous êtes bien sévères ,chers amis
ok ,ça pompe à droite et à gauche (Editors ,le rock heroïco-épique des eighties ;style Big Country,Horslips....) mais il y a pire non.
Puis tu te mets dans ton jardin avec Sam’sTown en bruit de fond ,tu lis un polar et ça passe

[Répondre à ce message]

The Killers : "Sam’s town"

22 décembre 2006, par Jailbreak [retour au début des forums]

Je me demande si, honnêtement, quelqu’un attendait quelque chose de ce groupe...

[Répondre à ce message]

The Killers : "Sam’s town"

20 décembre 2006, par Jeanphi [retour au début des forums]

Effectivement, grosse déception. rien d’accrocheur. Le premier album n’était évidemment pas extraordinaire (inspiration ’80s, etc...), mais au moins il contenait quelques titres très catchy et efficaces.

Celui-ci est insipide, sans inspiration....

Seul le single ("When you were young") me plaît, même si j’ai l’impression de réentendre "Carrion" des British Sea Power auquel on aurait ajouté quelques sons de synthé de Nik Kershaw...

Encore un groupe qui avait des compos pour un seul album.... ?

[Répondre à ce message]

    The Killers : "Sam’s town"

    20 décembre 2006, par Thomas [retour au début des forums]


    Exactement ca, album inispide, ayant réelllement apprécié le premier je me suis forcé à le passer deux fois, mais la constatation est là : rien ne reste, rien n’accroche, a part deux trois riffs a gauche a droite, c’est creux, plat, juste melodique, j’en attendais bien plus, Dommage.

    [Répondre à ce message]

The Killers : "Sam’s town"

20 décembre 2006, par Marc [retour au début des forums]

Si l’allusion à la série m’échappe un peu, tu as mis le doigt sur le problème essentiel, à savoir la différence entre la volonté et l’exécution. On pourrait parler de la fable du Coldplay qui voulait se faire aussi grosse que le U2.

Le succès inespéré du premier album (qui avait des titres vraiment convaincants) leur a donné pour cible le rock qu’on peut jouer dans un stade. Mais malheureusement ce déversement de testostérone est un peu vain. On a des mélodies qui se veulent catchy mais n’ont que la facilité à offrir.

On a la grandiloquence sans le souffle, le bruit sans la fureur, avec l’artifice ’gros son’ qui fait tellement de mal au dernier Muse (ratage similaire de cette année). Ils ont même perdu en chemin le sourire en coin des paroles décalées.

Bref, c’est un peu trop gras pour nos oreilles j’imagine.

[Répondre à ce message]

    The Killers : "Sam’s town"

    20 décembre 2006 [retour au début des forums]


    reprocher a du rock d’avoir un gros son c’est comme reprocher à une strip-teaseuse d’avoir de gros seins.
    ceux qui ont des oreilles delicates devraient plutot écouter du classique et nous lacher la grappe

    [Répondre à ce message]

      The Killers : "Sam’s town"

      20 décembre 2006 [retour au début des forums]


      Et Gilmour, c’est du rock ??

      [Répondre à ce message]

        The Killers : "Sam’s town"

        20 décembre 2006 [retour au début des forums]


        justement non, c’est chiant à mourrir mais comme "j’me la pete" Bodart a encencé Gilmour et chie sur tout ce que j’aime, je rappelle ainsi que ce pseudo critik despotik n’a aucun gout

        [Répondre à ce message]

          The Killers : "Sam’s town"

          20 décembre 2006 [retour au début des forums]


          c’est marrant...d’instinct, j’aurais plutôt dit que les Killers était tipyquement le groupe un peu creux bien utile pour se la pêter (comme les strokes, Libertines Interpol etc...) et que gilmour, ben ça intéresse ceux que ça intéresse et c’est tout.

          [Répondre à ce message]

          The Killers : "Sam’s town"

          20 décembre 2006, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


          Pour rappel, mes critiques les plus virulentes ces derniers temps ont surtout visé Renaud, The divine comedy et Pleymo. Nous avons affaire à un homme de goût...

          [Répondre à ce message]

            The Killers : "Sam’s town"

            20 décembre 2006 [retour au début des forums]


            rajoute aubert, bertignac, cali, indochine, donc tout ce qui est français alors vend ton ame (sic) aux anglo-saxons et t’occupe pas de mes dé-gouts.

            [Répondre à ce message]

              The Killers : "Sam’s town"

              20 décembre 2006, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


              Parce qu’en plus, il ne sait pas lire... Mes chroniques d’Aubert et Bertignace n’étaient en rien négatives. Elles étaient nuancées, je ne bavais pas d’admiration. Il vous faut peut-être des notes sur dix pour comprendre qu’il y a tout un panel d’émotions entre "j’adore" et "je déteste" ? Quant à Cali, il n’a jamais été chroniqué ici. Je pense que c’est Marc qui a laché une tirade à son sujet, et c’est tout. Indochine... ben oui, Indochine... si c’est tout ce qu’il vous reste.

              Et juste au cas où, j’ai littéralement encensé Adrienne Pauly et Yann Tiersen il y a peu, du côté des francophones. Lecture sélective, cher crazyfrog ?

              [Répondre à ce message]

                The Killers : "Sam’s town"

                20 décembre 2006 [retour au début des forums]


                arrete de prendre tes lecteurs pour des cons mon garcon, ca va bien un moment, Tiersen du rock ??, Adrienne Pauli du rock et pourquoi pas Bénabar et Vincent Delerm.
                Vous avez le même défaut que les Rock Critics Français des 80’s qui chiait sur Trust et portaient au nues les défunts lilli drop, Starshooter et tant d’autres groupuscules minuscules.
                Si ca marche c’est de la merde, Si c’est intello c’est top.

                [Répondre à ce message]

                  The Killers : "Sam’s town"

                  20 décembre 2006, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


                  ’n’ai jamais dit que Tiersen ou Adrienne Pauly (au fait, tu les as écoutés) faisaient du rock. Ce n’est pas ça le débat. Mais bon, vous avez raison : quand on est à court d’argument (ou plutôt incapable d’argumenter comme l’atteste l’ensemble de vos messages), c’est bien plus facile d’embrayer sur autre chose qui n’a rien à voir.

                  "Si ça marche c’est de la merde, si c’est intello c’est top"... Et c’est à un type qui adore INXS, Iron Maiden, Europe et Bon Jovi que vous dites ça.

                  [Répondre à ce message]

                    The Killers : "Sam’s town"

                    20 décembre 2006 [retour au début des forums]


                    Iron maiden, mon dieu, on a un vrai groupe de rock en commun.
                    Inxs, j’adore, ca fait 2
                    Il vaut mieux arreter là, sinon ca va finir par un pacs

                    [Répondre à ce message]

            The Killers : "Sam’s town"

            20 décembre 2006, par Claire [retour au début des forums]


            Trust fait toujours de la merde, ça c’est clair...

            [Répondre à ce message]

              The Killers : "Sam’s town"

              20 décembre 2006 [retour au début des forums]


              c’est clair, claire. Désormais oui mais le premier album et quelques autres chansons des suivants, sont pour mes povres oreilles d’abruti vraiment top et dans le contexte de l’époque (on était sous giscard, je le rappelle à tous les boutonneux pré et post pubères) c’était très très fort

              [Répondre à ce message]

      The Killers : "Sam’s town"

      20 décembre 2006 [retour au début des forums]


      J’adore la comparaison avec la striptiseuse !! lol ! c’est exactement ça ! ;-)

      [Répondre à ce message]

The Killers : "Sam’s town"

19 décembre 2006 [retour au début des forums]

vive gilmour (tu te répères)

[Répondre à ce message]

The Killers : "Sam’s town"

19 décembre 2006, par Alevin [retour au début des forums]

Et oui, marketing quand tu nous tiens....les années 80 étaient originales et novatrices, les années 2000 sont répétitives et banales.....
Dans le temps, dans la cour de récré, on avait le choix entre les chips au paprika et les chips au sel.....maintenant, on ne sait plus ou donner de la tête tant le choix est vaste mais en fait assez semblable....c’est la même chose en musique, au cinéma.....bref dans beaucoup de domaine de la vie actuelle !!!
Quant au KILLERS, beaucoup de bruit (médiatique s’entend...) pour rien.....

[Répondre à ce message]

    The Killers : "Sam’s town"

    20 décembre 2006 [retour au début des forums]


    les années 80 c’était surtout le triomphe du fluo, du sida et des yuppies.
    Je vois rien de fantastique la dedans

    [Répondre à ce message]

      The Killers : "Sam’s town"

      20 décembre 2006 [retour au début des forums]


      N’importe quoi.

      ( Et les années 2000, c’est le sida, le sras, le rap et le r’n b, les groupes de merde qui copient... Follement excitant.) C’est nul, on s’emmerde, c’est la morosité !!!!!Zéro originalité:bref, la loose !

      [Répondre à ce message]

        The Killers : "Sam’s town"

        20 décembre 2006 [retour au début des forums]


        tous les groupes importants à quelques exceptions près qui ont illuminé tes fameuses 80’s sont en fait nés dans les 70 ’s.
        Pour moi qui ait eu 20 ans a cette époque c’était surtout la peur du chomage, du sida, des russes, de tchernobyl et des lendemains qui déchantent (trahison socialiste en fr) qui m’ont marqué. Tant mieux si d’autres s’y sont éclatés mais moi sincèrement je vois pas

        [Répondre à ce message]

      The Killers : "Sam’s town"

      21 décembre 2006 [retour au début des forums]


      Et les années 2000, c’est la génération des gamins au grands pouces.....(à force de jouer à la Playstation...), des grolands, des moul du cul, des revendicateurs qui ne pensent qu’à leurs droits et n’ont plus de devoirs...(sic) ....

      [Répondre à ce message]

The Killers : "Sam’s town"

19 décembre 2006, par Sato [retour au début des forums]

Malgré tout, leur premier album m’avait assez plu.
La basse sortait si bien... est-ce toujours le cas sur ce disque ?

[Répondre à ce message]

    The Killers : "Sam’s town"

    19 décembre 2006, par Albin Wagener [retour au début des forums]


    non, malheureusement.

    [Répondre à ce message]

      The Killers : "Sam’s town"

      20 décembre 2006, par Fabrice [retour au début des forums]


      Je les avais vu à la Rotonde, la première fois qu’ils jouèrent en Belgique.
      Bien que le concert n’était pas déplaisant, je ne me serais jamais douté qu’ils atteindraient un niveau ( je parle de ventes, ...) comme le leur aujourd’hui.
      Je comprends parfaitement que l’on critique de manière négative leur 2è "aux puces" (j’aime pas non plus) mais je me souviens que sur ce même site, on avait érigé une statue à la gloire de The Bravery. Et ça, c’était de la vraie daube de chez daube pompeuse, calculatrice et tout simplement mauvaise.
      Donc, un peu de logique svp...

      [Répondre à ce message]

        The Killers : "Sam’s town"

        20 décembre 2006, par Claire [retour au début des forums]


        L’auteur de la chronique de The Bravery dont tu parles n’est tout simplement pas le même...

        [Répondre à ce message]

        The Killers : "Sam’s town"

        20 décembre 2006, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


        Je plaide non coupable pour The Bravery. Si ça n’avait tenu qu’à moi, j’aurais écrit qu’ils ne méritent pas le volume d’air nécessaire pour exprimer le désintérêt total qu’ils m’inspirent.

        Il est toutefois hors de question que nous commencions à rédiger nos chroniques en tenant compte de ce qu’un autre rédacteur a pu resentir deux ans auparavant à l’écoute d’un groupe vaguement voisin, sinon on ne s’en sort plus. A partir du moment où le site n’a pas de ligne éditoriale, il faut s’attendre à ce que des opinions divergentes d’un rédacteur à l’autre fleurissent un peu partout sur le site.

        [Répondre à ce message]

          The Killers : "Sam’s town"

          20 décembre 2006, par Claire [retour au début des forums]


          Surtout que depuis le passage de Laurent Bianchi - qui aimait tous les albums de tous les groupes -, ce serait assez difficile à gérer.

          [Répondre à ce message]

            The Killers : "Sam’s town"

            20 décembre 2006, par Fabrice [retour au début des forums]


            Ai été vérifié... Juste.
            C’était JD. Et la statue n’était pas en bronze.

            Pour revenir, de façon plus générale, sur les 80’s qui vous hantent tant :
            Sérieusement... Vous pensez sérieusement que ce fut une grande période pop-rock’n roll ????
            Les seuls trucs valables (parfois très bons) se voyaient affublés d’une prod affreuse.
            En matière de sons, production, mix, on n’a jamais fait pire que les années 80. Tu compares avec les 60, 70, 90’s ou maintenant, les années 80 remportent haut la main le prix du plus mauvais son (guitares sonnant comme du bontempi, voix noyées de delay cheap, basses souvent slapées, caisses claires "boîte de Kellog’s",...).

            Honnêtement, à l’écoute, les groupes actuels singeant les 80’s sont plus agréables à l’oreille (même si les morceaux peuvent être plus "faibles"). Je peux comprendre qu’un ket de 16 ans préfèrera Mr Brightside des Killers à Hungry Like a Wolf de Duran Duran ou Interpol à A Certain Ratio. Et de toute façon, sans ces groupes "pompeurs", le même ket n’aurait jamais entendu parler des Joy Division et consorts.

            [Répondre à ce message]

              The Killers : "Sam’s town"

              20 décembre 2006, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


              Je ne dirais pas que l’orgue Hammond de Jon Lord était un modèle de "beau son" dans les 70’s. Quant au son actuel, on en reparlera dans vingt ans. J’ai souvent tendance à considérer la production comme de la simple déco, et il est évident que plus elle sera chargée, plus elle sera marquée par son époque. C’est pourquoi, je pense, des groupes comme Joy Division ou la cold trilogy de The Cure, à la production minimaliste, sont plus armés pour affronter le temps.

              Je peux comprendre qu’un jeune marchera davantage au son de son époque. Personnellement, quand je suis rentré dans le trip "années 80" (c’était au milieu des années 90 - et oui, toujours une guerre de retard), je n’avais pas tous ces groupes (The Bravery, The Killers, She Wants Revenge) qui me confrontaient à la même manière de faire de la musique avec un son actuel.

              Enfin, je dirais que ces considérations sont surtout valables la pop et les genres recourant aux synthés. Pour le rock, qu’il soit dur ou non (ça va de U2 à Judas Priest en passant par INXS et les Guns), le coup de vieux se fait nettement moins sentir.

              [Répondre à ce message]

                The Killers : "Sam’s town"

                21 décembre 2006, par toto [retour au début des forums]


                Arretez avec les annees 80. Elles ont ete les pires annees de la musique depuis que le rock/pop existe. Les seuls gens au monde qui aime cette musique sont ceux qui ont grandi avec soit la generation 30-35 ans aujourd’hui.

                The Killers sont egalement mauvais.

                [Répondre à ce message]