Pop-Rock.com



Superlux : "Winchester Fanfare"
Leçon de danse belge !

samedi 28 août 2004, par Laurent Bianchi

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Superbus : "Wow"
Joe Cocker : "Heart & Soul"
Soldout : "Stop Talking"
Einstürzende Neubauten : "Alles wieder offen"
Minerve : "Breathing Avenue"
Mercury Rev : "The secret migration"
She Wants Revenge : "This is forever"
Aldebert : "Les paradis disponibles"
The Rolling Stones : "A bigger bang"
Incubus : "A crow left of the murder"


Derrière un nom qui ne paye pas de mine parmi les stars bazars et les supers nunuches, on est en fin de compte étonnés par autant de perfectionnisme. Car ce CD qui fouille les genres, en anglais comme en français, comporte aussi bien un chant féminin enjoué qu’un chant masculin dépressif, et cela contribue à délivrer un véritable cocktail enivrant. En fait, la reprise Fade to Grey de Visage résume bien le groupe : derrière un masque triste se cache la joie de vivre. Et de danser !

Il n’y a souvent rien de mieux que de découvrir un groupe sur scène, pour après aller fouiner dans leur discothèque afin de retrouver quelques-unes des sonorités qui nous ont enthousiasmées. Ce concert c’était au festival de Nandrin. L’album est largement à la hauteur de ce qu’ils jouent sur scène. Et l’on est tout aussi content.

A l’origine, il y avait Electrolux. Ce dernier s’est mué en Superlux (comme les microphones). Il s’agit, autant pour l’un que pour l’autre, des mêmes trois protagonistes : Nicolas, Michov et Pierre-André, trois Belges biberonnés aux différents sons des années 80 - mais pas seulement - dont la new wave. Ils savent très bien s’entourer, et leur set à six avec le flûtiste Joseph Di Salvo, le claviériste Stéphane Orban et la ravissante chanteuse Elena Chane-Alune, est plus qu’entraînant et bien ficelé.

Alors que sur scène leur projet musical pouvait surtout ressembler à tout ce qui se danse, force est de constater à l’écoute de Winchester Fanfare que cette vue des choses pouvait paraître biaisée, quoique. Car ce qui frappe dès le titre d’entrée, l’instrumental Assomption II, c’est ce son très new wave qui inonde la pièce : on pense, entre autres références, à New Order. Mais c’est sans compter sur Miss Moon, sorte de mélange hybride d’une cold wave glaciale et d’une fanfare (oups) entraînante qui accompagne un joyeux chant féminin. A propos de fanfare, on est quelque peu déçu que les cuivres que l’on entend ici et là sur le disque soient absents lors de leurs spectacles. De même pour le violon. Enfin, ils ne vont pas non plus débarquer à 18 sur scène...

Rococo Pink et son loop lancinant achèvent de séduire l’hurluberlu que je suis. On tapote sur la table, on tape du pied, c’est parti ! D’autres noms nous viennent alors à l’esprit, la plupart issus des golden eighties et de cette insouciance que l’on ne peut malheureusement plus se permettre. Les bidouillages électroniques martelés par une basse ultra-présente sur Alison Kirk ou sur Tabloïd sont là pour démontrer le savoir-faire des trois bonhommes. Vaste, très vaste.



Répondre à cet article

Laurent Bianchi





Il y a 1 contribution(s) au forum.

> Superlux : "Winchester Fanfare"
(1/1) 2 novembre 2004, par Jé




> Superlux : "Winchester Fanfare"

2 novembre 2004, par  [retour au début des forums]

Et sur scène, c’est encore mieux... Quelques impressions :

Magnifique concert que celui de Superlux ce samedi 16 octobre à Mons Expo. Je ne les connaissais que de nom, je ne m’attendais pas à un truc fameux, mais j’ai pris la claque du festival Riffs’n’bips. Quel concert ! Charmantes, les deux chanteuses nous ont ébloui par leur fraîcheur et leurs vocalises quelque peu éthérées. Derrière, le bassiste, également chanteur (dans un registre plus sombre), a balancé des lignes de basses plutôt funky, brillantes comme tout le groupe. Autour de ces trois leaders, une flûte traversière, de l’électro... Cocktail vibrant et suave d’influences diverses, Superlux a un potentiel énorme, à mon avis. Il n’y avait qu’à voir la foule danser : elle semblait pleinement conquise par le groupe. Superlux, en un mot : merci !

[Répondre à ce message]