Pop-Rock.com



The Gossip : "Standing in the way of control"
Non-conformisme trash

lundi 17 septembre 2007, par Alexandra Jakob

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Figurines : "Skeleton"
No Man : "Schoolyard ghosts"
All The Saints : "Fire On Corridor X"
The Cure : "The Cure"
Bon Jovi : "Bounce"
The Bird And The Bee : "The Bird And The Bee"
Neon Neon : “Stainless Style”
She Wants Revenge : "She Wants Revenge"
Liv Kristine : "Enter my religion"
Fields : "Everything last winter"


Amateurs de top models aphones s’abstenir. Avec Beth Ditto, la discrétion et la grâce relèvent de la science-fiction. La sphéroïdale chanteuse de The Gossip préfère à ces vertus purement féminines les joies de roulades suantes dans une fange alcoolisée. Ajoutez à ce hobby particulier une homosexualité et un féminisme bruyamment revendiqués et vous obtenez selon le NME la femme la plus cool de l’an de grâce 2006. On en plisse déjà le nez de circonspection.

Ah, pour ce genre de trucs, les Britons ont le chic. Il suffit de compulser la presse locale pour s’en rendre compte. Entre Harry le nazi et Kate la ligne, les tabloïds locaux donnent dans le trash avec la délicatesse d’un verrat lâché dans une décharge publique. Dans ce contexte, le NME a tout naturellement trépigné de joie à l’arrivée du phénomène Beth Ditto, propulsé en une les aisselles poilues (et tout le reste) à l’air. "Kiss my ass", qu’elle clamait, cette couverture. Au moins, après avoir eu cette photo sous les yeux, on relativisera plus facilement. Son beau disque soul mis à part, Amy Winehouse se révèle une jeune femme certes légèrement intoxiquée et peinturlurée, mais plutôt pudique dans le fond.

Heureusement pour The Gossip et bien d’autres, les bonnes chansons se passent parfaitement d’auteurs propres sur eux. Beth Ditto est tout simplement une chanteuse, une vraie. Dotée d’une voix de diva soul reconnaissable entre mille, autant à l’aise sur des ballades intimistes (Dark lines, Coal to diamonds) que sur des brûlots punk hargneux (Jealous control girl, Eyes Open). Ce chant en or s’accommode parfaitement d’une rythmique sobre, dont le rôle principal consiste à souligner l’intensité de la voix avec une batterie sèche et quelques riffs accrocheurs (Eyes Open, Yr mangled heart). L’excellent single Standing in the way of control, écrit en réaction à la politique conservatrice de George Bush concernant le mariage homosexuel, illustre également ce contraste, tout comme Fire with Fire ou encore n’importe quel autre titre de ce troisième album, qui se repose peut-être un peu trop sur les talents de Beth Ditto. Qu’importe, le discoïde Listen up ! fait immédiatement mouche avec sa ronde ligne de basse et son refrain un brin désabusé. Car toutes les provocations gratuites du trio américain ne sont peut-être qu’une réaction épidermique à la quotidienne mesquinerie humaine, comme le prouvent les textes cyniques de Jealous control girl et Standing in the way of control. En bref, The Gossip vous conseille de faire n’importe quoi, surtout ce que vous voulez, mais de ne compter sur personne pour vous ramasser au fond du caniveau. Cet hédonisme sale et accessible ne manque finalement pas de charme.



Répondre à cet article

Alexandra Jakob





Il y a 1 contribution(s) au forum.

The Gossip : "Standing in the way of control"
(1/1) 26 septembre 2007, par loki




The Gossip : "Standing in the way of control"

26 septembre 2007, par loki [retour au début des forums]

Je deteste la voix de la chanteuse ca casse les oreilles c’est horrible , un peu de melodi ne ferait pas mal...

[Répondre à ce message]