Pop-Rock.com



The Corrs : "Home"
Le retour des enfants prodiges

jeudi 17 novembre 2005, par Albin Wagener

DANS LA MEME RUBRIQUE :
JYM : "A fool’s chance"
Hubert-Félix Thiéfaine : "Scandale mélancolique"
Gary Go : "Gary Go"
Placebo : "Meds"
Julian Casablancas : "Phrazes for the young"
Hanoi Rocks : "Street poetry"
Carpark North : "All things to all people"
Red Hot Chili Peppers : "By the way"
Naked Lunch : "This atom heart of ours"
El Barön Brissetti : "Lik’ a dead pony"


Comme beaucoup de monde, la fratrie des Corrs m’avait intéressé dès le premier album, le somptueux Forgiven, not forgotten, qui mélangeait allègrement pop et folk irlandaise, dans une mixture qui prenait vraiment bien, et qui ne laissait en aucun cas présager les mauvais hybrides qui suivirent. Et malgré un Borrowed heaven qui redressait timidement la barre, Andrea, Caroline, Sharon et Jim laissent enfin tomber les sirènes hypocrites de la pop bien-pensante pour renouer avec le folklore traditionnel de leurs racines. Il était temps.

Un véritable album celtique des Corrs, on attendait ça depuis leur premier opus. Et enfin, on a quelque chose qui tient la route ! L’Irlande est à portée de main, et pour quelqu’un comme moi qui a besoin de temps en temps de faire revivre ses lointaines racines bretonnes, ce genre d’album est un véritable don du ciel. Dès My lagan love, on sait qu’il en est définitivement fini des indigestes guimauves de In blue, et que The Corrs parviennent enfin à se hisser au rang de formations comme Fletwood Mac, un Eyeless in Gaza drapé de folk ou une sorte de Pink Floyd en version pop, mais avec une indéniable touche celtique. On a enfin à nouveau le droit au violon facétieux de Caroline et au bodhran d’Andrea, le tout chaloupé avec candeur par la guitare acoustique de Jim.

Preuve indéniable de leur retour aux sources, cet album contient deux chansons chantées en gaélique, à savoir Buachaill on eirne et le très émouvant Brid og ni mhaille. Pour l’auditeur non averti, le charme exotique de cette langue peu connue dans nos plaines wallonnes ou nos pâturages limousins reste un atout majeur pour la sincérité de cet opus. Et puis il y a les petites comptines, les histoires racontées par la douce voix rassurante d’Andrea, comme Peggy Gordon ou le très agréable Moorlough shore, capable de réchauffer n’importe quel automne. Pour certains, ces musiques évoqueront des images d’Epinal propres à l’Irlande, mais personnellement, j’y vois les rudes falaises bretonnes, les petits chemins perdus de la campagne autour de Vannes ou de Saint-Malo, les visages burinés des pêcheurs ou des paysans rompus à une tâche proche des plaisirs terrestres, les marchés bruyants où les grosses voix rauques se disputent aux odeurs de poisson frais, les forêts denses et fraîches, les coteaux escarpés... Bref, je m’égare.

Bien évidemment, il y a les véritables morceaux celtes, ceux qui restent ancrés dans le sol de l’Irlande malgré les vents froids et l’océan déchaîné : l’instrumental Old hag, tout d’abord, qui donne envie de taper du pied dans une vieille maison en bois, et puis la petite histoire authentique de Spancil hill et son solo de violon. Pour résumer, ce qu’on découvre sur cet album, ce n’est pas une facette des Corrs que nous n’avions jamais entendue auparavant, mais bel et bien une facette des Corrs que nous aurions dû déjà entendre bien plus souvent. Espérons que Jim Corr et ses magnifiques sœurs ne se feront plus jamais entraîner par les lumières aveuglantes d’une pop trop radiophonique et trop éloignée de ce qu’ils font de mieux.



Répondre à cet article

Albin Wagener





Il y a 21 contribution(s) au forum.

The Corrs : "Home"
(1/4) 18 novembre 2005, par eraserhead
The Corrs : "Home"
(2/4) 17 novembre 2005, par the
The Corrs : "Home"
(3/4) 17 novembre 2005, par Kakwen
The Corrs : "Home"
(4/4) 17 novembre 2005




The Corrs : "Home"

18 novembre 2005, par eraserhead [retour au début des forums]

on nage dans le délire là. je ne sais pas quelle mouche vous a piqué mais parler de variétés sur un site qui jadis portait aux nues bowie, t-rex et iggy, ça dépasse l’entendement. à quant un chronique sur le dernier johnny ?

déja lu ailleurs, pour les eighties, vous citez duran duran, pourquoi spandau ballet, tant qu’on y est ?
qu’est-ce que ces groupes formatés ont en commun avec des chercheurs de sons et de mélodies comme the cure, siouxsie and the banshees et the smiths. je vous le demande !

[Répondre à ce message]

    The Corrs : "Home"

    18 novembre 2005, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


    Avez-vous lu l’intitulé du site ? Pop-rock. Autrement dit, on s’efforce de parler de tout. Ce que vous considérez comme de la bonne musique, ce que vous considérez comme de la mauvaise musique ; ce que nous considérons comme l’un et l’autre, et ce dont tout le monde parle aussi mauvais ou bon cela soit-il.
    Parce qu’établir une ségrégation au niveau des groupes ; même si nous avons tous notre propre idée sur la question, serait stérile et puéril. D’ailleurs, Spandau Ballet est prévu, n’en doutez-pas.

    [Répondre à ce message]

      The Corrs : "Home"

      18 novembre 2005 [retour au début des forums]


      C’est dommage, car Pop-Rock semble avoir oublier certains groupes 80’s tels que Sonic Youth, The Melvins, Jesus & Mary Chain ou encore les Pale Fountains...

      [Répondre à ce message]

        The Corrs : "Home"

        19 novembre 2005, par Stoned Rose [retour au début des forums]


        Oui mais ça, ça ne se vend pas au Cora, ni au Mammouth d’Angers, uniques fournisseurs de skeuds à ces huluberlus de compète qui signent ici leurs bêtises.

        [Répondre à ce message]

          The Corrs : "Home"

          19 novembre 2005, par Albin Wagener [retour au début des forums]


          oh quel dommage, ça aurait pu être drôle, voire pertinent, mais il n’y a ni Cora, ni Mammouth à Angers. je tiens d’ailleurs à vous informer du fait qu’il n’y a plus aucun magasin Mammouth...

          mais bon, vous devez débarquer d’un autre espace-temps.
          c’est comment chez vous ?

          [Répondre à ce message]

      The Corrs : "Home"

      25 novembre 2005 [retour au début des forums]


      bowie, les cure et siouxsie & the banshees utilisaient le format classique du single pop, avec le scéma habituel couplets refrains et petit pont comme n’importe qui. leur force était d’innover dans les arrangements en proposant quelque chose de novateur par une production complexe avec un spectre sonore varié. un son mille feuille.
      c’est pourquoi oui, je fais délibérément une distinction entre une pop aseptisée qui trompe l’auditeur avec un son gonflé et une pop audacieuse qui nourrit l’auditeur à tous les étages.

      [Répondre à ce message]

    The Corrs : "Home"

    19 novembre 2005, par Angie Goldenlights [retour au début des forums]


    La vieille chauve-souris has-been et ses potes corbeaux font de la recherche mélodique ?
    Recherche peu fructueuse à moins que nous ne mettions pas la même définition derrière le mot "mélodie"...

    Je préfère amplement la douce volupté des mélodies celtiques aux rifles mal liftés des necro-goths en fin de carrière...

    Toujours est-il que, n’ayant pas encore pris connaissance de cet album, je vais de ce pas m’empresser de le faire et livrer un avis plus constructif.

    [Répondre à ce message]

      The Corrs : "Home"

      24 novembre 2005 [retour au début des forums]


      à propos de siouxsie & ses banshees

      en parlant d’avis constructif...
      robert smith tapa des pieds et des mains pour enregistrer un lp avec elle.
      quant à morrissey - autre fan célèbre indécrottable et qui n’est pas le dernier des imbéciles, il dut supplier son idole pendant plusieurs années pour qu’elle accepte enfin d’enregistrer un duo avec lui, cf le single ’interlude’, disponible sur la compilation suedehead du mancunien.
      si elle n’avait jamais composée de mélodies pop parfaites comme au hasard le très new orderesque ’’kiss them for me’’ (top 20 dans les charts us des singles au début des nineties), basement jaxx ne l’aurait pas sollicité pour composer ’cish-cash’.
      qu’un artiste ait quasiment disparu de la circulation n’enlève en rien la qualité de sa carrière.

      [Répondre à ce message]

The Corrs : "Home"

17 novembre 2005, par the [retour au début des forums]

On parle bien du même groupe ?

[Répondre à ce message]

The Corrs : "Home"

17 novembre 2005, par Kakwen [retour au début des forums]

Pour ma part, d’une manière générale -et peut-être cet album que je n’ai pas écouté ne rentre pas dans ce schème-, j’ai toujours trouvé qu’autant les chanteurs irlandais étaient souvent fantastiques, autant leur musique était fade et étouffante.

[Répondre à ce message]

The Corrs : "Home"

17 novembre 2005 [retour au début des forums]

et une merde de plus, une !

[Répondre à ce message]