Pop-Rock.com


Le Flop du mois
Télépopmusik : "Angel Milk"
Musique d’ascenseur

dimanche 27 février 2005, par Albin Wagener

DANS LA MEME RUBRIQUE :
HushPuppies : "Silence is golden"
Landscape : "With a little help from my friends"
Nils Petter Molvaer : "Hamada"
Foo Fighters : "In your honor"
Air : "Talkie Walkie"
I Love You But I’ve Chosen Darkness : "Fear is on our side"
HIM : "Dark light"
Zeromancer : "Eurotrash"
The Who : "Endless wire"
The Long Blondes : "Someone to drive you home"


Si en écoutant cet album, vous avez l’impression d’être en train de comater devant un spot publicitaire pour une compagnie aérienne ou un nouvel opérateur de téléphonie mobile, ne vous inquiétez pas, c’est normal. Si les deux premiers morceaux paraissent séduisants, entre une voix à la Emiliana Torrini et une production lounge d’after parisienne, on a très vite l’impression de s’ennuyer ferme. Et quinze titres pour s’ennuyer ferme, c’est comme quinze secondes pour un tremblement de terre : ça paraît durer une éternité.

Vous vous emmerdez au rayon fruits et légumes de votre supérette ? Vous aimeriez avoir une petite musique d’attente agréable lorsque vous appelez votre fournisseur d’accès internet ? Vous voulez impressionner vos amis en leur concoctant un apéritif exotique et prétentieux en agrémentant le tout d’une petite musique de bobo qui détendra tout le monde, entre les commentaires sur le dernier livre du prochain meilleur écrivain de la semaine sur Canal+ et la critique de l’exposition sur l’art péruvien engagé qui a eu lieu le mois dernier dans une improbable galerie d’art du troisième arrondissement ? Bougez pas, on a ce qu’il vous faut, ce disque est pour vous.

Compromis facile et opportuniste entre Air, du mauvais Massive Attack et tous les clichés véhiculés par la french touch, cette petite galette vous rendra la vie plus easy. Décontenancé par le choix élevé de pâtes fraîches, vous n’osez choisir entre les ravioles fourrées ricotta/épinards et les gnocchi au basilic : la solution est dans ce disque. Et oui, Télépopmusik bouleversera vos habitudes alimentaires et fera de votre supermarché un havre de paix stupide et bienheureux. Mieux encore : si vous voulez redécorer votre appart façon bobo parisien fasciné par l’orient et les petites tapisseries chiliennes, Angel Milk sera l’atout parfait pour résumer votre petite vie d’intellectuel de gauche caviar parisienne.

Trève de plaisanteries : si vous avez l’impression d’entendre sans arrêt le même titre au bout de la septième minute, ne vous inquiétez pas, vous ne souffrez pas de névrose ou d’une quelconque maladie neurologique dégénérescente. C’est normal, et j’irais même jusqu’à prétendre que c’est le but avéré de cette espèce d’ouvrage pour publicitaires en mal d’idées. On dirait que chaque titre à été écrit uniquement pour rapporter des droits d’auteurs à son compositeur lors de son passage dans la petite lucarne. Le grand physicien Lavoisier l’avait dit : « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Si les auteurs de ce disque ont surtout retenu la deuxième partie de ce postulat, force est de constater que passé le charme bien réel des deux premiers titres, il ne se passe plus rien du tout. La production essaie vainement de superposer les sons minimalistes et des instrumentations classieuses, genre pop sixties. Rien de plus, rien de moins. Sur un titre, cela peut être agréable, mais sur quinze, ça relève de l’arnaque musicale. A la limite, si on veut de la pop sixties léchée, autant se rabattre sur des musiciens qui savent en faire sans se répéter, du genre Saint Etienne ou les derniers Hooverphonic. Ah non je suis médisant, il y a bien un changement : sur Last train to wherever, on change de cliché et une voix masculine mal assurée tente de faire du Massive Attack dans sa cave, avec une rythmique dub de bas étage. Mais bon, la sauce ne prend pas, autant le dire tout de suite.

Verdict : si vous voulez créer de nouveaux plats à base de choux-fleurs, d’oranges sanguines, de coquilles Saint-Jacques et de cumin (je ne critique pas la cuisine en elle-même, je vous rassure : je suis même un fin gourmet) et que vous avez besoin d’inspiration musicale stéréotypée, foncez sur ce disque, mais n’oubliez pas d’acheter du lait et de l’essuie-tout quand même, parce que ça fait trois jours qu’on vous le répète, hein. Si vous voulez faire l’amour sur cette musique, tout dépendra du genre de conquête que vous voulez éconduire (sic). Pour tous les autres, vous pouvez passer votre chemin. Sinon après, vous aurez plus de sous pour vos clopes, de toute façon.



Répondre à cet article

Albin Wagener





Il y a 10 contribution(s) au forum.

Télépopmusik : "Angel Milk"
(1/5) 16 octobre 2014, par Johny Bravo
Télépopmusik : "Angel Milk"
(2/5) 19 septembre 2013, par eduardo
Télépopmusik : "Angel Milk"
(3/5) 24 décembre 2005, par Michael .O
> Télépopmusik : "Angel Milk"
(4/5) 4 mars 2005, par bradaviel
> Télépopmusik : "Angel Milk"
(5/5) 28 février 2005, par Geoffroy Bodart




Télépopmusik : "Angel Milk"

16 octobre 2014, par Johny Bravo [retour au début des forums]

Some people don’t read user manuals and feel difficulty while installing geeklog so you are helping these people to install easily and bring new look in their websites. For updating information it is very necessary to ask for write my research paper for me http://www.essaywarriors.com/ and bring professional look in their writings.

[Répondre à ce message]

Télépopmusik : "Angel Milk"

19 septembre 2013, par eduardo [retour au début des forums]

Merci de partager cette information merveilleux. Je vais voir autre poste pour plus d’informations utiles et des idées. Miami real estate Pinterest Board

[Répondre à ce message]

Télépopmusik : "Angel Milk"

24 décembre 2005, par Michael .O [retour au début des forums]

Voila un Mr Albin Wagener qui vient de se griller avec une critique depourvue de sens. Un article qui passera ds le flop des critiques musicaux ?

[Répondre à ce message]

> Télépopmusik : "Angel Milk"

4 mars 2005, par bradaviel [retour au début des forums]
http://bradaviel.free.fr

je fume pas de toutes facons \o/

[Répondre à ce message]

> Télépopmusik : "Angel Milk"

28 février 2005, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]

Aurais-tu pris un abonnement pour le "flop du mois" ?

[Répondre à ce message]