Pop-Rock.com



The Fall : "Reformation post-TLC"
Perplexité

mardi 27 février 2007, par Clarisse de Saint-Ange

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Mud Flow : "A life on standby"
Blumfeld : "Verbotene Früchte"
Muse : "Absolution"
Dinosaur Jr. : "Beyond"
The Rakes : "Ten new messages"
Jean-François Coen : "Vive l’amour"
Tori Amos : "The beekeeper"
A-Ha : "Analogue"
Hot Hot Heat : "Make up the breakdown"
Jamiroquai : "Dynamite"


Depuis bien plus de vingt-cinq ans, j’ai l’impression que The Fall nous rejoue un peu la même musique sans arrêt, encore et encore, comme une fabuleuse et hypnotique boucle rétroactive qui n’aurait de cesse de se mordre la queue, avec cette force quasi-mystique des déités incas. Je m’égare, je m’égare, et tout ce que je peux vous dire pour l’instant, c’est que malgré ce cercle vicieux, ce nouvel album est différent du Fall heads roll de 2005.

Pas de démagogie : The Fall n’est pour moi pas le plus grand groupe de rock de tous les temps - mais probablement l’un des groupes à la fois les plus mystérieux et les plus sincères. A aucun moment, le charismatique Mark E. Smith n’a essayé de nous vendre autre chose que du The Fall, et à aucun moment, il n’a cherché à apparaître autrement que grimaçant, torturé et provocateur. Petit homme britannique au physique résolument atypique (c’est ce qu’on dit en général quand les gens ne sont pas beaux, ça leur confère une aura un peu plus mystique), Smith et ses acolytes reviennent avec un nouveau brûlot qui rappelle parfois les lancinantes exactions fixistes de Killing Joke. Et pourtant, malgré le fait que cet album regorge de perles fort appréciables, je trouve que ce Reformation post-TLC est en fait... une véritable arnaque.

Je sais qu’en disant ça, je risque de me prendre les fans de The Fall sur la gueule. Notez bien que j’apprécie ce groupe et ce qu’il a apporté à la musique, mais cet album est décevant de bout en bout. Sans déconner, dans un premier temps, si vous vous amusez à écouter rapidement les vingt premières secondes de chaque morceau, vous allez vous rendre compte d’une chose assez curieuse. En effet, absolument chaque morceau possède la même rythmique et pratiquement les mêmes accords de base. Ce qui fait qu’on a l’impression de réentendre à l’envi le même titre du début à la fin de l’album - avec quelques exceptions, bien sûr, comme le ténébreux Insult song, ivre des grognements de Mark E. Smith. Cela ne choque pas le fan, mais cela repoussera probablement l’auditeur de rock lambda. Ceci étant dit, les basses saturées et les guitares maltraitées représentent un véritable plaisir pour les amateurs du genre.

Et pourtant, j’ai encore une autre critique à formuler : est-il nécessaire d’écouter un énième album de post-punk en 2007, une sorte de répétition générale de Unknown pleasures qui semble s’enfoncer dans une spirale répétitive sans aucune fin ? Je n’en suis pas sûr. Même si le son caractéristique du mouvement post-punk est bien présent, et même si je ne suis pas du genre à penser que les vieux groupes n’ont plus rien à dire et devraient se contenter d’une paisible retraite à Bath, je ne peux m’empêcher de penser que cet album, au bout de quelques écoutes, devient passablement dispensable et commence à sentir bon la naphtaline. Et ce malgré les bons moments que sont Reformation !, le long et sybillin Das Boat ou encore le surprenant The wright stuff. En fait, je trouve cet album vraiment ennuyeux sur la longueur, et passés les trois premiers titres, j’ai l’impression que The Fall essaie de nous jouer le vilain tour de l’originalité originelle retrouvée, le tout enturbanné dans de vieux papiers cadeaux réutilisés depuis belle lurette. J’aurais largement préféré un E.P. bourré de quelques titres puissants plutôt que cet album qui ressemble à un type à qui on aurait passé un costume trop grand.



Répondre à cet article

Clarisse de Saint-Ange





Il y a 36 contribution(s) au forum.

The Fall : "Reformation post-TLC"
(1/5) 27 février 2007, par Justin Timberlake
The Fall : "Reformation post-TLC"
(2/5) 27 février 2007, par Ombremor
The Fall : "Reformation post-TLC"
(3/5) 27 février 2007, par Serge Coosemans
The Fall : "Reformation post-TLC"
(4/5) 27 février 2007
The Fall : "Reformation post-TLC"
(5/5) 27 février 2007




The Fall : "Reformation post-TLC"

27 février 2007, par Justin Timberlake [retour au début des forums]

Est ce que vous êtes blonde (madame ou mademoiselle) ?
en tout cas ce que votre patronyme m’évoque n’a d’égal que la pertinence et la fine analyse que vous nous offrez quotidiennement dans vos chroniques

je n’ai pas lu votre chronique et à vrai dire je n’en ai rien à foutre, n’y voyez là rien de diriger contre vous, juste que j’aime pas la pochette et pi je connais pas ce groupe, je sais meme pas ce que c’est que ce machin et j’ai surtout pas envie de le savoir !!!

P.S : au fait j’ai vu que tu avais aimé mon dernier album et si tu veux on peut en discuter plus longuement autour d’un café

[Répondre à ce message]

    The Fall : "Reformation post-TLC"

    28 février 2007, par Clarisse de Saint-Ange [retour au début des forums]


    Pour l’humour désopilant, c’est la porte à côté.

    [Répondre à ce message]

      The Fall : "Reformation post-TLC"

      28 février 2007 [retour au début des forums]


      Tu sais on fait ce qu’on peut.
      J’ai pas choisi d’être médiocre, ça s’est imposé à moi.
      En plus je sais bien que je te trouble, pourquoi le nier ?
      Mais je te comprends quelque part, c’est dur d’être sincère avec toi-même et d’avouer que tu as des sentiments pour quelqu’un comme moi ...

      [Répondre à ce message]

        The Fall : "Reformation post-TLC"

        28 février 2007, par Clarisse de Saint-Ange [retour au début des forums]


        La question est : "quand va-t-il me demander mon numéro de portable ?"

        [Répondre à ce message]

          The Fall : "Reformation post-TLC"

          28 février 2007, par Justine Timberland [retour au début des forums]


          Je sais que je suis un gros lourdot mais quand même s’il y a bien une qualité qu’on ne peut pas m’enlever, c’est la lucidité. Car la probabilté pour que vous me donniez votre numéro de portable est égale à celle qui tablerait sur la victoire de Dominique Voynet aux élections présidentielles de 2007.

          Ensuite j’ai lu votre chronique. Et ça m’a rappelé un truc "Aujourd’hui, de nombreuses jeunes formations, et non des moindres, tentent plus ou moins adroitement de véhiculer les mêmes sensations et les mêmes sentiments. Il leur manque malheureusement tous quelque chose d’essentiel pour y arriver : la plus élémentaire sincérité." en gros vous dites qu’ils ne sont pas sincères dans leur démarche, c’est bien ça ? Vous voulez les censurer pendant que vous y êtes ? La culture du bon goût ne vous permet pas d’apprécier un simple album à sa juste valeur ?

          Je suis très peiné alors que je ne connais même pas ce groupe et je veux surtout pas le connaître !!! dessine moi un mouton

          au fait c’est quoi ton opérateur parce que j’ai moitié de réduction pour les appels soir et week-end

          [Répondre à ce message]

The Fall : "Reformation post-TLC"

27 février 2007, par Ombremor [retour au début des forums]

"The Fall n’est pour moi pas le plus grand groupe de rock de tous les temps"

Exactement l’opposé de mon sentiment... Au moins pour les groupes en activité...

Cet album n’est pas plaisant, au sens de "cherchant à séduire", mais passé l’effet destabilisteur des premières écoutes - mais ça me fait ça à peu près avec chaque The Fall - il se révèle terrible, ce disque... Il est sans doute "humain, trop humain"... Quel autre type, quel autre groupe peut se vanter d’avoir sorti quelque chose d’aussi cru et sans fard récemment ? Ici, pas d’effet superfétatoire, pas d’épate... L’oreille en est tellement "déshabituée" qu’elle en conclut que ça ne doit pas être un bon disque. Un de ceux, bodybuildés par les artifices, qui passe pour du vrai, du pur, du dur...

Rien qu’à cause de ce que ne dit pas ta phrase mal branlée, ci dessus : quel est donc TON plus grand groupe favori de tous les temps ?

[Répondre à ce message]

The Fall : "Reformation post-TLC"

27 février 2007, par Serge Coosemans [retour au début des forums]

Pop-rock.com, c’est assez appréciable de vouloir remiser au rayon des mauvais souvenirs les chroniques truffées d’erreurs de l’ami Binbin sur des groupes qui n’intéressent personne et autres avis à la con de MarcD. Encore faut-il savoir de quoi on parle quand on s’attaque à un groupe du genre de The Fall, qui est un univers en soi, assez hermétique, auto-référencé et auto-alimenté et plus proche du kraut et du garage que du post-punk. Quant à la comparaison avec un Killing Joke de plus en plus métal, je retrouve bien l’esprit couillon qui anime ce blog où Montevideo passe pour meilleur que Chk Chk Chk, LCD Soundsystem et Gang Of Four réunis ! Bref, y a encore du chemin avant le Poulizer d’Or du Mérite Informatif Grégaire Wallon !

[Répondre à ce message]

    The Fall : "Reformation post-TLC"

    27 février 2007, par Clarisse de Saint-Ange [retour au début des forums]


    Je parlais simplement des tous premiers Kililng Joke, sur des titres comme "Unspeakable" par exemple... je n’aime pas trop ce qu’ils sont devenus.

    Tu n’as plus de maison sur internet ?

    [Répondre à ce message]

      The Fall : "Reformation post-TLC"

      27 février 2007 [retour au début des forums]


      Les établissements Cosmani sont fermés, oui. Le magasin principal réouvrira peut-être un jour après transformation mais les succursales ont toutes été dynamitées. Il reste le club social sur MySpace, où la direction se réserve le droit d’entrée...

      [Répondre à ce message]

      The Fall : "Reformation post-TLC"

      27 février 2007, par Nicolas G. [retour au début des forums]


      Si tu parles du Killing Joke de cette période-là, je suis assez d’accord avec toi. Mais c’est vrai que le groupe a tellement évolué, que la comparaison peut surprendre au premier abord puisqu’on pense en premier à leurs productions les plus récentes et qu’ils font désormais du métal.

      [Répondre à ce message]

        The Fall : "Reformation post-TLC"

        27 février 2007 [retour au début des forums]


        Même dans les années 80, s’il y a bien deux groupes différents, c’est Killing Joke et The Fall. Les uns, dans une grande volonté d’agression, font rugir les guitares de façon massive et compacte en beuglant comme des possédés des couillonnades mystiques là où les autres ont toujours scandé des paroles cyniques sur une musique lo-fi, à priori simplette et voulue plus entraînante qu’écrasante. Non, vraiment, y a rien de comparable.

        [Répondre à ce message]

          The Fall : "Reformation post-TLC"

          27 février 2007 [retour au début des forums]


          Pensez aux rythmes, aussi. Très tribal, viscéral chez Killing Joke. Alors que chez The Fall, on dirait toujours que le batteur est payé pour sonner comme une boîte à rythmes.

          [Répondre à ce message]

The Fall : "Reformation post-TLC"

27 février 2007 [retour au début des forums]

Faire une analogie avec Killing Joke, on aura tout vu. Et pourquoi pas Charly Oleg tant qu’on y est ?

[Répondre à ce message]

The Fall : "Reformation post-TLC"

27 février 2007 [retour au début des forums]

J’aime bien tes critiques clariise. au moins tu as écouté le disque. j’ai découvers un groupe, en première partie de nine inch nails, qui s’appele The Popo et ils m’ont fais penser a mark e smith pour le coté nihiliste.
Je ne t’apprends pas que the fall était le groupe préféré de john peel (le jack de pierpont anglais) avec les undertones.

[Répondre à ce message]