Pop-Rock.com


L’album du mois
The Ark : "State of The Ark"
That 70’s show

samedi 30 avril 2005, par Albin Wagener

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Piers Faccini : "Tearing sky"
Tomahawk : "Mit gas"
The Kills : "Midnight boom"
Coldplay : "Viva la Vida (Or death and all his friends)"
Marilyn Manson : "The golden age of Grotesque"
Blues Explosion : "Damage"
Stuart A. Staples : "Leaving songs"
Phoenix : "Wolfgang Amadeus Phoenix"
Neuser : "Alles wird leichter"
A Perfect Circle : "Thirteenth step"


The Ark, c’est une bande de Suédois insolents qui jouissent dans leur pays d’une popularité assez incroyable. En 2001, ces cinq garçons dans le vent avaient réussi à produire un tube, l’éminent It takes a fool to remain sane, single de leur premier album We are The Ark. Depuis, leur mélange énergique de glam-rock et de pop sulfureuse a conquis de plus en plus de pays, jusqu’à aboutir à leur troisième album, sans doute leur meilleur à ce jour. Ici, l’ambiance, c’est plutôt sauna survolté que fjord enneigé.

Oubliez A-Ha, Abba et autres Eskobar, car ce que The Ark propose est à cent lieues des formations scandinaves connues. Et le groupe doit énormément au charisme flamboyant du chanteur/auteur/compositeur Ola Salo, qui marque toujours son passage sur scène par des prestations déchaînées et, dit-on, à même de rivaliser avec les frasques de feu Freddie Mercury qui emmenait son groupe avec la même superbe que le fait Salo. Ce qui est sûr, c’est que le glam-rock de Queen n’a pas laissé nos petits vikings insensibles : les influences du groupe sont diverses, et on reconnaît ici et là la patte d’un David Bowie période Diamond Dogs, d’un T-Rex ou même d’un Iggy Pop. Autant vous le dire, la musique de The Ark est contagieuse au possible.

Ces présentations faites, il faut pourtant savoir que ce troisième album, un presque éponyme State of The Ark, risque de surprendre les fans. Ceux qui en étaient restés à leur somptueux deuxième opus, un In lust we trust en forme de testament duquel avait émergé l’hymne gay Father of a son risquent de ne plus reconnaître le faste de la production à cordes et claviers à étages. Ici, on fait du retour aux sources en bonne et due forme - et par la même occasion, Ola Salo en profite pour régler ses comptes avec les jeunes formations rock américaines qui reprennent à leur compte Television ou les Talking Heads sans aucune originalité, dans le virulent Rock city wankers. La bonne humeur énergique et saturée de The Ark, bien plus originale que de simples Strokes ou Hives et autres fameux groupes en "the" était là bien avant la vague indie qui commence tout juste à s’estomper.

Sur cette galette qu’on a du mal à quitter, les tubes s’enchaînent les uns à la suite des autres, entre pop minimaliste et rock bien appuyé. Le single One of us is gonna die young est un hymne rock’n’roll comme on n’en fait plus, avec un Ola Salo en grande forme quant à l’écriture des textes, toujours aussi incisif qu’à l’accoutumée. Si Let me down gently constitue un bel hommage à Human League, Clamour for glamour ou le très funky Deliver us from free will, qui fait penser au Love is the drug de Roxy Music (et ce n’est certainement pas un hasard), s’inscrivent directement dans un esprit où paillettes, boules à facettes et trucs en plume s’amourachent sans complexe du rock le plus affirmé. Surprise de l’album, le délicat et émouvant No end, seul morceau écrit par Leari, le bassiste de la formation, rappelle à notre bon souvenir des ballades comme One de U2 - et je pèse mes mots, tant la qualité de cette berceuse pour amoureux est riche en émotions et en mélodies imparables. Mis à part cet interlude pour tourtereaux, ça bondit de partout : le minimaliste Girl you’re gonna get’em (real soon) succède à un The Others victorieux et sans concession. Actuellement, seul les anglais de The Darkness peuvent rivaliser avec nos lurons du grand nord - un grand nord plutôt bouillant, par ailleurs...

Avec un tel disque, The Ark vient de prendre son billet pour la liste des meilleurs albums de 2005, sans aucun doute. Il n’y a absolument rien à jeter sur ce disque qu’on écoute en boucle, encore et encore, persuadé de pouvoir conquérir le monde et ignorer les avis mal intentionnés, en chantant comme ce cher Ola, qui est à The Ark ce que Ville Valo est à HIM (avec la qualité d’écriture en plus), "I don’t care what I’ve been told, that all those people ain’t got no soul ; I kick them where the sun don’t shine and take you down my side of town". Ben oui quoi, rock’n’roll.



Répondre à cet article

Albin Wagener





Il y a 13 contribution(s) au forum.

The Ark : "State of The Ark"
(1/5) 18 mai 2007, par fragles
The Ark : "State of The Ark"
(2/5) 23 octobre 2005
The Ark : "State of The Ark"
(3/5) 21 octobre 2005, par Lol
> The Ark : "State of The Ark"
(4/5) 21 mai 2005
> The Ark : "State of The Ark"
(5/5) 2 mai 2005, par lkj




The Ark : "State of The Ark"

18 mai 2007, par fragles  [retour au début des forums]

Et oui, rien a dire, The Ark est vraiment au top !!! Ola Salo déchire tout !!! Mais dommage qu’ils ont pas gagné à l’Eurovision de cette année !!

[Répondre à ce message]

The Ark : "State of The Ark"

23 octobre 2005 [retour au début des forums]

Je tenais juste à vous remercier pour avoir parlé de ce groupe, que je n’aurais sans aucun doute jamais découvert sans cette chronique, et qui fait pourtant maintenant parti de ces rares formations que j’écoute au moins une fois par semaine -sinon il y a manque...
Donc merci, et continuez de parler de talentueux artistes qui ne sont pas (encore) sous les feux de la rampe svp ;)

[Répondre à ce message]

The Ark : "State of The Ark"

21 octobre 2005, par Lol [retour au début des forums]

Euh, cher Albin, comment as-tu eu ce disque, qui si j’en crois la Fnac, n’est même pas référencé chez nous.
De mon côté, j’ai dû me le procurer par Virgin sweden (alors que le premier CD, We are the Ark, était bien distribué en France...) ???

[Répondre à ce message]

    The Ark : "State of The Ark"

    21 octobre 2005, par Albin Wagener [retour au début des forums]


    je me tiens au courant des sorties via l’Allemagne en fait, et je commande la plupart de mes disques sur internet via ce pays.

    [Répondre à ce message]

      The Ark : "State of The Ark"

      21 octobre 2005, par Lol [retour au début des forums]


      Merci pour la réponse, et chapeau bas pour ce choix judicieux "d’album du mois d’avril". Je ne desespère pas de voir un jour Ola et sa bande débarquer chez nous. Ta chronique y aura contribué en partie à en juger par les réactions d’internautes qui lui succèdent. Bravo !
      Il est par ailleurs agréable de savoi r que je ne suis pas le seul Ark freak au doux pays de Kyo et Francis Lalanne !!!

      [Répondre à ce message]

> The Ark : "State of The Ark"

21 mai 2005 [retour au début des forums]

MERCI POUR L’INFO L’ ALBUN EST VRAIMENT GENIAL !

[Répondre à ce message]

> The Ark : "State of The Ark"

2 mai 2005, par lkj [retour au début des forums]

Très belle pochette.

[Répondre à ce message]