Pop-Rock.com



The Bravery : "The Bravery"
Wild Boys

dimanche 31 juillet 2005, par Jérôme Delvaux

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Beach House : "Beach House"
Menomena : "Friend and foe"
Googooblown (le bonhomme) : "Devilish FantaZiäh"
Mylène Farmer : "Point de suture"
Melissa Auf Der Maur : "Auf Der Maur"
Adele : "19"
Blur : "Think tank"
HushPuppies : "Silence is golden"
All The Saints : "Fire On Corridor X"
Superbus : "Pop’n gum"


Duran Duran et The Cure ont fait des petits. Ils s’appellent The Bravery et nous arrivent de New York, un terreau décidément fertile en groupes qui revisitent avec talent les heures glorieuses de la new wave anglaise. Tout ici nous rappelle la décennie 80 : les mélodies pop savamment enrobées de synthétiseurs, les coiffures géométriques des protagonistes, leur eye-liner et le culte qu’ils semblent vouloir développer autour de leurs personnalités. Ce n’est pas novateur pour un sou, mais, si on se laisse prendre au jeu, c’est dansant, réjouissant et parfois même exaltant. Un bon album pour l’été en somme... surtout si vous pensez que le rock a commencé avec les Strokes.

Beaucoup d’entre-vous ont sans doute découvert The Bravery avec le single Unconditional, dont le clip fut récemment diffusé en heavy rotation sur les chaînes musicales. Le groupe y jouait dans une atmosphère surchauffée, au beau milieu de dizaines de jolies jeunes filles visiblement très excitées par la musique et par le charisme des cinq musiciens. L’image est parlante : les Bravery, rivaux officiels des Killers, sont eux aussi des sex symbols en puissance. Ils jouent déjà telles des rock-stars blasées, feignant de ne pas vraiment prêter attention aux sculpturales beautés qui les dévorent du regard, tout en se pavanant dans un glamour artificiel. Pour ce qui est de la musique - car oui, en 2005, un groupe ne doit pas seulement avoir un look attractif, il doit aussi savoir jouer - Unconditional est l’un des singles les plus excitants de l’année. Une bouillie de guitares parfaitement maîtrisées vient se greffer sur un rythme endiablé et joliment chaloupé. Et non, contrairement aux apparences, il ne s’agit pas d’un extrait du dernier New Order comme certains auditeurs distraits l’ont peut-être pensé. Les paroles évoquent la solitude des personnes publiques, toujours très entourées mais qui se sentent parfois si seules (tiens, ça ne vous rappelle pas le You were the last high des Dandy Warhols ?). La performance vocale de Sam Endicott y est absolument irrésistible. Le chanteur, dont le timbre de voix rappelle parfois celui de Julian Casablancas des Strokes, parvient à faire passer un large panel d’émotions. Et le refrain « I just want, I just want love », aussi simpliste soit-il, est des plus entêtants.

Les morceaux se suivent et ne se ressemblent pas. Les chœurs, la basse puissante de Mike H. (qui n’a pas grand-chose à envie à Carlos D. d’Interpol), les synthés très présents et la voix pleine de nuances de Sam Endicott servent toutefois de fil rouge. L’intro d’Honest mistake sera à juste titre comparée au Planet earth de Duran Duran (un groupe qu’ils disent pourtant détester, même si personne n’y croit). Malheureusement, c’est loin d’être la seule référence aux ringards les plus branchés d’Angleterre...

No brakes rappelle lui énormément The Cure, un groupe auquel on ne pourra pas s’empêcher de penser à de (trop ?) nombreuses reprises. Si vous pensiez que The Rapture et Hot Hot Heat avaient déjà été très loin dans la ressemblance (volontaire) avec la bande du Robert Smith, écoutez donc The Bravery. Tant la voix que la musique nous replongent dans le Cure période 85/87. Parfois, et particulièrement sur No brakes, on jurerait presque qu’il s’agit d’un tribute tant c’est évident. Alors panne d’inspiration ? Hommage ? Ou simplement exploitation d’un public trop jeune qui n’a pas connu les années 80 et qui ne démasquera donc sans doute pas la parodie ? Peut-être un peu des trois...

En conclusion, j’invite tous les fans sceptiques à écouter d’urgence les albums The head on the door et Kiss me, kiss me, kiss me de Cure afin de se forger leur propre opinion sur la question. Qu’ils essaient aussi de se procurer Rio et Seven and the ragged tiger de Duran Duran. Mais peut-être qu’en donnant un tel conseil, je risque de détourner à jamais les auditeurs de The Bravery ? Ma foi, quoi qu’on en dise, préférer l’original à la copie serait sans doute faire un pas en avant.



Répondre à cet article

Jérôme Delvaux





Il y a 7 contribution(s) au forum.

The Bravery : "The Bravery"
(1/4) 26 mars 2006
The Bravery : "The Bravery"
(2/4) 17 mars 2006, par androide
The Bravery : "The Bravery"
(3/4) 13 mars 2006, par Guerlotin
The Bravery : "The Bravery"
(4/4) 11 mars 2006, par Bertrand




The Bravery : "The Bravery"

26 mars 2006 [retour au début des forums]

désolé m’sieur mais on les a vu hier en première partie de DM, ayant déja vu Cure en Concert, sincéremement je ne vois pas le rapport, à part quelques intonations vocales.
Acheter vous, non pas des coton tiges mais plutôt un Karcher à oreilles

[Répondre à ce message]

The Bravery : "The Bravery"

17 mars 2006, par androide [retour au début des forums]

ben on doit ni ecouter les memes cure, ni les memes bravery alors...quand a pas novateur... hum... des cotons tiges vous seraient utiles certainement...

[Répondre à ce message]

The Bravery : "The Bravery"

13 mars 2006, par Guerlotin [retour au début des forums]

Désolé mais ce groupe n’est pas une pale copie de the cure ce groupe a sa propre identitée et est tout a fait dans l’air du temps donc se detache de cette soi disant ’nouvelle scene’ cela mélange beaucoup d’influence c’est d’ailleurs ce qui en fait son charme... ce n’est pas novateur, certes, mais fort excitant en ces longues soirées d’hivers......

[Répondre à ce message]

    The Bravery : "The Bravery"

    13 mars 2006 [retour au début des forums]


    Vous vous mettez à écouter ce groupe seulement maintenant ?? Mais ils sont déjà complètement has-been...

    [Répondre à ce message]

    The Bravery : "The Bravery"

    13 mars 2006, par Bertrand [retour au début des forums]


    Ouf j’suis rassuré :o)
    Bhen je ne pense pas qu’il est très utile découter un groupe car il est à la mode !
    Moi j’avais découvert The Bravery il y a un an et je n’ai pas eu l’occasion plus tôt de mettre la main sur l’album
    Chacun a sa manière de faire en tout cas... je donnais simplement mon avis !
    Je le redis encore... j’aime beaucoup cet album !

    [Répondre à ce message]

The Bravery : "The Bravery"

11 mars 2006, par Bertrand [retour au début des forums]

En lisant les critiques de ce site j’ai toujours comme première impression que l’album est mauvais...
Ensuite, que la majorité de la musique actuelle est de la m****...
Je pense que fatalement les groupes musicaux de notre époque s’inspire des grands de la musique...
L’écoute de l’album des Bravery m’a enchantée, je n’ai sans doute pas l’oreille d’un musicien, mais j’ai du mal à comprendre une tel critique... d’un coté elle me fait réfléchir... et d’un autre je me demande si on peut s’y fier....
Je crois qu’une critique est d’une personne à l’autre, très différente...
De la musique, il en faut pour tout les gouts...
A vos yeux je ne dois pas en avoir beaucoup...

[Répondre à ce message]