Pop-Rock.com



The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"
Pourquoi je n’aime pas

vendredi 15 septembre 2006, par Geoffroy Bodart

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Coldplay : "A rush of blood to the head"
Hockey : "Mind chaos"
Front 242 : "Pulse"
Madrugada : "The nightly disease"
Hurt : "Vol.1"
Anacruz : "Hologram"
Spleen : "Spleen"
Box Codax : "Only an orchard away"
Flexa Lyndo : "Slow Club"
Ozark Henry : "The sailor not the sea"


Amis lecteurs, allons-y tout de go : je n’aime pas The Divine Comedy. Je n’aime pas le genre dans lequel ils évoluent, je n’aime pas les élans symphonico-pompeux à tout bout de champ, je n’aime pas le maniérisme dans le chant, je n’aime pas les ambiances qu’ils développent. Bref je n’aime rien dans ce groupe. Je ne l’ai jamais aimé et je ne l’aimerai jamais. Il m’incombe pourtant la lourde tâche de vous présenter leur dernier album. Ne doutant pas que certains d’entre-vous doivent trouver leur compte avec ce style de musique d’ascenseur, j’ai décidé de ne pas me répandre sur cinquante lignes avec des considérations Hannonophobes, mais plutôt de m’essayer à l’art délicat de (roulement de tambour) la chronique objective.

Mais attention ! Par « chronique objective », je n’entends pas retracer avec une précision documentaire le parcours du groupe. Ca ne m’intéresse pas, et je n’ai pas le temps ni la motivation de paraphraser une quelconque biographie dégotée sur le net. Je n’ai pas non plus l’intention de vous recopier le livret du CD, de vous parler des conditions d’enregistrement, de vous présenter chaque intervenant qui a officié sur cette galette. Il est également hors de question que je me lance dans une chronique track by track, qui impliquerait que j’écoute attentivement chaque morceau pour pouvoir en parler, ce qui est largement au-dessus de mes forces. Non, dans ma « chronique objective », j’avais envie de vous expliquer ce qu’il y a dans cette galette qui me déplait tant, de dresser une liste non exhaustive des éléments qui font que cet album me rebute. Ceci étant précisé, je peux maintenant vous dire que je n’aime pas The Divine Comedy parce que :

- C’est pompeux. Non, ce n’est pas un jugement de valeur, il n’y a aucune connotation péjorative. Objectivité, avons-nous dit. Mais c’est indéniablement pompeux. J’en veux pour preuve la définition que m’en offre le Petit Robert : 1. imposant, majestueux - 2. qui est exprimé avec solennité - 3. qui affecte une solennité plus ou moins ridicule. Comment nier que ce ton un peu désuet dans le chant, avec cet accent datant d’au moins deux siècles et un vocabulaire un peu prétentieux corresponde à cette définition ? Tout comme cette musique forcée, où les émotions sont arrachées à coup de violons, d’envolées lyriques exagérées ? D’ailleurs, n’est-ce pas le propre de la pop symphonique d’être un peu pompeuse ? A mon sens, oui.

- Il n’y a pas d’accroche pop. Mélodieuses, je suppose que certaines chansons doivent l’être. J’en veux pour preuve des « cha lala lala » disséminés ici et là. Mais aucune chanson ne me trotte dans la tête. D’accord, les chances que pareille effet pervers se produise sont minces vu mes dispositions préalables, mais n’arrive-t-il jamais que des chansons horribles de groupes que vous ne supportez pas se coincent quelque part dans votre cerveau à votre insu et que vous vous surpreniez, non sans gêne, à les fredonner ? Bien sûr que si. Mais ce n’est pas arrivé avec cet album.

- Le chant n’exprime rien. Il y a du travail, là derrière, c’est indéniable. En fait, il y en a de trop. Tout est calculé, il n’y a aucune place pour que s’épanouissent caractère, personnalité et charisme. Alors, oui, il chante bien, mais l’ensemble reste boursoufflé de prétention. Voir le premier point pour plus de détails.

- Les ambiances développées sont trop surfaites. Le chant a beau se faire malheureux et grave, le violon a beau être martyrisé comme un chat sorti du sèche-linge, l’émotion ne passe pas. Neil Hannon décrit des petites historiettes et on devine qu’elles se voudraient mélancoliques, mais la sauce ne prend pas. On ressent clairement qu’il n’y a pas d’implication émotionnelle dans la construction des chansons (quand même un comble avec une chanson dédiée à sa mère).

- Musicalement, c’est pas très bandant. Déjà plus délicat, au point de vue de l’objectivité, mais même en se forçant, difficile de trouver un passage durant lequel on ne pourrait que dire « wow », avec le même air convaincu que prend Keanu Reeves dans le premier Matrix, quand Morpheus lui montre comment sauter de toit d’immeuble en toit d’immeuble. Ca ne veut pas dire que c’est mal joué, mais l’interprétation reste globalement très bateau, sans réel coup d’éclat.

Je crois que c’est à peu près tout. J’ai essayé tant bien que mal de faire fi de la réaction épidermique qui m’a saisie à l’écoute ce cet album, conscient qu’il a en lui les qualités nécessaires et suffisantes pour plaire à certains auditeurs. Je dois simplement constater que je ne me reconnais pas dans cet univers et j’espère que par la présentation que j’en ai faite, chaque lecteur pourra situer ses propres goûts par rapport au style décrit.

Et maintenant, je suis ravi d’enfin pouvoir foutre aux chiottes cette saloperie de disque de pète-cul.



Répondre à cet article

Geoffroy Bodart





Il y a 35 contribution(s) au forum.

The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"
(1/13) 23 février 2010
The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"
(2/13) 26 avril 2007, par mioche
The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"
(3/13) 12 avril 2007, par Boris
The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"
(4/13) 5 mars 2007, par marc
The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"
(5/13) 22 octobre 2006, par Gilles
The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"
(6/13) 18 septembre 2006
The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"
(7/13) 18 septembre 2006
The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"
(8/13) 18 septembre 2006
The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"
(9/13) 18 septembre 2006, par Régis
The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"
(10/13) 17 septembre 2006, par Blablabla
The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"
(11/13) 16 septembre 2006, par music crazy
The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"
(12/13) 15 septembre 2006
The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"
(13/13) 15 septembre 2006




The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

23 février 2010 [retour au début des forums]

J’adore la voix de ce chanteur et je trouve cette musique, au contraire de vous, très mélodieuse et très facile à retenir. Propre, un bon petit album

[Répondre à ce message]

The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

26 avril 2007, par mioche [retour au début des forums]

Trés fort... J’espère que tu écris pour éviter une analyse, qui te ferait du bien...
J’ai connu quelques ânes prétentieux ds ton genre qui prennaient, "Peau d’âne" de Demy/Legrand au premier degré... Ceux là, vivent aujourd’hui avec des poufiasses d’M6... Où tu devrais postuler, crétin...

[Répondre à ce message]

The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

12 avril 2007, par Boris [retour au début des forums]
Mille et une chansons

Hello Geoffroy !

Bon, cet album n’est pas le meilleur de Divine Comedy, mais c’est peut-être le moins pompeux : un petit recueuil de petites chansons racontant des petites histoires...

Après je comprends très bien que le bonhomme t’irrite avec ses orchestres symphoniques et sa voix de baryton (plus émotive sur d’autres disques). Mais justement, je trouve que c’est ce qui lui donne son côté gonflé. A un moment, tout le monde voulait qu’il fasse du rock à guitares, mais non. Inlassablement, il revient toujours à ses violons.

Je dirais presque qu’il y a du punk dans cette attitude, mais là, tu pourrais à juste titre m’accuser de mauvaise foi criante envers un de mes chanteurs préférés !

Bien à toi,

Boris

[Répondre à ce message]

The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

5 mars 2007, par marc [retour au début des forums]

tu dis que tu cas essayer d’étre objectif, or tu ne l’es pas du tout. A ce niveau c’est de l’amateurisme voir une faute professionnelle.

[Répondre à ce message]

The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

22 octobre 2006, par Gilles [retour au début des forums]

Bon pour le coup, si je m’étais laissé aller à une stupide réaction compulsive et épidermique, j’aurai perdu mon temps à vouloir incendier et l’article, et l’auteur de l’article (le fameux Geoffroy)... et puis de fil en aiguille, j’ai lu les différents messages, et puis du coup (encore) par quelque effet pervers je découvre l’existence d’un group pop style symphonique inconnu à ma petite personne dans l’un des liens...
Moralité : si l’auteur n’avait pas soulevé autant de polémiques et de réactions par son article, je n’aurai pas cheminé jusqu’à cette petite découverte... merci donc monsieur Geoffroy pour cet article, allez va ! comme on dit les goûts et les couleurs...

Et même si j’adore le groupe Divine comedy, et même si vous détestez ce genre de musique (pour ma part j’apprécie aussi des musiques totalement opposées à celles de l’ami Neil), ben... au fond je suis sûr que vous ne devez pas être un mauvais bougre ( ;-)... Et puis vous avez bien dû vous marrer en faisant réagir au quart de tour tous les lecteurs de votre article...

[Répondre à ce message]

The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

18 septembre 2006 [retour au début des forums]

cher Geoffroy,

je suppose que votre collection de CDs ressemble a peu près à la litière de mon chat après un long WE et la "musique" qui en découle au bruit de mon sani-broyeur.

[Répondre à ce message]

    The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

    19 septembre 2006, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


    Finalement, entre les défenseurs de Linkin Park et de The Divine Comedy, il n’y a que l’orthographe qui diffère. Par contre, point de vue argumentation...

    [Répondre à ce message]

      The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

      21 septembre 2006, par Albin Wagener [retour au début des forums]


      Ah ouais, là je dois dire que je suis bien d’accord... même si de mon côté j’aurais sans doute écrit un article radicalement opposé au tien sur ce disque, je me dis que vu la façon dont les fans de Divine Comedy réagissent, ça me fait des frissons dans le dos...

      La différence est là "t ki pr jugé" devient "mais qui diantre êtes-vous pour devenir le valet du goût le plus vil".

      [Répondre à ce message]

The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

18 septembre 2006 [retour au début des forums]

Voir aussi, dans le même genre, sur ce site, au sujet de The Divine Comedy :

http://www.pop-rock.com/article.php3?id_article=640

[Répondre à ce message]

The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

18 septembre 2006 [retour au début des forums]

Bonjour Geoffroy Bodart,

Je pense tout simplement qu’avec un nom pareil, vos complexes doivent être nombreux. De fait, cracher sur Divine Comedy comme vous le faites relève de la vaste fumisterie.
Monsieur, vous n’amusez personne, à part peut-être votre chien qui voit en vous l’homme providentiel lui donnant généreusement sa pitence. Voilà d’ailleurs une chose que vous faites à merveille.

Monsieur, je ne vous félicite pas pour votre article, qui est selon moi comparable à ce que laisse votre chien 24 heures après avoir mangé votre soupe infâme...

Cordialement,

Yvàn.

[Répondre à ce message]

    The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

    19 septembre 2006, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


    Bonjour Yvàn,

    Sorry mais je n’ai aucun chien, juste une poignée de trolls que j’abreuve de mes fumisteries, et qui viennent en effet chier sur les forums 24 heures plus tard.

    Cordialement,

    Geoffroy

    [Répondre à ce message]

    The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

    19 septembre 2006, par Régis  [retour au début des forums]


    "Je pense tout simplement qu’avec un nom pareil, vos complexes doivent être nombreux."

    Il y a pire comme nom, je crois.

    [Répondre à ce message]

The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

18 septembre 2006, par Régis [retour au début des forums]

Bravo, très bon article. Sincèrement.

[Répondre à ce message]

The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

17 septembre 2006, par Blablabla [retour au début des forums]

C’est assez marrant comme exercice, de descendre en flèche un tel album (plutôt bien chroniqué dans le presse, et ailleurs, et selon moi un excellent album de pop symphonique) : Geoffrey Bodart n’aime pas la pop symphonique, ça oui ! Le message est passé.
Ce qui est assez dommage par contre, c’est la qualité du texte... conclure par "foutre au chiottes cette saloperie de disque de pête-cul" .... c’est censé faire rock’n’roll ??

Et là où cela m’échappe dans ce petit jeu, c’est pourquoi perdre du temps personnel pour parler de quelquechose que l’on aime pas, surtout que l’on semble plus ou moins contraint de le faire ..."Il m’incombe pourtant la lourde tâche de vous présenter leur dernier album." ....c’est un effet de style ? Ou bien cela signifie que l’on vous a pointé un flingue sur la tempe, du genre "Geoffroy ! tu vas me faire une Chronique d’une page sur cette muzak boursouflée et j’en ai rien a foutre que t’aime pas !! Ou bien t’es viré ! Et toc !"....

En bref, pour dire que cet album n’est pas parfait, il a quelques défauts, ça oui, j’admets sans problème (il a les défauts de son genre en effet) : sur le fond, je suis d’acoord avec toi Geoffreoy, on a tout le droit de pas aimer la pop symphonique, par contre en parler de cette façon, bin je trouve ça franchement con et mal fichu. D’autres rédacteurs en auraient mieux parler, et avec plus de classe...

[Répondre à ce message]

    The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

    17 septembre 2006, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


    Rassurez-vous, on ne m’a pas pointé un flingue sur la tempe, mais on m’a permis de chroniquer Motörhead et Iron Maiden en contrepartie (vous comprenez à présent pourquoi je n’aime pas la pop symphonique).

    [Répondre à ce message]

      The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

      18 septembre 2006, par BlablaReturns [retour au début des forums]


      En effet, vu comme ça, Neil Hannon (le frêle leader de Divine Comedy) ne fait évidemment pas le poids face au gros Lemmy !...par contre , niveau subtilité musicale, pas sur que ce soit la Vierge de Fer et les Têtes de Moteur qui gagnent .... :D

      [Répondre à ce message]

The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

16 septembre 2006, par music crazy [retour au début des forums]

Mr Bodart , Mais quel intérêt avez-vous trouvé en écrivant cette chronique ?

Vous n’aimez pas ? c’est votre droit le plus strict...

Mais il y a une valeur importante à mes yeux que vous semblez avoir squizzé : le respect , mon brave...

Je pense que vous avez quelques complexes et qu’en vous " payant "un album comme celui de Divine Comedy,

vous parvenez un tant soit peu à vous soulager...

Il n’y a rien de constructif dans ce que vous crachez avec votre verbe acerbe

Alors que l’on aime ou pas , vous n’aidez personne , et dire que vous vouliez être constructif ... !!

Allez , vous ferez mieux la prochaine fois...

[Répondre à ce message]

    The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

    16 septembre 2006, par Régis [retour au début des forums]


    Mais enfin, en quoi cet article manquerait-il de respect à qui que ce soit ?? Il n’aime pas, il le dit et il explique pourquoi...

    [Répondre à ce message]

      The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

      17 septembre 2006, par  [retour au début des forums]


      Je suis d’accord : l’article est on ne peut plus objectif. L’auteur ne cherche pas à se camoufler, et se livre en toute sincérité, en démontant point par point les caractéristiques le rebutant. En cela, c’est une bonne chronique, pour qui a un tant soit peu de jugeotte. Par exemple, Geoffroy Bodart n’aime pas le caractère pompeux de la musique du groupe, particulièrement horripilant dans le disque chroniqué. Pour quiconque aimant ce côté pompeux, la phrase peut-être comprise comme "Vous aimez ça ? Alors préparez-vous à une orgie !". L’information est passée, et si le chroniqueur n’aime pas, tout un chacun peut se forger une opinion objective sur ce disque. Le but est atteint, le contrat est donc rempli.

      Merci Geoffroy.

      [Répondre à ce message]

    The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

    16 septembre 2006, par louka [retour au début des forums]


    Au fait, c’est quoi une chronique constructive ? Dire du bien en toutes circonstances ? Quel est alors l’intérêt de ces articles si l’auteur se doit toujours de tempérer ses propos ? En allant voir d’autres sites, je suis sûre que vous trouverez du bien de cet album...A chacun son avis ! L’auteur n’aime pas, il l’écrit et c’est finalement tout ce qu’on lui demande.

    [Répondre à ce message]

    The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

    16 septembre 2006, par Faust [retour au début des forums]


    Il est vrai que vous n’avez pas fait preuve du respect le plus élémentaire, mais votre article est parvenu à me faire complexer au sujet de Divine Comedy, ce qui en soit est une véritable prouesse journalistique !
    C’est pourquoi je vous dit : Respect .

    [Répondre à ce message]

The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

15 septembre 2006 [retour au début des forums]

Effectivement, cet album a la Classe ! Une vrai grand disque de Pop comme aimeraient le réussir pas mal de groupes à l’heure actuelle... Un songwriting exceptionnel et très (trop ?) British ! Le fantôme de Nick Drake n’est pas très loin... Très chouette album. Peut-être un peu trop rusé pour l’auditeur de base qui préférera les jérémiades affectées d’un Thom Yorke oubliant systématiquement la moindre parcelle de mélodie depuis de nombreux albums. Mais qui s’en soucie finalement... L’attitude est bien plus importante manifestement.

[Répondre à ce message]

    The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

    15 septembre 2006 [retour au début des forums]


    Heureusement que c’est ironique... Parce que citer Nick Drake dans un article sur Divine Comedy et dire que Radiohead n’a pas fait de grandes mélodies depuis OK Computer tient plus du crétinisme servile que d’autre chose...

    Ah, heureusement...

    [Répondre à ce message]

The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

15 septembre 2006 [retour au début des forums]

pareil effet pervers

[Répondre à ce message]

    The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

    18 septembre 2006, par tank [retour au début des forums]


    je suis assez irrité par la lecture de tout cela.
    L’auteur -goefrey- sait-il ce qu’est l’objectivité et la subjectivité ? je ne crois pas qu’il fasse la différence, il se trompe d’ailleurs profondément , et c’est pour cela qui nous assisstons à une polémique.
    L’objectivité, c’est quand l’auteur se veut impartial, ni d’un côté, ni de l’autre. Il n’exprime pas ses sentiments, il ENONCE des faits. Aucune exaltation des sentiments, aucune ponctuation , aucune MODALISATION.
    La subjectivité, c’est ce que pense l’auteur, c’est sa vision des choses. C’est " selon" lui. Il y a beaucoup de modalisation , sentiments exacerbés, ponctuation insistante etc...
    l’auteur arguemente, certes , mais ne voit qu’un seul côté , qu’un seul axe du sujet , il se borne a rester négatif ( et la dialectique alors ???) il est donc impossible qu’il puisse argumenter objectivement sans voir les deux côtés ( et je peux affirmer qu’il y a des bons côté sur cet album !)
    nous sommes donc face à un texte totalement subjectif , qui nous présente ce que pense une personne. Son " argumentation" repose uniquement sur des impressions, des sentiments, des sensations (= caractéristique de la subjectivité.) on peut alors se demander si c’est vraiment argumenté car dans un examen " je pense que" "j’ai le sentiment que" " je crois que " et "je sens que" , c’est ridicule.
    Ok , j’accepte ce qu’il pense. Il a le droit de dire ce qu’il pense (bien sur), et je n’y vois fichtrement aucune trace d’un présent gnomique !

    [Répondre à ce message]

      The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

      19 septembre 2006, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


      Je ne peux que vous donner raison. J’irais même plus loin que vous en affirmant que dans mon esprit (et dans celui de l’ensemble des rédacteurs de ce site), l’expression "chronique objective" est un non-sens. Comment parler de musique en étant objectif ? Si c’est juste pour émettre quelques considérations d’ordre général, on obtiendra, au mieux, un document informatif, au pire un article chiant comme la mort. A moins qu’être objectif consiste à se modérer, à chercher absolument du bien à dire d’un truc qu’on ne supporte pas, juste histoire de ne froisser personne. Dans les deux cas, ce genre d’approche ne nous intéresse pas. L’objectif unique de ce site est de présenter le ressenti brut d’un auditeur à l’égard d’un disque. Rien de plus, rien de moins.

      Cet article est donc totalement subjectif. Quant au fait que je me gargarise d’une pseudo-objectivité, les habitués du site auront rapidement décelé l’ironie derrière ces propos.

      [Répondre à ce message]

        The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

        19 septembre 2006, par Vince [retour au début des forums]


        C’est toujours le meme probleme sur ce site : les nouveaux visiteurs (et meme quelques anciens visteurs qui n’ont toujours pas compris) ne comprennent pas que les chroniques sont ultra subjectives et c’est vrai que ca change par rapport aux autres sites ou à la presse.
        Je crois qu’une fois qu’on a compris ca, il n’y a pas de raison de critiquer l’auteur de la chronique ! S’il a des gouts de merde, c’est son probleme et son droit :)
        Perso je ne suis pas d’accord avec ce qu’il pense sur The Divine Comedy mais je vais pas lui dire qu’il a tort car il a le droit de le penser. Cependant, il ne faut pas oublier qu’il y a aussi une limite a la subjectivité quand l’auteur en arrive a dire des propos infondés voire meme racistes ou autres, ce qui ne semble pas etre le cas ici.

        Ce qui me fait le plus marrer sur ce site, c’est que je suis pratiquement sur que la plupart des visiteurs (et j’en fait partie) ne viennent que pour voir des CDs se faire fustiger et pour voir des polémiques qui suivent. La musique en elle-meme n’est en fait que superflue dans l’histoire.

        [Répondre à ce message]

          The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

          19 septembre 2006, par touk [retour au début des forums]


          une critique qui se voudrait objective ( bien que , comme tu l’as dit c’est un non-sens) montrerait les bons , et les mauvais côtés du sujet, et là ce n’est pas le cas...une bonne critique c’est pas quand on s’arrange pour ne dire que du bien de l’oeuvre bien au contraire...c’est pourquoi ta critique m’irrite , il manque une 2eme partie lol le mec qui se prend trop trop la tête, c’est bien le comportement du fan tipyque ça...réellement c’est juste que des fois on a l’impression qu’est livrée une croisade infondée et purement vide mais à part ça le style est assez costique =)
          n’empeche ta tout le monde qui te tombe dessus c cho ; moi je vois pas ce que t’as écrit comme une chronique ou quoi, plus comme un blog ou tu met ton avis quoi mais après ça soulève pleins de questions et surtout sur le but d’une critique : est-ce de savoir si l’oeuvre est bien ou pas ? ( ce que je ne pense pas ) ou doit-elle narrer et énoncer ? enfin voilà aprè ça devien de la philosophie de cuisine =) sur ce
          force et combat

          [Répondre à ce message]

            The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

            9 novembre 2006, par ubik  [retour au début des forums]


            l article en lui meme ne ma pas vraiment derange mais c est le final : disque pour pete cul...
            j ai toujours eu, allez savoir pourquoi, la facheuse tendence a ne pas suporter de me faire insulter quand je lis un article.

            pouvez vous au moins essayer de comprendre ce genre de reaction monsieur bodart ?

            [Répondre à ce message]

              The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

              9 novembre 2006, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


              Non, je ne comprends pas ce genre de réaction. Sérieusement. Je ne me sentirai jamais insulté par un article qui ne m’est pas adressé personnellement. Il ne faut pas toujours tout prendre personnellement dans la vie, vous savez. Pensez-vous sérieusement que je considère tous ceux qui aiment ce disque comme des péteux et qu’aucun d’entre eux n’est autorisé ni n’a les capacités d’aimer les groupes que moi, homme de bon goût, j’admire ?

              Il ne s’agit pas d’agressivité de ma part à l’encontre des amateurs du groupe ni du groupe lui-même d’ailleurs (contrairement aux réactions de certains intervenants)... Et puis après tout, je ne vois pas l’intérêt d’expliquer le pourquoi du comment. Resituez cette phrase dans le contexte de la chronique, rappelez-vous qu’il ne s’agit que de musique et prenez ça un tantinet moins au sérieux. La pillule devrait mieux passer.

              [Répondre à ce message]

                The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

                9 novembre 2006, par ubik  [retour au début des forums]


                ce n est pas vraiment que j ai pris la remarque au serieux ni meme que je sois passe a cote du sens ironique et second degre de votre article, c est juste que sur une premiere impresion cela puisse faire quelque chose de se voir attitrer le sobriquet de pete cul ( que cela soit a tord ou a raison bien sur). Vous relevez avec justesse les reactions disproportionnes de certain lecteurs, mais admetez simplement que la reaction la plus saine -a mon avis - soit de se sentir instinctivement heurte par le terme pete cul.
                passe la premiere reaction on peut relire votre article avec plus d attention et le prendre avec touts les pincettes qu il ce doit.
                cela n enlevera rien au fait que disque de pete cul puisse provoquer visceralement une reaction negative.
                si vous faites cette activite qui consiste a proposer a d eventuels lecteurs un point de vue sur vos gouts musicaux je persiste a croire que vous n avez pas perdu de vue le fait que vous ecrivez pour etre lu sinon, dans une certaine mesure et d une certaine maniere, apprecie .
                ne nous etonons pas de tout et de n importe quoi ...

                [Répondre à ce message]

                  The Divine Comedy : "Victory for the comic muse"

                  9 novembre 2006, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


                  Que les amateurs de The Divine Comedy aient été heurtés par le terme de "pète-cul", vous avez raison, c’est logique. Jusqu’à preuve du contraire, ce n’est pas un compliment. Mais ça me semble également logique de prendre ce qui pourrait passer pour une insulte ou une agression avec le recul nécessaire, comme vous l’avez fait. De mon point de vue, sans cette dernière remarque, le lecteur n’aurait peut-être pas saisi aussi clairement la répulsion que m’inspire ce genre de disque puisque, ainsi que vous le relevez, l’objectif que nous poursuivons sur ce site n’est pas de présenter objectivement un disque mais d’exposer notre seule appréciation.

                  Ecrivons-nous toutes ces chroniques pour être lus ? Parfois, quand je constate la manière dont nous sommes (mal) lus et (mal) compris, je me le demande. Ce sont de simples articles, pas des essais ou des romans et nous n’attendons évidemment pas la même attention de la part de nos lecteurs que celle qu’ils accorderaient à de "vraies " lectures. Peut-être, comme l’a relevé Marc dans un autre forum, nous amusons-nous seulement à nous tirer sur la nouille... ce qui n’est pas une activité blâmable en soi.

                  [Répondre à ce message]